SARM : Information à l`intention des personnes en contact avec des

publicité
SARM : Information à l'intention des personnes en contact avec
des patients hospitalisés
Service de prévention des infections, Régie de la santé du district de
South West Nova
Hôpital régional de Yarmouth
742-3541, poste 500
Hôpital général de Digby
245-2501, poste 222
Hôpital Roseway
875-3011, poste 252
Qu'est-ce qu'un germe résistant aux antibiotiques?
Les antibiotiques sont des médicaments utilisés pour détruire le germe (ou la
bactérie) à l'origine d'une infection. Les antibiotiques courants ne détruisent pas les
germes résistants aux antibiotiques. Si un germe résistant aux antibiotiques cause
une infection, il faut utiliser un médicament plus puissant.
Qu'est que Staphylococcus aureus?
Le Staphylococcus aureus est une bactérie (ou un germe) qui vit sur la peau et
dans le nez d'environ 25 % de la population. Cette occupation est connue sous le
nom de colonisation et se produit également avec d'autres bactéries dans tout
l'organisme. Elle ne cause habituellement pas de problème.
Le Staphylococcus aureus peut cependant causer des infections telles que des
furoncles et des abcès. Dans les hôpitaux, elle peut être la cause d'infections
plus graves chez les patients déjà malades.
Qu'est-ce que SARM?
L'antibiotique habituellement utilisé dans le traitement des infections à
Staphylococcus aureus était un antibiotique semblable à la pénicilline appelé
méthicilline. Malheureusement, certaines Staphylococcus aureus résistent
maintenant à cet antibiotique et sont connues sous le nom de Staphylococcus
aureus résistant à la méthicilline (SARM). Lorsqu'une personne est infectée par
cette bactérie, il faut utiliser un antibiotique plus puissant, qui est, en règle
générale, la vancomycine.
Pourquoi devrais-je subir un test de dépistage du SARM?
Il est possible que vous ayez été en contact avec une personne porteuse de ce
germe. Si vous « attrapez » la bactérie SARM, vous ne développerez pas
nécessairement d'infection. On recommande tout de même de faire un test de
dépistage.
Il est important que les travailleurs de la santé sachent si vous êtes porteur de la
bactérie. S'ils sont au courant, ils prendront des précautions spéciales pour que
le germe ne soit pas transmis à d'autres patients dans l'éventualité où vous
seriez hospitalisé de nouveau.
En quoi consiste le test de dépistage?
Le test de dépistage du SARM est très simple. Des échantillons sont prélevés
sur deux parties de votre organisme, un dans le nez et l'autre dans la région de
l'aine.
Ces prélèvements sont effectués à l'aide d'un coton-tige de style Q-tip. Les
échantillons sont ensuite envoyés au laboratoire pour y être analysés. Une
deuxième série d'échantillons doivent être prélevés 24 heures après la première.
Il faut compter environ une semaine pour obtenir les résultats.
Si vous avez d'autres questions, n'hésitez pas à communiquer avec le service de
prévention des infections de l'hôpital, votre infirmière, votre médecin ou le bureau
local de santé publique.
Qu'arrive-t-il si le test révèle que j'ai une infection à SARM?
Si le test révèle que vous êtes colonisé par le SARM, cela ne signifie pas pour
autant que vous soyez atteint d'une infection.
Dans la plupart des cas où les personnes sont porteuses de cette bactérie, celleci fait partie de la flore bactérienne normale de leur organisme. Elle cause
rarement des infections ou des maladies.
Cependant, il faut éviter de transmettre la bactérie à d'autres patients
hospitalisés, puisqu'ils sont déjà malades.
Les patients hospitalisés sont plus susceptibles d'être infectés par le SARM, car
ils souffrent déjà d'une affection et la majorité d'entre eux sont reliés à des
tubulures telles que des cathéters ou des intraveineuses.
Si les résultats de votre test sont positifs, des précautions spéciales seront prises
pendant votre séjour à l'hôpital. Il se peut que votre médecin vous prescrive un
onguent antibiotique.
N'oubliez pas :
La meilleure façon de stopper la transmission d'une infection dans les hôpitaux
est de se laver les mains.
Voici comment bien se laver les mains :
Se mouiller les mains.
Ajouter un coup de pompe de savon liquide.
Faire mousser le savon en couvrant toute la surface de vos mains pendant
15 secondes, ce qui correspond au temps nécessaire pour chanter Bonne
fête.
Se rincer les mains.
S'essuyer les mains à l'aide de serviettes en papier.
Fermer le robinet avec une serviette en papier. Ne pas toucher les robinets sales
avec vos mains propres.
Les agents antiseptiques à base d'alcool sont une autre bonne façon de se
« laver » les mains. Pour obtenir de plus amples renseignements sur ce sujet,
informez-vous auprès de votre infirmière.
Brochure révisée en juillet 2004.
Téléchargement
Explore flashcards