Καλη`µερα D

advertisement
Καλη’µερα
Καλη
µερα
LA GRECE VOUS RACONTE….
4èmenuméro mai 2005
Découvrez chaque mois les nouvelles de la Grèce antique : mythologie,
civilisation, histoire, curiosités…
Vous saurez tout grâce à nos reporters de choc,
les hellénistes de la classe 301 du Collège de Sigean!
ans ce nouveau numéro,
vous découvrirez un personnage
dont, peut-être, vous n’avez
jamais entendu parler mais qui a
bouleversé en son temps la
démocratie athénienne. Son
nom : Alcibiade.
Nos journalistes se sont mis
dans le corps et la tête
d’Alcibiade pour essayer de
raconter, au plus près, la vie et la
mort
de
ce
personnage
fascinant…
C’est donc une biographie
voire
une
autobiographie
d’Alcibiade que nous vous
proposons dans ce numéro et, à
travers elle, un voyage dans le
monde grec durant la plus belle
période d’Athènes : le Vème
siècle avant J.C., le siècle de
Périclès.
I.G.
Journalistes-hellénistes :
Elsa Habig, Marion Canépa, Sophie
Clégnac, Léo Fernandez, Nathanaël
Ferrero et Nicolas Loumagne.
Source principale :
Alcibiade de Jacqueline de Romilly.
1
!
"
!
%
#
$
1
" $
%
1. Périclès (-499 à -429)
De 444 à 431 av J.C., il est maître d’Athènes et est réélu stratège chaque année pendant
quinze ans. Il applique un programme politique, démocratique et social. Grâce à la
confédération de Délos, formée pour parer à toute nouvelle agression des Perses, Athènes
devient une grande puissance navale et un véritable empire. Périclès entreprend aussi de
grands travaux à Athènes. Dirigé par Phidias, ce programme de constructions fait
d’Athènes la plus belle ville de l’Antiquité. Athènes devient ainsi un grand centre
artistique, culturel et littéraire. Mais Périclès engage Athènes dans la guerre du
Péloponnèse et meurt de la peste en -429.
%
)
'
*
&'
%
)
(
"
2
!
+
%
,
Eschyle
Euripide
2. C’est au
siècle av JC qu’on vécu les grands dramaturges grecs.
- Eschyle, poète tragique, qui a écrit plus de 72 pièces (il nous en reste 7
dont la fameuse trilogie L’Orestie). Il a perfectionné la tragédie sur le
plan scénique au point d’être considéré comme « le père de la tragédie ».
- Sophocle : il détrône son aîné Eschyle dans un concours de tragédies en
468. Il remportera encore vingt fois le premier prix, plusieurs fois le
deuxième, avant d'
être dépassé à son tour par Euripide en 441. Sophocle
a écrit 123 tragédies dont 7 seulement sont parvenues jusqu'
à nous
comme Oedipe roi ou encore Antigone.
- Euripide : il n'
hésite pas à décrire la passions dans toute leur noirceur.
Ses pièces reflètent toutes une partie de sa personnalité et ses points de
vue seront jugés dangereux et osés. Des 92 pièces qu'
il a écrites, 17 tragédies et un drame satyrique sont parvenues jusqu'
à
nous (par exemple, Andromaque ou Médée)
- Aristophane, comédien satirique dont on retiendra onze comédies (comme les Oiseaux). Il parodie des hommes
célèbres, lutte contre les idées nouvelles (Socrate) et décrit tous les travers de la société athénienne.
)
!
.
%
/
(
-
"
3
01
2
3. Portrait d’Alcibiade :
Alcibiade était beau et élégant. Il faut se rappeler que la beauté était alors un mérite, ouvertement reconnu et célébré. Elle
s’alliait aux qualités d’ordre moral pour former l’idéal de l’homme accompli qui se disait en grec : kalos kagathos
(καλος καγαθος), « beau et bon ». Plutarque le décrit ainsi : « Quant à sa beauté physique, il n’y a sans doute rien à
dire, sinon qu’elle s’épanouit et conserva son éclat à tous les âges de sa vie, il fut toujours d’un aspect aimable et
charmant. »
2
(*
4
!
$
!
2
!
%
3
3
4
4. Socrate (470-399 avant J.C) :
Philosophe grec qui prêchait sa doctrine dans les gymnases et les lieux public. Il eut de nombreux
disciples comme Platon, Xénophon ou encore Alcibiade. Il fonda toute sa morale sur sa maxime
« Connais-toi, toi-même » (γνωθι σεαυτον). Accusé de corrompre la jeunesse et de ne pas respecter les
dieux, il fut condamné à boire la ciguë (un poison mortel).
2 %
! -
1
%
%
!
(
5
5. Les scandales :
La vie d’Alcibiade, outre ses coups de génie et ses réussites, ne fut qu’un enchevêtrement de scandales et de
provocations :
• Selon les témoignages, Alcibiade avait acheté un chien magnifique à 7 000 drachmes, une petite fortune à l’époque. Il
lui coupa la queue. A Athènes, les gens ne parlaient que de ça. C’est ce que voulait Alcibiade qui aurait dit que pendant
que tout le monde s’occupait de son chien, lui pouvait s’occuper de ses petites affaires pas toujours nettes. Pas bête !
• Un jour qu’il voulait rencontrer Périclès, on lui répondit que son tuteur rendait ses comptes (le « budget ») aux
Athéniens. Alcibiade répondit à son interlocuteur que Périclès ferait mieux de chercher à ne pas les rendre (c’est à dire à
détourner l’argent).
'
%
!
" $
%
!
%
$
%
%
%
$
"
6
6. Sur l’attelage :
En effet, tout n’était pas clair ! Un attelage vainqueur n’était pas à lui.
Il l’aurait acheté au compte d’un Athénien et se le serait ensuite
approprié !! A la suite de ce scandale suivirent de terribles procès qui
durèrent des décennies, même après la mort d’Alcibiade. Eh oui, les
J.O, c’est sacré !
3
%$
$
7
5
" $
%
6
!
7. Athènes et Sparte, les deux cités rivales, s’étaient engagées en 431 dans une longue guerre : la guerre du
Péloponnèse.
432-421 : La guerre de dix ans : les Athéniens s’enferment dans leurs longs murs et laissent les Spartiates envahir
l’Attique, tandis que la flotte athénienne attaque les côtes du Péloponnèse.
430 : Peste à Athènes ; Périclès meurt de cette épidémie en 429.
421 : Nicias, chef du parti aristocratique, signe une paix censée durer cinquante ans. C’est de cette paix dont parle
Alcibiade.
*
!
*
8
"
7
%
"
!
!
%
*
!
!
8
!
3
%
8. La Sicile :
Grande île de la Méditerranée. A l’époque de la Grèce antique, elle est réputée pour son charme, sa verdure. Mais c’est
surtout sa position stratégique qui est convoitée car elle se trouve sur la route du blé. De plus, c’est une île montagneuse
en son centre qui possède de nombreuses carrières de marbre, des gisements métalliques, mais aussi des mines de soufre.
C’est pour ces nombreuses raisons que l’île est, à cette époque aussi appréciée et tant recherchée…
En 415, Alcibiade organise l’expédition de Sicile et met fin à la paix. La guerre du Péloponnèse recommence…
" ,
( 9 :::
- $ 1
2
" $
'
% *
%
" $
%
!
" $
%
"
9
1
!
*
! *
!
9. L’accusation :
A la veille de l’expédition en Sicile, on découvrit un matin tous les Hermès mutilés (les Hermès
étaient des statues du dieu Hermès qui servaient de bornes, cf. photo ci-contre). On demanda alors aux
Athéniens de dénoncer ceux qui les avait détériorés. On entre à ce moment là dans une grande
période de délation : tout le monde dénonce tout le monde. Les dénonciations portaient sur les
Hermès mais aussi sur d’autres scandales : c’est ainsi qu’on parla de la parodie des mystères
d’Eleusis ! Athènes avait en effet des cultes à mystères, sacrés, dont seuls quelques initiés
connaissaient le déroulement.
Alcibiade ne fut pas dénoncé pour les Hermès mais on l’accusa d’avoir parodié les mystères
d’Eleusis. Il aurait voulu que le procès se passe avant son expédition en Sicile mais ses ennemis,
ayant peur que l’armée le sauve, refusèrent et le laissèrent partir. A peine arrivé en Sicile, le navire
officiel, la Salaminienne, vint chercher Alcibiade pour le ramener à Athènes pour qu’il y soit jugé.
4
2
7
$*
1
!
!
<
$
10
( #
!
,
;
%
10. La Perse :
C’est l’ennemi des Grecs depuis les fameuses guerres médiques qui ont opposé les Perses aux Grecs (unis autour
d’Athènes et de Sparte).
La 1ère guerre médique (490 av J.C.) oppose les Grecs à Darius (Grand Roi de Perse) : les Perses débarquent en Attique
mais sont vaincus à Marathon.
Dix ans après, Xerxès, le fils de Darius, lance une 2ème expédition contre les Grecs. Mais Léonidas, chef des Spartiates, se
sacrifie avec son armée dans le défilé des Thermopyles pour retarder les Perses : c’est un vrai massacre, tous les spartiates
sont tués. Les Perses sont ensuite vaincu par Thémistocle près de Salamine. Un an après, les la victoire grecque de Platées
met fin à la 2ème Guerre Médique et aux tentatives d’invasion perses.
!
,7
11
#
=
.
0
11. Satrape :
A l’époque, un satrape était un gouverneur d’une province (dite satrapie) dans l’ancien Empire perse, depuis Cyrus
jusqu’à l’ère chrétienne. Tissapherne est l’un des plus célèbres satrapes.
5
2
!
"
12
*
" $
8
*
-
&1
!
12 : Samos :
Petite île de la mer Egée qui fait partie de la ligue de Délos et donc de l’empire athénien. Pendant la guerre du
Péloponnèse, Samos se révèle un allié fidèle de la démocratie athénienne servant de quartier général à la flotte athénienne.
" $
2
!
$
%
)
!
!
!
$
7
!
%
!
,#
'
" % 3#
!
12
12. La bataille d’Aigos-Potamos en 405 marque la défaite d’Athènes dans la guerre du Péloponnèse. En 404, c’est la fin
de la guerre et de l’hégémonie athénienne : Athènes doit livrer sa flotte aux Spartiates, abandonner ses possessions hors
d’Attique, détruire les longs murs et accepter un gouvernement aristocratique.
>
!
$
!
<
4
% !
#
?
2
*
!'
13
13. Mort d’Alcibiade :
Plutarque raconte qu’Alcibiade s’élança hors de la maison en feu, son poignard à la main :
«
.
'
,
'
.»
« A sa vue, les barbares se dispersèrent. Aucun d’eux n’osa l’attendre de pied ferme, ni en venir aux mains avec lui ;
mais ils lui lancèrent de loin des javelots et des flèches. »
Alcibiade fut ainsi assassiné en -404 en Phrygie, il n’avait pas cinquante ans.
6
Téléchargement