Ce travail entre dans le cadre de la valorisation des huiles essentielles
algériennes en vue de leurs utilisations dans les divers domaines.
Dans la première partie de notre travail, notre intérêt a porté sur la
description botanique du genre Santolina, ou l'on a mis en évidence les
différentes espèces rencontrées en Algérie et leurs utilisations en
pharmacie, cosmétique, entomologie et chimiotaxonomie. Nous y avons
recensé également les travaux antérieurs concernant notamment, l'analyse
chimique de leurs huiles essentielles.
La seconde partie a porté sur l'échantillonnage délicat et méticuleux où il
est nécessaire de bien séparer les différents organes considérés (tiges,
feuilles et capitules). Les diverses huiles essentielles ont été isolées et
caractérisées par leurs indices physiques.
La troisième partie concerne l'étude des rendements des huiles
essentielles de Santoline selon plusieurs paramètres : lieu de récolte,
l'organe et la date de cueillette.
Dans la dernière partie de ce travail, nous avons effectué une analyse, par
GC/MS/EI et GC/FID sur deux colonnes capillaires de polarités
différentes, des huiles essentielles de l'espèce Santolina
chamaecyparissus extraites à partir des parties variées de la plante ainsi
que de la plante entière récoltée dans les deux sites d'études. La
comparaison de la composition chimique de différentes huiles essentielles
permettra de mieux valoriser l'espèce présente en Algérie et prévoir son
utilisation pharmaceutique et entomologique.
Au total une centaine de constituants ont été identifiés dans les diverses
huiles essentielles étudiées.