Caractéristiques communes des voies respiratoires

advertisement
II- L’APPAREIL RESPIRATOIRE et
LA RESPIRATION
Respiration : mécanisme physique par lequel
les organismes vivants prélèvent et utilisent
l'oxygène du milieu ambiant et rejettent du
dioxyde de carbone.
Appareil respiratoire :
ensemble des
organes et des tissus qui assurent la
fonction de la respiration.
1Anatomie
respiratoire
de
l’appareil
A- Les voies respiratoires
• Caractéristiques anatomiques et fonctions
– Chaque organe des voies respiratoires présente
des caractéristiques anatomiques particulières
adaptées à ses fonctions
• Caractéristiques
respiratoires
communes
– 4 caractères communs
des
voies
L’appareil respiratoire
Caractéristiques anatomiques et fonctions
Caractéristiques communes des voies respiratoires
B- Les poumons
• Caractéristiques
– Adaptés au milieu aérien exclusivement
– Rôle vital puisqu’ils sont chargés de l’apport
en oxygène dans l’organisme
– Les poumons adultes peuvent contenir 3 litres
d’air environ
– Situés dans la cage thoracique
Les Poumons
• Constitution
– Organes spongieux,
symétriques
volumineux,
coniques
et
– Le poumon droit a trois lobes
– Le poumon gauche a deux lobes mais dispose d’un
emplacement pour le cœur
– Sont recouvert d’une enveloppe protectrice: la
plèvre
• La plèvre la plus interne est collée aux poumons.
• La plus externe est collée aux muscles intercostaux et au
diaphragme.
• Les 2 plèvres sont séparés par un film liquide pleural
– Ne contiennent pas de muscle
– La surface des poumons est divisée en lobules
pulmonaires
– Chaque lobule adhère au lobule voisin par du
tissu conjonctif
– Une bronchiole pénètre dans chaque lobule et s’y
ramifie
dans
de
nombreuses
vésicules
pulmonaires dont les parois forment des alvéoles
– A l’intérieur de chaque poumon les bronches se
ramifient en plusieurs bronchioles, qui se
poursuivent par les canaux alvéolaires. Dans ces
canaux s’ouvrent les alvéoles pulmonaires, petits
sacs remplis d’air et entourés de vaisseaux
sanguins
– La surface totale des vésicules pulmonaires
est évaluée entre 150 et 200 M²
– Les capillaires sont accolés aux alvéoles.
Leur paroi est très mince
– 2 types cellulaires
• Les pneumocytes I
• Les pneumocytes II
Sac alvéolaire et alvéole pulmonaire
Un lobule pulmonaire et son irrigation sanguine
Poumon vu au microscope
Le tissu qui constitue chaque poumon contient une
multitude d'alvéoles remplies d'air et serrées les unes
contre les autres.
La paroi qui sépare deux alvéoles renferme des
capillaires sanguins.
– Grande surface de contact entre l’air
et le sang
– Minceur de la membrane qui sépare
les poumons
– Renouvellement incessant de l’air et
du sang
Facilitation des échanges respiratoires
– Résumé
• L’arbre bronchique : arbre ramifié plein d’air
• L’arbre artériel : arbre ramifié plein de sang
rouge sombre
• L’arbre veineux : arbre ramifié plein de
sang rouge vif
• Le tout enveloppé d’un tissu conjonctif
Le diaphragme et la respiration
Poumons: anatomie et physiologie
2- Fonctionnement de l’appareil
respiratoire
2.1- Les mouvements respiratoires
A- La respiration normale
• Inspiration: phénomène actif
– Soulèvement des côtes et du sternum
– Abaissement du diaphragme
– Accroissement de la cage thoracique
– Augmentation du volume d’air dans les poumons
Volume d’air courant (VC) = pénétration ½ litre d’air
dans les poumons
• expiration: phénomène passif
– Relâchement des muscles
– Les poumons reprennent leur volume initial
B- La respiration forcée
• Inspiration forcée
– Contraction volontaire des muscles releveurs de
côtes
– Dilatation maximale de la cage thoracique
Air complémentaire =
pénétration 1,5 litres d’air
Volume de réserve inspiratoire
dans les poumons
VRI
• Expiration forcée
– Contraction des muscles abaisseurs des côtes
– Dilatation maximale de la cage thoracique
Air de réserve
=
1,5 litres d’air s’échappent
Volume de réserve expiratoire
des poumons
VRE
C- la capacité respiratoire
• Air résiduel: 1,5 L
• Capacité respiratoire totale = capacité
pulmonaire: 5 L
• On mesure la capacité pulmonaire grâce à
un spiromètre
2.1- Les échanges gazeux respiratoires
A- La diffusion des gaz : rôle de
l’hémoglobine dans le sang
• Absorption de dioxygène (O2) dans le sang
• Rejet de dioxyde de carbone (CO2) et de
vapeur d’eau dans le milieu extérieur
• O2 et CO2 se fixent sur l’hémoglobine du sang
– Oxyhémoglobine = hémoglobine + O2
– Carbhémoglobine = hémoglobine + CO2
– Hydrogénocarbonates : CO2 dans le plasma
B- Lieu des échanges gazeux
• Au niveau tissulaire, cellulaire
• Au niveau des poumons
Les échanges gazeux
C- Origine de O2 et du CO2 pris en charge
par le sang
– Le CO2 se trouve en très petite quantité dans l’air
ambiant et est important dans l’air expiré
– L’O2 se trouve en quantité importante dans l’air
ambiant et son devenir dans l’organisme est de
diminuer
3Hygiène,
prévention
dysfonctionnements
et
A- Conditions favorables au bon
fonctionnement de l’appareil respiratoire
• Respirer par le nez
• Exercices physiques
• Une bonne qualité d’air
• Une bonne hygiène de l’habitat
A- dysfonctionnement de l’appareil
respiratoire
• Les affections
– Âge et état de fragilité du sujet
• Les asphyxies
– Manque d’oxygénation
Les causes et les conséquences de l’appareil respiratoire
Emphysème
Les poumons sont constitués de minuscules alvéoles
dans lesquelles le gaz carbonique provenant des
organes est remplacé par l'oxygène atmosphérique.
Certaines maladies, comme l'emphysème pulmonaire
des fumeurs, endommagent fortement ou détruisent
les alvéoles.
Les causes et les conséquences des asphyxies
Téléchargement