183 - Master BMC

publicité
Université Pierre et Marie Curie
2016 - 2017
MASTER "SCIENCES & TECHNOLOGIES"
mention "BIOLOGIE MOLECULAIRE ET CELLULAIRE"
Proposition de stage de M2
Année universitaire 2016 - 2017
Rappels concernant la législation pour l’accueil des étudiants en stage de M2 : Tout étudiant
effectuant un stage d’une durée supérieure à 2 mois se voit gratifier pour la totalité de la durée du
stage d’une rémunération s’élevant au minimum à 546.01 euros mensuels. La durée totale du stage
ne comprenant pas les périodes d’enseignement ne doit pas excéder 6 mois. Le stage doit
obligatoirement être terminé à la date de la soutenance, soit la deuxième quinzaine du mois de juin
2017.
1. Equipe d’Accueil de Master (EAM) :
Affiliation administrative (CNRS, INSERM, …) et numéro de l’Unité : CNRS, UMR7622
Nom du responsable de l'Unité : Sylvie Schneider-Maunoury
Nom du responsable de l’Équipe : Dominique Weil
Nom de l’équipe d’accueil : Compartimentation et trafic intracellulaire des mRNP
Adresse : CC24, Bat A, 2ème étage, porte 206, 7 quai St-Bernard, 75252 Paris Cedex 05
Responsable de l’encadrement : Maïté COUREL, MCU
Téléphone, Fax et E-mail : 01 44 27 64 46, 01 44 27 64 87, [email protected]
2. Profils de formation de l’étudiant :
Cocher la (ou les) case(s) correspondant aux spécialités
x Biochimie & Biologie moléculaire
x Biologie cellulaire, Biologie du développement & Biologie des cellules souches
o Génétique
o Immunologie
o Microbiologie
o Bioinformatique & Modélisation
o Systèmes biologiques et concepts physiques
Perspectives de poursuite de thèse : x oui
avec une bourse spécifique o oui
o non
x non
Appartenance à L’Ecole Doctorale x CDV
o PPI
o Autre (à préciser) :
3. Titre, description du sujet, références (1 page maximum) :
Granulesribonucléoprotéiquesetcontrôledel’expressiondesARNm
THEMATIQUE et QUESTION. L’adaptation moléculaire des organismes à leur environnement se manifeste par
une reprogrammation perpétuelle et complexe de l’expression de leur génome. Dans notre équipe, nous nous
intéressons aux régulations post-transcriptionnelles, qui permettent de moduler la stabilité des ARNm ou leur
taux de traduction en réponse à un stimulus donné1,2. En effet, dès qu’ils sont transcrits, les ARNm sont
recouverts de protéines qui vont contrôler leur localisation et leur devenir: traduction ou répression,
dégradationoustockage.Cescomplexessontappeléscomplexesribonucléoprotéiques(RNP),etdesmilliersde
ces RNP peuvent co-assembler pour former des granules. Nous nous intéressons plus particulièrement à des
granules cytoplasmiques de 200-500nm de diamètre appelés P-bodies3,4. Bien que ces structures existent chez
tous les eucaryotes, leur importance dans le contrôle de l'expression des ARNm pour orchestrer la réponse
adaptativecellulaireresteénigmatique,etc'estcequenouscherchonsàcomprendreaulaboratoire.
APPROCHE.CommentlaformationdesP-bodiespeut-ellecontrôleroùetquandunARNmestexprimé?
Pour répondre à cette question, nous proposons d'étudier les conséquences de l'absence de P-bodies sur la
physiologiecellulairedansdesconditionsd'adaptationdescellulesàleurenvironnement.
Nous avons mis en évidence que seules trois protéines parmi les constituants des P-bodies sont strictement
requisespourleurassemblagedanslescellulesdemammifères2.PoursupprimerlesP-bodies,lesgènescodants
ces facteurs d'assemblage seront invalidés par siARN dans des cellules humaines, et ce, dans des conditions
nécessitant une réponse adaptative cellulaire (privation de sérum, de glucose, différenciation…). Les
conséquencesdel'absencedeP-bodiesserontalorsanalyséesàlafoisauniveaucellulaireenréalisantdestests
phénotypiques(prolifération/apoptose,morphologie...)etauniveaumoléculaireenanalysantl'expressionetla
localisation intracellulaire (RT-PCR, gradient de polysomes, FISH) des ARNm susceptibles d'être requis lors de
l'adaptation. Ainsi, par ces approches variées, nous testerons comment la formation des P-bodies contrôle
l’expressiondesARNm.
APPLICATION.Bienquenousposionsdesquestionsfondamentales,avecpourmodèledeslignéescellulairesen
culture,cesétudespourraientavoirdesapplicationsmédicales.LadérégulationdesgranulesRNPaboutitàdes
agrégatstoxiquesimpliquésdansdenombreusesmaladiesdégénératives.Parailleurs,lamutationdeplusieurs
gènesquiformentlesgranulespeutaboutiràlaformationdetumeursdetypetératome.Nostravauxdevraient
doncpermettrededécortiquerdesmécanismesdedérégulationspathologiquesdel’expressiondesgènes.
1. M. Ernoult-Lange, S. Baconnais, M. Harper, N. Minshall, S. Souquere, T. Boudier, M. Bénard, P. Andrey, G. Pierron, M.
Kress,N.Standart,E.leCam,D.Weil,(2012).MultiplebindingofrepressedmRNAsbytheP-bodyproteinRck/p54.RNA.
2. J. Ayache, M. Bénard, M. Ernoult-Lange, N. Minshall, N. Standart, M. Kress, D. Weil, (2015). P-body assembly requires
DDX6repressioncomplexesratherthandecayorAtaxin2/2Lcomplexes.Mol.Biol.Cell.
3.D.Weil,J.Hollien,(2013).CytoplasmicorganellesontheroadtomRNAdecay.BiochimBiophysActa.
4. C.J. Decker, R. Parker, (2012) P-bodies and stress granules: possible roles in the control of translation and mRNA
degradation.ColdSpringHarb.Perspect.
4.
Composition de l’équipe d’accueil :
Nombre de scientifiques :
Chercheurs :
Enseignants-Chercheurs :
Ingénieurs et Techniciens :
Post-doctorants :
Total :
Nombre d’étudiants :
Master 2 :
1ère année de thèse :
2ème année de thèse :
3ème année de thèse :
4ème année de thèse :
Total Doctorants :
5
1
0
1
7
dont HDR :
dont HDR :
dont HDR :
2
..........
..........
Total HDR :
..........
0
0
0
0
0
0
5. Publications (5 parmi les plus significatives publiées au cours des quatre dernières années).
J.Ayache,M.Bénard,M.Ernoult-Lange,N.Minshall,N.Standart,M.Kress,D.Weil,(2015).P-bodyassemblyrequiresDDX6
repressioncomplexesratherthandecayorAtaxin2/2Lcomplexes.Mol.Biol.Cell.
M. Courel, F.Z. El Yamani, D. Alexandre, H. El Fatemi, C. Delestre, M. Montero-Hadjadje, F. Tazi, A. Amarti, R. Magoul, N.
Chartrel, Y. Anouar, (2014). Secretogranin II is overexpressed in advanced prostate cancer and promotes the neuroendocrine
differentiationofprostatecancercells.Eur.J.Cancer.
M. Courel, M. Haissaguerre, P. Caron, S. Denost, C. Dubessy, P. Gosse, V. Appavoupoulle, G. Belleannée, M.L. Jullié, M.
Montero-Hadjadje, L. Yon, J.B. Corcuff, C. Fagour, C. Mazerolles, T. Wagner, M.L. Nunes, Y. Anouar, A. Tabarin, (2013).
Normotensiveincidentallydiscoveredpheochromocytomasdisplayspecificbiochemical,cellular,andmolecularcharacteristics.
J.Clin.Endocrinol.Metab.
J. Alonzeau, D. Alexandre, L. Jeandel, M. Courel, C. Hautot, F.Z. El Yamani, F. Gobet, J. Leprince, R. Magoul, A. Amarti, C.
Pfister,L.Yon,Y.Anouar,N.Chartrel,(2013).Theneuropeptide26RFaisexpressedinhumanprostatecancerandstimulatesthe
neuroendocrinedifferentiationandthemigrationofandrogeno-independentprostatecancercells.Eur.J.Cancer.
1. M. Ernoult-Lange, S. Baconnais, M. Harper, N. Minshall, S. Souquere, T. Boudier, M. Bénard, P. Andrey, G. Pierron, M.
Kress,N.Standart,E.leCam,D.Weil,(2012).MultiplebindingofrepressedmRNAsbytheP-bodyproteinRck/p54.RNA.
Téléchargement
Explore flashcards