Discours Ordonnateur National SIGNATURE DE LA CONVENTION

advertisement
1
Discours Ordonnateur National
SIGNATURE DE LA CONVENTION DE FINANCEMENT DU 'PROGRAMME DE LUTTE
CONTRE CHANGEMENT CLIMATIQUE'
Moroni – 25 juillet 2014
Excellence Messieurs les Vice-présidents
Excellences Mesdames et Messieurs les Ministres,
Excellence Monsieur le Chef de Délégation de l’Union
Européenne,
Excellence Monsieur l'Ambassadeur de France,
Mesdames
et
Messieurs,
les
représentants
des
organisations internationales accréditées dans notre pays,
Honorable assistance, Mesdames et Messieurs
Permettez moi tout d’abord, au nom du Gouvernement de
l’Union des Comores, de souhaiter la bienvenue à tous les
participants à cette double cérémonie.
C’est un aussi un réel plaisir d’accueillir le Chef de la
Délégation de l’Union Européenne dans ce lieu culturel pour
poser un jalon de plus dans le renforcement de la
coopération entre l’Union des Comores et l’Union
Européenne.
Dans les mutations en cours de notre écosystème, notre
pays est plus exposé que d’autres de par sa taille et ses
capacités limitées. Nous avons tous assisté aux
intempéries récentes dans nos îles où nous avons tous
mesuré combien notre pays était vulnérable.
Nous savons maintenant que les conséquences des
changements
climatiques
dans
notre
pays
sont
régulièrement observées et notamment les inondations, les
2
pénuries d’eau et les cyclones devenus de plus en plus
fréquents. C’est pourquoi ce phénomène des changements
climatiques est une des préoccupations majeures de SE le
Président Ikililou Dhoinine depuis son accession à la
magistrature suprême.
En effet, beaucoup de réformes ont été mis en chantier et
la mise en place de la plateforme sur la gestion des risques
et des catastrophes, le renforcement du Cosep, et surtout
la nécessité de placer la lutte contre le changement
climatique au même rang de priorité que la lutte contre la
pauvreté. Cette vision du Chef de l'Etat est d’éviter que le
changement climatique ne remettre en cause plusieurs
décennies d'efforts de développement.
C’est vous dire donc combien ce programme est vital pour
nous aider à améliorer nos capacités à mieux résister au
phénomène du changement climatique.
Le recrutement de plusieurs cadres au sein de la Direction
de l’Environnement, malgré les restrictions budgétaires, est
la manifestation de notre volonté de nous prendre en main
avec le soutien de l’ensemble de nos partenaires qui
interviennent pour la résilience face au changement
climatique.
Il y a quelques semaines, lors de l’Inauguration des
bureaux du Commissariat Général au Plan, je vous ai fait
part, Monsieur le Chef de Délégation, de ma satisfaction de
voir que l’Union Européenne ait pu travailler en parfaite
synergie avec nos autres partenaires pour renforcer les
capacités de nos services en matière de renforcement des
capacités dans la planification et de coordination du
développement.
Aujourd’hui, face à cette problématique de changement
climatique, le développement de synergies dans les
actions, demeure encore plus important.
3
En effet, un travail considérable de sensibilisation, de
formation, de collecte et de traitement de données, est fait
dans nos diverses administrations avec l’appui de différents
bailleurs. Notre souhait est que ce projet AMCC que finance
l’Union Européenne, puisse d’emblée s’impliquer pour aider
l’ensemble des acteurs à optimiser toutes les ressources
humaines et matérielles en vue de rendre plus efficace, les
stratégies de lutte contre les effets du changement
climatique.
Pour terminer, je formule le vœux que la mise en œuvre du
projet de l’UE en collaboration avec les autres partenaires,
puisse aider conséquemment nos populations à trouver des
moyens de subvenir à leurs besoins vitaux, tout en
préservant voire en améliorant nos ressources primaires.
Je vous remercie
Téléchargement