CvSSS

publicité
LE CENTRE VIRTUEL DE SANTÉ ET DE
SERVICES SOCIAUX (CvSSS)
LA TÉLÉSANTÉ SIMPLIFIÉE!
Interdisciplinarité: défi dans le partage des champs de
pratique professionnelle
Mme Danielle Boué, présidente
Ordre des technologues en imagerie médicale, en radio-oncologie et
en électrophysiologie médicale de Québec (OTIMROEPMQ)
Dr Robert Gagnon, directeur
Programme santé foeto-maternelle, universitié McGill
Dr Yves Robert, secrétaire
Collège des médecins du Québec
13 mai 2014
Plan
Aspect historique (D. Boué)


Identification de la problématique
Élément déclencheur (2009)
Présenter le projet et les Résultats (Dr Gagnon)
Conclusion: (Dr Robert)
Limites de la pratique (système professionnel et champ de pratique)
 Qui sont les acteurs
 Qu’ont-ils le droit de faire
 Quelles sont les responsabilités du MD
 Mise en garde: ne pas travailler en silo
Suite des choses:

―



Pour les autres projets à venir:
Projet pour abdomen pelvien à suivre…
Guide pour le clinicien qui souhaite introduire une nouvelle pratique….
www.cvsss.ca
2
Aspect historique
Problématique de l’échographie
― L’échographie est un secteur très particulier
― Pratique sans AUTONOMIE pour les technologues
― Pourquoi ? Absence de la formation initiale
qualifiante pour les technologues
― Un MD spécialiste doit vérifier l’examen en totalité
ou en partie après la réalisation par le technologue
― Le MD libère le patient
― Le MD doit toujours être sur place
www.cvsss.ca
3
Aspect historique
Problématique au Grand Nord québécois
―
Pénurie de MD spécialistes: radiologistes
Entente en 2007 entre l’Association des radiologistes,
le Collège des médecins, notre Ordre et un
établissement du Nord
―
―
Technologues formés sur place
Effectuaient certains examens d’échographies :
Ciblés selon les indications cliniques
 De manière autonome
 Réalisaient un rapport préliminaire au MD référant
 Technologues formés sur place

―
Dans les 48 heures, les images étaient interprétées par un
radiologiste et un rapport transmis au MD référant
www.cvsss.ca
4
Aspect historique
Cette pratique s’est étendue:
―
―
―
À un plus grand échantillonnage d’examens échographiques
Les rapports préliminaires devenaient des rapports finaux
Cette situation a créé une forte pression sur les technologues qui étaient invités
à communiquer leurs diagnostics
À l’été 2009:
―
―
―
L’OTIMROEPMQ a dû intervenir et faire cesser cette pratique dans plusieurs
établissements
Dans un objectif de protection du public
Afin que les technologues puissent respecter les limites de leur champ
d’exercice et leur Code de déontologie
Décision impopulaire mais nécessaire
www.cvsss.ca
5
Aspect historique
Évènement de 2009
― Discussion avec le CMQ et les associations de
médecins spécialistes concernées
― Constat que la pratique de l’échographie au
Québec était assez diversifiée :



D’un établissement à un autre
D’une région à une autre
D’un secteur de l’échographie à l’autre
www.cvsss.ca
6
Aspect historique
2010: Avis conjoint sur la pratique de l’échographie au
Québec
― Après plusieurs mois de discussions, le CMQ et
l’OTIMROEPMQ émettent un avis encadrant la
pratique de l’échographie au Québec


―
Pour tout examen d’échographie réalisé par un
technologue en imagerie médicale, un MD spécialiste doit
être sur place
Sauf pour les régions isolées : des modalités différentes
doivent être déterminées par le CMQ et l’OTIMROEPMQ
Deuxième décision impopulaire
www.cvsss.ca
7
Aspect historique
Démarches avec le RUIS McGILL
― Identifier les solutions permettant de répondre aux
problématiques d’accès aux services
d’échographie obstétricale
―
Première solution: échographie en mode synchrone
(temps réel)
www.cvsss.ca
8
Aspect historique
2011: l’Ordre met en place un processus d’attestation
de pratique autonome en échographie
― À la demande du MSSS
― Pour tout le Québec
― Précise les conditions requises pour que les
technologues puissent réaliser les échographies de
manière autonome
― Non applicable en régions éloignées:


Trop faible volume d’examens réalisés par les technologues
Faible expertise
Identification nécessaire d’un nouveau modèle
d’encadrement pour les régions éloignées
www.cvsss.ca
9
Télé-échographie RUIS McGill
2008: Environ 1000 échographies/an en obstétriquegynécologie sans interprétation médicale:
Solution: Télé-échographie
Décision: interrompre le service Kujjuack et PUV:
― Pour tout échographie OBS-GYN patients doivent
venir à Montréal; coût de $4000.00 minimum par
examen; insoutenable et coût prohibitif
― Images sauveguardées sur le PACS du Nunavik
www.cvsss.ca
10
Télé-échographie RUIS McGill
Solution: Télé-échographie
Formation de technologues devenant éligibles pour
performer une échographie de base incluant
datation, 2ieme trimestre, profil biophysique et
Doppler, croissance fœtale et pelvien
Processus de certification encadré par
l’OTIMROEPMQ
Permet au technologue de procéder à une
échographie sans supervision directe d’un médecin
www.cvsss.ca
11
Télé-échographie RUIS McGill
Négociation à l’aide de la FMSQ d’un tarif
raisonnable pour Télé-échographie en temps différé;
approuvé en 2012
Développement du plateau technique:
― Utilisation du logiciel ViewPoint
― Interface ViewPoint-OACIS déjà accessible; permet
l’intégration du rapport d’ échographie avec le
système de dossier électronique en imagerie
médicale du CUSM: en cas de transfert d’urgence,
information disponible
― Nécessite l’ouverture d’un numéro de dossier par le
service d’admission du CUSM
www.cvsss.ca
12
Télé-échographie RUIS McGill: ÉTAPES
Le centre demandeur doit avoir un technologue
certifié par l’OTIMROEPMQ. Lorsque l’examen d’
échographie est terminé:
Accès aux images par PACS est nécessaire
Utilisation d’Atlas télémed pour une demande de
consultation en échographie soit OBS ou GYN
Assignation d’un numéro de dossier, vérification de
RAMQ par ADMISSION du CUSM:12-24 heures
La requête inclue toutes les informations.
― Si extrême urgence, demande de supervision en
temps réel peut être faite
www.cvsss.ca
13
Télé-échographie RUIS McGill: ÉTAPES
Priorisation des requêtes
―
―
―
Requête urgente: rapport complet 24h
Semi-urgente: rapport complet 48h
Non-urgente: rapport complet 72h
Au CUSM, interprétation faite par un
spécialiste en MFM avec toute l’expertise en
échographie OBS et GYN
on faite par un specialiste en
oute l’expertise
en echographie
www.cvsss.ca
N
14
Télé-échographie RUIS McGill: ÉTAPES
Depuis le début du projet, tel que
projete, environ 1200 échographies en
OBS GYN sont requises à chaque année
pour la population du Nunavik
Demandes; environ 10-15% en temps
réel et 85-90% en temps différé
Si il y a un besoin, possibilité d’étendre
ce service à d’autres centres éloignés a
l’intérieur du RUIS McGill
www.cvsss.ca
15
Conclusions et perspectives
1- L’évolution du système professionnel
―
Le système professionnel en santé est en mutation
depuis 2003 (loi 90)
―
Activités médicales partageables : oui mais … avec
la formation, la compétence et la capacité
d’assumer les conséquences de ses actes…
―
Le défi de l’articulation entre le système
professionnel et les réseaux de la santé et de
l’éducation…
www.cvsss.ca
16
Conclusions et perspectives
2- L’échographie
―
À l’origine une erreur stratégique
―
Actuellement un retard à rattraper et une base à
créer pour le futur
―
Que fera-t-on avec l’explosion de l’échographie
dans toutes les spécialités? L’action du Collège à
cet égard…
www.cvsss.ca
17
Conclusions et perspectives
3- La télémédecine
―
Grandes possibilités futures et applications à
plusieurs domaines
―
Il faut clarifier les responsabilités des acteurs et
vérifier les compétences et le suivi des patients
―
Le Collège met à jour son avis sur la télémédecine
avec un changement important : l’obligation pour
le médecin hors- Québec d’être membre du CMQ
www.cvsss.ca
18
Conclusions et perspectives
Le plus grand défi :
―
La communication et la responsabilisation de tous
www.cvsss.ca
19
Téléchargement
Random flashcards
Commune de paris

0 Cartes Edune

Ce que beaucoup devaient savoir

0 Cartes Jule EDOH

découpe grammaticale

0 Cartes Beniani Ilyes

Anatomie membre inf

0 Cartes Axelle Bailleau

Créer des cartes mémoire