Chapitre 5 : la croissance et ses effets
Document d’accroche : pub machine à laver Flandria ; un symbole de la société de consommation
Intro : Après la seconde mondiale la société entre dans une nouvelle ère, celle des loisirs et de la consommation, basée sur
la publicité et qui voit la libération de la femme. Cette période va aussi être marquée par de nombreux changements
démographiques.
Comment évolue la population mondiale ? Comment la croissance économique modifie les comportements ?
1- L’évolution de la population depuis 1945
Travail sur feuille d’activité (word)
1.1. Une explosion démographique ?
Depuis 1950, la population mondiale a fortement augmenté : on parle de croissance démographique. Elle est passée de
2,5 milliards à plus de 7 milliards entre cette date et aujourd’hui. Cette forte croissance est souvent qualifiée d’explosion
démographique.
Cela est dû à l’abaissement de la mortalité alors que la natalité progresse jusqu’en 1970 pour les pays riches et en 1980
pour les pays pauvres ; la différence entre le taux de natalité et le taux de mortalité est le taux d’accroissement naturel.
La baisse de la mortalité résulte des progrès de la médecine et de l’amélioration de l’état sanitaire des populations, qui
sont mieux alimentées. La baisse de la natalité est souvent liée à l’urbanisation des populations, à la hausse du niveau de
vie, à l’éducation et au travail des femmes, à la généralisation progressive des moyens de contraception. Ce passage d’une
natalité et d’une mortalité élevées à une natalité et une mortalité faibles est appelée transition démographique (word).
Travail page 193, question 3-4-5-6
1.1. La forte croissance dans les pays en voie de développement
Dans les pays en voie de développement, notamment en Afrique, l’accroissement naturel est fort ; il y a environ 1 milliard
d’hommes en Afrique aujourd’hui. La mortalité recule progressivement mais la fécondité reste forte.
Dans ces pays la population est donc jeune (en Afrique, 50% de la population a moins de 15 ans). Il faut donc leur donner
une éducation mais ces populations sont confrontées à des problèmes d’argent, de logement et de chômage. (pages 194195)
1.2. Dans les pays développés : du baby-boom au papy boom
De la fin de la WWII aux années 1965, le taux de natalité est très fort dans les pays développés : on parle de « baby
boom » (def p184). A partir du milieu des années 1960, le taux d’accroissement naturel diminue : la croissance des pays
développés ralentit. Aujourd’hui cet accroissement naturel est très faible, voire nul ou négatif. (voir doc 2 page 184) Dans
ces pays, la faible natalité et l’allongement de l’espérance de vie entrainent un vieillissement de la population : on parle de
« papy-boom ».
TRAVAIL SUR DESSIN DE PLANTU :
- A quel type de pays appartiennent les personnages ?
- Qu’apprend-t-on sur leur condition de vie ?
- Expliquez le texte de la bulle
- Qu’est-ce qui donne au dessin un caractère choquant qui interpelle ?
Ce vieillisement de la population dans les pays développés pose de nouveaux problèmes, comme celui du paiement des
retraites. Mais il permet aussi d’avoir de nouveaux consommateurs.
2. La croissance économique depuis 1945
Noms et dates à partir du doc 1 page 182
Tableau éleves (word).
Dates
Croissance du PIB (Le PIB, ou
Produit intérieur brut, est
l’ensemble des richesses
produites par un pays en un an
grâce aux entreprises et aux
services qui sont sur son sol)
Chômage
Doc 1 page 182
Causes
Les Trente glorieuses
1945-1973
Les Vingt piteuses
1974-1995
La croissance du PIB est élevée
La croissance du PIB est faible
Très faible
Min :
2.3%
en : 1967
Max :
4%
en : 1950
Doc page 180
 Innovation
économique et
nouvelles méthodes de
travail (fordisme)
En hausse
Min :
3.8%
en : 1974
Max :
9.2%
en : 1984
Doc 5 page 183 :
 1er choc pétrolier en
1973

2ème choc pétrolier en
1979
Doc 6 page 183 :
 Hausse des coûts
salariaux et rejet du
taylorisme

Concurrence des pays
en développement
 Stagnation ou baisse
de la demande (les
besoins sont déjà
satisfaits)
 Croissance plus faible

Consommation
ralentie et hausse du
chômage


Conséquences
Forte consommation
intérieure (docs 3 et 4)
Faible coût de
l’énergie, en particulier
du pétrole (doc 5)
Doc 2 page 182
 Très forte croissance

Société de
consommation et de
loisirs
 Une société
transformée
PIB : le PIB, ou Produit Intérieur Brut, est l’ensemble des richesses produites par un pays en un an grâce aux
entreprises et aux services qui sont sur son sol. Le PNB, ou Produit National Brut, est l’ensemble des richesses
produites par un pays en un an, que cette production se déroule sur le sol national ou à l’étranger.
Depuis 1995 :
-
1995-2008 : essor des activités de haute technologie ; développement important des services ; hausse de la
consommation (nouveaux besoins)
Crise économique à l’échelle mondiale, qui débute en 2008
En quelques lignes, expliquez l’évolution de la croissance économique depuis 1945.
La complainte du progrès, Boris Vian, 1956.
Autrefois pour faire sa cour
On parlait d'amour
Pour mieux prouver son ardeur
On offrait son coeur
Aujourd'hui, c'est plus pareil
Ça change, ça change
Pour séduire le cher ange
On lui glisse à l’oreille
(Ah? Gudule!)
Viens m'embrasser
Et je te donnerai
Un frigidaire
Un joli scooter
Un atomixer
Et du Dunlopillo
Une cuisinière
Avec un four en verre
Des tas de couverts
Et des pell' à gâteaux
Une tourniquette
Pour fair' la vinaigrette
Un bel aérateur
Pour bouffer les odeurs
Des draps qui chauffent
Un pistolet à gaufres
Un avion pour deux
Et nous serons heureux
Autrefois s'il arrivait
Que l'on se querelle
L'air lugubre on s'en allait
En laissant la vaisselle
Aujourd'hui, que voulez-vous
La vie est si chère
On dit: rentre chez ta mère
Et l'on se garde tout
(Ah! Gudule)
Excuse-toi
Ou je reprends tout ça.
Mon frigidaire
Mon armoire à cuillères
Mon évier en fer
Et mon poêl' à mazout
Mon cire-godasses
Mon repasse-limaces
Mon tabouret à glace
Et mon chasse-filous
La tourniquette
A faire la vinaigrette
Le ratatine-ordures
Et le coupe-friture
:
Et si la belle
Se montre encore rebelle
On la fiche dehors
Pour confier son sort
Au frigidaire
À l'efface-poussière
À la cuisinière
Au lit qu'est toujours fait
Au chauffe-savates
Au canon à patates
À l'éventre-tomates
À l'écorche-poulet
Mais très très vite
On reçoit la visite
D'une tendre petite
Qui vous offre son coeur
Alors on cède
Car il faut bien qu'on s'entraide
Et l'on vit comme ça
Jusqu'à la prochaine fois
La Complainte du progrès est une chanson de Boris Vian publiée en 1956. Elle est connue pour ses lignes
d'énumération de biens de consommation, parfois fantaisistes. La chanson se veut une critique satirique de la
société de consommation qui commence alors à s'implanter en France.
Quand il enregistre cette chanson, la France achève le premier tiers des « Trente Glorieuses ». Glorieuses
parce que marquées par une croissance économique ininterrompue (voir 2. La croissance économique depuis
1945) et une amélioration généralisée des conditions de vie.
1956
1971
% de ménages ayant
une voiture
< 20%
54%
% de ménages ayant
un téléviseur
1%
80%
% de ménages ayant
un réfrigérateur
7,5%
87%
% de ménages ayant
une machine à laver
8,4%
66%
Cette période marque l’entrée dans la société de consommation, c’est-à-dire une société où les biens de
consommation deviennent accessibles au plus grand nombre.
3. les transformations sociales et culturelles de la société.
3.1. l’évolution du monde du travail
Doc 7 page 184 :
1) Net recul de l’agriculture, stagnation puis baisse de l’industrie, explosion des services
2) Mécanisation agricole, besoin de moins en moins de main d’œuvre, la machine remplace les hommes.
Doc 1 page 186 : comment évolue le temps de travail ? Partout il baisse, il laisse du temps pour les loisirs
Les emplois dans le secteur agricole diminuent fortement du fait de la mécanisation, notamment dans les
pays développés. Les paysans quittent leurs terres pour s’installer en ville : c’est l’exode rural, qui entraine
une forte croissance urbaine. Jusqu’aux années 1970 l’industrie a été un secteur dynamique en termes
d’emplois mais depuis une trentaine d’année, c’est le tertiaire (la production de services) qui génère le plus
d’emplois dans la majorité des pays.
Les progrès techniques permettent de produire davantage en travaillant moins ; la durée du travail diminue
régulièrement, ce qui libère du temps pour la consommation et les loisirs.
3.2. La société de consommation
Boris Vian, la complainte du progrès, 1956 : distribution de la feuille de chanson + société de consommation
Société de consommation : société au sein de laquelle les consommateurs sont incités à consommer des
biens et services de manière abondante
Durant les 30 glorieuses, les revenus augmentent. Cela permet aux familles de s’équiper : automobiles,
téléviseurs, ou encore machine à laver, comme dans la publicité Flandria. C’est aussi à cette époque
qu’apparaissent les supermarchés, qui mettent à la disposition des consommateurs de très nombreux
produits, mis en valeur par la publicité. Cette consommation de masse est née aux USA et gagne peu à peu le
reste du monde à partir de 1945 (docs 3-4-5 page 85).
3.3. L’essor des loisirs
La diminution de la durée du travail hebdomadaire et les congés payés qui s’allongent permettent le
développement des loisirs : sports, cinéma, radio, ou encore télévision, apparue aux USA au début des années
1950 et qui accapare de plus en plus les populations. La voiture, qui devient peu à peu accessible au plus
grand nombre, permet de profiter des congés payés pour partir en vacances ; le camping connait un grand
succès, les destinations sont de plus en plus lointaines. Enfin, l’ordinateur est aujourd’hui un élément-clé des
loisirs.
Cette société de consommation et de loisirs qui se développe est cependant régulièrement remise en cause
depuis les années 1960-1970
Conclusion 6/9 lignes
Téléchargement

Chapitre 5 : la croissance et ses effets