Le Plan Climat Territorial Intégré de la zone Ferlo

publicité
LE PROGRAMME DE COOPERATION ENTRE LA REGION RHÔNE ALPES ET
L’ENTENTE FERLO : POUR UNE GESTION DURABLE DE L’ECOSYSTEME DE LA
ZONE SYLVOPASTORALE, FACE AUX DEFIS DU CHANGEMENT CLIMATIQUE
CONTEXTE ET JUSTIFICATION
Le présent programme vise l’intégration des exigences en matière de protection de l’environnement
dans les politiques de développement. En effet, la durabilité environnementale (OMD 7) est une
préoccupation majeure que les organes décisionnels doivent promouvoir et mettre en œuvre (le
programme vise également l’atteinte des OMD 1, et 8).
Au-delà d’un renforcement de la gouvernance environnementale internationale, cette ambition doit se
concrétiser à partir de l’échelon local pour prouver qu’un environnement de qualité et une gestion
concertée des ressources naturelles sont essentiels pour la réduction durable de la pauvreté.
Dans ce cadre, le Ferlo, qui s’apparente à un « pays », apparaît comme le laboratoire idéal. Cette zone
regroupe des acteurs autour d’un territoire (le bassin du fleuve Sénégal et son arrière pays, la zone
sylvo-pastorale), avec une identité commune. Pour répondre aux enjeux de ce territoire, cinq Conseils
Régionaux ont constitué une entente interrégionale, qui a pour vocation de stimuler les initiatives
communautaires et les pratiques participatives.
Le programme présenté ici a pour objectif général de promouvoir un développement intégré durable
du Ferlo, prenant en compte la dimension « changement climatique ». La région naturelle du Ferlo, à
l’instar des autres pays du Sahel, est en effet confrontée depuis quelques décennies à une dégradation
prononcée du cadre de vie et à une régression des différents écosystèmes. Cette mutation profonde liée
à la conjonction de facteurs abiotiques et biotiques a engendré une crise environnementale sans
précédent dans la zone sylvopastorale du pays sujette à une forte péjoration climatique.
Une approche intégrée permettra aux acteurs de mieux appréhender les problèmes qui influent
profondément sur la vie des populations défavorisées (dégradation rapide des écosystèmes essentiels,
changement climatique, absence de gouvernance environnementale, accès inadéquat et insuffisant à
l'énergie). Ainsi, la réalisation d’actions pilotes mettra en évidence le rôle d'une utilisation raisonnée et
d’une gestion durable des ressources dans l’atténuation et l’adaptation aux changements climatiques.
La dynamique multi-partenariale impulsée dans le cadre de ce programme doit permettre une large
concertation pour une appropriation optimale par les groupes cibles et bénéficiaires du programme. A
terme, cette approche facilitera la réplication de la méthodologie et son institutionnalisation au niveau
national.
ENJEUX POLITIQUES DU PROGRAMME EN MATIERE D’ADAPTATION AUX
CHANGEMENTS CLIMATIQUES :
Les enjeux auquel ce présent programme tente d’apporter des esquisses de solutions s’articulent autour
des questions suivantes :
) Quel mode de production agro-pastoral à l’horizon 2025 avec les risques climatiques avérés ?
) Comment concilier enjeux socioculturelles/démographiques/dégradation des ressources
naturelles/économiques avec la contrainte « changement climatique » ?
) Quelle source d’énergie en milieu rural ?
) Quel mode de gouvernance politique pour la prise en charge de ces enjeux ?
UN CADRE INSTITUTIONNEL ET DE GOUVERNANCE FAVORABLES FACE A CES
ENJEUX, ET SUR LESQUELS NOUS POUVONS NOUS APPUYER :
) Un transfert de compétences sur la gestion du foncier et des ressources naturelles ;
) Une coopération décentralisée bien ancrée (Rhône-Alpes, Nord-Pas de Calais, Piémont, Midi
Pyrénées, Conseils Généraux de l’ISERE, de la DROME de l’ARDECHE, et de la
Communauté des Communes du VAL DE DROME…);
) Des Plans Locaux de Développement en cours d’élaboration/mise en œuvre ; qui sont une
opportunité pour intégrer le changement climatique en amont ;
)
Des Plans Climat Territoriaux Intégré (PCTI) en cours d’élaboration dans cette zone du
Ferlo.
Présentation de la zone Ferlo : Le Ferlo une zone fragile déjà soumise aux aléas climatiques
Le Ferlo est un espace commun à cinq régions administratives (St-Louis, Matam, Louga,
Tambacounda et Kaffrine) couvrant une superficie de 56 000 km2 environ, avec une population de
325 000 habitants (6 habitants au km2) et disposant de 570 000 bovins et 800 000 petits ruminants.
(source : Mappemonde 2010 mappemonde.mgm.fr/num26/articles/art10201.html)
Elle dispose de potentialités importantes dans le domaine de l’élevage, de l’agriculture et de la
foresterie. Cependant, elle est caractérisée par un processus de dégradation très avancé de ses
écosystèmes, conduisant le Ferlo à devenir un milieu hostile au développement économique et social.
En effet, l’action de l’homme, combinée aux sécheresses cycliques, a fortement affecté le potentiel de
ressources naturelles. Ce processus de dégradation appauvrit les sols par des phénomènes de
latérisation des plateaux du Ferlo qui contribue fortement à l’ensablement des cuvettes.
Le système d’élevage extensif du Ferlo est caractérisé par la transhumance basée sur l’exploitation des
pâturages naturels, des marres et des forages pastoraux. Le renouvellement des pâturages qui
constituent la principale source d’alimentation du bétail, reste très largement tributaire d’une
pluviométrie déficitaire et parfois mal répartie. Le déficit pluviométrique enregistré ces dernières
années a occasionné des difficultés d’alimentation des animaux :
Sur le plan énergétique, la région présente un potentiel important pour le développement
PRESENTATION DE L’ENTENTE FERLO
Depuis 2006, sur initiative du Conseil Régional de Saint-Louis, les cinq régions (Saint-Louis, Matam,
Louga, Kaffrine et Tambacounda) qui partagent la zone sylvopastorale, un espace socio-économique
et environnemental, ont mené une réflexion pour la prise en charge des problématiques liées à la
préservation et à la mise en valeur de l’écosystème de ladite zone.
Cette volonté commune s’inscrit dans le cadre des compétences dévolues aux collectivités locales par
les lois 96-06 et 96-07 du 22 Mars 1996.
Le processus de concertation initié à cet effet a abouti à la création d’une entente interrégionale
formalisée à travers le décret n° 2009-1268 portantes créations de ladite entente entre les régions de
Kaffrine, Louga, Saint-Louis, Tambacounda et Matam.
Cette entente interrégionale s’inscrit dans une logique pertinente d’aménagement de la zone
sylvopastorale pour traiter des questions liées d’une part à la sécurisation et au développement du
pastoralisme et d’autre part à la défense et à la valorisation des écosystèmes dans la zone ainsi qu’à un
souci d’atténuation et d’adaptation aux changements climatiques.
Son objectif est de permettre une gestion concertée de la zone sylvopastorale par la formulation et la
mise en œuvre, au profit des populations des régions membres de l’Entente, d’un programme de
développement durable qui prend en compte les problématiques liées aux changements climatiques
Le PARTENARIAT RRA- ENTENTE FERLO-PNUD :
La lutte contre les changements climatiques constitue un impératif de solidarité humaine conditionné
par un renforcement des capacités des pays en développement à accéder aux nouveaux mécanismes
financiers.
Face aux enjeux d’évolution du climat vers un réchauffement déjà constaté et des risques d’une
aggravation
des conditions de vie des populations des pays du Sud et du Nord qu’un tel
réchauffement climatique fait peser, la Région Rhône Alpes, les Régions membres de l’Entente Ferlo,
ainsi que le P.N.U.D, ont convenu de renforcer leurs actions dans le domaine de la lutte contre les
changements climatiques, en lui conférant une dimension spécifique dans leurs relations de
coopération.
Cette dimension leur apparaît en effet comme un complément nécessaire aux stratégies et aux actions
que mènent déjà les collectivités territoriales dans le champ de la coopération décentralisée et de la
solidarité internationale. Cette lutte requiert que tous les niveaux de gouvernance (territoriaux,
nationaux, internationaux) coordonnent leurs efforts. Ces instances infra-étatiques constituent des
acteurs actifs en matière de politique de développement et sont convaincus que cette politique ne sera
efficace que si elle prend en compte les profonds bouleversements qui vont résulter de l’évolution du
climat dans la majeure partie des Régions du monde.
Un tel partenariat est à considérer comme une valeur ajoutée aux actions
LE PROGRAMME D’AMORCE FERLO
Objectif général
L’objectif général de ce programme vise un développement intégré durable du Ferlo, prenant en
compte les dimensions liées aux changements climatiques.
Quelques objectifs spécifiques sont visés :
) Promouvoir le Ferlo en Territoire à Énergie Positif par le biais d’une économie d’énergie, en
installant des foyers améliorés ;
) Préserver et restaurer les écosystèmes du Ferlo en érigeant des zones de mise en
défens; Mettre en place un système d’alerte précoce pour la gestion des ressources pastorales
(pâturages et eau)
) Améliorer la santé animale dans le Ferlo, en installant des Parcs à vaccination.
) Renforcer la capacité des acteurs locaux pour la prise en compte des changements climatiques
dans les politiques locales.
Quelques Résultats attendus
) Les Collectivités Locales dans cette zone du ferlo, sont mieux sensibilisées sur les
questions liées au CC, et l’intègrent dans les politiques publiques locales
) la promotion d’une économie d’énergie est vulgarisée dans le Ferlo ;
) les écosystèmes dégradés du Ferlo sont préservés et restaurés ;
) la santé animale est améliorée dans la zone du Ferlo ;
) la capacité des acteurs locaux est renforcée pour une meilleure adaptation et une
augmentation de leurs résilience
Téléchargement
Random flashcards
amour

4 Cartes mariam kasouh

TEST

2 Cartes Enrico Valle

Algorithme

3 Cartes trockeur29

Chapitre 1

11 Cartes Sandra Nasralla

Créer des cartes mémoire