localisationdusignalenIHC - JA

advertisement
Un gage de spécificité en immunohistochimie :
la localisation cellulaire du signal
Un gage de spécificité en immunohistochimie :
la localisation cellulaire du signal
Immunohistochimie : méthode immunologique
Š approche morphologique des cellules positives et des cellules négatives
Š répartition des cellules positives et des cellules négatives dans le tissu
Š localisation du signal dans les différents compartiments cellulaires
Caractéristiques propres à l’immunohistochimie
Analyse du signal
D indissociable de l’analyse morphologique
D avantage des techniques sur tissu fixé et inclus en paraffine
Evaluation du signal en immunohistochimie
Niveau d’expression d’une protéine dépend :
Š Degré de différenciation de la cellule, concentration de la
protéine, rapidité à l’exportation …
Š Dérégulation génétique des cellules tumorales :
¾ Dérégulation des protéines synthétisées :
perte d’expression, expression aberrante,
hyperexpression d’un oncogène, …
¾ Modifications de la membrane cellulaire : capacités
d’endocytose des molécules extracellulaires
Š Localisation cellulaire de l’antigène
Š Structure de l’antigène et possibilité de le détecter
par un anticorps
Š Préparation des tissus
Localisation cellulaire du signal
D souvent irrégulier, granulaire, localisé dans 1 ou 2 compartiments
cellulaire
D rarement uniforme et diffus
D reflète la biologie de la protéine détectée
Site où la protéine est présente :
synthèse, concentration, stockage
site fonctionnel : membrane cellulaire, noyau, cytoplasme
[endocytose de la protéine par la cellule]
Membrane cellulaire
Localisation cellulaire du signal
Š Synthèse des protéines
Ribosomes : traduction des ARNm
Î
Ex. :
Réticulum endoplasmique granuleux
+ citerne périnucléaire
(ségrégation des protéines synthétisées)
Immunoglobulines (Ig) dans les cellules lymphoïdes B
à différenciation plasmocytaire Î exportation d’Ig
SIGNAL
granulaire cytoplasmique
liseré périnucléaire
boule intranucléaire (VIN)
Ig dans les cellules lymphoïdes B
SIGNAL
granulaire cytoplasmique
liseré périnucléaire
Ex. hyperplasie immunoblastique
Kappa
Lambda
Kappa
Lambda
Ig dans les cellules lymphoïdes B
LLC
SIGNAL
liseré périnucléaire
boule intranucléaire (VIN)
Ex. LLC, L. lymphoplasmocytique
L. lymphoplasmocytique
IgM
IgM
Localisation cellulaire du signal
Š Stockage des protéines
Granules (vésicules) de sécrétion
Concentration des protéines destinées à l’exportation
SIGNAL : granulaire cytoplasmique
Dcellules glandulaires
Dcellules neuro-endocrines : chromogranine …
Dlymphocytes cytotoxiques : TiA-1, granzyme
perforine …
Chromogranine A : Carcinome
neuroendocrine
TIA-1 : L. ALC
Localisation cellulaire du signal
Š Concentration , conditionnement,
modifications et orientation des protéines
Æ excrétion
Æ lysosomes
Æ membrane cellulaire
Appareil de Golgi :
Centre principal du trafic
des protéines dans la cellule
SIGNAL : tache réniforme juxtanucléaire
Kappa
Ex. : Ig, CD15, LMP-1
Un signal golgien suggère que la protéine est synthétisée
par la cellule et transite par le Golgi : protéines glycosylées
Lymphome de Hodgkin
CD15
LMP-1
Localisation cellulaire du signal
Š Site d’activité de la protéine + + +
D Localisation majeure des signaux dans la cellule
D Lié à la fonction de la protéine
1. membrane cellulaire :
récepteurs, transport transmembranaire,
enzymes …
2. cytoplasme :
cytosquelette, lysosomes …
3. noyau :
enzymes, protéines de structure, de
régulation de l’expression
transcriptionnelle
Š Site d’activité de la protéine
Ex. L. de Hodgkin nodulaire à
prédominance lymphocytaire
1. membrane cellulaire : récepteurs,
transport transmembranaire,
enzymes, …
Ex. :
EMA
antigènes leucocytaires
EMA, CEA, …
molécules d’adhérence
protéines virales : LMP-1 d’EBV
CD20
Š Site d’activité de la protéine
2. cytoplasme :
D cytosquelette : ex. filaments intermédiaires + + +
kératines Æ SIGNAL dense +/- fibrillaire
boule paranucléaire
D lysosomes :
ex. lysozyme, myélopéroxydase
Æ SIGNAL granulaire
D membranes des organites intracellulaires (BCL2),
cytosol (hémoglobine)
Carcinome
2. cytoplasme :
D cytosquelette :
ex. filaments intermédiaires
Kératines
Æ SIGNAL dense +/- fibrillaire
boules paranucléaires
KL1
Paragangliome
KL1
Tumeur de Merkel cutanée
KL1
Sarcome myéloïde
2. cytoplasme :
D lysosomes :
ex. lysozyme,
myélopéroxydase
SIGNAL granulaire
MPO
Lysozyme
2. cytoplasme :
lysosomes :
ex. lysozyme,
myélopéroxydase
SIGNAL granulaire
LA : Lysozyme
BOM : MPO
Lymphome de Burkitt
Š Site d’activité de la protéine
3. noyau :
enzymes, protéines de structure,
de régulation de l’expression
transcriptionnelle …
Ex. :
Ki-67, p53, cycline D1, c-myc …
récepteurs stéroïdiens …
protéines virales (EBNAs, …)
MIB-1
Carcinome mammaire
Ganglion : centre gerrminatif
RO
RP
BCL6
Localisation cellulaire du signal
Š Endocytose de la protéine par la cellule
D histiocytes-macrophages + + +
D cellules tumorales + + +
D lymphocytes …
SIGNAL : grains intracytoplasmiques
CD20 : cellules lymphoïdes B
CD20 : histiocytes
Endocytose
Localisation cellulaire du signal
Š Association de plusieurs signaux dans la cellule
D Immunoglobulines :
Leur localisation varie selon le stade de différenciation
de la cellule B
Ig de membrane :
site fonctionnel
tissu congelé
Ig intracytoplasmique :
différenciation plasmocytaire
synthèse pour l’exportation
tissu fixé et inclus en paraffine
D CD15, CD30, LMP-1 …
membrane cellulaire
granulaire intracytoplasmique
zone du Golgi
Lymphome de Hodgkin
CD15
Hyperplasie immunoblastique
Kappa
Localisation cellulaire du signal
membrane cellulaire Î
site fonctionnel
cytoplasme
Î
synthèse
concentration et stockage
site fonctionnel
noyau
Î
site fonctionnel
Localisation cellulaire du signal
Le signal immunohistochimique
D n’est pas dû au hasard
D est le reflet d’une réalité biologique
La localisation morphologique du signal
D permet d’affirmer la spécificité de la réaction
et d’interpréter les signaux faibles
D rend l’interprétation reproductible entre pathologistes
D permet de ne pas tenir compte des artéfacts
Î implique d’avoir des informations sur
la biologie de l’antigène recherché
Lymphome de Hodgkin classique : CD15 +
Signal d’intensité vive
Signal golgien d’intensité faible
Lymphome de la zone
marginale splénique
Immunoglobulines
Artéfacts ?
IgM
IgM
Kappa
Lambda
Myélome : monotypie Kappa
Myélome : bruit de fond Kappa ?
κ
λ
κ
Myélome : bruit de fond Kappa ? NON monotypie IgG-K et Ig interstitielles
κ
λ
IgG
IgA
BOM : Myélome lambda et plasmocytes réactionnels kappa
κ
λ
Téléchargement