Les intérêts russes peuvent empêcher le resserrement des liens

advertisement
Les intérêts russes peuvent empêcher le resserrement des
liens économiques entre l'Arménie et l'Iran
Par Naira Hayrumyan
ArmeniaNow / armenews.com - 29/1/2016,
L'Arménie
relations
récemment
entravent
essaie de changer son orientation économique et améliorer ses
avec l'Iran depuis que les sanctions internationales ont
été levées. Cependant, certains facteurs internes et externes
ce processus.
Selon l'ancien député et économiste Vardan Bostanjyan, la Russie n'est pas
heureuse au sujet des tentatives arméniennes et iraniennes de développer
des relations plus étroites. Un autre expert arménien, le politologue
Mikael Zolyan estime que les relations arméno-iraniennes vont se développer
dans la mesure qui sera déterminée par la Russie.
Cependant, la question ne concerne pas seulement la Russie, mais aussi
certains cercles pro-russes en Arménie, qui ne semblent pas être pressés de
diversifier les liens économiques extérieurs du pays. Et tandis que le
ministre des Transports et des Communications d'Arménie Gagik Beglaryan est
en visite en Iran afin d'essayer de développer des liens dans sa sphère,
son collègue, le ministre de l'Énergie Yervand Zakaryan déclare fermement
qu'il n'y a pas de négociations avec l'Iran sur l'achat de gaz naturel et
que l'Arménie ne va pas abandonner le gaz russe.
Toutefois, les autorités arméniennes ne peuvent pas voir, que l'orientation
complète vers l'économie russe conduit le pays vers la catastrophe. Cela
est principalement dû aux processus négatifs qui se produisent dans
l'économie russe et la politique permanente d'isolement international de la
Russie.
Malgré son appartenance à l'Union économique eurasienne (UEE), l'Arménie
n'est pas soumise à l'isolement et obtient des prêts d'organisations
internationales pour soutenir son économie. Mais, selon de nombreux
observateurs économiques, Erevan ne va pas utiliser ces prêts pour
diversifier son économie.
Il semble, cependant, que les institutions internationales commencent à
insister sur ce point. Laura Bailey, le chef du bureau de la Banque
mondiale à Erevan, a déclaré lors d'une conférence de presse récente que la
Banque Mondiale soutient l'établissement des relations arméno-iraniennes, y
compris dans le domaine des technologies de l'information. La Banque
mondiale appuie également la diversification des relations économiques
étrangères de l'Arménie et tient des négociations à ce sujet avec le
gouvernement a-t-elle dit.
Le gouvernement arménien n'a fait aucune déclaration à cet égard encore,
mais indirectement, il confirme qu'il ne connecte pas son avenir avec
l'UEE. Le Ministre de l'Economie Karen Chshmarityan a dit aux journalistes
cette semaine que le but d'une commission mise en place pour la promotion
des exportations sera de trouver des marchés pour les produits arméniens
principalement en dehors du marché de l'UEE. Dans le même temps, le viceministre des Finances Pavel Safarian ne nie pas que la Russie ne sera pas
en mesure de répondre à cette année ses obligations à émettre des prêts Ã
l'Arménie.
http://www.armenews.com/article.php3?id_article=121368
Téléchargement