PNUD Benin - UNDP | Procurement Notices

advertisement
PNUD Benin
Consultant International : Modélisation des impacts économiques des changements climatiques pour
les secteurs clés du Benin, et en particulier l’agriculture et la sécurité
alimentaire.
Location :
Cotonu, Benin
Application Deadline : [two weeks after publication date]
Type of contract:
Individual contract
Post Level:
International Consultant
Languages Required:
French
Duration of Contrat:
26 jours ouvrables repartis sur une période de trois mois consécutifs
Background :
Dans un contexte ou le phénomène de changement climatique devient de plus en plus perceptible et
attire une attention particulière, l’une des préoccupations actuelles pour les décideurs et les
scientifiques demeure l’évaluation du coût économique des impacts de ce changement dans les
domaines de développement hautement sensibles que sont l’agriculture et la sécurité alimentaire, l’eau
et la sécurité hydrologique, la santé et les épidémies d’origine climatique, et de l’environnement et les
équilibres écosystémiques. Au Bénin l’approche d’intervention choisie dans le cadre du programme de
renforcement des capacités sur l’«Économie de l'adaptation, la sécurité en eau et le développement
résilient aux changements climatiques» en Afrique (2013-2015), vise un renforcement de capacités sur
les outils et méthodes d’évaluation, de modélisation et de prévision économique des impacts du climat
en vue d’une optimisation des stratégies d’adaptation à développer et de promouvoir un
développement résilient aux changements climatiques.
Dans cette perspective, il a été réalisé, en 2014 et 2015, des études préliminaires portant sur
l’évaluation et la modélisation des impacts économiques des changements climatiques sur l’agriculture,
la santé et les ressources en eau. Ces études ont été réalisées dans le cadre du Projet SAP-BENIN
« Renforcement de l’information sur le climat et systèmes d’alerte précoce en Afrique pour un
développement résilient au climat et adaptation aux changements climatiques » mis en œuvre par La
Primature de la République du Benin avec l’appui du PNUD Benin et le financement du GEF/FEM.
L'évaluation préliminaire de ces études a indiqué des déficiences dans la méthodologie utilisée et les
résultats qui en ont découlé. En conséquence, le PNUD en consultation avec le PNUE et le
gouvernement du Bénin a reconnu la nécessité de revoir les études antérieures par une évaluation
économique approfondie des coûts du changement climatique dans tous les secteurs clés (agriculture
et la sécurité alimentaire, santé, l’eau et les risques hydrologiques, l’énergie, et les infrastructures et
bâtiment et travaux publics (BTP), et en particulier le secteur agriculture et la sécurité alimentaire, par
l’utilisation ses données existantes.
1
L’étude offrira l’opportunité d’un approfondissement de l’analyse économique environnementale
précédemment conduite, pour une prise en compte effective des résultats de la modélisation
économique environnementale en vue d’identifier des priorités de programmes et projets pour
accroitre la dimension environnementale dans l’élaborations de : 1) la nouvelle Stratégie de Croissance
pour le Réduction de la Pauvreté (SCRP4) ; 2) l’évaluation de la Vision 2025 et la formulation de la
nouvelle vision ; 3) l’élaboration du plan national de développement (2018-2022) ; et 4) l’élaboration du
budget général de l’Etat dans son cycle triennal de.
Le résultat ultime attendu de cette consultation est d’évaluer les couts futurs des changements
climatiques, et en particulier dans le secteur agriculture et la sécurité alimentaire, afin de démontrer
l’impact économique (PIB), sociale (genre et réduction de la pauvreté) et environnemental (sauvegarde
des services écosystémiques) du climat sur le développement. Ceci facilitera l’intégration de la
dimension environnementale dans les politiques macroéconomiques et sectorielles qui touchent aux
secteurs de développement les plus sensibles aux effets des changements climatiques ; ce qui
contribuera à une meilleure planification des allocations budgétaires et des cadres de dépenses
publiques aux fins du développement durable. Il est espéré que ces travaux, en révélant les faibles
niveaux d’intégration des liens pauvreté-environnement dans la mise en œuvre des politiques et
stratégies de l’Etat, pourront aider à réduire les coûts et pertes qui en découlent, à travers
l’identification et la définition des modes d’intervention les plus appropriés devant convertir les gains
résultant d’une forte prise en compte du climat, en un meilleur accès des plus pauvres aux ressources
naturelles et environnementales.
Cette consultation sera conduite sous le Ministère du Cadre de Vie et du Développement Durable. Le
consultant en premier lieu fera ses investigations avec le Ministère d’Etat charge du Plan et Du
Développement et le Ministère de l’Economie et des Finances, et puis les Ministères sectorielles clés
comme le Ministère de l’Agriculture, l’Elevage et de la Pêche ; le Ministère de la Santé ; le Ministère des
Infrastructure et des Transports ; et le Ministère de l’Energie, de l’eau et des Mines.
Cette consultation est financée par le PNUE Bureau Régionale pour L’Afrique (ROA) à travers le
programme conjoint PNUD-PNUE Initiative Pauvreté-Environnement (IPE) Afrique, et en collaboration
avec le programme changements climatiques. Le recrutement et administration des consultants se
feront à travers le PNUD Benin, et la coordination institutionnelle et supervision technique sera faites à
travers le PNUE Bureau Régionale pour l’Afrique et en étroite collaboration avec les institutions du
Gouvernement du Benin et le PNUD Benin.
Objectifs
Cette consultation a pour objectif le déterminer les couts économiques futurs des changements
climatiques dans le secteur de l’agriculture et sécurité alimentaire en vue de promouvoir l’intégration
des liens pauvreté-environnement-changements climatiques dans les politiques macroéconomiques et
sectorielles qui touchent aux secteurs de développement les plus sensibles aux effets des changements
climatiques.
Spécifiquement, il s’agit de :
2


documenter les impacts des changements climatiques (modification des variables climatiques)
sur les domaines d’investigation retenus, ainsi que les variables économiques qui décrivent les
productions de ces secteurs puis analyser les contraintes de couplage climat-économie qui en
ressortent, notamment en termes d’analyse de coûts-bénéfices relatifs à la production, revenus,
pauvreté, sécurité alimentaire, etc. avec une claire indication des différentes catégories sociales
qui seront les plus touchées par les coûts ;
Identifier et documenter les modèles d’évaluation économiques des impacts climatiques sur
l’agriculture et sécurité alimentaire et autres secteur clés sus mentionnés ;

Argumenter les choix de modèles retenus conformément aux spécificités du Bénin, puis discuter
et analyser les hypothèses nécessaires à l’adaptation des modèles existants, choisis en tenant
compte des réalités de chacun des secteurs identifiés ;

Évaluer les besoins en données (variables climatiques, variables économiques), proposer la
méthodologie et les outils de collecte de données et d’analyse, collecter les données et mettre
en œuvre les modèles adaptés pour le secteur de l’agriculture et sécurité alimentaire ;

Appuyer le Ministère du Cadre de Vie et du Développement Durable à disséminer l’analyse et les
résultats de l’étude et promouvoir l’intégration de la dimension changements climatiques et
environnement dans : 1) la nouvelle Stratégie de Croissance pour le Réduction de la Pauvreté
(SCRP4) ; 2) l’évaluation de la Vision 2025 et la formulation de la nouvelle vision ; et 3)
l’élaboration du plan national de développement (2018-2022) ;

Evaluer, au regard de l’objectif général énoncé ci-dessus, les capacités techniques et
institutionnelles des ministères, et organismes concernés par la question des changements
climatiques et des secteurs de développement susmentionnés, des ministères transversaux
(planification, finances, développement), des communes et des institutions d’expertise et de
recherche devant accompagner ces ministères (outils, connaissance, expertise, etc.), à mesurer
les impacts économiques des changements climatiques.
Résultats escomptés
Un rapport de 80 pages maximum (excluant les annexes et sommaire exécutive) qui couvre les points
suivants :

Une évaluation économique des couts futurs des changements climatiques et dégradation de
l’environnement dans les secteurs clés du Benin.

Une note politique sur les opportunités et démarches à prendre pour la mise en œuvre d’une
approche intégrée et multisectorielle dans le cadre macroéconomique nationale dans le
contexte des ODD et en particulier la dimension environnementale.

Les gaps de capacités techniques et institutionnelles des ministères et autres structures
concernées à mesurer les impacts économiques des changements climatiques sont connus et les
besoins en renforcement de capacités identifiés pour une meilleure intégration intersectorielle
des liens climat-pauvreté-environnement;
3

Les impacts des changements climatiques sur les différents secteurs et les variables
économiques qui en découlent sont documentés et les contraintes de couplage climat-pauvretééconomie identifiées et analysées ;

Les modèles d’évaluation des impacts climatiques sur les productions de chaque secteur sont
documentés et les structures de modèles choisis sont adaptées aux réalités des secteurs de
développement du Bénin identifiés dans le cadre de cette étude.
Méthodologie
Au Bénin comme partout ailleurs, les différents secteurs de l’économie étant intimement liés et les
questions relatives aux changements climatiques étant globales, il est évident que la méthodologie qui
sera proposée devra tenir compte de ces interrelations sectorielles tout en intégrant la dimension genre
dans l’évaluation des impacts économiques des changements climatiques, compte tenu des réponses
différentielles observées face aux effets pervers de ce phénomène, qui influencent fortement les
analyses de vulnérabilité et d’adaptation aux changements climatiques.
L’étude se déroulera en trois phases à savoir : 1) élaboration de l’approche méthodologique ; 2)
déroulement de l’étude et 3) restitution et validation des résultats de l’étude et des modèles utilisés.
A la fin de chaque grande phase, le consultant devra présenter le projet du rapport au Comité de Suivi
(voir ci-dessus) ainsi que l’état d’avancement du travail, En l’occurrence, la deuxième étape 2 ne sera
pas entamée si la première n’est pas validée. Le rapport final assorti de propositions concrètes de mise
en œuvre des recommandations de l’étude sera remis au PNUD au plus tard deux semaines après avoir
recueilli les commentaires et propositions d’amélioration du Comité de suivi.
Du démarrage de l’étude jusqu’au rapport final, l’étude durera 45 jours ouvrables réparties sur une
période de trois mois (90 jours consécutifs) à partir de la signature du contrat.
Taches du Consultant
Le consultant international, en collaboration avec le consultant national, sous la supervision
administrative du PNUD et technique du Comité de Suivi, devra accomplir les tâches ci-après :

identifier avec précision les différentes structures de l’Administration Centrale (ministères
sectoriels et transversaux) et décentralisée, ainsi que les organismes et institutions d’expertise
et de recherche intervenant dans les secteurs de développement susmentionnés, pouvant
contribuer efficacement au processus de modélisation économique des impacts des
changements climatiques;

organiser les investigations de terrain en vue d’évaluer, au regard de l’objectif de l’étude, les
capacités techniques et institutionnelles desdites structures ou organismes/institutions à
mesurer les impacts économiques des changements climatiques sur le budget de l’Etat ;
4

Procéder à une analyse des capacités techniques et institutionnelles desdites structures à
mesurer les impacts économiques des Changements climatiques et faire des propositions
d’amélioration ;

Faire une analyse des impacts des changements climatiques, notamment en termes économique
et en particulier en rapport avec production, revenus, pauvreté, sécurité alimentaire, etc,;

Réaliser une évaluation économique différentielle des coûts des changements climatiques sur
les facteurs de développement clé que sont la santé, la sécurité alimentaire, l’accès à l’eau et à
une énergie propre et durable en tenant compte des populations les plus vulnérables.

Identifier et documenter des modèles potentiels d’évaluation économique des impacts des
changements climatiques en tenant compte des analyses faites ;

Définir et argumenter le modèle retenu pour l’évaluation économique des impacts des
changements climatiques au Bénin ;

Présenter la méthodologie utilisée pour la conduite de la mission ;

Conduire la mission et produire le rapport de l’étude assorti d’un modèle d’évaluation
fonctionnel qui sera un véritable outil d’aide à la décision.
Coordination et Supervision
The consultant international en collaboration avec le consultant national fera rapport au Comité de Suivi
responsable pour cette consultation. Le Comité de Suivi veillera à la qualité scientifique et à la
praticabilité des modèles et des résultats obtenus. Le Comité Technique comprend les responsables
techniques des institutions suivant :






Ministère du Cadre de vie et du développement durable
Ministère d’Etat charge du Plan et Du Développement
Ministère de l’Economie et des Finances
PNUD Benin, Equipe Développement Durable
PNUE Nairobi, Regional Development Coordination Officer
PNUE Nairobi, Initiative Pauvreté Environnement (IPE) Afrique
Les membres de ce comité participeront à chaque rencontre de validation des résultats de chacune des
trois phases de l’étude supra-mentionnées. Ils participeront également à la lecture et à l’analyse de tous
les rapports de l’étude.
Competencies


Démontrer un engagement à respecter les valeurs d’équité, d’égalité, de qualité et de
leadership du PNUD
Démontrer une excellente habileté d’écriture, et fortes habiletés de communications et de
présentation ;
5






Démontrer une connaissance technique et substantive pour satisfaire les responsabilités et
prérequis du poste avec excellence ;
Démontrer une connaissance suffisante du pays;
Démontrer des qualités de leadership, gestion d’équipe et coordination ;
Bonne aptitude interpersonnelle et de travail en équipe, et habileté prouvé de travailler dans un
environnement multiculturel, avec des équipes d’origines et compétences diverses ;
Habileté démontrée d’organisation et de planification, et capacité de respecter les délais et
gérer plusieurs taches concurrentielles de manière effective et efficace ;
Habileté de fournir des conseils, répondre positivement aux avis critiques et points de vue
différents.
Required Skills and Experience
Formation:
Etre titulaire au minimum d’un diplôme postuniversitaire de niveau BAC + 5 ans en sciences
économiques, ou tout autre domaine connexe.
Expérience professionnelle :








Avoir une expérience d’au moins 10 ans de travail dans la réalisation d’études analytiques sur
l’économie de l’environnement, changement climatiques et/ou l’agriculture, la planification
et/ou l’élaboration de programmes d’investissements en lien avec l’environnement,
changements climatiques et le développement local inclusif ;
Au moins trois missions similaires d’appui / d’études antérieures dans le cadre de l’économie
environnemental, changements climatiques et de l’agriculture au niveau national et aussi au
niveau sous-national ;
Avoir une expérience dans l’évaluation des capacités, institutionnelles, de l’optimisation des
capacités institutionnelles et/ou du conseil organisationnel ;
Une connaissance approfondie des stratégies et politiques de développement, de la
planification stratégique et opérationnelle dans le domaine de l’environnement et changement
climatiques, ainsi qu’une très bonne connaissance du paysage institutionnel et politique des
pays de l’Afrique de l’Ouest ;
Expérience de travail dans une équipe pluridisciplinaire et multiculturelle ;
Avoir une connaissance du système des Nations Unies ;
Excellentes aptitudes en matière de communication écrite et orale avec divers acteurs (autorités
nationales, communautés, société civile, experts des Nations Unies, acteurs du secteur privé
etc.) ;
Maîtrise de l’outil informatique.
Langue:


Parfaite maitrise de la langue française est exigée (écrit et parlé);
Connaissance moyenne de l’anglais souhaitée (working level).
6
Dossier de soumission :
Les consultant(s)s internationales intéressées doivent soumettre un dossier de candidature sous pli
fermé avec la mention « Candidature consultant international, Modélisation des impacts économiques
des changements climatiques » adressé au Représentant Résident du PNUD-Benin en ligne sur le site
des emplois du PNUD et comprenant les éléments suivants :





Une lettre de motivation adressée au Représentant résident du PNUD au Benin ;
Un Curriculum vitae actualisé ou un formulaire P11 dûment rempli et signé ;
Une copie des diplômes académiques ;
Une proposition technique incluant :
o Note méthodologique de 10 pages maximum (excluant des annexes) précisant le niveau
de compréhension de la consultance ; la méthodologie d’intervention pour répondre au
TDR et conduire l’étude ; les institutions clés ; et l’organisation et programme de travail
de la consultance.
Une proposition financière incluant :
o Les honoraires du consultant (détaillant le montant des indemnités journalières, le
nombre de jours de travail prévus);
o Les DSA (frais d’hébergement, de subsistance, de transport local, frais téléphoniques…).
o Le dossier de soumission devra préciser les conditions de paiement du consultant.
La proposition du (de la) consultant(e) sera évaluée selon les critères suivants :

Proposition Technique (70%) :
 Diplômes : (5%)
 Nombre d’année d’expérience pertinente : (5%)
 Références de consultations similaires (un minimum de 3) : (20%)
 Compréhension des TDR et pertinence de la note méthodologie : (30%)
 Planning et cohérence du programme de travail de la consultance : (10%)

Proposition Financière (30%).
Les Candidatures féminines sont vivement encouragées
7
Téléchargement