Biologie #19 Vaccination

advertisement
Biologie #19
Vaccination
La vaccination vise à reproduire une situation naturelle, celle de l’immunité acquise centre un
agent pathogène suite à une infection guérie.
La vaccination est une mise en mémoire de la réaction immunitaire initiale
I.
Principes de la vaccination
Le principe consiste à présenter au SI le virus, la bactérie ou la toxine inactivée sous forme
immunogène (= déclenchement d’une RI) non pathogène
Le 1e contact avec l’Ag présent dans le vaccin entraîne une réaction immunitaire lente et
quantitativement peu importante. Cette réponse dite primaire doit être renforcée par un/des
rappels qui entraînent une réaction immunitaire plus rapide, plus ample, plus intense à l’origine
d’une protection efficace plus durable : la réponse immunitaire secondaire = RIS
Cette protection repose sur le fait qu’en cas d’entrée ultérieure du pathogène dans l’organisme
immunisé, les défenses immunitaires acquises sont rapidement opérationnelles. L’organisme a
conservé la mémoire des Ag qui lui ont été présentés auparavant, mémoire matérialisée par des
population de LB mémoire, de LT4 mémoire et de LT8 mémoires spécifiques de ces Ag et à
longue durée de vie. Ainsi, des Ac spécifiques ou des LTc peuvent très vite entrer en action
II.
Sérothérapie
=méthode de soin consistant à injecter des Ac spécifiques d’un Ag produit par un autre individu, à
un patient qui est victime de ces même Ag
 Sérothérapie : temporelle (50jours)
spécifique
immédiate
curative MAIS non préventive
 Vaccination : durable -> mémoire immunitaire
préventive
III.
Adjuvant
Groupe de molécules minérales ou organiques ajoutées aux vaccins permettant
-d’améliorer la réponse immunitaire au vaccin pour une même dose d’Ag
-de diminuer la dose d’Ag, et donc le risque de réaction immunitaire trop intense, en gardant la
même protection finale après la vaccination

Mode d’action
Les adjuvants agiraient en maintenant l’Ag à proximité du site d’injection et en activant les
cellules présentatrices favorisant la reconnaissance immune et la production d’interleukine
IV.
Vaccin
Vaccin
Vaccin
Vaccin
Différents types de vaccins
à micro-organisme vivant mais atténué
rougeole/oreillon/tuberculose/polio…
à micro-organisme vivant non- atténué
à micro-organisme tiré ou fraction de micro-organisme
grippe/rage/peste…
à fraction antigénique synthétique (anatoxine)
hépatite/tétanos …
Il existe aujourd’hui des vaccins thérapeutiques qui permettent d’avoir une action curative (et
non préventive comme les autres vaccinations) en stimulant activement les défenses immunitaires
(et non la prolifération d’un clone de lymphocyte particulier pour lutter contre un danger
spécifique), en particulier chez les sujets immunodéprimés comme les malades du Sida qui sont
déjà le siège de plusieurs infections virales et bactériennes
‘’Le phénotype immunitaire évolue au cours de la vie. La vaccination a une conséquence
comparable : elle fait évoluer artificiellement le phénotype immunitaire de l’individu’’
Téléchargement