Charançon de la tige du colza

publicité
Le 23 février 2011
Charançon de la tige du colza
et les premiers méligèthes
Les conditions climatiques de ces derniers jours ont ralenti la croissance des colzas. Cependant, la
majorité est au stade C2 (allongement de la tige). Quelques parcelles au sud de la région sont plus
avancées, pouvant atteindre le stade D1.
Le vol des insectes se maintient et on observe des captures de charançons et les premiers méligèthes
dans le sud de Poitou-Charentes principalement.
Extrait du BSV n°54 (22 février 2011)
proPlant est disponible sur www.cetiom.fr
Période de sensibilité vis-à-vis du charançon de la tige : Le risque est avéré lorsque l’on conjugue
présence de tige tendre et présence de femelles aptes à la ponte. On peut donc considérer qu'au niveau
des plantes, le début du stade de risque est atteint lorsque l'allongement des entre-nœuds est engagé.
Ce qui est le cas dans l’ensemble des parcelles.
Concernant l’aptitude des femelles à la ponte, celle-ci est fonction des températures. On considère
qu’elle est acquise dans les 8 à 10 jours qui suivent les premières arrivées significatives d'insectes sur la
parcelle. Quelques dissections récentes montrent que les femelles sont aptes à pondre.
OLEOmail 23/02/2011 – Charançon de la tige et Méligèthes
1/2
Illustration du stade C2 : le colza est en cours de montaison, on
aperçoit le début de la croissance de la tige.
C’est là que le charançon de la tige va piquer le colza et provoquer
lors de la croissance des plantes la déformation de la tige pouvant
aller jusqu’à son éclatement.
La nuisibilité du charançon de la tige du colza peut être élevée, voire
très élevée.
A ce jour on peut considérer que l’ensemble des parcelles a
atteint ou dépassé ce stade.
Quand intervenir ?
Charançon de la tige :
Dès le stade C2 (atteint à des dates variables selon les variétés) et après les premières captures, on
dispose de 8 jours pour intervenir.
En effet avant d’entrer en phase de ponte, l’insecte doit se nourrir : on dispose donc d’un délai entre ces
premières captures et le début de la nuisibilité.
Les prévisions météo annoncent un retour du beau temps en fin de semaine/début de semaine
prochaine.
- Si vous avez capturé des insectes et que vous n’avez pas encore appliqué d’insecticides, profitez des
conditions climatiques favorables et intervenez dès que possible.
- Si vous avez déjà appliqué un insecticide, vous pouvez attendre quelques jours.
D’après proPlant les vols de charançons sont terminés sur le sud de la région et réalisés à plus de 60 %
dans le reste du Poitou-Charentes.
Méligèthes :
Vis-à-vis des méligèthes, il est encore un peu tôt pour intervenir. Mais la vigilance reste de mise. En effet
selon les conditions climatiques (températures et rayonnement), le développement de la plante peut être
rapide ainsi que les vols de méligèthes.
Voir les produits homologués sur notre site cetiom :
http://www.cetiom.fr/fileadmin/cetiom/Cultures/Colza/insectes_limaces/tableau_insecticides_colza10.pdf
___________________________________________________________________________________
Rappel : confusion possible
Ne pas confondre le charançon de la tige du colza et le charançon de la tige du chou, ce dernier étant
très peu nuisible pour le colza.
Charançon de la tige du chou
Charançon de la tige du colza
(Ceutorrhynchus. quadridens)
(Ceutorrhynchus. Napi Gyll.)
Extrémités des pattes rousses
Extrémités des pattes noires
Véronique Quartier – Jean-Pierre Palleau
CETIOM
OLEOmail 23/02/2011 – Charançon de la tige et Méligèthes
2/2
Téléchargement
Explore flashcards