Revue pour astronomes amateurs

publicité
Revue pour astronomes amateurs
Vue d’artiste de 2003UB313, la possible 10ème planète
Bimestriel N°63
Septembre-Octobre 2005
8ème année
Bureau de dépôt : NAMUR
1
derrière le lavoir
La prochaine réunion aura lieu le 9 septembre à partir de 20h.
Conférence du 9 septembre :
Exposé
imagé
de
la
du temps par Didier Claeys.
vision
actuelle
des
propriétés
étonnantes
de
l'
espace
et
En
moins
d'
un
siècle,
notre
compréhension
de
l'
univers
a
fondamentalement
basculé.
Chaque
jour,
la
physique
fondamentale
et
expérimentale
entrouve
un
peu
plus
les
portes
du
cosmos.
Dans
le
milieu
scientifique,
nous
sommes
de
plus
en
plus
nombreux
à
penser
qu'
il
serait
possible
d'
exploiter
dans
le
futur certains principes physiques pour réaliser le voyage interstellaire.
Léon nous présentera des images du ciel profond du 3 août prises avec un reflex numérique Canon S60 ainsi
qu’un compte-rendu de notre participation à la nuit des étoiles de Redu ce 10 août.
La réunion du mois d’Octobre aura lieu le 14 à partir de 20h .
L’exposé concernera l’éclipse annulaire du soleil du 3 octobre avec les premières images réalisées en Espagne
par Jean-Paul et Jean-Marie. En espérant que la météo soit avec nous.
La réunion de Novembre se tiendra le 11.
Marc Van Diepenbeeck, climatologue à l’IRM, fera sa conférence sur la météorologie durant les éclipses totales
du Soleil.
Adresses importantes :
Site AstroNamur : http://www.astrosurf.com/astronamur
Forum : http://astronamur.forumactif.com/ plus de 14 membres inscrits. Tous les potins, événements et autres
phénomènes astronomiques de dernière minute y sont évoqués. Restez en contact via ce forum très convivial et
facile d’emploi.
2
Actualités :
En plein dans le mille !!
L’impacteur, largué dimanche matin par la sonde Deep Impact, a
percuté avec succès le noyau de la comète Tempel 1, qui tourne
autour du soleil sur une orbite entre Mars et Jupiter. La collision s’est
produite à 7h52 (heure française) à plus de 130 millions de
kilomètres
de
la
terre.
Le choc a été observé par la sonde américaine mais aussi par les
télescopes terrestres et en orbite comme Hubble. Le projectile a
heurté la comète à quelque 37 000 km/h en provoquant un nuage «
bien plus important que prévu » selon un technicien du centre de
contrôle
du
Jet
Propulsion
Laboratory
(JPL).
Avant de s'
écraser, l’impacteur a envoyé une photo saisissante de la
comète, un astre irrégulier grosso modo en forme de poire
présentant une surface d'
apparence blanche sur laquelle se
détachaient plusieurs cratères. Selon le JPL, le projectile est tombé
exactement où ils le souhaitaient, après trois corrections successives
de trajectoire pendant les 90 dernières minutes de son voyage,
prévues
dans
la
feuille
de
route
de
la
mission.
Cliché de la collision entre le projectile de la
sonde Deep
Impact et la comète Tempel 1, le 4 juillet
2005
Cette expérience, qui doit permettre de mieux connaître le processus de formation du système solaire et des planètes,
constitue une première dans l'
histoire de la conquête spatiale. "Nous allons recueillir une masse inouïe de données", avait
indiqué Michael A'
Hearn, professeur d'
astronomie à l'
Université du Maryland (est), chef de l'
équipe scientifique du projet. Une
des théories sur la présence d'
eau sur la Terre est qu'
elle a été apportée de l'
espace lors d'
un bombardement de comète ou
d'
astéroïdes
il
y
a
4
milliards
d'
années.
Cette réussite arrive à point nommé pour regonfler le moral de la Nasa, durement éprouvée il y a deux ans et demi par la
catastrophe de Columbia (sept membres d'
équipage tués) et qui s'
apprête à relancer les vols de la navette spatiale avec
Discovery.
J.I.
04/07/05
___________________________________________________________________
Galileo: offre conjointe retenue pour la concession du GPS européen
e concurrents les deux consortiums candidats à la gestion de Galileo sont
devenus partenaires. L’offre commune des consortiums iNavSat et Eurely a
finalement été retenue hier par l’Union européenne et l’ESA qui ont accordé aux
deux groupes la concession du système de navigation par satellite Galileo pour vingt
ans. Les négociations visant à établir les détails du contrat de construction et
d’exploitation
du
système
vont
donc
pouvoir
commencer.
L’offre conjointe permettra de réduire la contribution financière publique au projet et
d’accroître les recettes commerciales, a précisé le GJU (Galileo Joint Undertaking),
l’entreprise créée par l’UE et l’ESA pour désigner le concessionnaire de Galileo.
INavSat regroupe le groupe européen EADS, le français Thalès, le britannique
Inmarsat. Eurely comprend l’entreprise française Alcatel, le groupe italien
Finmeccanica
et
les
sociétés
espagnoles
AENA
et
Hispasat.
Galileo, le concurrent du GPS américain, doit entrer en service en 2008 avec une
partie des 30 satellites qui le composeront. Son utilisation sera essentiellement civile et
il
sera
compatible
avec
le
GPS.
(ESA/Galileo)
C.D.
(28/06/05)
__________________________________________________________________________________________
La planète aux trois soleils
e spectacle est difficilement imaginable pour un Terrien : le ciel de la nouvelle
exoplanète découverte par Maciej Konacki est illuminé par trois étoiles. La
principale est très proche et éblouissante, les deux autres, plus éloignées,
forment une indissociable paire orange et rouge. Pour la première fois une
planète a été découverte dans un système comptant trois étoiles, explique
Konacki, astrophysicien au Caltech, dans la revue Nature du 14 juillet. La
formation d’une planète dans un tel système pose de nombreuses questions
aux
spécialistes.
Les systèmes à deux ou trois étoiles sont plus nombreux dans l’univers que les
systèmes simples comme le nôtre. Cependant les techniques actuelles de
détection des exoplanètes sont plus difficiles à appliquer aux systèmes à
plusieurs étoiles. Maciej Konacki a mis au point une nouvelle méthode avant
d’observer le trio du système HD 188753 situé dans la constellation du Cygne
avec le télescope Keck I de Hawaii.
Représentation des orbites des trois
étoiles et de la nouvelle planète
découverte. (NASA/JPL-Caltech)
3
Il a déduit la présence d’une planète autour de l’étoile principale grâce aux effets gravitationnels de la planète sur l’étoile. Il s’agit
d’une
géante
gazeuse
qui
fait
le
tour
de
son
Soleil
en
trois
jours
et
demi.
Ce type d’exoplanète, appelé «Jupiter chaud», est supposé se former plus loin de l’étoile, là où il fait moins chaud, à partir d’un
cœur de glace, puis se rapprocher du centre du système. Cependant la présence de deux autres étoiles, qui se tournent autour
tout en orbitant autour de l’étoile centrale, vient jouer les troubles fêtes. D’autres modèles de formation des géantes gazeuses
restent à imaginer, selon Konacki, qui prévoit d’étudier 450 autres étoiles à la recherche de planètes aux multiples soleils.
C.D.
(15/07/05)
__________________________________________________________________________________________
Second vol habité chinois prévu en octobre
a Chine doit tenter son second vol spatial habité début octobre, selon des déclarations officielles publiées par la presse
chinoise. Depuis le succès du vol de Shenzhou V il y a deux ans, emportant à son bord le premier taïkonaute chinois dans
l’espace, la Chine a répété son intention de poursuivre son programme d’exploration spatial et de réitérer l’expérience à
l’automne
2005.
Un échantillon de sperme de porc partira à bord de la prochaine capsule, Shenzhou VI, afin d’étudier l’effet de la microgravité
sur ce liquide séminal. Pour cette expérience c’est un pedigree bien spécifique de cochon qui a été choisi, selon l’agence de
presse Xinhua : le Rongchang est réputé pour sa robustesse et la qualité de sa viande.
En octobre 2003 Yang Liwei, pilote de 38 ans, fur le premier Chinois envoyé dans l’espace. Il passa un peu plus de 21 heures
en orbite autour de la Terre dans la capsule Shenzhou V, permettant à la Chine d’être le troisième pays, après la Russie et les
Etats-Unis,
à
envoyer
un
homme
dans
l’espace.
C.D.
(18/07/05)
__________________________________________________________________________________________
Les curieuses montagnes d’Encelade
Image de la surface d'
Encelade prise le 14 juillet par Cassini à environ 320 km de
la surface. (NASA)
a sonde Cassini, qui explore le monde de Saturne depuis un an, a fourni de nouvelles images surprenantes de la surface
d’Encelade, l’une des lunes de la planète aux anneaux, lors d’un survol le 14 juillet dernier. Depuis les scientifiques de la
mission se creusent la cervelle pour comprendre ce qu’ils voient : de curieux amas rocheux d’environ 10 à 20 km de diamètre
parcourus
de
failles
bossèlent
la
surface
glacée
de
cette
lune.
Les meilleures images prises avec la caméra ISS de Cassini (Imaging Science Subsystem) offrent une résolution de 4
mètres par pixel. La sonde s’est approchée jusqu’à seulement 175 km de la surface du satellite.
Il faudra sans doute plusieurs semaines, voire plusieurs mois, aux chercheurs pour expliquer la nature du paysage
d’Encelade. Connaître les fluctuations de son champ magnétique permettra de savoir si Encelade peut, comme Europe, la
lune de Jupiter, abriter un océan sous sa surface. Les données sont en cours d’analyse. La NASA a d’ores et déjà prévu un
autre survol d’Encelade en 2008 par la sonde Cassini, à seulement 100 km de la surface.
C.D.
(20/07/05)
__________________________________________________________________________________________
4
Découverte de la "possible" dixième planète du Système Solaire
Un corps céleste plus grand que Pluton a été découvert dans les régions périphériques de notre Système Solaire. Ce candidat
au titre de planète a été observé à l'
aide du télescope Samuel Oschin à l'
observatoire du Mont Palomar près de San Diego en
Californie. Cette découverte a été annoncée par le Dr. Mike Brown, scientifique planétaire au California Institute of Technology
de Pasadena.
Photos d'octobre 2003 de la planète prises à 90 mn d'intervalle
Selon Brown, "elle est assurément plus grande que Pluton". Les scientifiques peuvent déterminer la taille d'
un objet du Système
Solaire grâce à sa luminosité. La réflectivité de la planète n'
étant pas encore connue, les scientifiques ne peuvent pas préciser
la quantité de lumière du Soleil réfléchie, mais sont capables de déterminer une limite inférieure pour sa taille.
"Même si elle réfléchissait 100 % de la lumière qui l'
atteint, elle serait encore aussi grande que Pluton", indique Brown. "Je
dirais qu'
elle a probablement une fois et demie la taille de Pluton, mais nous ne sommes pas encore sûrs de sa taille exacte.
Nous sommes cependant certains à cent pour cent que c'
est le premier objet plus grand que Pluton jamais trouvé dans le
Système
Solaire
externe".
La taille de la planète possède une limite supérieure estimée par des observations effectuées à l'
aide du télescope spatial
Spitzer, qui est capable d'
étudier la chaleur de corps célestes très faibles et très éloignés tels que les objets de la ceinture de
Kuiper. "Spitzer ne détectant pas la nouvelle planète, son diamètre global doit être inférieur à 3200 kilomètres", explique Brown.
Orbite fortement inclinée (44 °) de 2003 UB 313.
La planète la parcourt en 557 ans
Un nom pour la nouvelle planète a été proposé par les découvreurs à l'
Union Astronomique Internationale et ils attendent la
décision
de
cette
institution
pour
le
rendre
public.
A noter: ne pas confondre 2003 UB 313 avec la récente annonce de la découverte d'un planétoïde double nommé 2003 EL61
orbitant dans la région Neptune/Pluton.
__________________________________________________________________________________________
5
Record battu pour le cosmonaute Krikalev
e cosmonaute Sergueï Krikalev, l’actuel commandant de la station spatiale
internationale, est l’homme qui a passé le plus de jours dans l’espace. Avec
748 journées en apesanteur, résultat de six missions dans l’espace, le
Russe détient à 47 ans le record du plus long temps passé en orbite en
durée cumulée. Le record était détenu par son compatriote Sergueï Avdeïev,
qui avait cumulé 747 jours en orbite en seulement trois missions à bord de
Mir.
Krikalev est à bord de l’ISS depuis le mois d’avril avec l’astronaute américain
John Phillips. Il a séjourné deux fois à bord de la station russe Mir et l’une de
ses missions a duré plus de 300 jours. Le record du plus long séjour dans
l’espace revient à Valeri Poliakov, qui a vécu 438 jours d’affilée sur Mir.
Sergueï Krikalev a participé au premier vol conjoint russo-américain à bord
de la navette spatiale en 1994 ainsi qu’à la première mission d’assemblage
de l’ISS en 1998. Chaque séjour dans l’espace est une épreuve physique
pour les astronautes : ils perdent une partie de la leur masse osseuse et
mettent plusieurs mois, voire plusieurs années, à récupérer. Ils sont par
ailleurs exposés à des radiations potentiellement cancérigènes.
Phillips et Krikalev, qui ont réceptionné la navette spatiale Discovery, doivent
encore réalisé deux sorties dans l’espace avant de revenir sur Terre en
octobre.
Le cosmonaute Sergueï Krikalev
photographié avant son départ pour
l'
ISS. (NASA)
C.D(17/08/05)
__________________________________________________________________________________________
Une barre au cœur de la Voie lactée
es bras de notre galaxie, la Voie lactée, ne se déploieraient pas
autour d’un point central comme chez d’autres galaxies en spirale
mais autour d’une barre, d’après des observations réalisées avec le
télescope spatial Spitzer. Grâce à la puissante vision dans
l’infrarouge de ce télescope, des chercheurs ont étudié quelque 30
millions d’étoiles situées dans la région centrale de notre galaxie,
malgré les nuages de poussières qui cachent ces étoiles anciennes.
L’équipe d’Ed Churchwell, de l’Université de Wisconsin-Madison
(USA), a ainsi obtenu une image plus précise du centre de la Voie
lactée. Leurs données confirment de précédents soupçons : au centre
se trouve une barre longue de 27.000 années lumière, soit 7.000 de
plus que ce qui avait été estimé, précisent les chercheurs. Cette barre
est orientée d’environ 45° par rapport à la ligne rejoignant le Soleil
au
centre
de
la
galaxie.
Il est encore difficile d’expliquer comment se forme ces barres au
centre des galaxies en spirale. A l’heure actuelle il est probable
qu’elle transporte la matière dont se nourrit le trou noir massif situés
au
cœur
de
la
Voie
lactée.
Ces travaux vont être publiés dans les Astrophysical Journal Letters.
C.Dumas
(17/08/05)
Représentation de notre galaxie et de la barre
qui serait située en son centre. La flèche jaune
point le Soleil. (NASA/JPL-Caltech/R. Hurt)
__________________________________________________________________________________________
Les mystères d’Encelade
La sonde Cassini a obtenu des images détaillées du pôle sud d’Encelade, une des dix-huit lunes de Saturne. Elles
révèlent des structures géologiques étonnantes se situant sur une des zones les plus jeunes de ce satellite indiquant une
évolution
géologique
plus
que
complexe.
6
La sonde a relevé autour du pôle sud un paysage presque totalement
exempt de cratères et parsemée de lignes de fractures, relevant d’une
activité tectonique uniquement rencontrée dans cette zone d’Encelade. C’est
le satellite qui a la surface la plus réfléchissante de tout le système solaire.
Les précédents survols, par la sonde Cassini, ont permis de se rendre
compte qu’Encelade, contrairement aux autres satellites de Saturne, avait
une surface particulièrement torturée, témoin d’épisodes d’activités
géologiques s’étalant sur une grande partie de son existence.
Les régions les plus au sud sont certainement les plus jeunes, c’est pour
cela qu’elles sont dépourvus de traces d’impact. Elles sont peut-être la
preuve d’une variation dans le taux de rotation de la lune. Les photos les
plus remarquables montrent d’énormes blocs de glace (entre 10 et 100
mètres) reposant sur un sol dépourvu de la fine couche de glace recouvrant
le reste de la planète. Elles révèlent aussi des structures de failles en « Y ».
Leur position et leur orientation peuvent indiquer comment à évoluer la
rotation d’Encelade ainsi que la source d’énergie à l’origine de toutes ces
mutations.
Toutes ces données sont précieuses pour les astronomes qui étudient la
planète Saturne et son environnement. En effet, ils suspectent Encelade
d’être une source possible du matériel qui a contribué à l’établissement de
l’anneau E de Saturne, l’un des plus large et diffus, qui est bordé
extérieurement
par
l’orbite
d’Encelade.
Encelade photographiée par la sonde Cassini
J.I
16/08/05
__________________________________________________________________________________________
L’atmosphère des anneaux de Saturne
es somptueux anneaux de Saturne disposent de leur propre
atmosphère, distincte de celle de la planète gazeuse, selon les
données transmises par deux instruments de la sonde Cassini.
Principalement composée de molécules d’oxygène, cette atmosphère
est similaire à celle qui entoure Europe et Ganymède, les lunes de
Jupiter,
précise
l’Agence
spatiale
européenne
(ESA).
Essentiellement composés de glace d’eau, de poussières et de débris,
les anneaux de Saturne forment un disque très fin : ils ne mesurent
d’un kilomètre et demi d’épaisseur pour 250.000 km de diamètre.
L’atmosphère qui les entoure se formerait lorsque l’eau s’échappe des
anneaux sous l’effet des rayons UV du Soleil, qui décomposent alors la
molécule d’eau. L’hydrogène ainsi libéré s’évade dans l’espace tandis
que les atomes d’oxygènes demeurent et se concentrent, explique
Andrew
Coates,
cité
par
l’ESA.
Coates, de l’University College de Londres, fait partie de l’équipe du
Images en fausses couleurs des anneaux
CAPS (Cassini Plasma Spectrometer), l’un des instruments utilisé pour
A, B et C de Saturne. (University of
Colorado, LASP)
étudier les anneaux.
L’autre instrument en jeu dans cette étude est l’INMS (Ion and Neutral Mass Spectrometer), dont les données sont analysées
par
une
équipe
germano-américaine.
L’origine des anneaux de Saturne demeure méconnue. Il s’agit d’un système instable, qui se régénère en permanence pour
compenser
les
pertes
de
matière.
La sonde Cassini explore le monde de Saturne de l’intérieur depuis plus d’un an maintenant. La sonde spatiale, fruit de la
coopération entre les Etats-Unis et l’Europe, est entrée dans l’orbite du seigneur des anneaux le 1er juillet 2004. Huygens
s’est séparé de la sonde-mère en décembre dernier afin de plonger sur Titan. Dans quelques jours, lundi 22 août, Cassini
effectuera un nouveau survol de ce satellite de Saturne, à seulement 3.600 km de sa surface.
C.D.
(18/08/05)
7
Les éphémérides du mois de septembre.
Source : Gilbert Javaux et Guide du ciel 2005-2006 de Guillaume Cannat.
!"#
!
"
#
#$%
! $
&
%
'
(
)* +
, -
$
.
/0
.
2
.
0
.
2 2.
(
4
)0 1 2/3 -
(
5
7
%
8
:
;
0
:
2
.= 0B
0
:
0
.= 0B
1
:
1
. 0
1
. /
(
C )
8
B
=
4
8
B
= 22
:
:
.. 2B
E
H
:
.2 [email protected]
:
[email protected]
E
#/-
64*4
90 (
.
@6
'
?
:
(
>
E
(
$
E
>
$
E
!
(
$? E
G
3)
:
-
>
09 (
(
6
%
6
9./(
%
(
E
(
C )0B.-
)
!
) 00-
@@-
%
)
:
5
#21 2 /D
(
:
#22 (
-
E
)
5
#2-
= @
2
0
:
0
:
/
10
1
%
"E
5
"
6
/90B(
'
'
5
I
H
(
$
(
.9 @( (
">
2.
B 2/
=
./ 00
2
(
-
5)
(
!
%
(
) 0/-
6
2
%
(
(
)
)
0
=
2
E
)21 0.03 -
2 01
=
$
2.=(
-
5
.=
[email protected]
5
'
$
%
@
.=
)
)
)
"
F
. 1-
-
9..(
.1
(
$
(
4
:$
(
$
(
4
6
6
)
)
:6
920(
./ 6
.1
:
:
$? E
C ). .- *
(
$
6
:8
9/ (
'
E
:
.=
-
(
(
@ 01
2
)
:7
!2
..
.B
.90 (
.92=(
8
5
4
$
.1
-
'
5
5
( '
6
-
%
"
..
./
6
)
.9 0(
. 1-
)
7
5
.
.2
6
%
(
&
)
%
6
:
9 @(
)
-D
4
.
<
(
B
.
-
?
B
:
)
@1(
%
B
.
920(
<
)
B
:
6
;
[email protected]@=A.6
>
.1
:
5%
08<= 4>"46
%
5
2
@
) 00-
6
:
=
!
?
.. 00
1
(
.9.0(
-
.9 @(
) 00-
6
6
'
J
(
%
09 2(
)0 /2. 3 %
<
)
-
29..(
8
Carte céleste pour le 15 septembre à 21h GMT
9
Rapprochement Lune-Jupiter-Vénus du 6
septembre.
<
'
Rapprochement Lune Mars et les
Pléïades du 22 septembre
Lundi
Mardi
Mercredi
Jeudi
Vendredi
1
2
Samedi
3
Dimanche
NL
4
11
5
6
7
8
9
10
12
13
14
15
16
17
19
20
21
22
23
24
26
27
28
29
30
18
PL
25
Les différentes phases de la lune du mois de septembre.
Les essaims météoritiques :
delta-Aurigides- DAU
(
4
'
5
#
# @6
)
/6
'
.
'
' - #.11B9
5
8
)
# @
K*< #/
)
-# 19
)
- #,0B9
3 ;- #10
10
Piscides - SPI
5
(
#
#[email protected]
)
.
2 6
'
' - #.BB9
'
5
8
)
#2
K*< #2
)
-#
)
- #: .9
3 ;- # 1
/9
Minimum d’Algol visible en temps universel:
2005 09 02 01:01
2005 09 04 21:50
2005 09 22 02:42
2005 09 24 23:31
Messier à observer :
M27 nébuleuse planétaire
M75 amas globulaire
M29 amas ouvert
NGC7009 Saturna nebula
M15 amas globulaire
M2 amas globulaire
M30 amas globulaire
Comètes :
Magnitude au : 1/ 9/2005
9P Tempel
21P Giacobini-Zinner
37P Forbes
C/2003 T4 LINEAR
C/2005 E2 McNaught
11.3
11.9
12.9
12.3
11.4
Magnitude au : 15/ 9/2005
9P Tempel
21P Giacobini-Zinner
C/2003 T4 LINEAR
C/2005 E2 McNaught
11.9
12.5
12.6
11.2
Planètes :
Date
Lever Coucher
RA
Dec
Elongation
Phase DIST(AU)
Mercure :
03/09/2005 03:52 18:10 9h58m11s 13°51'
03" 13°49'
12" 0.815 1.17501
10/09/2005 04:36 18:10 10h48m44s 9°29'
52" 7°38'
38" 0.958 1.30577
17/09/2005 05:23 18:06 11h37m44s 4°09'
42" 1°52'
35" 0.998 1.37775
24/09/2005 06:07 17:58 12h23m16s -1°22'
02" 4°56'
58" 0.989 1.40346
Vénus :
03/09/2005 20:51 11:18
10/09/2005 20:28 11:03
17/09/2005 20:05 10:45
24/09/2005 19:39 10:24
3h04m39s
3h13m28s
3h20m13s
3h24m34s
14°31'
53"
15°12'
23"
15°45'
13"
16°10'
26"
112°44'
31"
117°17'
41"
122°23'
29"
128°06'
21"
0.873
0.885
0.899
0.915
0.65242
0.61754
0.58436
0.55339
Mars :
03/09/2005 20:51 11:18
10/09/2005 20:28 11:03
17/09/2005 20:05 10:45
24/09/2005 19:39 10:24
3h04m39s
3h13m28s
3h20m13s
3h24m34s
14°31'
53"
15°12'
23"
15°45'
13"
16°10'
26"
112°44'
31"
117°17'
41"
122°23'
29"
128°06'
21"
0.873
0.885
0.899
0.915
0.65242
0.61754
0.58436
0.55339
Jupiter :
03/09/2005 08:38 19:44
10/09/2005 08:18 19:19
17/09/2005 07:58 18:55
24/09/2005 07:39 18:30
13h11m25s
13h16m29s
13h21m43s
13h27m06s
-6°22'
46"
-6°54'
21"
-7°26'
37"
-7°59'
21"
38°18'
32"
32°52'
47"
27°28'
30"
22°05'
03"
0.997
0.997
0.998
0.999
6.20536
6.26747
6.32072
6.36470
Saturne :
11
03/09/2005 01:59 17:11
10/09/2005 01:36 16:46
17/09/2005 01:12 16:20
24/09/2005 00:48 15:55
8h34m36s
8h37m49s
8h40m51s
8h43m41s
19°04'
23"
18°53'
23"
18°42'
51"
18°32'
56"
34°25'
25"
40°26'
07"
46°30'
40"
52°39'
38"
0.999
0.999
0.998
0.998
9.89961
9.82943
9.74996
9.66203
Uranus :
03/09/2005 18:20 05:05
10/09/2005 17:52 04:36
17/09/2005 17:24 04:07
24/09/2005 16:56 03:38
22h42m32s
22h41m29s
22h40m28s
22h39m30s
-9°03'
29"
-9°09'
42"
-9°15'
43"
-9°21'
24"
177°55'
57"
170°59'
27"
163°55'
20"
156°49'
55"
1.000
1.000
1.000
1.000
19.06298
19.07625
19.10403
19.14589
Neptune :
03/09/2005 17:26 02:59
10/09/2005 16:58 02:31
17/09/2005 16:30 02:02
24/09/2005 16:02 01:34
21h12m13s
21h11m35s
21h11m00s
21h10m30s
-16°18'
55"
-16°21'
50"
-16°24'
28"
-16°26'
46"
154°56'
22"
147°59'
07"
141°01'
31"
134°03'
31"
1.000
1.000
1.000
1.000
29.14384
29.20196
29.27236
29.35400
Pluton :
03/09/2005 13:35 23:15
10/09/2005 13:08 22:48
17/09/2005 12:41 22:20
24/09/2005 12:14 21:53
17h26m25s
17h26m29s
17h26m38s
17h26m54s
-15°15'
43"
-15°18'
16"
-15°20'
55"
-15°23'
37"
101°06'
38"
94°24'
00"
87°41'
32"
80°59'
05"
1.000
1.000
1.000
1.000
30.78882
30.90861
31.02945
31.14972
Ephéméride Lune de septembre en heures locales pour Namur :
Ephémérides du Soleil pour septembre en heures locales à Namur :
Ephémérides du mois d’Octobre
12
!"#
!
"
#$%
&
#
! $
'
(
2 )* + ,.-
&
%
% E ( 2 )* +
, -
%
&
.
$
.
(
:
"
/2
2
.
2
. 2
2
.1 /
0
..
0
.. @
0
. 2
0
.2
0
./ ./
0
[email protected] /
/
:
/
/
/
.0
B
B
@
(
(
>
)
'()
2
(
*( (
'
(
6
)
:
=
. @
:
.
:
%
7
%
6
.
[email protected] .
)
)
$
5
(
>
1 1
%
.2 /0
:
. /.
[email protected]
[email protected]
.
:
.
:
.
:
$
>
)
(
$
!
.92B(
E
>
(
(
'
.>
'
E
:
?E
(
>
F
#2
(
-
)
5
:M
0902(
&
:K
:
>
:
<
# -
(
(
) 0/-
) 0/-
E
4
)
C )2=1- 6
7
.B
6
%
(
.1
(
4
$
#2B B1.3 :
5
)
.9.1( (
">
)
.=
[email protected]
(
&
[email protected]
5
# 2-
. B-
%
(
C )02- $
)
%
0
. 4
@/-
(
7
:M
)
(
/
64*4
09 (
)
5
. .=
B
9 (
'
5
/
?E
-
>
%
"
!
5
.
9..(
' -
6
C )[email protected] 7
"
[email protected]
-
B
)2//00B3 -
8
.=
#
(
4
!2
(
:
5
1
2 .(
-
.0
. .0
6
. =-
3)
)
.0
.=
(
$
:
'
)
)
%
.B
). $+ [email protected]/@B=B [email protected] -
.9 (
7
2
(
. =-
I
C ) 2-
:
.B
(
"
.9//(
-
%
.1 /@
:
:
-
8
E
.
.= 0
E
.9 B(
E
)
.
.1
$
L
. /-
)
9 .(
./
E
F
[email protected](
(
H
$
4
9 =(
)
(
$
"
$? E
(
4
'
%
(
"
6
-
C )1B/-
5
.
:
)
%
4
:
0
E
-
C )/.- >
7
(
.
:
$
E
5
=
2
$
90=(
%
6
6
(
4
%
4
:
.
&
(
-
'
/ /.
@
6
?
4
=
.B
6
5
I
H
I
. /-
5)
)
-
9. (
@1(
-
H
N
(
!
) 00-
5%
6
/
[email protected] .2
1
:
1
.=
B
:
@
(
(
8
(
2.
-
9/B(
..9 1(
(
!
E
(
"
,
'
# 010 1 $
F?
E
1 0
(
(
'
$ 2
,.
3
2
/
?
(
2.
2.
)
2
2.
/
6
<
%
.
0
6
)0 00=B3 -
5
.0
09.0(
(
>
E
2
6
5
@ B
1
2
%
"
5
4
6
)
6
)
-
&
:
-
:
6
9 B(
'
$
E
>
13
Carte céleste pour le 15 octobre à 23h GMT
14
Rapprochement Lune-Mars-Pléïades
du 19 octobre
Eclipese annulaire du 3 octobre
Lundi
3
17
Mardi
Mercredi
Jeudi
Vendredi
Conjonction Lune Saturne du 25 octobre
Samedi
Dimanche
1
2
NL
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
PL
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
Les différentes phases de la lune du mois d’Octobre
Les essaims météoritiques :
Draconides - GIA
5
8
# 1
K*< #
!
-
(
#
1
. 4 '
# =4 '
)
' - #[email protected]/0
5
)
-# 19
)
- #,/09
)
3 ;- #
'
# .;
M
' :K
)
11
15
epsilon-Géminides- EGE
5
8
#2
K*< #
!
(
# .0
B4 '
#.=4 '
)
' - # /9
5
)
- #. 9
)
- #, B9
)
3 ;- #B
#!;
[email protected]>.)F
3
-O
Orionides - ORI
5
(
#
4 '
# .4 '
)
' - # =9
B>
'
5
8
)
# /
K*< # 2
!
Planètes :
Date
Lever Coucher
RA
Dec
)
- # @/9
)
- #,./9
3 ;- #11
#. ;
*
)
B1
-
Elongation Phase DIST(AU)
Mercure :
01/10/2005 06:46 17:49
08/10/2005 07:23 17:39
15/10/2005 07:56 17:29
22/10/2005 08:27 17:21
29/10/2005 08:52 17:14
13h05m55s
13h46m42s
14h26m21s
15h05m03s
15h41m58s
-6°40'
39"
-11°33'
38"
-15°52'
59"
-19°31'
17"
-22°19'
38"
Vénus :
01/10/2005 19:11 09:59
08/10/2005 18:41 09:31
15/10/2005 18:09 08:59
22/10/2005 17:35 08:24
29/10/2005 17:00 07:46
3h26m13s
3h24m52s
3h20m34s
3h13m34s
3h04m27s
16°27'
52"
16°37'
20"
16°38'
50"
16°32'
34"
16°19'
14"
134°31'
12"
141°41'
20"
149°36'
22"
158°12'
22"
167°21'
05"
0.932
0.950
0.968
0.983
0.994
0.52536
0.50129
0.48235
0.46963
0.46423
Mars :
01/10/2005 19:11 09:59
08/10/2005 18:41 09:31
15/10/2005 18:09 08:59
22/10/2005 17:35 08:24
29/10/2005 17:00 07:46
3h26m13s
3h24m52s
3h20m34s
3h13m34s
3h04m27s
16°27'
52"
16°37'
20"
16°38'
50"
16°32'
34"
16°19'
14"
134°31'
12"
141°41'
20"
149°36'
22"
158°12'
22"
167°21'
05"
0.932
0.950
0.968
0.983
0.994
0.52536
0.50129
0.48235
0.46963
0.46423
Jupiter :
01/10/2005 07:19 18:05
08/10/2005 07:00 17:41
15/10/2005 06:41 17:16
22/10/2005 06:22 16:52
29/10/2005 06:02 16:28
13h32m38s
13h38m16s
13h43m59s
13h49m46s
13h55m34s
-8°32'
22" 16°41'
51"
-9°05'
28" 11°18'
47"
-9°38'
27" 5°56'
51"
-10°11'
08" 1°07'
41"
-10°43'
21" 5°07'
54"
Saturne :
01/10/2005 00:24 15:29
08/10/2005 23:56 15:03
8h46m17s 18°23'
46" 58°53'
41" 0.998
8h48m38s 18°15'
30" 65°13'
10" 0.998
9°50'
01" 0.961 1.39558
14°05'
41" 0.925 1.36140
17°43'
55" 0.880 1.30397
20°42'
55" 0.820 1.22366
22°50'
08" 0.734 1.11945
0.999 6.39904
1.000 6.42329
1.000 6.43723
1.000 6.44075
1.000 6.43375
9.56646
9.46426
16
15/10/2005 23:31 14:37
22/10/2005 23:06 14:10
29/10/2005 22:40 13:44
8h50m42s 18°08'
15" 71°38'
14" 0.997
8h52m28s 18°02'
09" 78°09'
15" 0.997
8h53m55s 17°57'
19" 84°46'
45" 0.997
9.35669
9.24504
9.13062
Uranus :
01/10/2005 16:28 03:09
08/10/2005 16:00 02:40
15/10/2005 15:32 02:12
22/10/2005 15:04 01:43
29/10/2005 14:36 01:15
22h38m36s
22h37m46s
22h37m04s
22h36m28s
22h36m00s
-9°26'
39"
-9°31'
21"
-9°35'
23"
-9°38'
41"
-9°41'
11"
149°43'
36"
142°36'
52"
135°30'
16"
128°24'
01"
121°18'
04"
1.000
1.000
1.000
1.000
1.000
19.20131
19.26954
19.34949
19.43990
19.53949
Neptune :
01/10/2005 15:34 01:06
08/10/2005 15:07 00:38
15/10/2005 14:39 00:10
22/10/2005 14:11 23:38
29/10/2005 13:44 23:11
21h10m04s
21h09m44s
21h09m30s
21h09m22s
21h09m21s
-16°28'
42"
-16°30'
14"
-16°31'
18"
-16°31'
55"
-16°32'
04"
127°04'
58"
120°06'
05"
113°07'
11"
106°08'
19"
99°09'
18"
1.000
1.000
1.000
1.000
1.000
29.44577
29.54638
29.65426
29.76781
29.88544
Pluton :
01/10/2005 11:47 21:25
08/10/2005 11:20 20:58
15/10/2005 10:53 20:31
22/10/2005 10:27 20:04
29/10/2005 10:00 19:37
17h27m17s
17h27m46s
17h28m20s
17h29m00s
17h29m45s
-15°26'
21"
-15°29'
06"
-15°31'
49"
-15°34'
29"
-15°37'
05"
74°16'
27"
67°33'
47"
60°51'
23"
54°09'
20"
47°27'
37"
1.000
1.000
1.000
1.000
1.000
31.26786
31.38220
31.49111
31.59313
31.68694
Minimum d’Algol visible en temps universel:
2005
2005
2005
2005
10
10
10
10
12
15
17
20
04:24
01:13
22:01
18:50
Messier à Observer :
M30 amas globulaire
NGC7662 néb planétaire de la boule de neige bleue
M32 galaxie
M33 galaxie
M74 galaxie
M77 galaxie
Comètes :
Magnitude au : 1/10/2005
9P Tempel
C/2005 E2 McNaught
12.6
11.0
Magnitude au : 15/10/2005
C/2005 E2 McNaught
10.8
Ephémérides de la lune pour le mois d’Octobre en heures locales à Namur :
17
Ephémérides du Soleil pour le mois d’Octobre en heure locale pour Namur :
Dossier spécial éclipse annulaire du Soleil du 3 octobre.
Cette éclipse, la quatrième éclipse annulaire du 21ème siècle, traverse le nord du Portugal, l'
Espagne, puis l'
Algérie et la Tunisie, la Libye,
l'
extrême nord du Tchad, et le Soudan. Les observateurs du sud de l'
Ethiopie et du Kenya auront également le privilège d'
assister ensuite au
spectacle de cette éclipse annulaire.
Avec un diamètre apparent de 1810.6", la Lune ne recouvre pas complètement le disque solaire d'
un diamètre de 1918.2". L'
éclipse est dite
annulaire car la partie visible du Soleil prend la forme d'
un anneau. L'
ombre produite par le passage de la Lune devant le Soleil n'
atteint pas
la surface de notre planète. La surface de la Terre rencontre alors le prolongement du cône d'
ombre, et non le cône d'
ombre comme dans le
cas d'
une éclipse totale de Soleil.
Les observateurs placés sur la bande de centralité observeront en premier lieu une éclipse partielle suivie de la phase d'
annularité, puis de
nouveau une phase partielle.
La couronne solaire n'
est pas visible pendant l'
éclipse annulaire et l'
observation du Soleil en toute circonstance nécessite l'
emploi de
protections telles que "lunettes éclipse" ou de filtres en cas d'
observations avec des instruments photographiques ou astronomiques.
L'
observation par projection offre également une bonne garantie d'
assister à toutes les phases de l'
éclipse en toute sécurité.
18
19
20
Quelques heures pour les principales villes de Belgique en TU.
A Namur, l’éclipse ne sera que partielle.
Elle débutera à 9h51 et 38s avec le premier contact. Le maximum aura lieu à 11h05 et 9s et se terminera à 12h23
et 34s.
21
Proximité du centre ville
A louer
Par demi-journée, journée ou après 17 h
climatisées et équipées : écran + projecteur, prises réseau 20/30 personnes
!"
#
!
$%&'
(
)!* +#
22
Téléchargement