L`Essentiel sur l`Appareil circulatoire

publicité
L’Essentiel sur l’Appareil circulatoire
L’appareil circulatoire est constitué d’une pompe (cœur), de voies efférentes (artères) et de voies
afférentes (veines et lymphatiques). Son rôle est d’assurer la circulation du sang et de la lymphe en
apportant les éléments nutritionnels et l’oxygène aux organes, et en permettant le retour des
déchets du métabolisme et du gaz carbonique.
L’appareil circulatoire dérive du mésoderme avec 2 réseaux vasculaires :
o
o
Réseau vasculaire intra-embryonnaire qui apparait au 19ème jour de développement
Réseau vasculaire extra-embryonnaire qui apparait au 16ème jour de développement
Chronologie du développement du cœur :
o
Etape 1 : cœur primordial ou tubulaire simple. La plicature en S du tube cardiaque donne le
cœur sigmoïde à 4 semaines et est due au fait que le tube cardiaque doit se replier dans le
sac péricardique qui se développe plus lentement
o
Etape 2 : cœur sigmoïde et simultanément il y a le cloisonnement sagittal des cavités
primitives qui donnent le cœur quadri cavitaire
Le cœur est divisé en :
o
o
o
Atriums : droit et gauche séparés par 2 septums qui laissent un orifice, le foramen ovale qui
s’oblitère à la naissance
Ventricules : droit et gauche séparés par 3 septums
Bulbe artériel : cloisonné par la lame spirale qui donne naissance à l’aorte en arrière et
l’artère pulmonaire en avant
Le cœur est composé de trois couches de dedans en dehors :
o
o
o
L’endocarde, muqueuse qui tapisse en dedans les cavités
Le myocarde, muscle strié, très vascularisé par les artères coronaires
L’épicarde, feuillet viscéral du péricarde
Le cœur droit est destiné au sang hypo-oxygéné tandis que le cœur gauche est destiné au sang
hyper-oxygéné.
Chaque cœur comprend un ventricule et un atrium cloisonés partiellement par des valves :
o
o
Le cœur droit par la valve tricuspide (3 valvules)
Le cœur gauche par la valve mitrale (2 valvules)
Elles empêchent le reflux sanguin vers l’atrium lors de la contraction ventriculaire ou systole. Elles
ne gênent pas le remplissage ventriculaire ou diastole.
La vascularisation du cœur est assurée par les artères coronaires droites et gauches. Elles naissent de
l’aorte ascendante au dessus des valvules semi-lunaires (droite et gauche)et sont de type terminal
sans anastomoses entre elles. Le drainage veineux se fait dans l’atrium droit par la grande veine du
cœur et le sinus coronaire.
Il y a l’artère coronaire droite qui donne un rameau marginal, et l’artère coronaire gauche qui
donne l’artère circonflexe (type terminal) et l’artère interventriculaire antérieure (terminale sans
anastomose).
Dans le sillon atrio-ventriculaire gauche se situe l’artère circonflexe. Dans le sillon inter-ventriculaire
antérieur se situe l’artère inter-ventriculaire antérieure. Dans le sillon atrio-ventriculaire droit se
situe l’artère coronaire droite. Dans le sillon inter-ventriculaire postérieur se situe également l’artère
coronaire droite.
L’innervation autonome (ou intrinsèque) du cœur est représenté par le tissu nodal ou
cardionecteur. Le nœud sinu-atrial est à l’origine des contractions, il présente 70 bpm chez l’adulte.
Il est ensuite suivi par le nœud atrio-ventriculaire qui prend le relai du nœud sinusal en cas de
défaillance de celui-ci pour démarrer la dépolarisation. Puis il est suivi du Faisceau atrioventriculaire (de His) ainsi que du réseau de Purkinje.
La régulation du rythme cardiaque (innervation extrinsèque) dépend des nerfs extrinsèques
cardiaques modulateurs formés à partir du système nerveux autonome sympathique accélérateur
et du système nerveux autonome parasympathique freinateur (nerf vague).
L’appareil circulatoire est organisé en deux circulations :
o
o
La grande circulation ou circulation systémique
- Sang est éjecté du VG vers l’aorte (sang artériel)
- Echange dans l’organisme par les capillaires systémiques
- Retour dans l’atrium droit par les veines caves supérieure et inférieure
La petite circulation ou circulation pulmonaire
- Sang est éjecté du VD vers l’artère pulmonaire (sang hypo-oxygéné cad peu de
O2)
- Echanges dans les poumons par les capillaires pulmonaires
- Retour dans l’atrium gauche par les veines pulmonaires (sang hyper-oxygéné
cad bcp de O2)
Les vaisseaux sanguins sont constitués de 3 couches de l’intérieur vers l’extérieur :
o
o
o
L’intima
Le média
L’adventice
La tunique moyenne ou média des vaisseaux lymphatiques est dépourvue de fibres musculaires.
Les veines ont une structure proche de celle des artères avec une média riche en fibres musculaire
surtout pour les veines des membres. Les veines des membres inférieurs ont un système anti-reflux
représenté par des valves à 2 valvules sous forme de clapets de l’endothélium. Ces valves restent
ouvertes tant que le sang circule de manière centripète (lors du relâchement musculaire pendant la
marche).
Paquet vasculo-nerveux = artère regroupée avec 1 ou 2 veines, des troncs collecteurs lymphatiques
et un tronc nerveux
Le mode de terminaison des vaisseaux est important pour la vitalité des tissus :
o
o
o
Artères terminales : ischémie en cas d’obstruction qui entraine un infarctus puis la mort des
tissus
Anastomoses artério-artérielles :
- Réseau collatéral = réseaux de délestage permettant l’irrigation lorsque la voie
principale est comprimée au cours de certains mouvements
- Inosculation = abouchement direct en plein canal d’une artère dans une autre
- Canal d’union
- Convergence = 2 artères fusionnent en une artère
Anastomoses artério-veineuses : dérivation entre une artériole et une veinule courtcircuitant les capillaires
L’arc de l’aorte donne 3 troncs :
o
o
o
Tronc artériel brachio-céphalique droit qui se divise en :
- Artère subclavière droite
- Artère carotide commune droite
Artère carotide commune gauche
Artère subclavière gauche
Les veines se regroupent en 2 voies principales avec 4 veines pulmonaires pour la petite circulation
(draine le sang oxygéné des poumons vers l’atrium gauche) et avec 2 veines pour la grande
circulation (qui draine le sang désoxygéné des tissus vers l’atrium droit), la veine cave supérieure et
la veine cave inférieure. La veine cave supérieure reçoit la veine azygos qui draine la paroi du tronc.
Chez le sujet au repos, le retour veineux dépend :
o
o
o
o
De la force propulsive du cœur qui pousse le sang vers le cœur
De la force aspirante du cœur qui résulte à la fois des pressions intra thoracique,
abdominale et cardiaque
De la pulsation des artères satellites lors du passage de l’onde systolique
Des artères et des veines qui sont enserrées dans des conduits musculo-fasciaux
inextensibles
Chez le sujet en activité le retour veineux dépend de plusieurs forces :
o
o
o
L’écrasement veineux plantaire à chaque pas au niveau de la semelle veineuse qui vide les
veines de leur contenu comme une éponge
La pompe musculaire du mollet représente le facteur hémodynamique le plus important du
retour veineux sur le réseau veineux profond
Le rôle des valvules veineuses au niveau du membre pelvien est discontinu : effet max
pendant la marche, effet min au repos
Le réseau lymphatique est superposable au réseau veineux. Les lymphatiques déversent 3 litres de
lymphe toutes les 24 heures. Ils drainent le liquide interstitiel et est composé de sérum et de
lymphocytes. Le drainage se fait par le conduit thoracique (citerne du chyle) ainsi que par le conduit
lymphatique droit.
Le drainage est favorisé par :
o
o
o
o
La contractilité du conduit thoracique (4 contractions par minute)
Des valves anti-reflux
Les contractions musculaires
Les pressions des tissus
Les nœuds lymphatiques servent de filtre et de barrière contre les infections et la dissémination des
cellules cancéreuses.
Des organes comme la rate et le thymus ont également un rôle dans la filtration de la lymphe.
Téléchargement
Random flashcards
amour

4 Cartes mariam kasouh

Commune de paris

0 Cartes Edune

aaaaaaaaaaaaaaaa

4 Cartes Beniani Ilyes

Anatomie membre inf

0 Cartes Axelle Bailleau

Créer des cartes mémoire