L`Union européenne dans la mondialisation

publicité
L’Union européenne dans la mondialisation
LEXIQUE (1/2)
Mondialisation : Processus de mise en relation des territoires à l’échelle mondiale à
travers une série de flux (personnes, informations, transports, marchandises, capitaux)
de plus en plus nombreux et étendus.
Flux : circulation de marchandises, d’hommes, de capitaux, d’informations... Il y a
des endroits qui émettent et reçoivent plus de ces flux que d’autres: on dit qu’ils sont
mieux insérés/intégrés dans la mondialisation et on les appelle des pôles. Les lieux
qui sont traversés par moins de flux sont dits en marge/exclus de la mondialisation.
Système-monde : aussi appelé économie multipolaire, cette organisation de
l’économie mondiale s’appuie sur plusieurs pôles (et non sur un seul, comme dans le
cas des économies-monde). Il y a donc plusieurs pôles qui attirent et émettent la
majorité des flux qui traversent la planète.
PIB : richesse produite à l’intérieur d’un pays au cours d’une année par les acteurs
économiques nationaux et étrangers. Le PIB concerne aussi bien la production de
biens que de services.
Firme transnationale (FTN) : entreprise implantée dans plusieurs pays. Elle a son
siège principal dans un pays, mais possède des filiales dans d’autres pays.
Délocalisation : transfert d’une activité dans un autre pays qui offre des conditions
jugées avantageuses (coût de la main-d’œuvre plus bas, impots moins élevés, etc.)
Marché commun : marché économique au sein duquel on achète et on vend des
services ou des biens dans le cadre du libre-échange, c’est-à-dire sans payer de droits
de douanes.
Investissement Direct à l’Etranger (IDE) : Placement de capitaux effectués par une
firme transnationale vers un autre pays que celui où se trouve son siège. Les IDE sont
donc les flux financiers qui accompagnent les délocalisations. Actuellement, avec la
mondialisation, tous les territoires sont en concurrence pour attirer le plus d’IDE car
ce sont les principaux flux financiers.
Puissance : la puissance est la capacité d’influence sur un autre Etat/acteur. Cette
puissance est souvent mesurée en terme de force militaire ou politique, c’est le
hardpower. Mais la puissance peut aussi être culturelle, dans ce cas on parle de
softpower ou économique. Ce sont les trois principaux types de puissance.
IDH (Indice de Développement Humain) calculé à partir du RNB (Revenu National
Brut, PIB réel qui prend en compte les revenus des habitants et non de l’Etat), de
l’espérance de vie à la naissance et du niveau d’alphabétisation. C’est donc un indice
qui calcule le niveau de développement avec des critères économiques et sociaux
(santé, éducation). Il va de 0 (très peu développés) à 1 (plus développés).
Métropole : ville exerçant des fonctions de commandement importantes dans une
zone d’influence étendue (par exemple, la plupart des capitales des Etats).
Ville mondiale : Aussi appelée ville-monde, une ville mondiale est une ville qui
exerce des fonctions de commandement économique (sièges de FTN, organisation
économiques internationales), qui organise de nombreux flux et s’inscrit dans des
réseaux de communication et de transports qui la relie bien au reste du monde. C’est
donc un pôle majeur de commandement dans la mondialisation qui émet et attire des
flux de toute nature.
Ville globale : les 4 villes mondiales les plus importantes sont appelées des villes
globales. Il s’agit de Londres, Paris, New York et Tokyo.
Mégalopole : région urbaine de plusieurs dizaines de millions d’habitants, constituée
de plusieurs métropoles et s’étendant sur des centaines de kilomètres.
Hub : lieu de connexion des lignes d’un réseau de communication (aéroports, gares,
ports).
Plates-formes multimodales : espaces équipés pour permettre le passage d’un mode
de transport à un autre (rail, route, voie d’eau).
Téléchargement
Random flashcards
amour

4 Cartes mariam kasouh

Ce que beaucoup devaient savoir

0 Cartes Jule EDOH

découpe grammaticale

0 Cartes Beniani Ilyes

Anatomie membre inf

0 Cartes Axelle Bailleau

Créer des cartes mémoire