La justice climatique mondiale

publicité
En librairie le 8 octobre 2015
La justice climatique mondiale
Olivier Godard
Des négociations internationales ont été lancées à la fin des années 1980 afin de prévenir le risque d’une
« interférence dangereuse avec le système climatique de la planète ». Après des débuts convaincants, les États ont
peiné à s’accorder sur l’ampleur et la répartition des efforts et sur l’architecture de l’action future. C’est dans un
contexte très politisé entre Nord et Sud qu’a été posée depuis le début la question de la justice climatique mondiale
(responsabilité des pays, droits à réparation et à compensation, partage équitable d’un « budget carbone » restreint).
Ce livre retrace les idées-forces et les oppositions sur deux plans : les conceptions avancées autour de la négociation
climat ; la discussion parallèle en philosophie morale et politique. Il suit et discute les arguments. Il traque les
fausses évidences de l’intuition, en particulier sur la responsabilité historique des pays. Il met finalement en
lumière le caractère irréconciliable des conceptions cosmopolitiques et internationales de la justice mondiale.
Table des matières
Introduction
I / Le problème climatique : quelques données
Une course de vitesse perdue entre 1992 et 2015
Perspectives
La bataille des données sur les émissions historiques
II / Concevoir une justice planétaire
L’univers de la justice
Les différentes problématiques de la justice
Normes de justice et dépendance au contexte
Les contraintes du niveau international
Quelle justice pour le monde ?
III / Concevoir la justice climatique mondiale
Le problème du partage international : principales propositions
Ce qu’en disent certains tenants de l’approche cosmopolitique
Ce qu’en disent les tenants d’une approche internationale
Conclusion
IV / Le partage équitable d’un budget-carbone
Respecter les droits ou compenser leur violation
L’équité
La capacité de payer
Le principe de responsabilité
Conclusion
V / De la responsabilité historique
Les conditions morales de mise en cause de la responsabilité d’une personne
De la morale interpersonnelle à la responsabilité des États
Une belle histoire de l’oncle Shue
Les facteurs possibles d’exonération de la responsabilité
Conclusion
Conclusion
Repères bibliographiques
Chercheur au CNRS de 1979 à 2014, Olivier Godard a consacré ses recherches et son enseignement
aux interactions entre environnement et développement, d’abord au CIRED-EHESS dès 1973, puis au
Laboratoire d’économétrie de l’École polytechnique à partir de 1998. Il s’est investi depuis 1990 dans le
problème du changement climatique planétaire, parallèlement à ses travaux sur le principe de précaution.
Editions La Découverte
Collection: Repères / Écologie n°651 – 128 pages – 10,00 €
Téléchargement
Random flashcards
amour

4 Cartes mariam kasouh

découpe grammaticale

0 Cartes Beniani Ilyes

Anatomie membre inf

0 Cartes Axelle Bailleau

Algorithme

3 Cartes trockeur29

Créer des cartes mémoire