L`appareil circulatoire texte

advertisement
L’appareil circulatoire
I. La circulation sanguine
1. L'appareil circulatoire
L'appareil circulatoire est un réseau très étendu. Le sang circule à
sens unique dans tout le corps. Il irrigue les différents tissus du corps
humain, apporte de l'oxygène, des nutriments, indispensables à tout
notre organisme, mais aussi il élimine les déchets.
Le sang suit un double trajet dans l'organisme :
• A) La circulation pulmonaire
Le sang quitte le cœur droit
par l'artère pulmonaire, passe dans
les réseaux des capillaires dans les
alvéoles pulmonaires, où il y a
échange de gaz puis retourne au
cœur gauche par les veines
pulmonaires.
• B) La circulation corporelle
Le sang quitte le cœur gauche
par l'artère aorte, il est conduit dans
les capillaires de tous les organes
du corps, par exemple dans
l'intestin il se charge des produits
de la digestion, dans les reins il
élimine ses substances nocives et
ses déchets par voie urinaire. Puis il
retourne au cœur droit par les
veines caves.
C. Hartelaub. Source : Tableau Noir
2. Le cœur et les vaisseaux
Le cœur et les vaisseaux constituent cet appareil circulatoire.
• Le cœur
Il se contracte et propulse le sang dans les artères, puis se relâche
et, accueille le sang véhiculé par les veines.
• Les vaisseaux
Les vaisseaux sont de formes différentes et chacun remplit une
fonction différente dans la circulation sanguine. Les artères qui partent
du cœur et emmènent le sang dans tout l’organisme et les veines qui
ramènent le sang au cœur. Les capillaires sont les plus petits vaisseaux,
l’épaisseur des parois est très faible, pour permettre les échanges
gazeux et nutritifs entre le sang et les cellules. La surface de contact,
avec les cellules, est immense, 6000 m2 environ.
Une bonne alimentation, une pratique du sport et une bonne
hygiène de vie sont importantes pour conserver un appareil circulatoire
en bon état et d’éviter les maladies cardio-vasculaires.
II. Le cœur
1. Introduction
Le cœur est un
muscle. C’est une
pompe qui sert à
pomper le sang
dans tout le corps. Il
fonctionne comme
une double pompe :
le côté droit reçoit le
sang venu de son
trajet dans l’organisme, le côté gauche reçoit le sang oxygéné qui vient
des poumons.
Le cœur est situé entre les deux poumons et au milieu du thorax. Le
côté gauche est plus volumineux car il doit propulser le sang dans tout
le corps. Le côté droit est plus petit, car il alimente uniquement les
poumons. Le bout du cœur pointe vers la gauche. Le cœur est gros
C. Hartelaub. Source : Tableau Noir
comme le poing. Le cœur a besoin de l’oxygène et des nutriments pour
son fonctionnement.
2. Description
Notre cœur est divisé en deux côtés, qui agissent en même temps,
mais qui ont des fonctions différentes. Le cœur agit comme une double
pompe. Le côté droit reçoit le sang qui a traversé l’organisme, le côté
gauche reçoit le sang qui vient des poumons. Chaque côté est divisé en
deux cavités : une oreillette et un ventricule. Les oreillettes reçoivent le
sang, les ventricules le renvoient. Ce sont les veines qui apportent le
sang aux oreillettes, mais le sang sort des ventricules en empruntant les
artères.
On trouve des valves, les valvules, qui fonctionnent à sens unique,
à l’entrée des oreillettes et des ventricules. Les valves situées entre les
oreillettes et les ventricules sont plus robustes pour éviter tout reflux.
Elles jouent un rôle de soupape.
On appelle les cavités supérieures du cœur les oreillettes. Elles
reçoivent le sang qui revient, puis se contractent et le chassent dans les
ventricules situées dessous. Les ventricules possèdent une musculature
beaucoup plus épaisse étant donné qu’ils doivent propulser le sang
partout dans l’organisme. Par exemple, le ventricule gauche doit
propulser le sang partout dans l’organisme avant qu’il ne revienne à
l’oreillette droite. Un tour complet est effectué en moins d’une minute.
C. Hartelaub. Source : Tableau Noir
3. Fonctionnement (les numéros expliquent le schéma ci-dessous)
1 Le côté gauche reçoit
le sang peu oxygéné
qui vient de la tête, du
tronc et des membres
supérieurs et inférieurs
et 2 l’envoie vers les
poumons.
3 Le côté droit reçoit le
sang riche en oxygène,
qui vient des poumons
et 4 l’envoie dans
l’organisme vers la
tête, le tronc et les
membres.
Les deux oreillettes se contractent en même temps, puis les deux
ventricules, de telle sorte que le sang quitte le cœur et se propage le
long des artères principales. Les vaisseaux sanguins doivent pouvoir se
dilater légèrement au passage du sang qui les parcourt. Pour que le
sang continue de circuler et pour éviter tout retour, on trouve des
clapets qui fonctionnent à sens unique à l’entrée et à la sortie des
ventricules.
4. Le pouls
On peut constater ce mécanisme de pompage en tâtant doucement
la face interne du poignet. Le pouls normal au repos est d’environ 70
battements par minute, il s’accélère lorsque nous nous mettons en
mouvement parce que le cœur doit battre plus vite pour pomper plus
rapidement le sang de l’organisme afin d’alimenter les muscles.
L’adrénaline, une hormone, peut aussi provoquer une accélération
du rythme cardiaque, lorsque nous avons peur ou lorsque nous
sommes énervés. L’électrocardiogramme est fourni par un appareil qui
enregistre l’activité électrique du cœur, on l’emploie pour vérifier le
cœur.
C. Hartelaub. Source : Tableau Noir
III. Le sang
1. Le sang
Le sang est le liquide rouge et visqueux qui coule dans notre corps.
Il transporte les aliments et l’oxygène dont le corps a besoin. Pompé
vigoureusement par le cœur, le sang met environ une minute pour faire
le tour complet de notre organisme. Le corps d’un adulte contient entre
cinq litres et six litres de sang.
Lorsqu’il quitte le cœur, le sang est de couleur rouge car il est
chargé d’oxygène. Quand il revient au cœur, il est de couleur sombre : il
est alors chargé de gaz carbonique. Le sang transporte les nutriments
entre le tube digestif et les organes. Le sang rassemble les déchets et
permet leur élimination. Le sang circule dans le corps dans plus de 80
000 km d’artères, de veines et de petits vaisseaux.
- Une artère est un large vaisseau qui transporte le sang du cœur vers les cellules de l’organisme.
- Une veine est un vaisseau qui ramène le sang de l’organisme vers le cœur.
- Un capillaire est un vaisseau microscopique qui relie les artères et les veines.
2. Composition
Le sang est composé de :
- 44,55% de globules
rouges
- 0,45% de globules
blancs et de plaquettes
- 55% de plasma.
Les globules rouges
(5 000 000 de cellules)
véhiculent l’oxygène dans le corps. Les globules blancs (4 000 à 10 000
cellules) défendent le corps contre les microbes.
Les plaquettes (250 000 cellules) permettent au sang de coaguler.
Ces cellules sont transportées par un élément liquide : le plasma .
Cette partie liquide du sang apporte de l'eau, des sucres, des sels
minéraux, des protéines et des hormones à l'organisme. Le plasma
évacue aussi les déchets.
C. Hartelaub. Source : Tableau Noir
3. Le don du sang
Chaque jour, des blessés, des opérés ont besoin de sang. Chaque
jour, la médecine et la chirurgie demandent des quantités de sang de
plus en plus importantes pour les transfusions. Le sang est recueilli,
contrôlé puis séparé en ses divers constituants avant d’être stocké en
attendant la demande.
4. Le groupe sanguin
En 1900, le savant américain Karl Landsteiner découvre l’existence des
4 groupes sanguins :
- O le plus répandu (45% de la population française) peut donner son
sang à n’importe quel autre groupe. C’est un donneur universel.
- A (44 % de la population française) peut donner son sang aux groupes
A et AB.
- B (8% de la population française) est un groupe rare. Il peut donner
son sang à B et AB.
- AB (3% de la population française) est un groupe rare. Il ne peut
donner son sang qu’à lui-même.
Le groupe sanguin d’un individu est définitif, il se manifeste dès
les premiers jours de la vie et persiste pendant toute la durée de
l’existence. C’est un caractère héréditaire.
C. Hartelaub. Source : Tableau Noir
Téléchargement