Régimes totalitaires L`Allemagne

publicité
est battu par Hindenburg mais recueille tout de même 13
millions de voix. Le Führer sera appelé à la chancellerie le 30
janvier 1933 par le président Hindenburg à la suite de
tractations avec les dirigeants conservateurs (Von Papen et le
docteur Schacht). Ces derniers veulent se servir de Hitler pour
enrayer la menace communiste et ils ne croient pas que les
nazis représentent un réel danger pour la démocratie
allemande.
C’est le début de la nazification de l’Allemagne. Le 27 février
1933, l’incendie du Reichstag (parlement), commandité par
Hitler, entraîne une dure répression des communistes. Le parti
nazi est épuré, les chefs des SA (sections d’assaut) sont
assassinés lors de la Nuit des Longs couteaux (30/06/1934)
Dès 1933, les camps de concentration et de travail sont créés.
A la mort d’Hindenburg en août 1934, Hitler cumule les
fonctions de chancelier et de président : il devient Reichsfüher.
A la fin de 1934, le parti nazi contrôle tout le territoire allemand.
II. Le nazisme
! Caractéristiques du nazisme
Le parti est unique avec un chef unique.
La population est encadrée, ainsi que la culture (autodafés).
Les libertés fondamentales sont abolies. La jeunesse est
embrigadée dans des associations de propagande (jeunesses
hitlériennes) qui ont pour objectifs le développement
idéologique, physique et militaire de leurs membres.
Le parti possède sa police dirigée par Himmler, et qui
comprend les SS (Section de Protection) et la Gestapo (police
secrète d’Etat dirigée par Göring).
La propagande nazie est dirigée par Joseph Goebbels.
Le nazisme se fonde sur des théories racistes qui reposent sur
l’inégalité des races et la supériorité de la race aryenne dont les
Allemands seraient les plus « purs » représentants. Les
éléments corrupteurs (Juifs, communistes, dégénérés…)
doivent donc être éliminés.
! Politique du Führer
Les Juifs sont les premières victimes et sont exclus de la
société par les lois de Nuremberg de 1935, persécutés dès
1938 au cours de la Nuit de Cristal des 8 et 9 novembre, et
éliminés dès 1941 par la solution finale.
Hitler lance une politique de grands travaux, et encourage le
développement de l’automobile (Volskswagen) pour résorber la
crise et le chômage. A la fin de 1935, l’autarcie est déclarée, et
l’économie se redresse grâce à un vaste programme de
réarmement (violation du traité de Versailles).
En matière de politique extérieure, l’Allemagne pénètre en
Rhénanie en 1936, et intervient en Espagne lors de la guerre
civile. Hitler forme avec Mussolini l’axe Rome-Berlin en
novembre 1936 : l’Allemagne est libre d’agir en Europe de l’Est
alors que Mussolini concentrent ses efforts en Afrique et en
Ethiopie.
Le 25 novembre 1936, l’Allemagne signe avec le Japon le
pacte anti-komintern dirigé contre l’URSS. L’Italie les rejoint en
1937.
L’Allemagne cherche en fait à conquérir son Lebensraum
(espace vital), Hitler veut reconquérir la Grande Allemagne
d’avant guerre. En 1938, il pénètre en Autriche : c’est
l’Anschluss (annexion). De même, les Sudètes, qui comptent 3
millions d’habitants, sont rattachés à l’Allemagne (conférence
de Munich sept. 1938). Toute la Tchécoslovaquie est sous
contrôle allemand en mars 1939.
Un Pacte d’Acier est signé avec L’Italie. Mais en mars 1939,
l’Allemagne signe avec l’URSS un pacte de non-agression qui
prévoit le partage mutuel de la Pologne. En août 1939, Hitler
lance un ultimatum à la Pologne, pour le rattachement de la
ville de Dantzig. Le 1er septembre, les troupes allemandes
envahissent la Pologne. La France et l’Angleterre déclarent la
guerre à l’Allemagne.
! Origine du nazisme
Les extrêmes commencent à obtenir les suffrages de la
population. Les élections successives confirment la montée du
parti communiste et du parti nationale socialiste. En 1932, Hitler
MemoPage.com SA © / Septembre 2003 / ISSN : 1762 – 5920 /
Auteur : Claire Garcin / Expert : Christine Maillard
! Après-guerre
La République de Weimar succède à l’Empire allemand.
Cependant, les partisans de l’Empire ne reconnaissent pas
cette République née de la défaite. Les Spartakistes
(communistes) déclenchent des insurrections armées pour
prendre le pouvoir mais ils sont écrasés. La crise est d’abord
morale : le traité de Versailles est perçu comme un Diktat, le
pays est coupé en 2 par le couloir de Dantzig, et il faut
rembourser la guerre, et les réparations car l’Allemagne est
reconnue responsable de la 1ère GM.
Malgré tout, la République devient parlementaire en 1923.
Mais le climat politique reste tendu et les attentats se
multiplient : Adolf Hitler, en compagnie du général Ludendorff,
est jeté en prison après son putsch manqué des 8 et 9
novembre 1923 (Putsch de la Brasserie).
L’économie est en crise, l’inflation est galopante, le mark ne
vaut plus rien. Cependant en 1924, la nette amélioration de la
situation économique et la stabilisation du mark redonnent à
l’Allemagne une nouvelle prospérité.
Malheureusement, la crise de 1929 touche de plein fouet
l’Allemagne, restée très dépendante des capitaux américains.
Dès 1930, la production s’effondre, les faillites se multiplient. En
1932, le pays compte 6 millions de chômeurs surtout parmi les
ouvriers et les classes moyennes.
Mis en forme
I. La crise allemande d’après-guerre
L’Allemagne
Régimes totalitaires
Supprimé : Les r
Téléchargement
Explore flashcards