Nom : __________________
Français 9
La ponctuation
.
,
;
:
«»
( )
…
!
?
[ ]
La ponctuation est un ensemble de signes visuels d'organisation et de présentation
accompagnant le texte écrit et qui permettent de séparer les phrases les unes des
autres, de les marquer (par une marque interrogative ou exclamative par exemple) ou
encore de mettre en relief certaines de leurs parties.
La ponctuation a deux fonctions distinctes :
1. La fonction sémantique (SENS)
Les signes de ponctuation servent à découper les phrases pour mettre en évidence les
différentes unités qui les composent. La lecture d’un texte ponctué est facilitée par les différents
signes assurant la clarté du message.
ex :
1. La sœur de Philippe a dit Julie est tellement originale
2. « La sœur de Philippe, a dit Julie, est tellement originale ! »
2. La fonction syntaxique
La ponctuation sert aussi à délimiter les aspects syntaxiques des phrases :
- indiquer le début et la fin de la phrase graphique (ex. 1)
- détacher le complément de phrase placé au début de la phrase graphique (ex. 2)
- détacher différentes phrases dans une même phrase graphique (ex. 3)
- etc.
ex :
1. Les croissants au beurre de monsieur Gaston sont très bons.
2. Tous les matins, je commence ma journée avec un verre de jus.
3. Il s’est levé, a rangé ses livres, est sorti, a claqué la porte.
Une phrase syntaxique contient UN sujet et UN prédicat (la partie de la phrase qui contient le
verbe conjugué) et peut contenir des compléments de phrase.
Une phrase graphique contient plusieurs phrases syntaxiques reliées par la ponctuation ou des
conjonctions.
A) Les points de suspension ( … )
1. Marquer la fin d'une phrase
Attends que je... Il va me rendre fou !
Le gouvernement voudrait investir de grosses sommes dans le secteur militaire...
Encore une fois, les jeunes font preuve de leur grande capacité à communiquer...
2. Marquer la continuité d'une énumération
Au Musée d'Orsay, vous pourrez admirer les oeuvres de nombreux peintres : Cézanne, Corot,
Klimt, Delacroix, Pissaro, Toulouse-Lautrec... Vous serez touchés par la beauté de ces chefsd'oeuvre.
3. Marquer l'hésitation dans le discours
Cet été, j'ai vraiment tout perdu... même ma fierté.
4. Marquer l'absence d'un passage dans une citation
Nous avons appris que la liberté n'est jamais accordée de bon gré par l'oppresseur; elle doit être
exigée par l'opprimé. […] Il vient un temps où l'on ne peut endurer davantage et où les hommes
ne supportent plus de se trouver plongés dans des abîmes d'injustice où ils expérimentent la
noirceur d'un désespoir corrosif. […]
B) La virgule
1. Le détachement
On détache le complément de phrase à l’aide d’une ou de deux virgules SAUF s’il est placé à la fin
de la phrase.
Tous les matins, Julie et son copain dégustent leur jus d’orange.
Julie et son copain, tous les matins, dégustent leur jus d'orange.
Julie et son copain dégustent, tous les matins, leur jus d'orange.
Julie et son copain dégustent leur jus d'orange tous les matins.
On encadre de virgules le complément placé immédiatement après le nom ou le pronom.
La vitamine C, qui est excellente pour la santé, se trouve dans plusieurs fruits.
Celui-ci, parti depuis plusieurs mois, est enfin revenu.
On ajoute une virgule après le complément qui se trouve immédiatement devant le nom ou le
pronom.
Excellente pour la santé, la vitamine C se trouve dans plusieurs fruits.
Parti depuis plusieurs mois, celui-ci est enfin revenu.
On ajoute une virgule avant le complément du nom ou du pronom placé à la toute fin de la
phrase.
Le facteur est rentré se coucher, totalement épuisé.
L’apostrophe est une façon d'interpeller directement quelqu’un au cours d'une phrase.
La virgule sert à détacher une apostrophe du reste de la phrase.
« Franck, est-ce que je peux te parler ? »
2. La juxtaposition
La virgule va servir à séparer des groupes juxtaposés de même fonction syntaxique.
Les pantalons, les chandails, les foulards et les tuques ont tous été vendus en quelques heures.
Les couturières coupent, cousent, ajustent, réparent et récupèrent les vêtements.
Éva a acheté des chaussures, une tente, un sac de couchage, un matelas et des ustensiles de
cuisine.
Les athlètes étaient entraînés, préparés, motivés en arrivant à la compétition.
Ce chapelier fabrique des chapeaux de paille, de feutre, de tissu et de laine.
Karen lit son journal tous les matins, avant de déjeuner, après avoir pris sa douche.
3. La coordination
On place généralement la virgule avant les coordonnants suivants :
- à savoir que, car, c'est-à-dire, du moins, mais, puis, sinon, etc.
Le spectacle était vraiment impressionnant, mais il était beaucoup trop long.
On place généralement la virgule après les coordonnants suivants :
- cependant, en effet, en conséquence, néanmoins, par conséquent, par contre, pourtant,
toutefois, etc.
* Il faut toutefois que ces coordonnants soient placés en début de phrase.
Le spectacle était vraiment impressionnant. Toutefois, il était beaucoup trop long.
4. L’effacement
Il peut arriver que l’on omette de répéter un mot ou un groupe dans une phrase coordonnée.
Dans plusieurs cas, la virgule est utilisée pour remplacer le mot ou le groupe de mots omis.
Pierrot a préparé le dessert et Mathilde, les entrées.
(La virgule remplace le verbe a préparé.)
MISE EN GARDE : Il ne faut jamais séparer le groupe sujet du groupe prédicat, c'est-à-dire le sujet
du verbe, à l’aide d’une virgule. Il ne faut pas non plus séparer un verbe de son complément.
Le nouveau lézard de mon voisin, mange de la laitue.
Le nouveau lézard de mon voisin mange, de la laitue.
C) Le point-virgule
Le point-virgule est un signe de ponctuation dont la fonction se rapproche tant du point que de la virgule.
Le point-virgule a deux utilités :
1. Séparer des phrases étroitement liées par le sens
Le point-virgule peut séparer des phrases étroitement liées en raison de ce qu'elles expriment et
évite l’emploi d’un coordonnant ou d’un subordonnant.
Julie a trouvé l’examen de géographie facile; Simon l’a trouvé difficile.
Dans cet exemple, le point-virgule joue le même rôle que le subordonnant tandis que.
On choisit d’utiliser un point-virgule pour souligner les rapports d’opposition, d’addition, de
ressemblance, etc. entre deux phrases.
2. Séparer les éléments d’une énumération
Chaque ligne commence par un tiret (-). Chaque élément commence par une lettre minuscule et
est suivi d’un point-virgule. La fin de la liste est marquée par un point. On peut également
annoncer la liste en utilisant les deux-points (:)
Pour la randonnée, apportez :
- une trousse de secours;
- un lunch léger;
- une carte routière;
- une boussole.
Le point-virgule peut servir à distinguer les différents aspects des sous-aspects qui font partie
d'une même énumération.
Dans le règne animal, il y a des mammifères, comme le lion, la girafe, le renard; des oiseaux,
comme la pie, le cardinal, le héron; des reptiles, comme le lézard, le serpent, l’alligator; des
poissons, comme la truite, le saumon, le thon.
D) Les deux-points
Les deux-points peuvent jouer trois rôles différents :
1. Introduire une explication
On utilise souvent les deux-points pour annoncer une explication. Pour que la phrase demeure
correcte grammaticalement, il faut toutefois que l’explication soit directement liée à ce qui
précède les deux-points.
La jeune recrue a été renvoyée hier : elle était trop souvent absente.
Dans cette phrase, les deux-points jouent le même rôle qu'un parce que ou un car.
2. Introduire une énumération
Les deux-points peuvent également précéder une énumération.
La Terre est occupée par cinq océans : l’océan Atlantique, l’océan Pacifique, l’océan Indien, l’océan
Antarctique et l’océan Arctique.
On évite de mettre les deux-points après le verbe être dans une énumération.
3. Introduire un discours direct
L’utilisation des deux-points avant un discours direct permet d’annoncer ce qui vient : un
discours rapporté encadré par des guillemets.
La mère de la chanteuse a révélé : « Je suis tellement fière de ma fille ! »
Les citations que l’on fait dans les textes de recherche fonctionnent exactement de la même
manière.