Information de référence implantation cochlée

publicité
Corporate Communication
Information de référence: nouvelle procédure concernant l’implantation dans la
cochlée
Les chercheurs du Centre ARTORG de l’Université de Berne travaillent sur une nouvelle
méthode d’introduction d’implants cochléaires moins contraignante. Afin de diminuer les
risques de dommages sur les nerfs faciaux des patient(e)s, les scientifiques ont perfectionné
la méthode d’intervention à l’aide de modèles animaux.
Un quart de la population âgée de plus de 45 ans souffre de déficiences auditives substantielles et est
incapable de comprendre les chuchotements ou les conversations à voix basse. À cela s’ajoute 2 à 6
bébés sur mille qui naissent malentendants ou sourds. Un implant «cochléaire», une électrode qui
stimule le limaçon osseux (cochlée) grâce à des impulsions électriques, peut résorber ces pertes
auditives sévères. Cependant à l’heure actuelle, l’électrode est implantée derrière l’oreille via le
fraisage de l’os crânien, une intervention complexe à l’origine de conséquences cosmétiques et de
douleurs pour les patient(e)s.
Le gouvernement fédéral soutient le projet à hauteur de 2,6 millions de francs
En conséquence, des chercheurs de la Clinique universitaire sur l’oto-rhino-laryngologie (ORL) de
l’Hôpital de l’Île et du centre de l’Université de Berne développent une nouvelle méthode permettant
d’introduire un implant cochléaire uniquement à l’aide d’un petit forage au-dessus de l’oreille. Ce
serait beaucoup moins contraignant pour les patient(e)s (de plus en plus d’enfants et d’adolescents),
voire possible de réaliser une intervention ambulatoire sous légère anesthésie et de sortir de l’hôpital le
même jour. La nouvelle procédure serait moins invasive et toutefois plus précise que la méthode
d’implantation actuelle. Cette idée novatrice d’une utilité remarquable pour les personnes concernées
est soutenue financièrement par l’initiative fédérale Nano-Tera à hauteur de 2,6 millions de francs.
Pour déposer l’implant, il faut néanmoins forer à proximité du nerf facial (nervus facialis): la distance
représente moins d’un demi millimètre. Il faut ainsi vérifier de manière précise que le nerf facial ne soit
pas endommagé. Il est possible de placer précisément ce forage grâce à une procédure développée
encore une fois par le centre ARTORG.
De minuscules forages tests sur le mouton
Avant de pouvoir tester cette nouvelle méthode de mesure sur l’homme, il est nécessaire de recourir
aux expérimentations animales. Les tests, de petits essais de forage, ont été réalisés sur des moutons. Ces
derniers disposent d’une anatomie similaire à celle de l’homme au niveau de l’os crânien à l’arrière de
l’oreille, de l’oreille moyenne et interne.
Corporate Communication
Hochschulstrasse 4
3012 Bern
[email protected]
www.kommunikation.unibe.ch/bauprojekt_murtenstrasse
Entre 2012 et 2014, deux séries de tests ont été effectués sur un total de onze animaux, au cours
desquels les contraintes étaient faibles (degré de gravité 1).
À la suite des expérimentations réussies sur le mouton, la nouvelle méthode opératoire améliorée
sera utilisée à partir de l’été 2015 dans de premières études cliniques sur des patient(e)s atteints de
surdité.
Plus d’informations sur le sujet:
> Communiqué de presse du 13 décembre 2012 sur les débuts du projet:
http://tinyurl.com/cochlea-implant
> Autres informations sur les implants Cl: http://tinyurl.com/cochlea-insel
2
Téléchargement
Explore flashcards