G4___L_Afrique__les_defis_du_developpement

advertisement
Géographie - Chapitre 4 – L’Afrique : les défis du développement
Thème : Dynamiques géographiques de grandes aires continentales
Pb : En quoi l’Afrique a-t-elle des perspectives de développement si elle surmonte ses difficultés ?
I – L’exemple du Sahara : des ressources mais des freins à leur exploitation
Quelques repères : 8,5 M km² - 12 M habitants – 21 villes > 100 000 hab. – 57,8°C record chaleur (Lybie) –
4500 av. J-C début aridité – 1956 début du pétrole en Algérie.
A – Des ressources considérables
A l’aide des documents des pages 310 à 313 : Relevez et classez les ressources du Sahara. Y a-t-il aussi un
potentiel de DD au Sahara ? Quels acteurs sont intéressés par les ressources du Sahara ?
B – Des freins et contraintes à surmonter
A l’aide des documents des pages 310 à 313 : Quelles sont les contraintes naturelles au Sahara ? Quels
aménagements sont nécessaires à l’exploitation des ressources ? Quels sont les responsables des conflits au
Sahara ? Que cherchent-ils ? Pourquoi est-il difficile de lutter contre eux ? Quelles grandes puissances
interviennent au Sahara ? Pourquoi ?
Conclusion : Une région extrêmement riche en ressources, mais mal contrôlée et donc confrontée à des
conflits aux répercussions internationales.
II – Le défi du développement : vers un décollage progressif ?
A – Des ressources abondantes
Des ressources énergétiques. Pétrole et gaz, 10% réserves mondiales (mais 20% nouvelles découvertes),
moitié Afrique du Nord, moitié Golfe de Guinée (1 p.316).
Des ressources minières (1 p.136). Afrique du Sud = 7% or mondial, 40% chrome, 30% platine. 14% uranium
(Niger, Namibie). 30% diamant (Botswana, RDC), 70% cobalt (RDC), 80% coltan.
Un potentiel agricole énorme. Plaines et plateaux fertiles, eau en abondance. 60% réserves terres cultivables.
2ème forêt. Mais => land grabbing (3 p.321 – 5% des terres au total).
II.B – Une urbanisation et une démographie dynamiques
Un continent jeune. > 1 Md hab. Transition démographique (p.318) encore en cours => forte croissance
(Repères p.318, 1 p.319, 2 Mds 2050 = ¼ monde), 40% hab. < 15 ans. => Défi pour fournir écoles, emplois,
logement (bidonvilles 3 p.319), réseaux, nourriture (1 p.320, 230M malnourris) mais aussi dynamisme (jeunes
actifs), ↗ marché intérieur.
Une urbanisation rapide (2 p.319). 32 M citadins 1950 (14%) -> 460 M (40%) 2014. Le Caire (16M), Lagos
(13M), Kinshasa, Johannesburg (2 p.317, 1 p.333). Naissance d’une mégalopole sur littoral Golfe de Guinée. =>
Défi des équipements, bidonvilles (3 p.319) mais aussi développement, car villes = moteur économie et
meilleures conditions de vie (réseaux).
II.C – Un décollage économique
5% de croissance par an. Comparable Asie vers 1970 ? Grâce marché intérieur (classes moyennes : 1 p.323),
urbanisation, cours élevés matières 1ères. Mais => inégalités et tensions.
La révolution des communications. Grâce téléphone mobile = 90% villes, 40% campagnes (2010) Repères
p.328. 5% internautes mondiaux (Maghreb et Af. du S., ↗ avec pose câbles sous-marins). D’autres grands
chantiers en cours (3 p.323) : nouveaux ports (Djibouti), TGV au Maroc en 2017, projet transfert eau en
Afrique du Sud).
Des « Lions africains » émergent. Af. du S., Nigéria, Algérie, Egypte, Maroc, Angola = 60% PIB 2011. 40
entreprises internationales (20 en Af. du S.). Repères b p.322.
Une lente démocratisation ?. Af. du Sud, Sénégal, Tunisie (printemps arabes), Nigéria ? Positif pour
développement ?
III – Une place modeste dans la mondialisation, mais qui s’affirme
A – Une part encore faible des flux mondiaux
PIB Afrique = PIB Tokyo ! 3% du commerce, 1,5% IDE. 2,6% PIB.
Grande dépendance envers matières 1ère. 74% exportations. Pour 2/3 pays, 1 ou 2 produit(s) = ¾ exportations
(ex : pétrole, minerai, bois, produits agricoles : 4 p.321). => fragilité car dépendance envers cours mondiaux et
FTN des pays riches qui contrôlent commerce et exploitation (2 p.323) + économie de rente (p.322) => peu de
réel développement (3 p.331), corruption. Aussi => dégradations environnement (p.326).
Des infrastructures de transport encore insuffisantes. Durban 96ème port 2012. Mais modernisation en cours (1
p.329, Repères p.328).
Des flux illégaux importants. Drogue, ivoire, armes, pierres précieuses, clandestins… Aussi économie
informelle (p.322) => peu de ressources. Aussi mauvaise gouvernance des Etats (car rente, corruption).
La gêne de l’insécurité. 20% des Africains concernés par conflits. Des zones de non-droit : Somalie, franges
Sahara, RDC (2 p.333). Des gangs qui contrôlent les ressources et s’affrontent (« diamants de sang » ex: RDC).
=> réfugiés, déplacés, pillages ressources, reconstruction et traumatismes à surmonter, handicap tourisme (2
p.331).
B – Un continent de plus en plus attractif
↗ des investissements. +80% 2003-2010. Vers grands pays pour exploitations ressources, mais aussi pour
marchés de consommation (3 p.333). ↗ part Asie (Chine : dans 40 pays, « Chinafrique », Inde : 3 p.329 en
Afrique australe et orientale) et Brésil. Dans mines, transports, réseaux.
Un nouvel intérêt géostratégique. Depuis 2011, regain intérêt des EU et de l’Europe (ex : F au Mali 2012) =>
lutte contre terrorisme (Sahara, Somalie). Aussi soutien des printemps arabes.
IV – L’Afrique : une grande diversité des situations
A – Des pays émergents
Afrique du Sud : seule puissance complète. + grand PIB (avec Nigéria mais 50M hab. vs 174M. Industrie
diversifiée, bonnes infrastructures, membre BRICS. Grandes entreprises, bourse de Johannesburg.
Des pays qui s’affirment comme puissances régionales. Nigéria puissance démographique et pétrolière
(Lagos). Maghreb et Egypte plus développés (Repères a p.322) mais handicap des révoltes 2011.
B – Des pays très marginalisés
Un continent globalement peu développé. 400M de pauvres. IDH souvent faibles (2 p.317). De grandes
inégalités internes : mondialisation ne profite qu’à certains lieux et à certaines populations (classes aisées et
moyennes urbaines).
34 des 49 PMA du monde (sur 54 pays). Causes : enclavement, guerres ou conflits internes (ethniques,
religieux 2 p.327), mauvaise gouvernance, économie de rente.
Faiblesse des organisations régionales. Union africaine = forum politique.
Conclusion
Le Sahara reflète bien l’Afrique : de grosses ressources, de + en + convoitées mais avec des handicaps majeurs.
L’Afrique connaît en effet aujourd’hui un certain développement. Sa place dans le monde reste faible mais
progresse modestement. Les situations en Afrique sont cependant très variables, à l’intérieur des Etats
comme entre Etats. L’Afrique du Sud seule émerge.
Téléchargement