La cartographie de projets est un outil permettant le regroupement

advertisement
Programme d’incubateur de requêtes du CTCN
Cartographie des projets relatifs
aux technologies climatiques
Table des matières
1
2
Introduction .................................................................................................................................... 3
1.1
Qu’est-ce qu’un projet ? ......................................................................................................... 3
1.2
Qu’est-ce que la cartographie de projets ?............................................................................. 4
1.3
Pourquoi cartographier les projets ? ...................................................................................... 4
1.4
Périmètre de l’analyse ............................................................................................................ 4
Approche par étapes....................................................................................................................... 5
Étape 1 : Définir l’objet de l’analyse ................................................................................................... 5
Étape 2 : Définir le périmètre de l’analyse ......................................................................................... 5
Étape 3 : Identifier, rassembler et examiner la documentation pertinente....................................... 6
Étape 4 : Consulter les principaux experts du secteur........................................................................ 6
Étape 5 : Classer les informations ....................................................................................................... 7
Étape 6 : Analyser les résultats ........................................................................................................... 7
3
Bonnes pratiques de cartographie .................................................................................................. 8
4
De la cartographie à l’assistance technique ................................................................................... 8
Annexe A ................................................................................................................................................. 9
Tableau A.1 Tableau simple indiquant les composantes technologiques .......................................... 9
Tableau A.2 Cartographie des technologies d’adaptation figurant dans la documentation nationale
.......................................................................................................................................................... 11
Tableau A.3 Présentation détaillée des projets ................................................................................ 12
Annexe B ............................................................................................................................................... 15
Tableau B.1 Modèle simple de présentation des projets d’adaptation ........................................... 15
Tableau B.2 Modèle simple de présentation des projets d’atténuation .......................................... 16
Tableau B.3 Modèle simple de présentation des projets appartenant à un secteur, classés par
technologie ....................................................................................................................................... 17
Tableau B.4 Modèle simple de présentation des projets appartenant à un secteur, par niveau de
maturité technologique .................................................................................................................... 18
Tableau B.5 Modèle détaillé de présentation des projets d’adaptation, par secteur ...................... 19
Tableau B.6 Modèle détaillé de présentation des projets d’atténuation, par secteur .................... 20
1 Introduction
Si les technologies climatiques ont fait leur apparition assez récemment, l’aspect technologique est
également très présent dans les projets de développement traditionnels. Ainsi, des projets portant
sur la réduction de la pauvreté, la nutrition, l’éducation, le renforcement des infrastructures ou la
santé pourront se doter de composantes technologiques liées à l’adaptation. De même, l’amélioration
de l’efficacité économique du secteur privé et l’optimisation des transports peuvent contribuer à
réduire les émissions de gaz à effet de serre.
Identifier et évaluer les travaux en cours permettra à l’entité nationale désignée (END) de repérer les
difficultés et les obstacles à l’utilisation des technologies pouvant être éliminés grâce à un appui
technique ciblé fourni par le CTCN. Ce travail de cartographie facilite également la localisation des
projets performants favorisant le déploiement des technologies dans le pays, de même que
l’identification des technologies les mieux adaptées au regard du contexte national et porteuses
d’atouts économiques, sociaux et environnementaux certains.
Avec l’appui des partenaires régionaux du Consortium, les END auront pour mission de :



Cartographier les processus, projets et initiatives nationaux prévus, en cours et achevés,
mis en œuvre sur le territoire afin de lutter contre le changement climatique et de
généraliser les technologies climatiques ;
Cartographier les initiatives et projets bilatéraux prévus, en cours et achevés ;
Cartographier les initiatives et projets internationaux prévus, en cours et achevés
(engagements au titre de la CCNUCC, projets dans le domaine des technologies
climatiques soutenus par des institutions financières de développement, etc.).
Le module 2 est conçu pour aider les END à répertorier, présenter et analyser les projets en cours ou
achevés liés aux technologies climatiques. L’approche par étapes permettra aux équipes de
rassembler, organiser, classer et analyser les données relatives aux projets de lutte contre le
changement climatique obtenues grâce à des sources documentaires et des entretiens. Cela leur
permettra d’obtenir du CTCN un appui ciblé en complément des initiatives existantes, en tenant
compte des enseignements retenus.
1.1 Qu’est-ce qu’un projet ?
Un projet est un ensemble d’activités réalisées en un laps de temps déterminé en vue d’atteindre un
objectif précis, et doté d’un plan exhaustif et de cibles spécifiques. Dans le cadre de la présentation
des projets, et afin d’obtenir un état des lieux complet des activités entreprises au niveau national
dans le domaine des technologies climatiques, il peut être utile d’inclure d’autres d’interventions
(achevées ou non), qu’elles soient nationales, bilatérales ou multilatérales. Il peut s’agir par exemple :



d’un processus (par exemple un plan national, c’est-à-dire un effort continu en vue d’améliorer
tel ou tel domaine) ;
d’une initiative, c’est-à-dire la mobilisation de ressources diverses au service d’un objectif (par
exemple, tout projet ou programme spécifique doté d’objectifs à brève échéance et visant, à
terme, à réduire les coûts, améliorer l’efficacité énergétique, réduire les émissions de gaz à effet
de serre et/ou accroître la résilience face aux changements climatiques) ;
d’un engagement pris par un pays dans le cadre de la CCNUCC pour lutter contre le changement
climatique (par exemple, les mesures d’atténuation appropriées au niveau national).
Tous les projets ne se ressemblent pas. Leur budget, leur périmètre, leur degré de développement
institutionnel, leur niveau de capacité, etc. peuvent varier.
1.2 Qu’est-ce que la cartographie de projets ?
La cartographie de projets est un outil permettant le regroupement et la classification systématiques
de données relatives à des activités (prévues, en cours ou achevées) qui entrent dans le cadre de
l’analyse.
1.3 Pourquoi cartographier les projets ?
En examinant les projets prévus, en cours ou achevés, les END peuvent repérer les goulets
d’étranglement et les obstacles à l’utilisation des technologies pouvant être éliminés grâce à un appui
technique ciblé fourni par le CTCN. Ce travail de cartographie leur permet également de localiser les
projets performants qui favorisent le déploiement des technologies dans le pays, de même que les
technologies les mieux adaptées au regard du contexte national et porteuses d’atouts économiques,
sociaux et environnementaux certains.
1.4 Périmètre de l’analyse
Les projets peuvent être évalués à différents niveaux (communautaire, régional et/ou national). On
peut privilégier une approche sectorielle couvrant plusieurs domaines tels que l’énergie, l’agriculture,
la santé, l’eau ou les infrastructures, une approche mixte ou encore évaluer tous les projets possédant
des composantes technologiques liées à l’adaptation et/ou l’atténuation.
Il est préférable de cartographier séparément les projets d’adaptation et d’atténuation afin de repérer
plus facilement les lacunes dans chaque domaine.
2 Approche par étapes
Une méthode simple en plusieurs étapes pour procéder à l’analyse est présentée ci-dessous.
Étape 1 : Définir l’objet de l’analyse
Avant de commencer la cartographie proprement dite, il est recommandé d’éclaircir les points
suivants :
1.
2.
3.
4.
Pourquoi ce travail de cartographie ?
De quelles données avons-nous besoin ?
À qui ce travail sera-t-il destiné ?
Quelle utilisation sera faite des résultats (conclusions) ?
Étape 2 : Définir le périmètre de l’analyse
Faire preuve de réalisme facilitera la tâche des END et améliorera la qualité de l’analyse. Cela facilitera
également le suivi ultérieur des projets, notamment dans les domaines initialement non inclus dans
le périmètre de l’analyse. Les questions suivantes pourront vous guider :
1 À quel niveau réaliser l’analyse ?
L’analyse peut être réalisée au niveau communautaire/local/des projets ou au niveau
régional/national. Il est souhaitable, la plupart du temps, de s’intéresser à tous les niveaux, à condition
de noter pour chaque projet le niveau auquel il se rapporte.
2 Quels sont les secteurs à prendre en compte ?
L’END peut choisir de se concentrer sur un ou plusieurs secteurs, selon les objectifs qu’elle s’est fixés.
En ce qui concerne l’adaptation, il s’agit généralement de l’eau, de l’agriculture, du littoral, des
infrastructures et de la santé, tandis que l’atténuation visera plutôt l’énergie, les transports, le
bâtiment et l’agriculture. Cette liste n’est pas exhaustive et d’autres secteurs pourront être étudiés.
3 Quel(s) type(s) de projets doi(ven)t être retenu(s) ?
Comme expliqué précédemment, pourront être retenus les projets « classiques » mais également les
processus, les initiatives et les engagements pris par les pays. Cette diversification contribuera à
améliorer la qualité du travail de cartographie et permettra de dresser un état des lieux plus complet
et réaliste des activités entreprises dans les pays. Les lacunes seront en outre plus facilement repérées,
permettant au CTCN d’apporter une aide technique ciblée.
4 Quelles sont les ressources nécessaires ?
De combien de temps l’END dispose-t-elle pour ce projet ? Le facteur temps doit être pris en compte
dans chacun des items précédents, qui seront définis en fonction du temps disponible. Un examen
rapide ne permettra pas d’obtenir un vrai panorama des projets dans le pays ; mieux vaut se
concentrer sur les secteurs prioritaires et prendre le temps de cartographier les projets correctement.
Étape 3 : Identifier, rassembler et examiner la documentation pertinente
1 Inventaire et examen
L’END devra consulter les documents importants relatifs au changement climatique (stratégies,
analyses des besoins de renforcement des capacités, documentation sectorielle, etc.) publiés à
l’échelle nationale, infranationale et locale, notamment les communications nationales, les
programmes nationaux d’adaptation aux changements climatiques et toute autre étude pertinente
sur le changement climatique.
2 Identifier les sources de documentation potentielles
Les rapports des missions de conseil, les publications universitaires (ayant ou non fait l’objet d’une
publication officielle), etc. portant sur des projets qui entrent dans le cadre de l’analyse, devront
également être consultés afin de combler les lacunes éventuelles de la documentation stratégique
nationale.
Les documents suivants peuvent notamment s’avérer utiles :
1. les communications nationales remises à la CCNUCC ;
2. les programmes nationaux d’adaptation aux changements climatiques ;
3. les stratégies ou programmes nationaux et sectoriels
4. Les documents de projets et programmes mis en oeuvre par le gouvernement, la societe civile,
les entreprises privees.
Étape 4 : Consulter les principaux experts du secteur
Des entretiens sont organisés avec différentes parties prenantes dans le but de recueillir des
informations concernant les projets de développement et/ou liés au changement climatique prévus,
en cours ou achevés qui incluent des composantes technologiques. Il s’agit :
1. des parties prenantes communautaires ;
2. des experts (économistes, agronomes, climatologues, hydrologues, spécialistes de la finance,
responsables de la planification au sein du gouvernement, membres d’institutions
infranationales, universitaires, secteur privé et société civile) ;
3. d’autres parties prenantes concernées.
Ce type de consultation permet notamment d’obtenir des informations sur des projets introuvables
sur Internet (pour différentes raisons), qui viendront enrichir les ressources documentaires. S’adresser
directement aux parties prenantes permet souvent d’obtenir davantage de renseignements qu’en
consultant les sites Internet des projets.
Étape 5 : Classer les informations
L’END doit à présent vérifier et classer les données obtenues lors des étapes précédentes. Les projets
recensés doivent être conformes au périmètre fixé et à l’objet de l’analyse. Ils peuvent être ensuite
classés en fonction des critères du périmètre (niveau, catégories, etc.) et présentés sous forme de
tableau(x). Plusieurs types ou niveaux d’information pourront être intégrés, en fonction de la finalité
de l’analyse. Des modèles de tableaux simples et détaillés sont proposés à l’Annexe A. En fonction de
l’objectif du travail de cartographie, les projets peuvent être classés selon le type de technologie
dominant (logiciels, matériels, organisation) ou répartis par secteur(s) puis regroupés par composante
technologique.
Une fois le tableau complété, l’équipe de l’END pourra alors vérifier si la quantité et la pertinence des
données recueillies sont suffisantes pour permettre l’interprétation des données et repérer les
lacunes potentielles. Le cas échéant, elle pourra chercher de nouvelles sources d’information pour
tenter de compléter ses recherches ou demander des précisions aux parties prenantes déjà
consultées.
Étape 6 : Analyser les résultats
L’équipe de l’END pourra faire le point sur le nombre de projets dotés de composantes technologiques
représentés dans chaque secteur, leur taille moyenne, la nature des groupes cibles/bénéficiaires, le
niveau d’intervention des projets (ménage, communauté, région, pays, etc.), leur caractère
transversal, etc. Ainsi, les projets du secteur de l’eau, par ailleurs très nombreux, influent pour la
plupart sur d’autres domaines, notamment l’agriculture, l’industrie, l’énergie, les transports et
l’utilisation des terres, tous fortement tributaires de l’eau.
On pourra également s’attarder sur les effets positifs (ou non) des projets sur le bien-être en général
et/ou sur des éléments plus spécifiques liés à l’utilisation des terres et à la gestion des ressources
naturelles. Par ailleurs, les projets ont-ils privilégié les aspects techniques et environnementaux plutôt
que le développement et la dimension socio-économique ? Enfin, on peut également répertorier les
activités entreprises par un pays dans telle ou telle catégorie technologique afin de les comparer à la
demande et, le cas échéant, étudier les solutions envisageables pour répondre aux besoins
technologiques.
Les questions suivantes pourront guider votre réflexion :
 Les informations recueillies et classées au cours du travail de cartographie des projets
contribuent-elles à l’objectif fixé ?
 Ce travail a-t-il mis au jour certaines faiblesses liées aux technologies :
 en termes de niveau (politique, organisationnel et/ou opérationnel) ?
 en termes de catégorie (logiciels, matériels, organisation) ?
 en termes de maturité (traditionnelle, moderne, élevée) ?
Ce travail de cartographie permet également de localiser les projets performants qui favorisent le
déploiement des technologies dans le pays, de même que les technologies les mieux adaptées au
regard du contexte national et porteuses d’atouts économiques, sociaux et environnementaux
certains.
3 Bonnes pratiques de cartographie
Définir un objectif clair et précis
La plupart du temps, l’objectif consiste à recenser les projets prévus, en cours et achevés qui sont liés
aux technologies climatiques afin de repérer les goulets d’étranglement et les obstacles au
déploiement des technologies pouvant être éliminés grâce à un appui technique ciblé fourni par le
CTCN. Mais il peut être moins ambitieux et viser les projets relatifs à une seule problématique pouvant
être prise en charge par une technologie d’adaptation particulière. Le cas échéant, la problématique
peut être formulée de façon à faire ressortir les conséquences des bouleversements climatiques sur
un secteur d’activité majeur à l’échelle nationale, infranationale ou locale. Un exemple de
problématique peut être l’augmentation de la fréquence et de la gravité des inondations sur le littoral
en raison du changement climatique et leur impact sur l’économie locale. L’objectif sera de recenser
les projets relatifs à cette problématique dotés d’une composante sur les technologies climatiques.
Exploiter différentes sources d’information
Les données recueillies peuvent être classées par secteur ou thème (adaptation ou atténuation), entre
autres. Les politiques et stratégies nationales et infranationales doivent impérativement être
répertoriées, notamment les programmes et projets prévus ou en cours (voir module 3). Cela permet
en effet de mieux appréhender la problématique ciblée et d’identifier les mesures déjà en place pour
lutter contre les causes sous-jacentes ou résorber les difficultés liées au transfert et à la diffusion d’une
technologie climatique donnée. Concernant ce dernier point, il peut être utile de cerner les obstacles
qui nuisent au bon transfert de cette technologie et à sa diffusion, dans une optique d’amélioration.
4 De la cartographie à l’assistance technique
À présent que le travail de cartographie, la création des bases de données des projets technologiques
et l’identification des lacunes technologiques sont achevés, il est temps de synthétiser les
informations concernant les projets, notamment les facteurs propices à l’utilisation des technologies
climatiques dans le cadre des projets, les réussites, les difficultés liées au contexte national ainsi que
les retours d’expérience. Une étude des solutions envisageables pour combler les lacunes à court et
moyen terme peut également s’avérer utile. Celle-ci décrira notamment le rôle du CTCN qui, grâce à
une assistance technique ciblée, aidera à combler les lacunes et favorisera le déploiement des
technologies climatiques.
Annexe A
Tableau A.1 Exemple de tableau simple indiquant les composantes
technologiques
Présentation des activités entreprises en Tanzanie dans le secteur de l’adaptation au changement
climatique et de la lutte contre les vulnérabilités ainsi que dans d’autres secteurs très liés à la
vulnérabilité au changement climatique.
Axe principal du
projet
Résumé du projet
Composante
technologique
Programme
d’appui au
secteur de l’eau
Ce projet aide le gouvernement tanzanien à lutter contre la
pauvreté en améliorant la gouvernance de la gestion des ressources
en eau et la durabilité des services de distribution d’eau et
d’assainissement.
Gestion des ressources en
eau et technologies de
distribution de l’eau
Projet de
distribution d’eau
dans le district de
Monduli
Ce projet s’articule autour des axes suivants : étendre la distribution
d’eau pour la population et le bétail dans les zones rurales ;
sensibiliser les habitants à l’importance d’un meilleur
assainissement ; améliorer la gestion globale des ressources
naturelles en milieu aride ; et, ainsi, réduire la pauvreté liée à l’eau
dans les zones du district de Monduli couvertes par le programme.
Technologies de
distribution de l’eau en
milieu rural et
sensibilisation
Projet de
distribution d’eau
et
d’assainissement
en milieu rural
(RWSSP)
Ce projet vise à améliorer la distribution d’eau et les installations
d’assainissement actuelles dans les zones rurales. Il porte en
particulier sur l’amélioration de l’environnement, de
l’assainissement et des conditions d’hygiène, notamment aux fins
de prévention du VIH/sida.
Technologies de
distribution de l’eau en
milieu rural
Projet de
distribution d’eau
et
d’assainissement
de Dar es-Salaam
L’objectif de ce projet est d’assurer une distribution de l’eau qui soit
fiable, économique et durable, et d’améliorer les réseaux d’égout et
d’assainissement dans la zone desservie par l’autorité municipale
chargée des services publics d’eau et d’assainissement (DAWASA).
Service de distribution
d’eau en milieu urbain et
amélioration du réseau
d’égout et
d’assainissement
Projet de gestion
de
l’environnement
marin et littoral
(MACEMP)
Ce projet vise à favoriser la gestion et l’utilisation durables des
ressources marines et littorales en vue d’améliorer les recettes, de
limiter les risques environnementaux, de renforcer les moyens de
subsistance des communautés littorales participantes et d’optimiser
les dispositifs institutionnels.
Technologies de gestion et
d’utilisation durables des
ressources marines et
littorales
Projet de gestion
environnementale
du lac Victoria
(LVEMP)
Ce projet a pour principale ambition de restaurer la qualité, la
diversité et l’équilibre écosystémiques du lac Victoria et ainsi de
soutenir, dans une optique de durabilité, la croissance économique
autour du lac et dans les bassins hydrographiques, ce qui profitera
aux populations des pays riverains et à la communauté
internationale.
Technologies de
restauration de
l’écosystème
Eau
Programme de
distribution d’eau
dans les pôles
régionaux
Ce projet vise principalement à améliorer l’accès à l’eau potable et
aux services de gestion des eaux usées dans les trois pôles
régionaux de Mwanza, Iringa et Mbeya, le tout de façon durable.
Technologies de
distribution de l’eau et de
gestion des eaux usées
L’objectif de ce projet en matière de développement est de
renforcer et d’améliorer la protection de l’écosystème de la zone
humide de Malagarasi-Muyovozi et d’accroître le bien-être et le
niveau de vie des communautés locales.
Protection de l’écosystème
(technologies logicielles)
Ce projet est axé sur la mise en œuvre de stratégies de gestion
durable des zones humides en Tanzanie et sur l’amélioration des
moyens de subsistance.
Technologies de gestion
durable des zones humides
(technologies logicielles)
Aide aux
programmes en
faveur de
l’agriculture –
Phase II, Danida
(ASPS II)
Le programme ASPS II s’articule autour de quatre axes visant à
améliorer les revenus des ménages ruraux : a) aide à la réforme
politique et réglementaire (SPRR) ; b) aide au secteur privé agricole
(PASS) ; c) production de semences sur les exploitations agricoles ;
d) aide au développement agricole des districts (DADS). Le
programme privilégie les mesures permettant une amélioration
rapide de la situation économique des ménages.
Ensemble de technologies
liées au secteur de
l’agriculture
Programme
d’irrigation à
petite échelle
dans la division de
Pawaga
Ce projet prévoit la construction d’ouvrages du génie civil,
notamment une voie d’accès, un camp de travail, un petit barrage,
une structure de prélèvement d’eau, un canal d’adduction, des
merlons de cantonnement ainsi qu’un ouvrage de vidange
d’urgence.
Technologies d’irrigation
agricole
Programme de
développement
du secteur
agricole, Banque
mondiale
Dans un premier temps, le programme cherchera à résorber les
déficits financiers et fournira un appui technique. Ce travail de
longue haleine ne pouvant être réalisé d’un seul tenant, il a été
proposé de découper le programme en trois phases, ce qui
permettra aux partenaires d’étaler leur aide au gouvernement sur
9-10 ans et plus.
Technologies agricoles
diverses
Zones humides
Gestion intégrée
et durable du site
de MalagarasiMuyovozi inscrit
sur la liste de
Ramsar
(SIMMORS)
Gestion durable
des zones
humides
Agriculture
Tableau A.2 Cartographie des technologies d’adaptation figurant dans la
documentation nationale
Le tableau ci-dessous propose un exemple de cartographie des technologies à partir de la
documentation nationale.
Documents
Premier
rapport
d’analyse des besoins
technologiques (2004)i
Technologies d’adaptation proposées
Meilleure utilisation de l’eau grâce à la création de systèmes
d’irrigation plus performants
- Paillis des résidus de canne à sucre/récolte sans brûlage
- Changement des périodes de récolte
- Nouvelle occupation des sols (zones de rotation)
- Changement des cultures – Utilisation de nouveaux cultivars
résistants à la sécheresse
- Introduction de cultivars plus performants
- Gestion intégrée des nuisibles
- Utilisation rationnelle des engrais et herbicides/pesticides
Deuxième
- Introduction de nouveaux cultivars ou variétés
communication
- Rotation des zones de culture
ii
- Durcissement des normes liées à l’irrigation
nationale (2010)
- Gestion durable des terres et des sols
- Promotion de la protection des écosystèmes et des pratiques
agricoles durables
- Lutte contre la dégradation des terres
- Amélioration de l’efficience de l’eau grâce aux biotechnologies
ou recours à des variétés plus résistantes
- Fourniture aux agriculteurs d’une assurance et de garanties pour
leurs investissements
- Recours aux nouvelles technologies durables (cultures protégées,
etc.)
- Mise en place d’un système d’alerte précoce pour faciliter la
gestion des nuisibles et des maladies
Source : République de Maurice, 2013, rapport d’analyse des besoins technologiques.
-
Tableau A.3 Présentation détaillée des projets
Comme le montre le tableau ci-dessous, le travail de cartographie permet de répertorier et d’étudier les projets entrepris au niveau régional portant sur une
technologie particulière afin de mieux l’appréhender, ce qui peut s’avérer utile lorsqu’elle n’a pas encore été introduite dans le pays. La cartographie régionale
suivante a été réalisée par la Colombie en vue d’élaborer un cadre national de suivi et d’analyse de l’adaptation. Ce dernier pourra également s’appuyer sur
les expériences recensées au niveau régional dans un secteur spécifique.
Intitulé du
cadre de suivi
et d’analyse
Directives
conceptuelles
et
méthodologiq
ues de la
plateforme
dédiée au
changement
climatique en
Amérique
latine
Sistema de
Información
de la Agenda
de
Transversalid
ad (Système
d’information
du
programme
transversal)
Pays
Projet
Institution
Public cible
Objectif
Indicateurs utilisés
Lien
Paraguay
Programa
Nacional del
Cambio
Climático
(PNCC)
(Programme
national sur
le
changement
climatique)
Secretaría
del
Ambiente
(SEAM)
(Ministère
de
l'Environne
ment)
Gouvernement
Mesurer les avancées
institutionnelles en matière
d’adaptation au changement
climatique. Le programme
n’ayant été mis en œuvre
qu’en 2011, une analyse plus
approfondie d’autres secteurs
n’est pas envisageable pour le
moment.
L’analyse repose
principalement sur l’étude
des institutions créées
depuis la mise en œuvre du
programme en 2011.
L’impact exercé par le
programme ne pourra être
mesuré qu’ultérieurement.
http://intercambioclimatico.com/wpcontent/uploads/PARAGUAY-InformeFinal-Cambio-Clim%C3%A1tico.pdf
Mexique
Programa
Especial de
Cambio
Climático 200
9-2012
(Programme
spécial sur le
changement
climatique 20
09-2012)
Secretaría
de Medio
Ambiente y
Recursos
Naturales
(SEMARNAT
) (Ministère
de
l’Environne
ment et des
Ressources
naturelles)
Gouvernement
Fixer des objectifs en matière
d’adaptation et d’atténuation
afin de suivre les avancées
globales du programme
Pourcentage d’objectifs
atteints. Exemples
d’objectifs : construction de
sept centres pour aider la
population en cas d’urgence ;
création de scénarios types
pour anticiper les risques liés
au changement climatique ;
réduire le recours
traditionnel au brûlage dans
le secteur agricole sur une
superficie de 11 500
hectares, etc.
http://www.conagua.gob.mx/CONAG
UA07/Contenido/Documentos/pecc12.
pdf
-
Uruguay
Quatre
mesures ont
été évaluées
qui ne sont
rattachées à
aucun
programme
spécifique.
Suivi de
l’adaptation
au
changement
climatique
(MACC)
Bolivie
Système de
suivi et
d’analyse du
PACC
Pérou
Programa de
Desarrollo
Agropecuario
Sustentable
(PROAGRO)
(Programme
de
développeme
nt agricole
durable)
Programa de
Adaptación al
Cambio
Climático
(PACC)
(Programme
d’adaptation
au
changement
climatique)
FAO et
service du
ministère
de
l’Élevage,
de
l’Agriculture
et de la
Pêche
chargé du
changemen
t climatique
dans
l’agriculture
Ministère
de la
Planificatio
n en
coopération
avec la GIZ
Ministère
de
l’Environne
ment et
Direction
suisse du
développe
ment et de
la
coopération
(DDC)
Gouvernement
Évaluer l’impact économique
de chaque mesure et
étudier les entraves
potentielles à leur mise en
œuvre, du point de vue de la
distribution
Taux de rentabilité interne
(TRI) de chaque projet ;
entretiens avec des parties
prenantes qualifiées ;
réalisation d’une analyse
multicritères
http://www.mgap.gub.uy/opypapublic
aciones/ANUARIOS/Anuario2013/mate
rial/pdf/26.pdf
Gouvernement
et ONG
Analyser l’efficacité et la
performance du programme
en vue de préparer la
troisième phase du
programme
Analyse des données
primaires et secondaires ;
entretiens privés et publics ;
groupes de réflexion ;
enquêtes de terrain
http://www.sida.se/contentassets/49
54790f4ab04e4aa5a6e0e6c1b457e2/e
valuaci243n-de-medio-t233rmino-delprograma-de-desarrollo-agropecuariosustentable-proagro---bolivia_3562.pdf
Gouvernement
Mesurer les indicateurs sur
trois niveaux (contexte,
produits et impacts) en vue
d’orienter et de préparer la
deuxième phase de mise en
œuvre
Trois catégories d’indicateurs
sont utilisées :
i) contexte (p. ex., influence
sur la stratégie nationale
d’adaptation au changement
climatique) ; ii) produits (p.
ex., application des accords
conclus avec les autorités
locales et régionales) ; iii)
impacts (p. ex., 20 % des
familles participant au
http://www.paccperu.org.pe/publicaci
ones/pdf/85.pdf
programme demandent à
bénéficier au moins des
mesures d’adaptation).
Annexe B
Tableau B.1 Modèle simple de présentation des projets d’adaptation
Il est possible d’ajouter des lignes et/ou des colonnes en fonction du nombre de projets et des
informations jugées pertinentes.
Axe principal du
projet
Eau
Littoral
Agriculture
Santé
Forêts
Autres
Résumé du projet
Composante
technologique
Tableau B.2 Modèle simple de présentation des projets d’atténuation
Il est possible d’ajouter des lignes et/ou des colonnes en fonction du nombre de projets et des
informations jugées pertinentes.
Axe principal du
projet
Énergie
Industrie
Agriculture
Transports
Forêts
Autres
Résumé du projet
Composante
technologique
Tableau B.3 Modèle simple de présentation des projets appartenant à un
secteur, classés par technologie
Nom du secteur
Axe principal du
projet
Logiciels
Matériels
Organisation
Résumé du projet
Composante
technologique
Tableau B.4 Modèle simple de présentation des projets appartenant à un
secteur, classés par niveau de maturité technologique
Nom du secteur
Axe principal du
projet
Résumé du projet
Maturité : traditionnelle
Maturité : moderne
Maturité : élevée
Composante
technologique
Tableau B.5 Modèle détaillé de présentation des projets d’adaptation, classés par secteur
Il est possible d’ajouter des lignes et/ou des colonnes en fonction du nombre de projets et des informations jugées pertinentes. Le cas échéant, l’intitulé des
différentes colonnes peut également être adapté.
Intitulé du
projet
Agriculture
Organisation/
institution
Eau
Santé
Infrastructures
Littoral
Forêts
Autres
Objectif(s) du projet
Lieu de la mise en
œuvre
Période
d’activité
Groupe
cible
Résumé du projet
Composante
technologique
Budget
Site
Internet
Tableau B.6 Modèle détaillé de présentation des projets d’atténuation, classés par secteur
Il est possible d’ajouter des lignes et/ou des colonnes en fonction du nombre de projets et des informations jugées pertinentes. Le cas échéant, l’intitulé des
différentes colonnes peut également être adapté.
Intitulé du
projet
Organisation/institution
Énergie
Déchets
Transports
Agriculture
Industrie
Forêts et utilisation des terres
Objectif(s) du projet
Lieu de la mise en
œuvre
Période
d’activité
Groupe
cible
Résumé du projet
Composante
technologique
Budget
Site
Internet
Autres
i
République de Maurice, 2004, rapport d'évaluation des besoins technologiques et entretien et renforcement des capacités dans le cadre des activités de lutte contre le
changement climatique, services météorologiques de Maurice, Vacoas.
ii
Deuxième communication nationale, 2010, p. 79.
Téléchargement