Organisation et fonctionnement de l`appareil respiratoire. Les

advertisement
Thème 1
Chapitre 1 : Organisation et fonctionnement de l’appareil respiratoire.
Les cellules consomment du dioxygène prélevé dans le sang et y rejettent du dioxyde de
carbone. Les échanges réalisés au niveau de l'appareil respiratoire, entre l'organisme et son
milieu de vie, assurent en permanence l'approvisionnement du sang en dioxygène et
l'élimination du dioxyde de carbone.
Comment l'appareil respiratoire approvisionne-t-il l'organisme en dioxygène?
I.
Les mouvements respiratoires assurent le renouvellement de l’air
A. L’air arrive au niveau des poumons par les voies respiratoires
TP Anatomie de l’appareil respiratoire.
Cœur, poumon porc
Scrapbook
TP Observation microscopique de la trachée, des bronches.
Un appareil intègre plusieurs organes participant au fonctionnement de l’organisme.
L'appareil respiratoire est formé d'un ensemble d'organes qui permettent la respiration.
On appelle voies respiratoires l'ensemble des conduits qui permettent l'arrivée et la sortie d'air
au niveau des poumons. (On parle aussi d’arbre respiratoire).
Elles sont constituées :
 des voies aériennes supérieures (nez, bouche, larynx)
 La trachée (ou trachée-artère) est un tube maintenu ouvert par une vingtaine d'anneaux de
cartilage.

Les bronches sont les conduits amenant l'air de la trachée à chaque poumon. Par la suite,
elles se divisent en bronches de plus en plus petites.
L'intérieur des bronches est tapissé par une muqueuse riche en cellules à mucus et de cils
vibratiles dont le rôle est de rejeter vers l'extérieur les poussières éventuellement inhalées.
Laisser une page
Légender et titrer à l’aide de l’ordinateur la photo d’une coupe de bronche (Lumière du tube,
Cellules à mucus, cils vibratiles)
Recherche internet origine de la mucoviscidose et conséquence au niveau respiratoire( Faire un texte de 5 lignes
maximum , imprimer coller)
Elle est due à la modification de la composition du mucus sécrété principalement par les muqueuses respiratoires et digestives (viscosité plus élevée qu'à la normale).
Les sécrétions, très visqueuses, obstruent l'ensemble des canaux présents dans les organes. Chez le sujet sain,
la surface interne des bronches est recouverte d'une mince couche de mucus qui capte les particules étrangères
inhalées et les rejette à l'extérieur par le mécanisme de l'expectoration. Chez le sujet malade, le mucus épais et
visqueux devient collant, s'accumule et, par son volume important, rétrécit les voies respiratoires et favorise la
prolifération des micro-organismes (bactéries, champignons, virus), ce qui provoque de graves surinfections et
altère le tissu pulmonaire, conduisant à une insuffisance respiratoire.
Aucun échange gazeux ne se fait au niveau des voies respiratoires.
B. Les échanges se font au niveau des poumons
1. La radiographie permet d’étudier la structure des organes
Classe entière
Groupe 1
Question 5 page 11
Question6 page 12
Question9 page 12 Pour aider animation radio sans la lancer
Groupe 2 : 20 minutes
Question 10 page 12 (Internet) danger et précautions
Recherche internet :
Les risques liés aux rayonnements X sont :

risque de cancer

risque génétique, le risque d'augmentation de maladies génétiques sévères dans les générations suivantes

risques pour l'enfant à naître (mort de l'embryon, malformations, retard mental, cancer)

L’examen est donc pratiqué par des médecins radiologues qualifiés qui prendront toutes les mesures requises pour assurer,
aux patients comme à eux-mêmes, une protection optimale :

matériels radiographiques contrôlés annuellement,

salles de radiologie sécurisées et plombées.

Donc, enfants, adultes, pas de clichés inutiles !


Au vu des dangers de malformations que court le fœtus exposé aux rayons X pendant le premier trimestre de la grossesse, le
médecin évitera de réaliser des clichés durant cette période. En cas d’absolue nécessité, il vous munira, pour les prendre,
d’une protection adaptée.
Enlever les bijoux
Film CPS Hopital radio, scanner IRM de 2min50 à 8min
La radiographie permet de voir la morphologie et la taille des organes .
Pour info : Le scanner est une série de radio géré par ordinateur , ça donne des images de plan rapproché.
2. Les poumons sont des organes spongieux
Livre page 12 doc 6, décrire la structure des poumons,
Doc 3 page 10,
Doc 13 MEB
Ecorché ?
Les poumons sont constitués par les bronches, bronchioles, alvéoles pulmonaires et les capillaires pulmonaires.
Doc 7 page 13
La plèvre est une mince membrane qui tapisse, à la fois, la paroi intérieure du thorax et le côté
externe des poumons. Elle est tapissée par un épithélium secrétant en petite quantité un liquide
lubrifiant permettant aux poumons de glisser doucement à l'intérieur de la cage thoracique.
Epanchement pleural : Apparition d’un liquide entre les deux feuillets de la plèvre signe d’un problème.
Pneumothorax : Air rentre entre les deux feuillets de la plèvre
Powerpoint
3. Les échanges gazeux se font au niveau de la paroi alvéolo-capillaire
TP Histologie des alvéoles.
Barrière alvéolo-capillaire (épaisseur 10 µm)
Livre page 14 question 4 Surface d’une sphère 4 × pi × R²
La paroi alvéolo-capillaire est la barrière entre le sang et l’air alvéolaire. Elle est très fine
(quelques cellules), très grande (elle peut recouvrir la surface d'un terrain de tennis) et riche en
vaisseaux sanguins. C’est à ce niveau que se font les échanges gazeux respiratoires.
II. Les échanges gazeux respiratoires.
A. Le trajet de l’air.
TP Les échanges gazeux respiratoires question 1 et 2. ( à découper)
L’air entre par la bouche ou le nez, passe par la trachée artère, les bronches, les bronchioles et
arrive aux alvéoles pulmonaires.
B. Les mouvements respiratoires.
TP Les échanges gazeux respiratoires question 3 à 9. Modèle poumon.
Doc La ventilation
Correction question 9
Lors d'une inspiration, de l'air pénètre dans l'organisme. Cet air ressort de l'organisme par une
expiration. Une inspiration et une expiration constituent un mouvement respiratoire.
A l'inspiration, les muscles de la cage thoracique se contractent et soulèvent les côtes. Le
diaphragme se contracte et s'abaisse. Le volume de la cage thoracique augmente. Les poumons
se dilatent et augmentent de volume : l'air y pénètre.
A l'expiration, les muscles de la cage thoracique se relâchent et abaissent les côtes. Le
diaphragme se relâche et remonte. Le volume de la cage thoracique diminue. Les poumons
s'affaissent et diminuent de volume : l'air y ressort.
C. Les échanges d’O2 et CO2.
TP Les échanges gazeux respiratoires question 10 à 12.
Au niveau des poumons, se réalisent des échanges gazeux permanents entre le sang et l'air : le
sang s'enrichit en dioxygène et libère son dioxyde de carbone.
Au niveau des cellules, …..
QCM
D. Comprendre ces échanges gazeux.
Page 15 question 1,2,3,4
Placer sur le schéma du TP question 12 les pressions partielles
Il existe un mouvement naturel qui fait passer des molécules de gaz du milieu le plus
« concentré » vers le milieu le moins « concentré », c'est la diffusion.
Les échanges entre les alvéoles et le sang se font en fonction des différences des pressions
partielles. Un gaz diffusera de la pression élevée vers la pression basse.
III. L’appareil respiratoire peut être agressé.
Activité tabac classe entière
Nom de la substance
Nom du
pictogramme
associé à cette
substance
Effet de cette substance sur l’appareil respiratoire
ou sur l’organisme en général
Nicotine
Acétone
Formaldéhyde
Acroléine
Téléchargement