témoignage Islam et alimentation

publicité
témoignage
RO
✻
✻
✻
✻
L A N D E
S
I T T I G
Seuls les poissons ayant des écailles et des nageoires sont autorisés sans autre vérification.
Mollusques et crustacés sont interdits.
Le mélange lait et viande est interdit.
Tous les fruits et légumes sont autorisés.
Rappelons aussi que nous faisons des bénédictions avant et après avoir mangé ou bu, car tout appartient à Dieu.
Le repas est un moment de convivialité et de partage, et pour tous les grands événements de la vie nous faisons
un repas (circoncision, mariage, fêtes….)
Nous devons bien nous conduire à table, car depuis la destruction de Temple, on dit que chaque table familiale
est un petit sanctuaire.
Nicole FRANCK, Professeur de religion, retraitée
Islam et alimentation
Les restrictions alimentaires de l’islam concernent l’alcool, le porc et la viande des animaux non abattus selon le
rite musulman ainsi que ses dérivés (gélatine, graisse animale).
Les enfants sont « mis au parfum » dès le plus jeune âge et sont, en général, capables de demander eux-mêmes si
la confiserie ou le plat qu’on leur offre est exempt des composants précités.
Mais à l’école maternelle, ceci n’est qu’une précaution supplémentaire étant donné qu’aujourd’hui, les enseignants sont avertis de ces règles alimentaires et, en accord avec les parents musulmans, veillent à leur respect lors
des anniversaires ou des goûters collectifs.
L’apprentissage de la lecture confère aux petits musulmans un surplus d’autonomie grâce au déchiffrage personnel des étiquettes des produits « douteux », ce qu’ils font tout naturellement, sans la moindre gêne en présence de leurs camarades. C’est ce qui explique sans doute que la question des règles alimentaires ne soit absolument pas un tabou dans notre société.
Au restaurant ou à la cantine, il est évident qu’un musulman ne prendra jamais de cassoulet, de choucroute ou
de petit-salé aux lentilles, tout cela arrosé d’un bon vin rouge !
Cependant, il sait par expérience qu’il
devra se méfier également des sauces qui
accompagnent le poisson (vin blanc)
ainsi que des petits légumes comme les
petits pois ou les haricots verts qui peuvent contenir des lardons…
Fort heureusement, tout cela n’empêche
pas les foyers musulmans d’apprécier la
gastronomie française et même de lui
faire une place de roi à la table du…
vendredi !
Rien de plus simple: en conjuguant cuisine et «halal », les mères musulmanes
sont devenues les reines de la choucroute.
Hamida PALAGI, Docteur en Physique,
membre du Groupe d'Amitié Islamo-chrétienne
animatrice de «voix musulmanes» sur France
Bleu Alsace
regards
9
Téléchargement
Explore flashcards