Fiche info 2_auxiliaires_ juin 14

publicité
Les insectes auxiliaires
Fiche infos n°2
Qu’ils soient pollinisateurs, prédateurs ou encore parasites, de nombreux insectes, dits
« auxiliaires », aident le jardinier à protéger les plantes. Les reconnaître permet de les épargner et
d’évaluer leur nombre.
En voici quelques uns des plus essentiels :
Les carabes
Ce sont des coléoptères, généralement
nocturnes. Les larves comme les adultes
sont carnassiers et prédateurs de vers, de
chenilles, de limaces et d’escargots.
Ils sont reconnaissables à leur carapace aux
reflets dorés et à leurs élytres (ailes)
striées.
Les chrysopes
Insectes crépusculaires et nocturnes, les chrysopes
appartiennent à l'ordre des névroptères.
Les adultes, aussi nommés « mouches aux yeux
d’or », consomment miellat, nectar et pollen. Les
larves, carnassières, détruisent pucerons, trips,
araignées rouges, cochenilles farineuses, et
jeunes chenilles.
Chrysope adulte
Source : Mathieu SANDRONE (IF TECH)
Carabe doré et sa proie
Source : Wikipédia
Différences entre carabes et scarabées :
- Les carabes ont une forme allongée, des
antennes longues et ne volent pas ;
- Les scarabées ont des antennes courtes
en forme de massues.
Larve de chrysope
Source : lesjardiniersdelahautevienne.e-monsite.com
Les syrphes
Diptères, comme les mouches, ils ne
possèdent pas de dard et ne piquent pas.
Les adultes butinent les fleurs. Les larves,
dites larves « sangsues » parce qu’elles sont
retenues aux feuilles par des sécrétions
buccales collantes, mangent les pucerons.
Différences entre syrphes et guêpes :
Les syrphes sont plus petits, fins, ne
possèdent que deux ailes et n’ont pas de
« taille de guêpes ».
Source : www.beaute-de-dame-nature.org
Les staphylins
Les punaises
Ce sont des coléoptères. Petits et cachés,
ils sont difficiles à observer. La plupart sont
omnivores et polyphages : ils se régalent de
détritus végétaux et animaux, de larves et
pupes de mouches.
Hémiptères, certaines sont phytophages et se
nourrissent de végétaux, comme la célèbre punaise
verte. D’autres sont prédatrices et consomment
psylles, pucerons, acariens, cochenilles, …
Ils sont utiles soit pour le sol, en fouissant,
décomposant et en aérant, soit comme
prédateurs de larves indésirables,
d'acariens, voire de pucerons près du sol.
Les punaises prédatrices peuvent se retrouver dans
la végétation haute ou basse à la recherche de leur
proie. La plus connue est le gendarme (Pyrrhocoris
apterus) :
Source : Wikipédia
Source : www.insecte.org
Les coccinelles
Ce sont des coléoptères connus pour se nourrir de pucerons, d’aleurodes, de cochenilles, de
larves.
Une larve tue jusqu’à une centaine de pucerons par jour. Un adulte en détruit plusieurs dizaines.
Lorsqu’elles sont abondantes, toutes les proies tuées ne sont pas consommées. Lorsqu’elles sont plus
rares, les coccinelles peuvent se nourrir de pollen, de nectar de fleurs ou de débris végétaux.
Reconnaître les coccinelles à tous leurs stades de leur développement avant l’adulte :
Œufs
Larve
Pupe
Source : www.jardin-a-manger.com
Accueillir les insectes auxiliaires
Ces insectes sont sensibles aux pesticides. Le premier geste à faire est donc de réduire, voire
stopper, le recours à ces produits. Des abris pour l’hiver, un jardinage sans labour (pour éviter de
détruire les œufs enfouis), des herbes sauvages, des feuilles ou du bois morts rendront le jardin
encore plus accueillant et les auxiliaires y viendront naturellement.
Téléchargement
Explore flashcards