Vers l`amélioration de la compréhension des consignes ►Première

advertisement
Vers l’amélioration de la
compréhension des consignes
►Première étape :
REALISATION D’UN DIAGNOSTIC
Il est nécessaire d’identifier les élèves ayant des problèmes de
compréhension des consignes.
Pour cela, différents outils existent. Voici un exemple pour vous aider
à constituer votre propre document pour ce « test » :
1. Lire l’ensemble des consignes avant de commencer.
2. Écrire votre nom dans le coin droit au haut de cette feuille.
3. Ecrire votre prénom avec un stylo d’une autre couleur.
4. Noter en lettres majuscules au centre de la feuille le nom de la
matière.
5. Ecrire en bas de la feuille « j’ai bien compris toutes les consignes »
si vous avez tout compris jusqu’à maintenant.
6. Se lever et dire à voix haute : « j’ai fini ! ».
7. Effectuer uniquement les consignes 2 et 5 puis observer en silence
ce qui se passe autour de vous.
A la fin du test, vous avez identifié les élèves avec qui il sera
nécessaire d’approfondir la compréhension des consignes.
►Deuxième étape : REPERER LE OU LES VERBES
D’ACTION DANS UNE CONSIGNE
Avec le groupe d’élèves en difficultés, le travail sur cette étape est
très important. Par différents exercices, ou durant vos séances
pédagogiques ou encore lors des devoirs, vous devrez leur apprendre
à repérer le ou les verbes d’action dans une consigne en soulignant
ce ou ces verbes. Par la répétition de cet exercice, les élèves en
difficultés sur la compréhension des consignes vont progresser et
identifier rapidement ce qu’on attend d’eux sur la consigne.
►Troisième
étape : REFORMULER LE VERBE
D’ACTION
Même si les élèves arrivent à identifier le verbe d’action dans une
consigne, bien souvent, ils ne comprennent pas ce qu’il signifie. La
solution va être alors de reformuler le verbe d’action par un autre qui
a le même sens.
Pour cela, vous devez constituer une « banque » de verbes que vous
utilisez le plus souvent et répartir chaque verbe dans un groupe qui
lui correspond.
Par exemple, un groupe avec des verbes qui demandent à intervenir
sur un document (exemples : souligner, cocher, etc…), un groupe
avec des verbes qui demandent à interpréter un document
(exemples : comparer, décrire, commenter, etc …), un groupe avec
des verbes qui demandent de trouver une information (exemples :
indiquer, identifier, citer, etc …), etc …
A vous de constituer cette banque de verbes (et les différents
groupes qui le constituent), vous pourrez aussi la compléter chaque
fois qu’un nouveau verbe est rencontré.
Avec cette banque (mise à disposition des élèves ou construite avec
eux), les élèves en difficultés ne seront plus arrêtés dans une
consigne par un verbe qu’ils ne comprennent pas.
►Quatrième
étape : REPERER LES MOTS CLES
DANS LA CONSIGNE
En surlignant les mots clés associés au verbe d’action de la consigne,
les élèves les plus en difficultés auront une vision de ce qui demandé
beaucoup plus clair. A ce stade, ils ont compris ce qu’il devait faire
(verbe d’action), les mots clés associés vont leur permettre
d’identifier plus précisément comment le faire (par exemple : où
chercher l’information ?).
Pour cette étape, il faut habituer les élèves en difficulté sur la
compréhension des consignes à souligner systématiquement les mots
clés des consignes (dans les exercices de cours, lors des évaluations,
dans d’autres matières). Si après ces 4 étapes, les difficultés
perdurent, vous pouvez (avec eux) les faire reformuler les consignes.
Ainsi, vous verrez les points clés qu’ils n’ont pas compris et adopter
une nouvelle stratégie pour pallier à ces difficultés.
Heureusement, ces 4 étapes suffisent, bien souvent, à aider les
élèves qui ont des difficultés dans la compréhension des consignes.
Elles permettent aussi d’aider les élèves à reprendre confiance en
eux et à moins douter.
Téléchargement