les professionnels du milieu financier à l`origine d`une pièce de

publicité
LES PROFESSIONNELS DU
MILIEU FINANCIER À L’ORIGINE
D’UNE PIÈCE DE THÉÂTRE
(M.-K. B.)
> Du 20 mars au 6 avril prochain se tiendra, à la
Cinquième Salle de la Place des Arts de Montréal,
une pièce de théâtre inspirée des propos des professionnels du milieu financier montréalais. Pour toutes
informations à propos de partenariats, d’achat de billets ou de publicité, veuillez communiquer avec
Annabel Soutar au (514) 842-8883. Il est également
possible de faire un don en échange d’un reçu
d’impôts.
FORMULAIRES DE PLAINTES
(M.-K. B.)
> La cosyndic de la Chambre, Me Françoise Bureau,
tient à rappeler aux cabinets l’importance de toujours
avoir en réserve des formulaires de plainte
destinés aux consommateurs. Pour commander des
formulaires, il suffit de s’adresser à la Chambre au
(514) 282-5777 ou, de l’extérieur de Montréal, au
1 800 361-9989.
> (M.-K. B.)
Les élections au conseil d’administration de la
Chambre auront lieu le 8 avril prochain.Trois nouveaux
administrateurs entreront alors en fonction. Ce sont
les régions de Montréal, Laval et Lanaudière qui seront
en élection. Nous vous communiquerons les résultats
dans la prochaine édition du magazine.
(V. L.)
> Les produits de type vie universelle sont trop
souvent présentés comme un bon véhicule de placement à l'abri de l'impôt. Il ne faut pas oublier que ces
produits sont d'abord et avant tout des produits
d'assurance-vie. Or, si votre client ne désire pas
souscrire à une police d'assurance-vie, nécessairement,
vous devez vous abstenir de lui conseiller ce
produit.
Par ailleurs, il est faux d'avancer qu'un rendement de
ces produits est à l'abri d'impôt. L'exemption et le
report partiel d'impôt ne doivent pas être confondus.
Premièrement, le client devra payer de l'impôt au
moment de l'encaissement des sommes. Il est à noter
que, pour bénéficier de ce report, le client doit
centraliser ses placements au sein de la même compagnie d'assurance. Aussi, pendant que le client ne
paie pas d'impôt, la compagnie d'assurance, elle,
se doit d'en payer. Conséquemment, des frais de
gestion élevés sont prélevés, servant ainsi à
payer l'impôt fédéral de 15 %. En réalité, la compagnie d'assurance acquitte directement cet impôt.
Enfin, une taxe de 2,35 % sur la totalité de la
prime versée est retenue. En raison de tous ces
facteurs, le rendement est moins élevé.
N'oubliez pas que vous avez l'obligation déontologique
d'expliquer à votre client ou à tout client éventuel, de
façon complète et objective, la nature, les avantages et
les inconvénients du produit ou du service que vous
lui proposez et vous devez vous s'abstenir de transmettre des renseignements qui seraient inexactes ou
incomplets. L'obligation de bien conseiller le
client implique que le représentant doit bien expliquer
le rendement et le véhicule dans lequel il investit, et
ce, toujours à la lumière des besoins de ce
dernier. Or, bien connaître le profil de votre client est
primordial.
Plusieurs représentants s'adonnent à remettre un
résumé à leur client, commettant ainsi une infraction
au code de déontologie. Faites preuve de vigilance,
car les produits universels sont complexes. Assurezvous de bien expliquer toutes ses facettes à vos clients.
(Voir les articles 11, 12, 13, 14, 15 et 16 du Code de
déontologie de la Chambre de la sécurité financière.)
9
Av r i l 2 0 0 2
ÉLECTIONS
ASSURANCE-VIE-UNIVERSELLE :
L'IMPORTANCE DE NUANCER
VOS PROPOS ET DE FOURNIR
DES EXPLICATIONS COMPLÈTES
À VOTRE CLIENT !
Téléchargement
Random flashcards
Ce que beaucoup devaient savoir

0 Cartes Jule EDOH

aaaaaaaaaaaaaaaa

4 Cartes Beniani Ilyes

Anatomie membre inf

0 Cartes Axelle Bailleau

Chapitre 1

11 Cartes Sandra Nasralla

Créer des cartes mémoire