Chapitre 4 : La Terre planète de la Vie • L`atmosphère de la Terre

advertisement
Chapitre 4 : La Terre planète de la Vie
• L’atmosphère de la Terre est épaisse et sa composition est originale par rapport à celles de ses
voisines : elle est riche en diazote, dioxygène et eau, et relativement pauvre en dioxyde de carbone.
Cette atmosphère est à l’origine d’un effet de serre permettant d’augmenter la température de
surface de quelques degrés.
• Une fine couche d’ozone protège la surface de la Terre contre les rayons UV nocifs.
• La présence de cette atmosphère est liée à l’existence d’une gravité suffisante pour retenir les
molécules gazeuses, et à une vitesse d’agitation des molécules trop faible empêchant leur
échappement dans l’univers. Comme la gravité est liée à la masse de la planète et que la vitesse des
molécules est liée la température, on peut dire que la présence d’atmosphère sur la Terre est due à
la taille de la Terre et à sa position dans le système solaire.
La Terre : des conditions de surface particulières
• La distance au Soleil et la présence d’une atmosphère de composition particulière déterminent
une pression et une température moyenne au sol spécifique à notre planète. Ces conditions physicochimiques permettent l’existence d’eau à l’état liquide.
Pour trouver de la vie dans l’Univers, il faudrait que l’objet présente les caractéristiques suivantes :
- Masse/volume suffisant (planète ou satellite) à l'origine d'une gravité permettant de retenir une
atmosphère,
- une distance à l'étoile (ni trop loin ni trop près) offrant une température qui, avec la pression
atmosphérique, permettent d'avoir de l'eau liquide (Mars),
- de l'énergie provenant de l'activité interne de la planète (Encelade),
- des composés organiques (Encelade).
- une couche (d'ozone) protectrice contre les UV nocifs.
Zone d'habitabilité = zone où une planète ou un satellite possèdent une atmosphère à une distance
suffisante de son étoile telle que la présence d'eau liquide en surface (ou en profondeur ?) soit
possible.
Des planètes situées hors de notre système solaire (système Gliese 667C) et dans la zone
d'habitabilité de leur étoile ont été découvertes. Ces exoplanètes sont donc peut être habitables
(susceptibles d'abriter la vie), mais rien n'indique qu'elles sont effectivement habitées.
Téléchargement