mieux gérer l`eau potable et améliorer la distribution dans les

publicité
Maroc
Mieux gérer l’eau potable
et améliorer la distribution
dans les villes
L’AFD appuie l’Office national d’électricité et d’eau potable (ONEE)
du Maroc dans la réalisation de son programme de recherche
de fuites et de réhabilitation des réseaux d’adduction d’eau potable
de 30 petites et moyennes villes.
Le contexte
Le projet
Le Maroc est déjà soumis à un stress
hydrique aigu, qui devrait s’aggraver avec
le dérèglement climatique.
L’AFD a cofinancé, aux côtés de la KfW
et de la Commission européenne, le programme de l’ONEE qui vise à assurer un
approvisionnement en eau potable continu
et efficace dans une trentaine de petits et
moyens centres urbains.
La demande en eau est en hausse constante
en raison de l’augmentation de l’irrigation,
de la croissance démographique et du
développement urbain, industriel et touristique. L’utilisation optimale des ressources
exploitables est donc une nécessité.
Du fait de leur vétusté, les réseaux de
distribution d’eau potable dans les petites
et moyennes villes ont un faible rendement
(65 % en moyenne). Leur amélioration fait
explicitement partie de la Stratégie nationale
de l’eau (SNE) du Maroc. Se doter des
moyens d’optimiser l’utilisation des volumes
prélevés grâce à un meilleur rendement de
ses réseaux est devenu un enjeu majeur
pour l’ONEE.
Les Impacts
Réduction des pertes sur
les réseaux.
Amélioration durable
de l’approvisionnement en eau
potable.
1,6 M de personnes concernées.
Le projet comporte des investissements au
niveau de la distribution et de la production
d’eau potable, mais aussi des mesures
d’accompagnement pour l’amélioration
de l’exploitation des installations et de la
gestion de la clientèle.
Adaptation
et eau
Repères
PIB/HAB.
3 093 USD
IDH
129/187
Population
32,3 M
• Outil de financement : prêt
• Montant : 30 M€
• Bénéficiaire : ONEE
• Date d’octroi : 2012
• Statut du projet : en cours
L’augmentation du rendement du réseau
d’eau potable permet, d’une part, d’économiser les ressources en eau et, d’autre
part, de renforcer la situation financière
de l’ONEE grâce à une diminution de ses
charges d’exploitation.
Préservation d’une ressource
qui se raréfie et adaptation
au changement climatique.
Contact Presse
Magali Mévellec
01 53 44 40 31
[email protected]
15 M de m3 d’eau/an économisés.
8 800 teqCO2/an en moins.
climat.afd.fr
Janvier 2015
Téléchargement
Explore flashcards