Le narval… une espèce en péril dans le Nord

publicité
Le narval…
une espèce
Description générale
en péril dans le Nord
Le narval (Monodon monoceros), aussi connu sous le nom
de licorne de mer, est un cétacé à dents de la famille
des monodontidés. Les Inuits utilisent un certain
nombre de mots pour identifier le narval, y compris
tuugaalik (défense blanche), qirniqtaq qilalugaq (baleine
noire) et allanguaq (tacheté de noir et de blanc). Le
narval présente les caractéristiques suivantes :
Cétacé de taille moyenne dépourvu de nageoire
dorsale; nageoire caudale divisée en deux
croissants convexes
Statut selon le COSEPAC – ESPÈCE PRÉOCCUPANTE Mai 2005
Statut selon la LEP – PRÉSENTEMENT ÉVALUÉE
À la naissance, la peau est grise ou gris bleuté et
devient noire après le sevrage
Chez les adultes, la couleur du ventre varie de
blanc à jaune crème et celle du dos, de gris à noir;
les individus très âgés sont presque complètement
blancs
Monodon monoceros
Illustration de R. Phillips
© Pêches et Océans Canada
Cette espèce a été désignée comme une espèce
préoccupante par le Comité sur la situation des
espèces en péril au Canada (COSEPAC). Elle est
présentement évaluée aux fins de son inscription
sur la liste des espèces en péril de la Loi sur les
espèces en péril (LEP) du gouvernement fédéral.
Pêches et Océans Fisheries and Oceans
Canada
Canada
Une protection est accordée par le biais de la Loi
sur les pêches du gouvernement fédéral. Si l’espèce
est inscrite en vertu de la LEP, elle bénéficiera d’une
protection supplémentaire. En vertu de la LEP, un
plan de gestion doit être élaboré pour cette espèce.
Les adultes possèdent deux dents; chez des mâles,
la dent de droite reste incluse dans le crâne et
celle de gauche forme une défense en spirale
pouvant s’étendre sur plus de trois m
Il est rare de voir une femelle portant une
défense, un mâle sans défense ou un mâle ou une
femelle portant deux défenses
À la naissance, les baleineaux pèsent environ 80
kg et mesurent 1.6 m
Les mâles peuvent atteindre une longueur de 5.4
m et un poids de 1,935 kg; les femelles une
longueur de 4.9 m et un poids de 1,552 kg
Répartition
Régime alimentaire
Les narvals habitent les eaux de l’Arctique, au
Nunavut, dans l’ouest du Groenland et l’Arctique
européen. On les voit rarement dans les mers de
Sibérie orientale, de Béring, des Tchouktches et de
Beaufort. Au Canada, on a reconnu deux populations
en se fondant dans une large mesure sur la répartition
estivale: la population de la baie de Baffin et la
population de la baie d’Hudson. Ensemble, leur aire
de répartition s’étend dans tout l’est de l’Arctique
canadien, au sud jusqu’au nord-ouest de la baie
d’Hudson, à l’ouest jusqu’au détroit du Vicomte de
Melville et au nord jusqu’à l’extrémité nord de l’île
Ellesmere. Les narvals de la population de la baie de
Baffin occupent la partie septentrionale de cette aire,
et ceux de la population de la baie d’Hudson occupent
la partie méridionale.
Le régime alimentaire du narval varie selon la saison
et le lieu. Il consomme surtout du poisson, comme
le flétan noir (Reinhardtius hippoglossoides) et la morue
polaire (Boreogadus saida), ainsi que du calmar et
d’autres invertébrés comme la pieuvre et les crustacés.
Au printemps, les narvals prennent la morue sur le
bord de la glace marine. À l’été, l’intensité de leur
recherche de nourriture diminue et la consommation
de nourriture est au minimum. L’intensité de la
recherche de nourriture reprend à l’automne lorsque
les baleines se déplacent vers le sud.
Habitat et cycle biologique
En été, les narvals ont tendance à occuper les zones
côtières à l’abri du vent où l’eau est profonde, pour
les aires de mise bas et d’alimentation qu’elles offrent.
À l’automne et à l’hiver, ils favorisent les eaux dont la
profondeur varie de 1,000 à 5,000 m. Dans l’ensemble,
la qualité des habitats de glace, en particulier les zones
d’eau libre et la densité de la banquise, semble être
un facteur déterminant dans le choix d’habitat. Les
narvals se reproduisent généralement au printemps. La
gestation dure entre 14 et 15.3 mois et les petits sont
sevrés entre un ou deux ans. Les femelles atteignent la
maturité entre quatre et neuf ans et donnent naissance
à leur premier petit entre 7 et 13 ans. Les mâles
atteignent la maturité entre 11 et 16 ans. Bien que
certains narvals puissent atteindre 50 ans, l’espérance
de vie moyenne est probablement inférieure à 30 ans.
RÉPARTITION DU NARVAL
Aire d’hivernage
Aire de répartition
connue
Aires d’estivage
Menaces
Les facteurs ayant une incidence sur les populations
de narvals au Canada comprennent la chasse, les
contaminants (le mercure et le cadmium), les activités
industrielles telles que la pêche commerciale, et le
changement climatique. La pêche commerciale du
flétan noir peut également avoir des répercussions sur
les narvals, car ces animaux se nourrissent presque
exclusivement de flétan noir durant l’hiver. Les effets
de la plupart de ces facteurs peuvent être atténués par
la préférence du narval pour les eaux profondes et par
sa vaste répartition.
Pour un complément d’information, consultez le site
Web du Registre de la LEP à www.SARAregistry.gc.ca
et le site Web de Pêches et Océans Canada (MPO)
indiqué ci-dessous.
Espèces semblables
This publication is also available in English.
Il n’y a pas d’espèce semblable.
MPO/2005-893
Sources du texte : Rapport de situation du COSEPAC
2005.
©Sa majesté la Reine du Chef du Canada 2005
N° de cat. Fs22-4/50-2005F-PDF ISBN 0-662-70948-9
www.especesaquatiquesenperil.gc.ca
Le paragraphe 32 (1) de la Loi sur les espèces en péril (LEP) stipule ce qui suit : “Il est interdit de tuer un individu d’une espèce sauvage
inscrite comme espèce disparue du pays, en voie de disparition ou menacée, de lui nuire, de le harceler, de le capturer ou de le prendre.”
Téléchargement
Random flashcards
amour

4 Cartes mariam kasouh

Commune de paris

0 Cartes Edune

Ce que beaucoup devaient savoir

0 Cartes Jule EDOH

Le lapin

5 Cartes Christine Tourangeau

Créer des cartes mémoire