comment nourrir son cheval quand je dois partir en concours

publicité
COMMENT NOURRIR SON CHEVAL QUAND JE
DOIS PARTIR EN CONCOURS ?
Rédigé par : Repona | 02/05/2016 | Tout public | Thèmes : système digestif - rationnement – transport
La saison de concours reprend et les transports de chevaux avec. Le trajet peut-être de quelques minutes mais
parfois bien plus long. Comment peut-on faire pour gérer au mieux l’alimentation de son cheval afin de limiter les
risques de colique et d’ulcère gastrique ?
Un long transport pour un super concours peut être hyper sympa à faire, mais il peut aussi être une source de
stress, en particulier pour l’appareil digestif de votre cheval. Les cavaliers le savent, une bonne gestion et un
changement alimentaire progressifs peuvent aider à garder une bonne santé digestive de votre cheval. Ils
appliquent bien souvent ce principe à la maison. Mais lors de concours, le changement de régime est bien
souvent soudain et peu maîtrisé.
Petits rappels sur le fonctionnement du système digestif du cheval
La concentration et le type d’enzymes présents dans le système digestif du cheval sont en corrélation avec la
composition des rations de vos chevaux. La même chose a été démontrée pour la population microbienne du
gros intestin. On comprend donc bien que quand la composition de l’alimentation change, la flore intestinale va
devoir évoluer pour s’adapter. C’est pourquoi les vétérinaires et les nutritionnistes équins recommandent
généralement de réaliser lentement les changements dans l’alimentation. Classiquement, il est recommandé de
les étaler sur des périodes allant de 7 à 10 jours.
Le rationnement
Lorsque l’on parle de ration, on inclut à la fois le concentré et le foin.
Le foin a une importance primordiale dans l’alimentation du cheval en boxe, puisqu’un cheval est avant tout de
chose un herbivore. De plus, il a été montré que du foin du même type peut présenter un profil nutritionnel
largement différent et donc causer des troubles digestifs, en particulier dans le gros intestin, ce qui augmente le
risque de coliques.
Comment nourrir son cheval quand je dois partir en concours ?
C’est pourquoi, il est particulièrement recommandé d’apporter les rations que l’on donne habituellement lorsque
l’on part en concours. En gardant une alimentation identique, on contribue à limiter les changements de la flore
intestinale malgré le stress engendré par le transport.
Voici une liste non exhaustive de conseils, parfois basiques mais primordiaux, sur la gestion de l’alimentation
lorsque l’on transporte son cheval :
-
Assurez-vous de prendre suffisamment de ration de concentré avec vous. Mieux vaut en prévoir un peu
plus qu’un peu moins. On ne sait jamais ce qu’il peut se passer en concours : un seau renversé, un
dépannage pour un copain…
-
Prévoyez également plus de foin car il est recommandé d’en proposer à votre cheval pendant le
transport afin de limiter les risques d’ulcère gastrique. Car plus votre cheval mâche, plus il produit de la
salive et plus les acides gastriques seront tamponnés.
-
Si vous avez un programme de rationnement (nombre, type, horaire de rations), il est important de le
suivre même à l’extérieur, toujours dans un souci de limiter le stress intestinal de votre cheval.
-
Si à la maison le cheval vit en extérieur, certains vétérinaires recommandent d’utiliser des filets à foin à
petites mailles afin qu’il mange lentement sa ration de foin et donc mâche le plus longtemps possible
pendant la journée.
-
Ce n’est pas parce que l’on part en concours qu’il va faire beau … Alors penser à conserver le concentré
dans une boîte hermétique afin qu’il ne prenne pas l’humidité, si vous ne pouvez pas le transporter dans
le sac du fournisseur.
-
Parfois il peut ne pas être possible de prendre l’ensemble des rations avec vous, dans ce cas prévoyez
de vous fournir idéalement avec le même concentré et le même type de foin que chez vous. Si ce n’est
pas possible d’avoir le même concentré, prenez en un dont la composition est similaire. Pour cela
comparez les étiquettes : la liste des ingrédients doit apparaître dans le même ordre, la valeur analytique
(taux de protéines, niveaux de vitamines, etc.) doit aussi être similaire ainsi vous limiterez des
changements importants au niveau digestif. De même pour le foin, conserver un foin de prairie si c’est
celui distribué à la maison et éviter de le changé avec un enrubanné, etc.
-
Si vous avez l’habitude de vous déplacer en concours loin de chez vous et qu’il est hasardeux de
transporter l’intégralité des rations (plusieurs chevaux, place, etc.), nous vous conseillons de nourrir vos
chevaux avec une marque d’aliment que vous trouverez facilement partout afin de vous faire livrer ou
d’en acheter sur place.
Comment nourrir son cheval quand je dois partir en concours ?
L’eau
L’eau est l’élément le plus important de l’ingestion d’un cheval au quotidien. La consommation d’eau au cours du
transport est une donnée à ne pas négliger. Une déshydratation pendant un transport peut entraîner une contreperformance de votre cheval, malgré une arrivée au top de sa forme. La composition en sels et minéraux de l’eau
varie selon son type (source, eau de ville, etc.) ce qui peut changer son goût et son odeur. Certains chevaux
peuvent répugner à boire.
Trucs et Astuces : Lorsque la source en sels minéraux de votre cheval ne provient que d’un bloc de sel, ne pas
oubliez de le prendre avec vous !!!
Comment encourager votre cheval à boire de l’eau :
-
La première chose est de s’assurer que votre cheval a un apport suffisant en sels minéraux (par
exemple : le sodium stimule la soif et l’envie de boire). Il est recommandé de mettre un bloc de sel à
disposition de votre cheval, aussi bien à la maison qu’à l’extérieur. Surtout qu’il semblerait que les
chevaux autorégulent leur consommation de sel.
-
La seconde chose est d’habituer votre cheval à boire tous les types d’eau. Vous pouvez aussi essayer
d’améliorer l’appétence de l’eau en ajoutant du jus de pomme ou du vinaigre de cidre (commencer à
l’habituer aussi chez vous). Dans ce cas, toujours proposer de l’eau neutre à côté de l’eau aromatisée.
Pour les petits gourmands, mettre des morceaux de carottes et/ou pomme dans l’eau. Cette technique
va stimuler l’envie de boire de votre cheval.
Les compléments alimentaires ayant une application digestive.
Lorsque vous êtes amenés à transporter fréquemment votre cheval, il est recommandé de supplémenter votre
cheval en probiotiques et prébiotiques (compléments qui contiennent des levures Saccharomyces et des sucres
tels que des MOS ou FOS) ou bien de compléments contenant, en autre, de l’argile verte, permettant de
protéger les muqueuses de l’appareil digestif.
Petits rappels : Les probiotiques (MOS ou FOS) sont des nutriments pour les prébiotiques (levures).Ils permettent
de stabiliser la flore intestinale (le développement des bactéries bénéfiques est favorisé au détriment des
bactéries nocives), améliore la digestibilité et augmente l’énergie disponible de la ration.
Comment nourrir son cheval quand je dois partir en concours ?
EN QUELQUES MOTS :
Quand on transporte un cheval pour aller en concours, en terme de rationnement il faut du bon sens et avant tout
du bon sens. Il est important de suivre un rationnement adapté à l’anatomie, la physiologie, le mode de vie et
l’activité de votre cheval à la maison. Ce rationnement doit être suivi au mieux lors de vos déplacements afin de
réduire le stress sur le tube digestif pendant le voyage et le concours. Ne pas oublier le suivi de la consommation
d’eau, paramètre souvent négligé.
Comment nourrir son cheval quand je dois partir en concours ?
Téléchargement
Explore flashcards