rapport d`activité - Centre hospitalier Gabriel Martin

publicité
RAPPORT D’ACTIVITÉ
2014
CENTRE HOSPITALIER
GABRIEL MARTIN
centre hospitalier
G a b ri e l m arti n
chiffres
les
ehpad
25,8 % de la population réunionnaise
vit sur le Territoire de Santé Ouest.
2,9M€
Saint-Denis
préhospitalier
& urgences
de budg et
pour l’ EH PAD
Le Port
La Possession
46 479
Saint-Paul
Les Trois-bassins
60
Saint-Benoît
%
+3
lit s
d ’ hé bergement
Saint-Leu
11
Saint-Pierre
entrées do nt
7 Femmes et
4 H ommes
1 855
sortie s
SMUR * e t T IIH *
MCO
54,2M€
246
l it s
et
p l ac e s
de recettes liées
à l’activité
99,6M€
( hor s m igac
e t m e rri )
60%
de taux
de chirurgie
ambulatoire
d e s patie nt s
hospitali sé s
85,80%
4 725
19 525
+1
31,01%
proviennent
des ur gences
d e b u dget MCO
%
pa ssag e s
au x urge nc e s
d ’ activité
ambulatoire sur
SU R 17 GES TES
i n t e rv e n tio n s
a u b l oc
opératoir e
séjours
e n 2 014
81 365
journées
d’hospitalisation
42,8 a ns
1 768
d ’ âge moyen
4,16
jours
de dms
n ai s s a n c e s
*Service Mobile d’Urgence et de Réanimation (SMUR) et Transport Infirmier Inter-Hospitalier (TIIH)
Le CHGM se caractérise par des chiffres clés : plus de 46 000 passages aux urgences,
plus de 19 500 séjours, 1 768 naissances, 81 365 journées d’hospitalisation, 681 274 actes
de laboratoire, près de 40 000 actes d’imagerie…
3LES CHIFFRES
5ÉDITO
6 RÉALISATIONS 2014
Ces quelques chiffres attestent du dynamisme du Centre
Hospitalier Gabriel Martin, de son attractivité et de son
rayonnement. En effet, l’activité clinique et médicotechnique a amplifié
en 2014 les évolutions constatées les années précédentes.
2014, aura aussi permis la concrétisation de nouveaux projets visant à améliorer
la qualité des soins et à offrir une diversité de soins à la population du territoire Ouest,
dont notamment :
l’ouverture du Centre Éducation Prévention Santé,
le développement d’une activité de chirurgie vasculaire,
le déploiement du Dossier Patient Informatisé sur 100 % des lits d’hospitalisation,
la mise en œuvre du projet innovant de Télésurveillance du diabète au domicile
en collaboration avec le Centre National d’Études Spatiales de Toulouse, première expérience
de ce type à La Réunion… sont autant d’événements qui ont marqué l’année 2014.
2014 fut aussi l’année de la rédaction du projet médical de l’établissement 2014-2018.
Gérald KERBIDI
Directeur
8 PÔLES CLINIQUES
ET MÉDICO-TECHNIQUES
Si 2013 a été marquante eu égard à l’acte fortement symbolique de l’obtention des financements
étatiques pour le projet du Pôle Sanitaire de l’Ouest ainsi que la pose de sa première pierre
le 7 février, 2014 se caractérise notamment par la concrétisation de l’obtention des financements
nécessaires au projet et le redimensionnement du projet architectural dans le respect du
référentiel des surfaces préconisées par l’ANAP ; un point d’honneur a été mis pour préserver les
surfaces dédiées aux soins.
10 PÔLE MÉDECINE - EHPAD
14 PÔLE FEMME-MÈRE-ENFANT
18 PÔLE CHIRURGIE - URGENCES Dans la perspective du PSO, nous continuons d’impulser une vrai politique de santé
matérialisée par de nombreux projets initiés en 2014 qui verront le jour en 2015 :
BLOC OPÉRATOIRE - ANESTHÉSIE
22 PÔLE MÉDICO-TECHNIQUE
mise en œuvre d’une activité de médecine et traumatologie du sport,
ET SOINS DE SUPPORT
Docteur Rachid DEKKAK
26 PÔLE MANAGEMENT
s o m m air e
L’ensemble de notre structure continue à être tourné vers le projet du Pôle Sanitaire
de l’Ouest qui mobilise chaque jour la communauté hospitalière de l’établissement.
Les avancées obtenues récompensent les efforts consentis ces dernières années.
Président de la Commission
Médicale d’Établissement
augmentation de l’offre de soins en dermatologie,
offre de soins en rhumatologie,
centre expert hépatites virales Réunion et Mayotte,
28 direction des soins
ctivité d’exploration fonctionnelle respiratoire et consultations externes
a
de pneumologie,
30 QUALITÉ / GESTION
DES RISQUES
ET DROIT DES USAGERS
scanner dédié,
32 RESSOURCES HUMAINES
ET FORMATION
projet espace Naissance.
Merci à chacun d’entre vous et à vous tous de l’implication qui est la vôtre
et de votre investissement. Ce sont ces éléments qui conditionnent chaque jour l’amélioration
des performances de notre établissement dans sa configuration d’aujourd’hui
et celle de demain.
34 FONCTIONS LOGISTIQUES
ET DÉVELOPPEMENT DURABLE
36SYSTÈME D’INFORMATION
38FINANCES
41INSTANCES
D
5
RÉALISATIONS
2014
Pôle Sanitaire de l ‘Ouest
Réalisations transversales
L abellisation du centre de « Douleur Chronique Rebelle »
avec 1152 consultations
Obtention des financements
nécessaires au projet
réation du Centre d’Éducation et de Prévention pour
C
la Santé (CEPS). Ce centre est opérationnel depuis mai
2014 et se situe à moins de 500 mètres de l’hôpital avec
mutualisation des activités du CIDDIST-CDAG,
de l’orthogénie et de la santé sexuelle.
edimensionnement du projet architectural dans
R
le respect du référentiel des surfaces préconisé
par l’ANAP : réduction de 2000 m2 des surfaces effectuée
sur des surfaces tertiaires ; les surfaces dédiées aux soins
ont été préservées.
Installation d’un COPIL interne restreint pour finaliser
le dossier COPERMO : PGFP, projet immobilier, premières
approches des effectifs cibles.
ose de la première pierre du Pôle Sanitaire de l’Ouest
P
le 7 février 2014, en présence de Mme Marisol Tourraine,
Ministre de la Santé et des Affaires Sociales.
Pose de la première pierre du Pôle Sanitaire Ouest (PSO)
en présence de Mme Marisol Touraine, Ministre des Affaires sociales,
de la Santé et des Droits des femmes.
Réactivation du GCS-GSO
Éc o
ésignation de son directeur en septembre 2014
D
par les directeurs du CHGM et de l’EPSM-R
et formalisation de sa lettre de mission.
ie
nom
générale de l’opér
atio
n
Projet médical PSO
A chat
orga n i s atio n
d e s s oi n s e t
b io m édica l
aison des Adolescents et équipe de liaison
M
en pédo-psychiatrie.
La montée en charge de l’activité de la maison
des adolescents (MDA) s’est poursuivie en 2014 avec
la mise à disposition par le pôle d’un mi-temps pédiatre
et d’un mi-temps psychologue, en plus de l’éducateur.
s y s tè m e
d ’i n for m ation
édaction du projet de soins infirmiers, de rééducation
R
et médico-techniques.
er t
Sché m a
m a n agéria l
co m m u n
orga n i s atio n
l ogi s tiq u e
et conduite du transf
Immobilier
&
m ai n t e n a n c e
Plan
éfinition d’un processus de pilotage de l’opération
D
(avalisée par l’ARS-OI en décembre 2014) impliquant
l’EPMSR et le CHGM pour les thématiques
de coopération : COPIL ARS/CHGM/EPSM-R/GCS-GSO
chaque trimestre, CODIR commun chaque trimestre, COPIL
opérationnel, réunissant les chefs de projets désignés
sur chaque thématique, chaque mois.
La salle aménagée pour le groupe de parole du CEPS.
ise en place de formation de la gestion des violences
M
en milieu de soins.
Eq u ip e m e n t
Actualisation de la convention constitutive du GCS-GSO.
ignature de la charte Romain Jacob pour l’accès
S
aux soins des personnes en situation de handicap.
R e s s o u rc e s
h u m ai n e s
éfinition d’une structure de projet afin de couvrir
D
l’ensemble des dimensions du futur établissement.
Communication
•V
eille au respect des engagements COPERMO et au bon déroulement
de l’opération.
DGARS Directeur du pôle de soins, 2 directeurs,
2 PCME et directeur du GCS-GSO
• Prend connaissance de l’avancement du portefeuille de projets
• Oriente, émet un avis et arbitre les points impactants
des 2 établissements
Directoire membre des 2 directoires et directeur
du GCS-GSO. Comité restreint à définir dans le
cadre du toilettage de la convention constitutive
• Supervise l’avancement du portefeuille de projets
• Oriente, émet un avis et arbitre les points qui concernent le CHGM
Membre du directoire et directeur du GCS-GSO
comité de pilotage
COPIL
• Veille à l’avancement des projets / cohérence d’ensemble de l’opération
• Produit les éléments utiles aux décisions
Directeur du GCS-PSO et chefs de projet
désignés
Directeur GCS-GSO
• Assure le pilotage de l’opération dans toutes ses dimensions
• Anime l’équipe des chefs de projet / interlocuteur de société de conseil
• Assure la communication / reporting de l’opération
COPIL
ARS/CHGM/EPSM-R/GCS
Directoire commun
Directoire chgm
Chefs
de projet
à venir
édaction du projet d’établissement
R
2014-2019. Celui-ci définit, sur la base
du projet médical, la politique générale
de l’établissement.
ctualisation du règlement intérieur
A
d’établissement.
Informatisation de l’EHPAD : système Dossier
Patient Régional ou DPI.
• Pilotent les projets qui leur sont confiés
• Contribuent à la communication / pilotage du projet
6
7
S y n thè s e d e l’ activité d ’ ho s pita l i s atio n
Pôles
Classification ASO
CLINIQUES ET
MÉDICO-TECHNIQUES
Séjours
Pôle
3 409
12 051
3,5
Obstétrique
3 622
9 393
2,5
12 494
55 706
Séjours dans la période
Médecine
18 818
18 374
Total
17 55877
Hospitalisation
complète
Activité
Chirurgie viscérale
18
Chirurgie orthopédique
14
Chirurgie ambulatoire
Hospitalisation
de jour
Séjours dans la période
2005
2006
2007
18 374
Surveillance continue
8
UHCD
7
Gynécologie
6
Obstétrique
34
6
Néonatalogie
6
Soins intensifs néonatalogie
6
Pédiatrie : nourrissons + grands enfants
25
Médecine polyvalente
14
Pneumologie
6
Cardiologie
20
Gastro-entérologie
31
Endocrinologie diabétologie
20
Court séjour gériatrique
10
Hôpital de jour
Total MCO
231
2009
2010
18 288
2006
2007
2008
2011
2012
18 818
18 670
17 857
17 558
2009
2010
2013
19 272
2014
19 525
18 288
2011
2012
2013
2014
4 202
4 215
2013
2014
Séjours ambulatoires
5
Unité kangourou
2008
16 286
6
Orthogénie
Médecine
17 857
150
19 525
19 272
évo l u tio n d e l’ activité d ’ ho s pita l i s atio n s u r 1 0 a n s
2005
Femme - Mère - Enfant
4,4
18 818
18 670
19 525
18 818
Chirurgie
Urgences
Bloc Opératoire
Anesthésie
Soins continus
Durée moyenne
de séjour (en jour)
Chirurgie
16 286
C apacité d ’ acc u e i l
Journées
4 088
3 861
2 750
3 118
2 093
Séjours ambulatoires
2005
2006
2007
2008
2 977
2 585
2009
2010
2011
4 088
évo l u tio n2 d
e l’ â g e m 3o118
y e n par s é2j977
our
750
44
4
42
15
40
3 861
2012
4 088
4 202
4 215
2013
2014
2 585
2 093
2005
4 088
2006
2007
2008
2009
2010
2011
2012
38
36
2005
8
2006
2007
2008
2009
9
2010
2011
2012
2013
2014
Pôle
Réalisations
médecine EHPAD
4
1
0
2
5 681
RUM /
Ho s pita l is atio n s
EHPAD
36 380
Chef de Pôle › Dr G. BELON
Cadre de Pôle › M. DROMART
Assistante de Gestion › M-J DOUROUGUIN
Évaluation externe :
les observations remarquables
journées
d’hospitalisation
ohésion et compétences des professionnels, management
C
attentif et engagement dans toutes les missions auprès
des résidents,
Poursuivre impulsion de la dynamique,
Analyser les besoins des résidents et entrer dans
une démarche de projet de vie individualisé,
6,4 j our s
d e D u rée
m oy e n n e
de séjour
éhabiliter ou reconstruire les locaux afin de préserver
R
le droit à l’intimité,
Diffuser les recommandations des bonnes pratiques.
L abellisation du centre de « Douleur Chronique Rebelle »
avec 1 152 consultations, D
éploiement du DPI sur les unités de médecine,
F ormation sur la prévention des troubles de la déglutition :
70 % du personnel formés (IDE, AS, Intendantes),
Addictologie
› Dr L. AMOR
Consultations Addictologie
Équipe de Liaison
Addictologie
Cadre de santé › C. LECHIEN
RCP Chirurgie bariatrique
HDJ Pré et post Chirurgie
bariatrique
HDJ Diabète gestationel
Cadre de santé
› T. POUDROUX
Consultations mémoires
Cadre de santé › P. BENARD
EHPAD › Dr A. THOUMIEUX
Cadre de santé › M. FIERS
Cardiologie
Gastro-entérologie
› Dr C. ROUSSIN
Diabète gestationel
Biothérapie
Bilans chirurgie bariatrique
Chimiothérapie
Consultations externes
d’oncologie-hématologie
et de radiothérapie
Cadre de santé › K. PAYET
› Dr M. COURNOT
Consultations externes
de cardiologie
Explorations fonctionnelles
Cadre de santé › P. BENARD
Diabétologieendocrinologie
› Dr JH. GATINA
Consultations externes de
diabétologie-endocrinologie
Consultations externes plaies
et cicatrisation
Éducation thérapeutique
du diabète
Télémédecine diabète
Hôpital de jour
de Médecine
› Dr G. BELON
Consultations externes
de gastro-entérologie
et médecine interne
Explorations fonctionnelles
endoscopiques digestives
et bronchiques
Fibroscan (mesure de
l’élasticité du foie)
Cadres de santé
› C. LECHIEN et K. PAYET
Filière Gériatrique
Court séjour gériatrique
› Dr V. GALERNE
Équipe mobile de gériatrie
› Dr S. MARTIN
Lutte contre
la douleur
et Soins palliatifs
› Dr P.WALKER
Équipe mobile de soins
palliatifs Consultations
externes « douleur chronique »
10
Cadre de santé
› T. POUDROUX
MÉDECINE
POLYVALENTE
À ORIENTATION
PNEUMOLOGIQUE
› Dr A.ZAIDOU
Explorations fonctionnelles
bronchiques,
Consultations externes
Cadre de santé FF
› A. KALOMBO
EHPAD : Établissement
médico-social d’hébergement
pour personnes âgées
dépendantes
Rattaché dans la gestion
quotidienne au pôle
Médecine
Direction : › V. MOUSILLAT
A
cquisition d’un appareil de quantification de la fibrose hépatique
(fibroscan) : début de l’activité mi-février 2014
soit 225 consultations,
M
ise en œuvre de l’activité d’infectiologie soit 98 consultations,
M
ise en œuvre de l’activité d’éducation thérapeutique Insuffisant
Cardiaque : début en février 2014,
M
ise en œuvre d’un projet de Télésurveillance du diabète
insulinodépendant à titre pilote : suivre ces patients depuis leur
domicile avec un système d’alerte qui va permettre l’amélioration
de la gestion du traitement par le patient et notamment
l’adaptation des doses d’insuline, 10 patients suivis,
M
ise en place de nouvelles activités en consultations externes
telles que :
› Dermatologie
› Neurologie.
à venir
ise en œuvre d’un projet
M
de télésurveillance à domicile
de patients insuffisants
cardiaques en lien avec
l’éducation thérapeutique,
Mise en place de la
prescription connectée
radiologie,
évelopper les consultations
D
d’onco-gériatrie et améliorer la
prise en charge spécifique des
patients âgés atteints d’une
pathologie cancéreuse,
Informatisation de l’EHPAD :
système Dossier Patient
Régional ou DPI,
iabilisation des données
F
de sortie (mode de sortie),
Centre Expert Hépatique.
11
C o n s u l tatio n s e x t e r n e s e t Mi s s io n s d ’ I n tér ê t gé n éra l
Pôle
médecine EHPAD
Consultations externes du pôle Médecine
2 200
G a s tro e n téro logi e Méd e cin e
I n t e r ne
A ctivité d ’ ho s pita l i s atio n
Pôle
Hospitalisations
(RUM)
Journées
Durée moyenne
de séjour (en jour)
Médecine polyvalente
421
3 896
9,25
Pneumologie
355
3 242
9,13
Activité
Médecine
2 242
Cardio logi e
685
D ia béto endocrinologie
1 174
7 083
6,03
File active nouveaux patients
210
1 644
11 230
6,83
Nb. patients suivis
343
Endocrinologie - Diabétologie
672
6 333
6,51
Consultations médicales
1 162
Court séjour gériatrique
403
3 584
8,89
Consultations psychologue
463
Hôpital de Jour
1 012
1 012
Consultations psychomotricien
241
5 681
36 380
6,4
Séjours en hospitalisation
É d u catio n
thérap e u tiq u e
s u r l a pri s e
e n charg e
d u dia b èt e
755
278
Fil e active
de pati ents
EMG
Fi le activ e d e
patie n t s filièr e
mé moire
398
Mi s s io n s d ’ I n tér ê t G é n éra l
File active de patients
1 335
Nbre de patients vus en hospitalisation
313
File active de patients ELSA
511
Consultations médicales
415
Consultations psychologue
312
Séjours en hospitalisation
2008
2009
File active
5 437
5 267
5 140
5 327
5 349
5 437
5 267
5 140
5 327
5 349
2010
2011
2012
2013
2014
2010
2011
2012
2013
2014
954
1 071
1 056
1 022
1 029
1 071
1 056
1
022
2013
1 029
2014
3 875
2 700
2 553
2008
2009
Séjours ambulatoires
315
214
Séjours ambulatoires
2007
12
1 210
É vo l u tio n2 d
u no
mbre de séjours
700
2 553
2007
Addictologie (Équipe de liaison en soins
addictologiques et consultations externes)
Néphro logi e
3 875
2007
F i l e activ e
d e pati e n t s
( adu lt e s )
H é matologi e
315
244
2008
2009
214
244
P laie s e t
cicatri satio n
ÉQUIPE MOBILE DE SOINS PALLIATIFS (EMSP)
ET LUTTE CONTRE LA DOULEUR
Cardiologie
éq u ip e m o b i l e d e gériatri e
( EM G ) e t F i l ièr e m é m oir e
66
Consultations Douleurs Chroniques
Gastro-entérologie
Total
292
612
954
2010
2011
13
2012
Pôle
Réalisations
Femme-Mère-Enfant
4
1
0
2
1 768
n ais s a n c es Centre
de prévention
et d’éducation
à la santé
8 519
RUM /
Ho s pita l is atio n s
Chef de Pôle › Dr L. CHEVALLIER
Cadre de Pôle › C. LAURET
Assistante de Gestion › M-J DOUROUGUIN
Maison
des adolescents
et équipe de liaison
en pédo-psychiatrie
Ce centre est opérationnel depuis
mai 2014 et se situe à moins de 500
mètres de l’hôpital avec mutualisation
des activités du CIDDIST-CDAG, de
l’orthogénie, de la santé sexuelle.
Mise en place d’une équipe de liaison
pédo-psychiatrique en partenariat
avec l’EPSM-R permettant une prise
en charge spécifique des adolescents
en pédiatrie grands enfants. Les locaux
de la MDA ont été aménagés courant
2014 pour accueillir cette nouvelle
activité.
27 751
journées
d’hospitalisation
Mise en place d’une
unité kangourou
3,26
j ours
DMS
GYNÉCOLOGIE OBSTÉTRIQUE
› Dr L. CHEVALLIER
Maternité de niveau II B
Chirurgie gynécologique
Chirurgie carcinologique
gynécologique
Salle de naissance
Urgences obstétricales
Grossesses pathologiques
Suites de couches
Préparation à la naissance
Orthogénie
Consultations externes
(gynécologie, obstétrique,
allaitement, échographie,
sexologie)
Cadres sages femmes
› G. LARAVINE /
F. MOUTOUSSAMY
PÉDIATRIE
NOURRISSONS
ET GRANDS ENFANTS
NÉONATOLOGIE
› Dr F. VIDAL
Médecine pédiatrique
Néonatologie et soins intensifs
de néonatalogie
Unité kangourou
Éducation thérapeutique
du diabète chez l’enfant
Consultations externes
(pédiatrie, obésité infantile,
victimologie, pneumologie
infantile)
Cadres de santé
› D. PAVAYE /
M. BESNARDEAU
14
MAISON
DES ADOLESCENTS
› Dr G. BEULLIER
CENTRE D’ÉDUCATION
ET DE PRÉVENTION
POUR LA SANTE (CEPS)
› Dr E. THORE
Centre de dépistage
anonyme et gratuit (cdag)
Centre d’information de
dépistage et de diagnostic
des infections sexuellement
transmissibles (ciddist)
Centre de vaccination
Consultations externes
(orthogénie, sexologie,
gynécologie)
Cadre de santé
› M. DANIEL
Inscription
de la Néonatologie
dans la démarche
IHAB
Une unité Kangourou de 6 lits
en maternité est mise en place
conformément au contrat de pôle.
L’organisation de travail permet
également la mise en place
du dépistage de la surdité chez
les nouveaux-nés en maternité.
Après des années de travail et
de formation des équipes, la maternité
de l’hôpital a été labellisée
en décembre 2012 par les experts
visiteurs. Conformément au projet
de pôle, un groupe de travail constitué
de personnels de maternité et de
néonatologie est mis en place afin
d’intégrer le service de néonatologie
dans la démarche IHAB. L’objectif de ce
travail est de conduire la néonatologie
vers la labellisation IHAB en 2017.
15
Pôle
Femme-Mère-Enfant
Actualité
activité
o b s tétrica l e
1 741
1 440
acco u ch e m e n t s
par voi e b a s s e
Mettre en place les groupes de parole sur la sexualité des femmes
après un cancer. Une salle a été installée en partenariat
avec l’association Run Odyssea. Une file active de 8 femmes
pour un premier groupe est en cours de recrutement.
acco u ch e m e n t s
par cé s ari e n n e
Projet prima-facie
Organiser la prise en charge
des patients afin de prévenir
des risques maternels et fœtaux
par une action de conseil
et d’information éclairée.
La réalisation d’un véritable
parcours patient au premier
trimestre de la grossesse,
comprenant une échographie,
une consultation et des tests
sanguins, permet de répartir
les grossesses en deux
populations : le bas risque pris
en charge par les sages-femmes
et médecins généralistes
et le haut risque suivi à l’hôpital
par des spécialistes (diabète,
risque vasculaire, RCIU, etc.)
I . V. G .
2007
408
I . V. G .
médicamenteuses
É vo l u tio n d e l’ activité
o b s tétrica l e s u r 8 a n s
1 768
n ai s s a n c e s
tota l e s
1 589
318
2008
1 535
333
2009
1 444
347
2010
1 540
323
2011
1 380
325
2012
1 344
344
2013
1 515
361
1 440
16
301
Durée moyenne
de séjour (en jour)
Gynécologie
532
1 373
2,58
Obstétrique
4 296
15 051
3,5
Orthogénie
788
788
3,1
Kangourou (nov. 2014)
90
279
6,77
Néonatalogie
348
2 357
6,04
Soins intensifs Néonatalogie
89
538
2,86
Pédiatrie : Nourrissons
1 226
3 503
3,36
Pédiatrie : Grands enfants
1 150
3 862
3,26
8 519
27 751
3,26
C o n s u l tatio n s e x t e r n e s e t m i s s io n s d ’ i n tér ê t gé n éra l
14 042
Gynéco logi e
O bs tétriq u e
+U rg. O bst
2 208
3 327
É chographie
a mn ioc e n tès e
P édiatri e
Adolescents pris en charge
198
Consultations médicales
346
Consultations (éducateur spécialisé,
assistante sociale, psychologue)
727
49
F il e active
de pati ents
( enfants)
Lutte contre les infections sexuellement transmissibles
Nb de personnes dépistées CDAG
1 520
Consultations Centre de Dépistage Anonyme et Gratuit (CDAG)
2 675
Nb de personnes dépistées CIDDIST
1 584
Consultations médicales CIDDIST
2 044
Nb d’action Hors Mur
Accouchements
par voie basse
977
O rthogéni e
Éducation
thérapeutique
sur la prise
en charge
du diabète
Maison des adolescents
855
anesthésie
péridurale
Césariennes
2014
Mère
Journées
Consultations externes du pôle Femme-Mère-Enfant
379
instrumentales
Femme
Enfant
Hospitalisations
(RUM)
Activité
Total
301
Projet d’Espace Physiologique
de Naissances
Une chambre « espace physiologique de naissance » a été équipée
en maternité. Nous avons relancé auprès de l’ARS une demande
d’autorisation, afin de pouvoir faire le suivi du travail
et l’accouchement physiologique dans cette chambre. 1,5 ETP
sage-femme hospitalière est prévu au démarrage. Une convention
avec une sage-femme libérale qui souhaite travailler dans
cette structure est en cours de signature. D’autres SF libérales
pourraient suivre.
Pôle
acco u ch e m e n t s
5
1
0
2
Projet du CEPS
A ctivité d ’ ho s pita l i s atio n
97
Nb de personnes touchées par les actions Hors Mur
2 282
Consultations (assistante sociale, psychologue)
452
17
Pôle
4 725
CUBA
i n t e rv e n tio n s
au b loc
opératoire
8 108
RUM /
Ho s pita l is atio n s
Chirurgie,
Urgences,
Bloc opératoire,
Anesthésie,
Surveillance
continue
17 768
journées
d’hospitalisation
Chef de Pôle › Dr F. VALLIER
Cadre de Pôle › H. NARAYANASSAMY
Assistante de Gestion › F. LEQUOY
Réalisations
4
1
0
2
C
réation d’une activité
de chirurgie vasculaire
M
utualisation de la PASS
et du CLAT
D
éveloppement de l’activité
de chirurgie ambulatoire
M
ise en place d’un projet de
prise en charge des violences
aux urgences
Informatisation du circuit
du patient opéré (consultations
externes, service de chirurgie)
2,19 jours
à venir
d e D u rée
m oy e n n e
de séjour
BLOC OPÉRATOIRE
4 salles
Cadre de santé
Chirurgie carcinologique
digestive
Chirurgie bariatrique
Chirurgie vasculaire
› K. OLLIVIER
› Dr F. VALLIER
› Dr F. VALLIER
ANESTHÉSIE
› Dr D. FRAISSE
Consultations externes
d’anesthésie
Cadre de santé › C. XISTE
Surveillance continue
Cadre de santé
› J. TISSEYRE
CHIRURGIE
› Dr A. MUSTUN
Chirurgie digestive et
endocrinienne
STRUCTURE
DES URGENCES
Cadres de santé
› N. ATCHINE / S. LARRUE
› Dr K. MOUGIN
Urgences adultes et
pédiatriques
Service Mobile d’Urgence
et de Réanimation (SMUR)
Transfert Infirmier Inter
Hospitalier (TIIH)
Permanences EVASAN –
SAMU – Centre 15
Unité d’Hospitalisation de
Courte Durée (UHCD)
Permanence d’accès aux
soins de santé (PASS)
Enquête Permanente
des Accidents de la vie
Courante (EPAC)
Consultations somatiques
EPSM-R
Chirurgie orthopédique
et traumatologique
Chirurgie du membre
supérieur et chirurgie
de la main
Cadres de santé
› C. ROLLAND / E. N’GUYEN
CHIRURGIE
AMBULATOIRE
POLYVALENTE
› Dr S. KUSZ
Cadres de santé
› C. ROLLAND / E. N’GUYEN
18
CENTRE DE LUTTE
ANTI-TUBERCULEUSE
(CLAT)
› Dr R. DEKKAK
MAISON MÉDICALE
DE L’OUEST
C
réation d’une activité
de médecine et
traumatologie du sport
Actualité
›C
ircuit traumatologie
et médecine du sport
(consultations de
médecine traumatologique
du sport en lien avec les
chirurgiens et radiologues)
5
1
0
2
› Filière de suivi du sportif
(consultations
de cardiologie du sport
+ suivi et accompagnement
du sportif, consultation
de pneumologie du sport)
1re semestre 2015
P
lan d’action pour la prévention et la prise en charge
de la violence au Plan d’action pour la prévention
et la prise en charge de la violence en milieu de soins.
P
articipation au programme national d’amélioration de la gestion des lits.
C
réation d’une unité d’UHCD pédiatrique.
D
évelopper les missions de la PASS : mise en place d’une consultation
précarité médicale tous les 15 jours.
19
R
éorganisation
des consultations externes :
augmentation de l’offre
des consultations externes
M
ise en place
des consultations externes
d’Exploration Fonctionnelle
Respiratoire (EFR)
Pôle
R épartitio n d e l’ activité
d e l’ U n ité d e C hir u rgi e
A m b u l atoir e
CUBA
Chirurgie, Urgences, Bloc opératoire, Anesthésie, Surveillance continue
Discipline
A ctivité d ’ ho s pita l i s atio n
Hospitalisations
(RUM)
Journées
Durée moyenne
de séjour (en jour)
Chirurgie viscérale
1 556
5 741
3,65
Urgences
Chirurgie orthopédique
1 279
4 420
3,4
Bloc
opératoire
Chirurgie ambulatoire
1 450
1 450
soins
continus
Surveillance continue
623
2 354
3,72
Chirurgie
viscérale
Surveillance polyvalente
791
3 803
1,19
UHCD
2 409
Pôle
Activité
RUM
Activité du bloc opératoire
%
Chirurgie orthopédique
677
46.72
Interventions orthopédiques
1 689
Chirurgie viscérale
233
16.08
Interventions viscérales
1 128
Gastro-entérologie
205
14.15
Interventions gynécologiques
1 317
Gynéco-obstétrique
334
23.05
Endoscopies
A ctivité d e l a p e r m a n e n c e
d ’ accè s a u x s oi n s d e s a n té ( pa s s )
Chirurgie
541
A ctivité d u c e n tr e d e l u tt e
a n ti -t u b e rc u l o s e ( c l at )
Consultations
médicales
Consultations
médicales
1 199
Anesthésie
Total
8 108
55
0,85
17 768
2,19
Entretiens sociaux
C o n s u l tatio n s e x t e r n e s d u pô l e C UB A
7 960
Chirurgi e
orthopédiq ue
3 999
Anesthésie
4 008
C hiru rgie
viscérale
768
435
2 339
Chirurgi e
orthopédiq ue
in fa nti l e
C hiru rgie
viscérale
infa ntile
Urgences
su ite
de soins
Prescriptions de traitements
antituberculeux
É V O LU T I O N D U N O MB R E D E PA SS A G ES EN U R G EN C ES
A D UL T ES E T P É D I A T R I Q UES
2008
22 898
12 240
1 946
2009
23 062
12 965
1 561
2010
23 413
12 829
2 035
2011
24 448
13 310
1 876
2012
25 819
13 900
1 783
2013
26 904
13 522
2 170
2014
27 926
14 222
2 298
Urgences adultes
20
Patients
accueillis à la PASS
au moins une fois
Urgences pédiatriques
21
Suites de soins
Pôle
Médico-Technique
et Soins supports
+39,75%
d ’actes
e x t ern es
d ’IRM
Réalisations
4
1
0
2
+5,17
%
d ’actes
e x t ern es
d e s can n er
+7%
d ’actes
e x t ern es
l a b oratoire
+9%
d e co n s u ltation s
e x t ernes
Chef de Pôle › Dr F. GAUDARD
Cadre de Pôle › V. MOREL
Assistante de Gestion › F. LEQUOY
F inalisation du déploiement
de la prescription
médicamenteuse informatisée :
100 % des lits MCO avec
analyse pharmaceutique
informatisée
Mise en place de l’activité EEG
Identification des microorganismes par spectrométrie
de masse en collaboration avec
le Centre Hospitalier Universitaire
site Nord.
+25%
d e rétroc ess io ns
d e m édicamen ts
Département
de l’Information
Médicale
Gestion
des consultations
externes
› Dr M. CARTOUX
› Dr F. VALLIER
Gestion des données
médicales et de leur
qualité
Imagerie Médicale
› Dr F. GAUDARD
Accueil des externes sur
rendez-vous
3 salles de radiologie
conventionnelle 1 IRM et 1 scanner
(partagés dans le cadre
d’un GIE)
1 échographe
Cadres de santé
› E. OLLIVIER / P. RIVIÈRE
Anesthésie
Chirurgie viscérale
et orthopédique adulte
et infantile
Gynécologie-Obstétrique
Pédiatrie
Plaie et cicatrisation
Néphrologie
Gériatrie, mémoire
Dermatologie
Cadre de santé
Hémostase, sérologie,
bactériologie, parasitologie
Biologie moléculaire
Cadre de santé
› S. DIJOUX / G. SERMONT
Rétrocession de
médicaments hospitaliers
aux patients externes
Réalisation des
préparations magistrales
Cadres de santé
Morgue
Pool de liaison
› M. MAQUET /
E. CHAN KEE SHEUNG
› M-R ADAMA
STÉRILISATION
Pharmacie
FF Cadre de Santé
Responsable de service
ugmentation de l’activité
A
de rétrocessions liée
aux nouveaux traitements
de l’Hépatite C
ise en place de la prescription
M
connectée des actes d’Imagerie
depuis le dossier patient
› Dr E. BEAUCOURT
› Dr E. BEAUCOURT
Approvisionnement
et dispensation en
médicaments,
dispositifs médicaux stériles,
gaz médicaux, solutés
massifs
Promotion du bon usage
des médicaments
Pharmacovigilance
› O. GOARIN
Laboratoire
de biologie
› Dr A. GUERIN-DUBOURG
Ouverture 24h/24h pour
les urgences hospitalières
Accueil des externes
Biochimie, hématologie,
Immuno-hématologie
22
ise en place de nouvelles
M
activités en consultations
externes telles que :
› D. DIBLAR
EOHH
› Dermatologie
› Neurologie
OMEDIT
› Dr M. ANGELE
ÉQUIPES DE MASSEURS
KINÉSITHÉRAPEUTES
ET DE DIÉTÉTICIENNES
23
Pôle
Médico-Technique
et Soins supports
A ctivité e x t e r n e
Activité externe
Laboratoire
Radiologie
Actes
Activité
d’hospitalisation
Laboratoire
Pharmacie
Unité de mesure
Actes
B
Échographie
Réalisé
Lignes dispensées (médicaments)
170 477
Lignes dispensées (dispositifs médicaux)
68 235
Radiologie
Actes
8 389
Forfaits techniques
6 405
Actes
5 285
Échographie
24
1 270
17 086
Forfaits techniques
4 799
Actes
4 458
Forfaits techniques
1 662
Actes
2 106
Actes
970
Consultations
31 878
455
Actes
693
Actes
1 902
R
enouvellement du Scanner
É
valuation des modalités
de rapprochement
des Pharmacies à Usage
Intérieur Unique du CHGM
et de l’EPSM-R en vue
du futur PSO
M
ise en place de la
conciliation thérapeutique
et développement du lien
ville/hôpital.
515
Forfaits techniques
à venir
O
btention de
l’accréditation COFRAC
de 60 % de l’activité
du laboratoire de biologie
9 518 974
Mètres cube
IRM
4 791 570
451 249
Stérilisation
Scanner
Activité
des Consultations
Externes
230 025
B
Lignes dispensées
IRM
Réalisé
Actes
Pharmacie
Scanner
A ctivité d e s s e rva n t l e s s e rvic e s
d ’ ho s pita l i s atio n
Unité de mesure
M
ise en œuvre de la
certification du service
de stérilisation.
25
Pôle
MANAGEMENT
6 082
nombre
d e ra m e ttes
papie r A 4
ach e té es
Réalisations
Afin de conforter sa situation financière saine
et dans l’objectif de préparer le Pôle Sanitaire
Ouest, l’établissement s’est engagé en 2013
dans une gestion rigoureuse avec la signature
d’un contrat de pôle management.
4
1
0
2
Intégrer la démarche qualité
et gestion des risques dans
chaque procédure ou projet
de l’hôpital.
396 Litres
co n s o m m ation
d ’e au / jo u r/lit
Impulser une culture
développement durable
sur l’ensemble des activités
de l’établissement.
325 kwh
co n s o m m ation
par m 2
ZOOM sur
la politique
Développement
Durable
Fin 2013, le Centre Hospitalier
Gabriel Martin signait sa première
charte Responsabilité Sociale
des Organisations avec 4 grands
axes stratégiques, qui ont guidé
le travail de l’année 2014 :
ptimiser la gouvernance
O
de l’établissement
arantir à tous les professionnels
G
un environnement de travail
respectueux de la santé
6%
Chef de Pôle › V. MOUSILLAT
Cadre de Pôle › D. LEROUX
évelopper l’achat écoD
responsable et des modes de
productions et de consommations
respectueux de l’environnement
tau x d e s déchets
r e c y c léS
Celui ci se décline en 7 axes
stratégiques qui ont fait l’objet
d’actions prioritaires en 2014 :
Direction Générale
› G. KERBIDI
Coordination des
Pôles et des Projets › D. LEROUX
Conventions - Autorisations
DÉPARTEMENT
QUALITÉ - GESTION
DES RISQUES ET DROITS
DES USAGERS
› F. ROBERT
Direction des
Achats,
de la logistique
et du Patrimoine
Direction des
Ressources Humaines
médicales et non
médicales et
de la formation
Déchets, Transport,
Standard, Archives,
Achat, Biomédical,
Maintenance - EntretienTravaux
44%
procéd ure
p u b l iqu e
dé m atéria lis ée
› F. DEVEAUX
Direction des
Affaires Financières,
du Contrôle
de gestion et
de la Clientèle
Direction
des Soins Infirmiers,
de Rééducation
et Médico-Technique
› F. CUESTA
› M. PETIT
Bureaux des entrées,
Affaires Financières,
Contrôle de gestion
Direction du Système
d’Information
et de l’Organisation
Communication
› P. JANIN
› J. BERNARD
› V. MOUSILLAT
Médecine du travail
Restauration, Lingerie,
Magasin, Reprographie,
› Dr V. MALARDE
26
4%
achat
par carte
achat
78%
Préserver les ressources, réduire
et valoriser ses déchets.
Impulser une démarche projet
au sein de l’établissement.
Consolider la contractualisation
interne et les délégations
de gestion aux pôles.
évelopper la Gestion
D
Prévisionnelle des Métiers
et des Compétences
(mutualisation des deux
établissements, CHGM et EPSM-R
en préalable à la création
du PSO).
L’engagement dans la campagne Two For Ten lancée par
le Ministère de l’Écologie et le Ministère de la Santé (engagement
de limiter de 2 % pendant 10 ans les gaz à effet de serre) est
l’illustration de la volonté de l’établissement de réduire son impact
négatif sur l’environnement, accompagné par le CD2S.
évelopper le système
D
d’information selon le schéma
directeur.
La Charte RSO est déclinée dans un plan d’actions institutionnel,
lui-même repris dans chacun des contrats de pôle.
ettre en place
M
une politique achat conforme
aux préconisations
du programme national phare.
Un audit énergétique et le bilan des GES sont en cours de validation.
Parallèlement, les 14 cibles de Qualité Environnementale sont travaillées
au quotidien avec les équipes soignantes dans le cadre du projet
Nouvel Hôpital.
tau x d e
procéd u re
p u b l iqu e av ec
critère DD
27
DIRECTION
DES SOINS
ARTICULATION AVEC
LES PÔLES CLINIQUES
En lien avec la nouvelle
gouvernance et la loi HPST,
l’activité régulière des cadres
de pôles cliniques se réalise en
collaboration avec le chef de
pôle, en matière de gestion polaire
du personnel non médical (PNM),
à savoir : personnel soignant
et administratif du pôle. Dans la
direction des soins, le cadre de
santé paramédical et/ou cadre
sage-femme joue un rôle essentiel
dans la prise en charge des
patients et de leur entourage,
notamment par la connaissance
et l’accompagnement des
compétences de ses équipes au
quotidien et ceci en collaboration
avec la communauté médicale.
C’est également le relais auprès
des familles. Les cadres de pôle
et les cadres de proximité veillent
à la qualité et à la sécurité des
soins. Des réunions institutionnelles
de l’encadrement soignant ont lieu
régulièrement.
Lors la période cyclonique, avec
le cyclone BEJISA en janvier 2014,
les équipes se sont fortement
mobilisées et l’établissement a
assuré la continuité des soins pour
le territoire Ouest mais aussi en
relais des autres hôpitaux de l’île.
LES STAGES (pour les formations
professionnelles par alternance)
Le CHGM est un établissement
public de santé attractif
en matière d’apprentissage,
de nombreuses professions
de santé y sont représentées.
En 2014, les unités de soins
ont accueilli 340 stagiaires.
Il s’agit essentiellement
de formations en lien avec
les Instituts d’Études en Santé de
Saint-Denis ou Saint-Pierre (130
stages de 4 à 10 semaines) .
P
lus de 40 stagiaires viennent
par ailleurs de l’Éducation
Nationale dans le cadre du Bac
ASSP
Le travail de tutorat et
d’accompagnement des cadres
et des équipes de soins dans
l’acquisition de compétences
de ces futurs professionnels
est à souligner.
Cette mission permanente
de former s’ajoute effectivement
à la mission initiale de soigner la
population accueillie au CHGM.
DONNÉES, PROJETS ET ÉVÉNEMENTS 2014
La Direction des Soins du Centre Hospitalier Gabriel Martin est une
direction partagée avec l’EPSM-R. Elle s’articule avec les autres
directions adjointes de l’établissement et le département qualité mais
aussi avec la communauté médicale sous la direction de Mr KERBIDI,
Directeur du CHGM.
L’encadrement polaire et l’encadrement de proximité sont cependant
distincts dans chaque établissement. Une assistante de direction
au CHGM assure un relais quotidien avec Mme PETIT, directrice
coordonnatrice générale des soins.
L’exercice de cette direction partagée s’articule avec le Pôle
Sanitaire de l’Ouest, lié à la construction du nouvel hôpital en 2018,
à proximité de l’EPSM-R, sur le site de Cambaie.
28
COMPOSITION
En règle générale, la direction
des soins comprend 3 filières :
filière infirmière, de rééducation
et médico-techniques, soit
14 professions de santé.
Au CHGM, les équipes de soins
sont composées de près de
600 agents répartis dans 4 pôles
cliniques et le pôle management.
•
•
•
•
•
P
réparation de la visite de certification HAS pour 2015 : qualité de la prise en charge de la population
L a validation du Projet de Soins Infirmiers, de Rééducation et Médico-Techniques (PSIRMT) élaboré par les
professionnels de santé et en collaboration avec le projet médical :
a
xe 1 - Renforcer la coordination autour du patient dans un souci d’efficience de la prise en charge
a
xe 2 - Poursuivre les démarches d’amélioration de la qualité et de prévention des risques
a
xe 3 - Accompagner l’évolution de l’offre de soins
a
xe 4 - Améliorer le management des ressources humaines
a
xe 5 - Préparer l’ouverture du PSO
L e renouvellement de la Commission des Soins Infirmiers, de rééducation et médico techniques (CSIRMT)
avec les élections en septembre 2014
La mise en œuvre d’un volet du projet médical partagé CHGM/EPSM-R concernant la prise en charge
des adolescents sur le territoire en lien avec la maison des adolescents à Saint-Paul
L’attractivité du CHGM pour les professions de santé : enregistrement
de 719 demandes d’emploi dont la moitié concernait des candidatures infirmières
29
LA QUALITÉ
G ES T I O N D ES R I S Q UES
e t D R O I T D ES US A G E R S
Le droit des usagers
En 2014, 42 plaintes ont été
portées à la connaissance du
Département Qualité, Gestion des
Risques et Droits des Usagers.
Les Motifs d’insatisfaction exprimés
dans les réclamations et plaintes
sont :
équelle ou complication suite à
S
une prise en charge : 17 plaintes
etard ou défaut de prise en
R
charge : 10 plaintes
éfaut de communication :
D
5 plaintes
Pôle Médecine
18 remerciements traitant de la qualité de la prise en charge
en cardiologie, en diabétologie, en gastroentérologie et en médecine
polyvalente.
Pôle CUBA
24 remerciements traitant de la qualité de la prise en charge
en chirurgie orthopédique et viscérale, en unité de soins continus
et aux urgences adultes et pédiatriques.
Pôle FME
16 remerciements traitant de la qualité de prise en charge
en gynécologie-obstétrique - maternité et en pédiatrie nourrissons
et pédiatrie grands-enfants.
Ge stion d e s ri sq u e s
Vol d’effet personnel : 4 plaintes
éfaut de continuité médicale :
D
3 plaintes
En 2014, la cellule a recensé 765
signalements qui ont fait l’objet
de 29 Cellule Qualité, Gestion
des Risques et Droits des Usagers.
Lésion dentaire (suite
à une intubation) : 1 plainte
58 remerciements, ont été
enregistrés au Département
Qualité, Gestion des Risques
et Droits des Usagers et transmis
aux équipes concernées. Le motif
principal de ces remerciements
est la qualité de la prise
en charge médicale, paramédicale
et de l’accueil.
D
émarche de certification
V2014 (Octobre 2015)
M
ise en place des patients
traceurs
70%
M
ise en place d’une Gestion
Documentaire Électronique
et déploiement du logiciel
SharePoint
1%
Prise en charge
29%
Enjeux 2015
et priorités
Reforme
Vie hospitalière
E
nquête de la culture
de sécurité
S
uivi des recommandations
suite à l’évaluation externe
de l’EHPAD.
Bi l a n d e s q u e s tio n n air e s d e s ati s factio n 2 014
La démarche qualité
La politique Qualité, Gestion
des Risques et Droits des Usagers
a pour objectif l’amélioration
continue de la qualité et la
sécurité du service médical rendu
aux patients.
Le management par la qualité
a pour objectif d’améliorer :
l e service médical rendu
au patient
la sécurité des personnes
l a satisfaction des patients
et autres clients
l ’efficience (rapport résultats
obtenus/moyens utilisés)
de l’établissement
L’évaluation externe de l’EHPAD
s’est déroulée en octobre 2014.
La démarche a été initiée en mars
2013. Un groupe de travail, un
comité de suivi et un comité de
pilotage ont été constitués afin
d’aboutir en janvier 2014, à l’envoi
du rapport d’évaluation interne
à l’ARS et au Conseil Général.
Le recueil de données
a intégré :
U
ne étude d’un échantillon
de 15 dossiers
D
es échanges individuels et
collectifs avec les professionnels
sur un échantillon de situations
D
es sondages auprès des familles
U
n sondage téléphonique avec
un échantillon de partenaires
Quelles remarques/suggestions
souhaitez-vous porter à la
connaissance du directeur ?
Taux de réponses : 34 %
Appréciation d’ensemble de votre séjour
Taux de réponses : 93,5 %
41,8 %
U
ne rencontre avec la Direction
4,4 %
0,7 %
16,5 %
Le 12 janvier 2015, un pré-rapport
de cette évaluation externe a été
transmis à la Direction du CHGM.
Ce pré-rapport a été corrigé
et commenté, sa version définitive
a été reçue le 30 janvier 2015.
10,9 %
10,1 %
7,8 %
7,3 %
7,1 %
7%
6,3 %
5,3 %
L’appréciation globale de l’activité
et de la qualité des prestations
de l’évaluateur externe est positive.
Remerciement
Repas
Personnel
Chambre
Félicitations
Manque
D
es rencontres avec les résidents
30
53,1 %
24,6 %
31
Équipe
Merci
Service
Séjour
RESSOURCES
HUMAINES
E T FORMATION
E T P R m o y e n par catégori e
Évolution
2012
Contrats aidés wet apprentis
Personnel
non médical
2013
4,5
2013/2014
2014
7,3
14,13
93,56 %
catégorie C
370,0
381,0
390,15
2,45 %
catégorie B
144,6
141,0
151,51
7,45 %
catégorie A
268,7
284,0
305,91
7,71 %
F or m atio n
Évolution
2012
Nombre de départs en formation
2013
2013/2014
2014
775
896
1 309
46,09 %
3
7
9
28,57 %
Montants des dépenses globales de formation
749 129,00 €
936 459,15 €
1 112 541,41 €
18,80 %
dont coûts d’enseignement
335 702,00 €
419 445,00 €
459 947,38 €
9,66 %
Dont nombre de départs en études promotionnelles
L’année 2014 se caractérise par :
Une augmentation des charges
de personnel notamment due à :
U
n accroissement notable du
nombre de jours d’absence pour
cause de maladie (surtout en
CLM et CLD) et par conséquent
du nombre de recrutements pour
remplacement de ces agents
indisponibles ;
L’ a n n é e 2 014 e n chiffr e s
Évolution des effectifs en ETPR moyen
(équivalent temps plein rémunéré)
2012
2013
2014
Évolution
2013/2014
Personnel non médical
787,81
813,26
861,70
5,95 %
Personnel médical
128,01
135,55
142,17
4,88 %
TOTAL
915,82
948,81
1 003,87
5,80 %
R épartitio n par pô l e e n E T P R m o y e n
Personnel non médical
2013
2014
Médecine
179
189,02
FME
157,09
CUBA
Médico-Technique
Management
TOTAL
Évolution
2013/2014
Personnel médical
Évolution
2013/2014
2013
2014
5,59 %
31,94
31,99
0,15 %
162,66
3,55 %
26,29
28,57
8,67 %
228,02
245,27
7,56 %
54,84
57,61
5,05 %
120,42
122,73
1,92 %
20,86
22,14
6,13 %
128,73
142,02
10,32 %
1,62
1,86
14,81 %
813,26
861,70
5,95 %
135,55
142,17
4,88 %
32
L a répercussion en année
pleine des activités nouvelles
et créations de poste de 2013
(consultation douleur, renfort
en gastrologie et en médecine
générale, réouverture de lits
en pédiatrie-nourrissons, …),
ainsi que certaines activités
mises en place courant 2014
(renforcement des effectifs de
la cuisine relais ; renfort en
consultation externe et pharma,
renfort secrétariat en cardiologie
et gastrologie, création de l’unité
Kangourou, …).
L a poursuite de l’augmentation
des cotisations CNRACL
et IRCANTEC
Un effort encore accru cette année dans le domaine
de la formation et notamment de la promotion professionnelle
des personnels par le biais des études promotionnelles.
La poursuite de la politique de déprécarisation des emplois :
18*
2
9**
5
nominations
en qualité de
stagiaire
techniciens
supérieurs
hospitaliers
transformations
en CDI
aid e s s oig n a n t s
1
diététicienne
3
1
1
agent de
service
hospitalier
qualifié
agent
d ’entretie n
qualifié
adjoi n t
adm in i s tratif
9
2
nominations
après
co nco urs
sur titres
6
1
ad j oi nts
des cadres
hospitaliers
a ssistan t s
médicoadministratifs
i n gén ie u r
b io m édica l
*4 assistants médico-administratifs,10 infirmiers en soins généraux, 2 sages-femmes,
2 techniciens supérieurs hospitaliers
** 5 aides-soignants, 1 diététicienne, 1 agent de service hospitalier qualifié,
1 agent d’entretien qualifié, 1 adjoint administratif. »
Le maintien de l’action en faveur de l’insertion par l’emploi et pour l’emploi des jeunes
1
nouveau
Contrat
Uniq ue
d ’Insertion
sig né
3
1
nouveaux
co ntrat s
d ’av enir
établis
nouvel
apprenti
accueilli
33
l e s F O N C T I O NS
LOGISTIQUES E T
LE DÉVELOPPEMENT
DURABLE
La cartographi e d e s achat s géré s par l a D A L P E e n 2 014
( 1 1 2 procéd u r e s p u b l iq u e s )
31%
28%
Mai n t e n a n c e
hôt e l l e ri e
11%
4%
Bio m édica l
tra n s port s
11%
45
7%
8%
É q u ip e m e n t e t m atéri e l
l ié s a u x s oi n s
ag e n t s
ho s pita l ie r s
achat s
G é n éra u x
Fret
F oc u s s u r l e s dép e n s e s d e fo n ctio n n e m e n t e n m ai n t e n a n c e
427 280 €
Travaux
180 328 €
Téléphonie
248 873 €
Sécurité incendie
22
m éti e r s
Sanitaire plomberie
29 903 €
172 223 €
Réseau électrique
157 666 €
Location immobilière
Divers
73 843 €
221 766 €
Gardiennage - sécurité - accès
673 259 €
Énergie
242 659 €
Climatisation - froid - air
190 512 €
Assainissement
P ar m i l e s fait s m arq u a n t s
de 2 014, on peut noter :
Ascenseur
43 928 €
L a supervision du projet Nouvel Hôpital dans toutes
ses dimensions (phase PRO attendue pour juin 2015)
44
%
A chat
Logi s tiq u e
24%
I n gé n i e ri e e t
m ai n t e n a n c e
16
La présentation du schéma directeur 2014-2018
%
F oc u s s u r l a fa m i l l e b io m édica l
La préparation de la visite HAS – certification V2014
i n for m atio n
A cc u e i l
L a formalisation des politiques de la DALPE (achat,
inventaire, déchets, sécurité des biens et personnes,
gestion de l’eau, de l’air, archives…)
16%
L a rédaction de la cartographie des risques
et le Document Unique de la DALPE
m a n ag e m e n t
aid e à l a
déci s io n
L e passage en liaison froide depuis l’ouverture
de l’UPAC, etc.
34
2%
26%
11%
55%
6%
P ièc e s
détaché e s
Mai n t e n a n c e
I n s tr u m e n tatio n
É q u ip e m e n t
Médica l
F o u r n it u r e
35
LE SYS T È ME
D’INFORMATION
Les projets 2015
F inalisation du déploiement de la prescription
médicamenteuse informatisée : 100 % des lits MCO
D
éploiement de l’informatisation du patient opéré
(bloc opératoire et anesthésie)
D
éploiement de la nouvelle messagerie commune
aux 2 établissements
D
éploiement d’une gestion électronique de
document (GED) pour les documents de référence
M
ise en place d’un logiciel de gestion de la
maintenance technique en commun avec l’EPSM-R
S
écurisation de la distribution du réseau
informatique
M
ise en place du protocole de dématérialisation
des flux avec la trésorerie (PES V2)
550
P ostes
de travail
22
100
89
i mpri ma n t e s
s e rv e u r s
To d e
don n é e s
7
ETP
Participation aux projets
régionaux
Fil rouge (Dossier transfusionnel régional)
T élé-AVC (Prise en charge des AVC en phase
aiguë)
La direction du Système d’Information du Centre
Hospitalier Gabriel Martin est une direction à temps
partagé avec l’Établissement Public de Santé Mentale
de La Réunion.
L’année 2014 a été marquée par :
la fin du déploiement du dossier patient informatisé
pour le secteur d’hospitalisation pour atteindre
100 % d’informatisation des lits,
Actuellement le directeur (DSI) M. Philippe JANIN et le
responsable technique M. Frédéric CERDA partagent
leur temps entre les 2 établissements.
la mise à jour majeure et apport de nouvelles
fonctionnalités des applications de l’imagerie
médicale (RIS, PACS),
Les 2 équipes informatiques collaborent pour un
rapprochement technique des 2 établissements.
la mise en place d’une nouvelle infrastructure
sécurisée serveur.
36
E
xpérimentation du projet de télésurveillance
de l’insuffisance cardiaque
P
oursuite de l’expérimentation du projet
de télésurveillance du diabète
37
LE s
FINANCES
L’ évo l u tio n d e s charg e s e t d e s prod u it s
2013
2014
2013/14
Poids
des charges
60 468 172 4,9 €
64 819 541,782 €
7,2 %
65 %
> dont personnel non médical
44 267 473,75 €
47 722 004,58 €
7,8 %
47,8 %
> dont personnel médical
16 200 698,74 €
17 097 537,20 €
5,5 %
17,1 %
Charges à caractère médical
10 714 724,50 €
13 913 137,24 €
29,9 %
13,9 %
Charges à caractère hôtelier
et général
88 57 323,67 €
10 184 446,47 €
15 %
10,2 %
Charges d’amortissement, provisions
et dépréciations, financières
et exceptionnelles
12 245 933,48 €
10 876 696,82 €
-11,2 %
10,9 %
Total des charges
92 286 154,14 €
99 793 822,31 €
8,1 %
100 %
Charges de personnel
2013
2014
1 914 139€
- 123 383€
Budget
Principal
Budget
Principal
2013
2014
2013/14
70 073 809,06 €
73 371 044,69 €
4,7 %
52 234 917,43 €
54 207 231,99 €
3,8 %
7 309 213,25 €
7 560 418,85 €
3,4 %
Autres produits
16 817 270,82 €
18 738 974,94 €
11,4 %
Total des charges
94 200 293,13 €
99 670 438,48 €
5,8 %
Produits versés par l’assurance maladie
> dont GH5
Autres produits de l’activité hospitalière
Les charges
La progression des charges sur
2014 est conséquente (+8.10 %)
et participe à l’infléchissement
des courbes présentées ci-dessus
en esquissant un effet « ciseau »
entre charges et produits.
Le budget principal
L’exercice 2014 se caractérise par une réalisation
quasi parfaitement conforme à la prévision de
l’EPRD initial, soit un déficit de – 245 250 €, budget
principal et budget annexe (EHPAD) confondus.
des séjours poursuivent une évolution dynamique
à +3.8 % par rapport à 2013 ; l’activité en volume
progresse de +2.81 % sans augmentation de la
durée moyenne de séjour : cela témoigne de la forte
activité des services et du travail accompli tous
les jours par les professionnels qui y travaillent.
Comme en 2012 et 2013, l’attractivité
de l’établissement est confirmée : les recettes issues
R e s p e ct / a m é l ioratio n d u ta u x d ’ évo l u tio n d e l’ E P R D
2012
2013
2014
Résultat EPRD initial
- 681 852 €
336 977 €
- 260 793 €
Résultat Compte Financier
1 814 285 €
1 904 494 €
- 245 250 €
-2.50
-1.57
-0.02
Taux
38
L’impact remarquable des
dépenses à caractère médical
(+29.9 %) doit être explicité :
l’impact des dépenses de
rétrocessions médicamenteuses
liées au traitement de l’hépatite C
rend l’exercice atypique et doit
par conséquent être pris en
compte pour l’analyse comparative
des deux exercices. Ces dépenses
sont intégralement couvertes par
la recette correspondante.
L’évolution des dépenses
à caractère hôtelier et général
progresse de +15 % et s’explique
essentiellement par l’effet année
pleine en 2014 de l’ouverture
de l’UPAC.
Les Produits
L’évolution des dépenses
de personnel (+7.2 %) reflète trois
politiques volontaristes
de l’établissement :
l’accompagnement de la montée
en charge de l’activité notable
sur l’exercice et dans la région
(+3.8 % de recettes des GHS),
la réalisation des engagements
pris auprès du personnel et des
partenaires sociaux en termes
de stagiairisation des agents
pour l’entrée dans la fonction
publique hospitalière, ainsi qu’en
termes de résorption de l’emploi
précaire (accès à des contrats
à durée indéterminée),
la réduction de la pénibilité
au travail en réduisant le stock
des heures dues aux agents.
39
L’évolution recettes d’activité
témoigne du dynamisme de
l’établissement, avec en 2014
une évolution marquante pour
les spécialités suivantes :
éveloppement de l’activité
D
de chirurgie vasculaire
éveloppement de l’activité
D
pédiatrique, ouverture
de l’unité Kangourou
éveloppement de l’activité
D
des médecines : gastroentérologie, pneumologie
éveloppement de l’activité
D
externe de façon générale.
+5,81 %
000
É100
vo
l u000,00
tio n d e s prod u it s
e t charg e s 2 014, 2 013, 2+11,43
012%
80 000
000000,00
000,00
102
+3,44 %
100 000 000,00
-123 383 €
+4,71 %
98 000 000,00
INSTANCES
60 000 000,00
96 000 000,00
LE s
1 914 139 €
94 000 000,00
40000
000
000,00
92
000,00
FINANCES
1 716 424 €
90 000 000,00
CONSEIL DE SURVEILLANCE
88 000 000,00
20 000 000,00
86 000 000,00
84 000 000,00
2012
2012
É vo l u tio n d e s r e c e tt e s
2 014, 2 013, 2 012
2014
2013
2014
Charges
Produits
T2 Produits de l’activité hospitalière
T1 Produits de l’AM
É vo l u tio n d e s charg e s
2 014, 2 013, 2 012
+11,18 %
+4,71 %
Madame Pascaline CHEREAUNEMAZINE
Représentante du Conseil Général
+14,98 %
80 000 000,00
60 000 000,00
+29,85 %
60000
000
000,00
14
000,00
40 000 000,00
12 000 000,00
76,6 %
87,9 %
10 000 000,00
+7,20 %
8 000 000,00
79,7 %
6 000 000,00
2012
2013
T3 Autres produits
T1 Produits de l’AM
T4 Charges2012
financières, amrt, prov
1 914 139 €
2013
Annuite remb K
T2 Charges médicales
T1 Personnel
I n dép e n da n c e fi n a n cièr e
e t d u ré e d e l a d e tt e
Charges
3,00
25 %
20,6 %
2,50
2,43
2,00
40 000 000,00
20 %
15 %
1,50
L’ a n a ly s e fi n a n cièr e
L e s évo l u tio
t e n da
2012n s 2013
2014 n ci e l l e s
0
2012
2013
2014
0
Taux d’indépendance financière
T3 Charges hôtelières et logistiques
87,9 %
Durée apparente de la dette
T2 Charges médicales
T1 Personnel
79,7 %
4 000 000,00
2 000 000,00
0
2013
CAF
5%
0,50
14 000 000,00 T4 Charges financières, amrt, prov
12 000 000,00
76,6 %
2012
10 %
1,00
20 000 000,00
6 000 000,00
2014
CAF
T3 Charges hôtelières et logistiques
La politique menée par le passée de non+29,85
recours
Produits
%
excessif à l’emprunt et d’autofinancement d’opérations
60 000 000,00 productives est constatée en 2014
d’investissement
+7,20 %
par des ratios d’endettement maîtrisés.
8 000 000,00
2013
0
94 000 000,00
1 716 424
L’équilibre
atteint
sur€ l’exercice 2014 permet
92 000 000,00
de garantir une situation financière confortable
90 000 000,00
+8,14
%
et88 dégager
ainsi une capacité
d’autofinancement
000000
000,00
100
000,00 permettant d’envisager sereinement
non
négligeable,
+11,18 %
86 000 000,00
l’opération
majeure pour l’avenir de l’établissement :
84 000 000,00
+14,98 % 2014
2013
la80
réalisation
du2012
Pôle Santé Ouest
à l’horizon
2018.
000 000,00
10 000 000,00
2012
T2 Produits de l’activité hospitalière
2014
Madame Jocelyne DALELE
Représentante du TCO
Représentants du personnel
médical et non médical
2 000 000,00
-123 383 €
100 000 000,00
96 000 000,00
20
000
000,00
4 000
000,00
2014
102 000 000,00
98 000 000,00
Madame Sonia BAPTISTE
Représentant du TCO
40 000 000,00
20 000 000,00
Monsieur Joseph SINIMALÉ
Maire de Saint-Paul
Madame Patricia HOARAU
Représentante de la Commune
de Saint-Paul
100 000 000,00
+3,44 %
Président du Conseil
de Surveillance
Représentants de collectivités
territoriales
+8,14 %
+11,43 %
80 000 000,00
2013
T3 Autres produits
+5,81 %
100 000 000,00
LE s
L’enjeu majeur pour le Centre Hospitalier Gabriel
Martin consiste au maintien de cette situation
financière saine durant les années précédant
l’entrée au PSO.
2014
Monsieur le Docteur Philippe
ROGET
Représentant de la Commission
Médicale d’Établissement
Madame le Docteur Hélène
M’LAMALI
Représentante de la Commission
Médicale d’Établissement
Madame Myriam DROMART
Représentante de la CSIRMT
Madame Marie-Laure NICOLAI
Personne qualifiée désignée
par l’ARS
Membres nommés
Madame Anne Marie BAILARD
Personne qualifiée désignée
par le préfet
Monsieur le Docteur
Luc CHEVALLIER,
Chef de pôle Femme Mère Enfant,
Vice-Président de la Commission
Médicale d’Établissement
Madame Thérèse Yolaine
TORTILLARD
Représentante des usagers
Madame Brigitte LAGARDÈRE
EYMERY
Représentante des usagers
Invités de droit
(Voix consultative)
Monsieur Gérald KERBIDI,
Directeur du CHGM, Président
du Directoire
COMMISSION MÉDICALE
D’ÉTABLISSEMENT
Monsieur le Docteur Rachid DEKKAK,
Président
Madame Chantal DE SINGLY
Directrice de l’Agence de Santé
Océan Indien ou sa représentante
COMITÉ TECHNIQUE
D’ÉTABLISSEMENT
Monsieur Christophe MADIKA
Directeur Général de la C.G.S.S.
Représentant de la structure
en charge de la réflexion éthique
Madame Roselyne PITOU
Représentante des familles
de personnes accueillies
Monsieur Dominique LEGROS
Représentant du personnel
hospitalier
Monsieur Gérald KERBIDI, Directeur
du CHGM, Président du Directoire
Membres de droit
Monsieur le Docteur Rachid DEKKAK,
Président de la Commission
Médicale d’Établissement,
Vice-président du Directoire
Madame Mireille PETIT,
Présidente de la Commission de
Soins Infirmiers, de Rééducation
et Médico-technique
Annuite remb K
40
Monsieur le Docteur François GAUDARD,
Chef de pôle Médico-technique
et Soins de support
Monsieur le Docteur Luc CHEVALLIER,
Vice-Président
DIRECTOIRE
Madame Anne VIENNE-CESSOU
Personne qualifiée
Monsieur le Docteur Francis VALLIER,
Chef de pôle CUBA
Monsieur le Docteur Rachid DEKKAK,
Président de la Commission
Médicale d’établissement
Monsieur Jacky PAYET
Représentant du personnel
hospitalier
Représentants des usagers
Monsieur le Docteur Gérard BELON,
Chef de pôle Médecine
41
Monsieur Gérald KERBIDI,
Président
COMMISSION DES SOINS
INFIRMIERS, DE RÉÉDUCATION
ET MEDICO-TECHNIQUE
(CSIRMT)
Madame Mireille PETIT,
Présidente
COMITÉ D’HYGIÈNE, DE
SÉCURITÉ ET DE CONDITIONS
DE TRAVAIL (CHSCT)
Monsieur Gérald KERBIDI, Président
COMMISSION DES RELATIONS
AVEC LES USAGERS
ET DE LA QUALITÉ DE LA PRISE
EN CHARGE (CRUQPC)
Monsieur Gérald KERBIDI,
Président
GABRIEL MARTIN
38, rue Labourdonnais – CS 11045 - 97 866 SAINT-PAUL CEDEX
Tél. 0262 45 30 30 • Fax. 0262 45 30 00
[email protected]
www.chgm.re
Coordination : Services Financiers / Affaires Générales / Service Communication • Crédits Photos : Jérôme Bernard / Service Images • Conception graphique : HTC • Impression : Color Print
CENTRE HOSPITALIER
Téléchargement
Explore flashcards