France/Algérie : les 9 nouveaux accords
signés lors de la dernière Commission mixte
La troisième session du Comité mixte économique franco-algérien (Comefa), qui s'est
tenue le 26 octobre au Quai d’Orsay à Paris, a débouché sur la signature de deux accords et de
sept protocoles d’accords dans les domaines de la mobilité des jeunes diplômés, de la
propriété intellectuelle, du ciment, de l'agriculture et du ferroviaire. Pas moins de quatre
ministres y ont participé, dont Laurent Fabius, le ministre des Affaires étrangères et du
développement international, et son homologue algérien Ramtane Lamamra, qui ont coprésidé cette session, mais aussi Emmanuel Macron, ministre français de l’Économie, de
l'industrie et du numérique, et Abdesselam Bouchouareb, son homologue algérien à
l'Industrie.
Les deux ministres des Affaires étrangères ont lancé la cérémonie de signatures des accords
en paraphant un accord relatif aux échanges des jeunes actifs : cet accord rend désormais
possible l'accueil dans les entreprises françaises de jeunes diplômés algériens et
réciproquement de jeunes Français en Algérie. Un deuxième accord a été signé dans le
domaine de la protection de la propriété intellectuelle entre l'INPI (Institut national de la
propriété intellectuelle) et l'INAPI par Emmanuel Macron et Abdesselam Bouchouareb.
Des protocoles d'accord dans l'industrie et les transports
Sept protocoles d’accords ont par ailleurs été signés le 26 octobre :
- Ciment : un protocole d'accord entre le cimentier français Lafarge et le GICA (Groupe
industriel des ciments d'Algérie) a été signé entre Eric Meuriot, directeur de la région
Afrique et Moyen-Orient chez Lafarge et Rabah Guessoum, P-dg de GICA.
- Agriculture : protocole d'accord entre le groupe breton Roullier, expert dans la production
et la transformation chimique de nutriments et d'aliments pour les plantes, les animaux et les
hommes, et côté algérien Asmidal, entreprise spécialisée dans la production et la
commercialisation d'engrais, d'ammoniac et de dérivés utilisés dans l'agriculture.
Les signataires étaient Thomas Guillaume, directeur général Matières premières chez
Roullier, et Miloud Louhichi, P-dg du groupe Asmidal.
- Industrie : protocole d'accord entre le groupe français Valco, spécialiste de la robinetterie
industrielle, et la société algérienne Poval de production et commercialisation de pompes,
vannes, matériel de voirie, d'accessoires de tuyauterie et de pièces brutes de fonderie, portant
sur la production de vannes industrielles dans l'énergie.
Le protocole d'accord a été signé par Stéphane Galichet, président de Valco, et Boualem
Latreche, P-dg de l'EPE Poval.
- Ferroviaire : protocole d'accord entre Egis Rail, la filiale du groupe de conseil et
d'ingénierie Egis chargée des transports urbains et ferroviaires (métros, tramways, bus à haut
niveau de service/BHNS, transport par câble, lignes ferroviaires à grande vitesse et lignes
classiques), et le bureau d'ingénierie basé à Alger Seti Rail (Société d'études techniques et de
l'ingénierie du rail), filiale de la SNTF (Société nationale des transports ferroviaires).
Les signataires étaient Nicolas Jachiet, P-dg d'Egis, et Yacine Bendjaballah, directeur
général de la SNTF.
- Systèmes de transport : protocole d'accord entre le groupe français d'ingénierie des
systèmes de transport public urbain/ferroviaire Systra et, côté algérien, la Société
nationale des transports ferroviaires (SNTF).
Ce protocole prévoit la création d’une société commune de droit algérien ayant pour objectif
de réaliser les études, d’assurer le suivi et le contrôle de projets de systèmes ferroviaires en
Algérie. Cette société sera détenue à 49 % par Systra et à 51 % par la SNTF.
En créant cette société commune, les deux entreprises vont développer localement des
compétences d’ingénierie à fort contenu technologique "systèmes", essentielles pour garantir
la réalisation de cet exigeant programme de développement et de modernisation d’un réseau
ferroviaire qui devrait passer de 4 000 à 12 000 km dans les dix prochaines années.
Les signataires de ce protocole d'accord étaient Pierre Verzat, président du directoire de
Systra, et Yacine Bendjaballah, directeur général de la SNTF.
- Affichage de publicité dans les transports : un protocole d'accord entre le groupe
industriel français spécialisé dans la publicité urbaine JCDecaux et la société algérienne Rail
Pub Affichage, filiale de la SNTF, a été signé par Jean-Sébastien Decaux, directeur Afrique
chez JCDecaux, et Yacine Bendjaballah, directeur général de la SNFT.
- Industrie : un protocole d'accord a été signé entre le fabricant stéphanois de cartons destinés
aux professionnels (palettes en carton...) IP3 Group et l'entreprise algérienne Palania par
Jacques Le Monnier, côté français, et Farouk Batouche, côté algérien.
V. A.
Pour prolonger :
Lire sur notre site : France/Algérie : Paris et Alger poussent leur coopération économique
lors du troisième Comefa
Téléchargement

les 9 nouveaux accords signés lors de la dernière Commission mixte