Devoir de grammaire sur Mme de Sévigné

publicité
GRAMMAIRE : REMARQUES NECESSAIRES Par Sarah Philippot – Professeure agrégée de Lettres classiques Publié par http://www.elettra.fr Copie notée 14/20 par le correcteur du collège Sévigné pendant la préparation en janvier 2013. SUJET : Faites toutes les remarques que vous jugerez nécessaires sur : « si vous saviez comme elle dogmatise sur la religion » (p. 128) Présentation du segment : Au niveau syntaxique, il s’agit d’un segment de phrase complexe : c’est une proposition subordonnée introduite par « si » dont le verbe conjugué est « saviez » (la proposition principale étant « cela vous ferait horreur »). Enonciativement, il s’agit d’une phrase de modalité assertive : c’est une partie de discours, puisque l’on trouve le pronom personnel « vous » qui correspond au destinataire de Madame de Sévigné : sa fille. Problématique : Ce segment, relevant d’un système hypothétique, pose plusieurs problèmes : 1) Comme cette proposition est introduite pas « si » et se trouve placée en tête de phrase, il s’agit de la protase. Mais quelle en est la valeur modale ? 2) Cette proposition contient elle-­‐même une autre subordonnée introduite par « comme » et comportant le verbe « dogmatise » au présent de l’indicatif : quelle en est la nature et la fonction ? 3) Enfin, nous analyserons le syntagme prépositionnel « sur la religion ». 1) Valeur modale de la proposition introduite par « si » Le verbe de la proposition subordonnée circonstancielle « saviez » est conjugué à l’imparfait de l’indicatif. Comme le verbe de l’apodose est conjugué au conditionnel présent, l’hypothèse peut être interprétée comme un potentiel (fait possible dans l’avenir de l’énonciateur) ou comme un irréel du présent (fait contraire à l’actualité présente de l’énonciateur). En l’absence de marques lexicales qui permettraient de lever l’ambiguïté (« si demain » pour le potentiel ou « si seulement » pour l’irréel du présent), les deux interprétations sont possibles. Mais d’après le contexte de la phrase, nous pouvons pencher pour l’irréel du présent puisque Madame de Grignan est absente et ne peut connaître les propos de Ninon, si ce n’est par l’intermédiaire de sa mère. 2) Nature et fonction de la proposition introduite par « comme » La deuxième proposition subordonnée est introduite par « comme », adverbe qui porte sur le verbe « dogmatise ». Cet adverbe interrogatif s’est progressivement spécialisé dans l’exclamation : il s’agit donc d’une exclamative indirecte, puisqu’elle est COD du verbe « saviez ». Le même tiroir verbal est maintenu comme au discours direct (présent de l’indicatif), même s’il est subordonné à un verbe conjugué au passé, qui n’a pas ici de valeur temporelle, mais modale dans le système hypothétique. 3) Syntagme prépositionnel « sur la religion » Au niveau syntaxique, ce GN n’est pas déplaçable et au niveau sémantique, il ne marque pas la circonstance, mais le contenu du fait de « dogmatiser », il est donc difficilement supprimable. On peut, par conséquent, le considérer comme un complément intra-­‐prédicatif, COI du verbe « dogmatise ». 
Téléchargement
Random flashcards
amour

4 Cartes mariam kasouh

Commune de paris

0 Cartes Edune

Ce que beaucoup devaient savoir

0 Cartes Jule EDOH

Le lapin

5 Cartes Christine Tourangeau

Créer des cartes mémoire