fiche stage SPN Natura sites agropastoraux

publicité
Le Service du Patrimoine Naturel recrute :
Un stagiaire "Evaluation de l’efficacité des mesures Natura à
l’échelle de sites à enjeux agropastoraux"
Niveau : Master 2
Profil : Sciences de l’environnement, Ecologie, Gestion des milieux naturels.
Durée : 5-6 mois
Période : printemps-été 2017
Lieu : Service du Patrimoine Naturel, Muséum National d’Histoire Naturelle, Brunoy (91)
Encadrement : Paul Rouveyrol, Katia Herard (Pôle Espaces naturels du SPN)
Condition : indemnité de stage de 554,50€
Compétences particulières requises :
−
−
−
−
Bonnes connaissances en gestion environnementale
Connaissance du dispositif Natura 2000 et des acteurs de la protection de la biodiversité
Connaissances généralistes en écologie (faune, flore)
Autonomie, rigueur scientifique, esprit de synthèse
Le Service du Patrimoine Naturel (SPN) est un service du Muséum national d’Histoire naturelle
fournissant un appui scientifique et technique, essentiellement au ministère de l'Environnement, de
l'Energie et de la Mer (MEEM), dans le cadre de différents programmes de conservation ou de
protection de la biodiversité.
Le Muséum, en tant que Centre national de référence pour la nature, accompagne l’ensemble de la
mise en œuvre des Directives « Habitats » et « Oiseaux ». Dans ce cadre, le SPN apporte un appui
scientifique et technique au MEEM sur la constitution du réseau Natura 2000 et la gestion, la validation
et la diffusion des données associées aux sites. Il intervient également en tant qu’expert national pour
toute demande concernant la mise en œuvre du réseau national.
CONTEXTE
Le réseau Natura 2000 s’inscrit au cœur de la politique de conservation de la nature de l’Union
européenne et constitue un élément clé de l’objectif visant à enrayer l’érosion de la biodiversité. En
France, la quasi-totalité des 1766 sites bénéficie d’un Document d’objectifs prévoyant la mise en
œuvre de mesures propres à maintenir ou restaurer le bon état de conservation des espèces et
habitats d’intérêt communautaire.
Le Service du Patrimoine Naturel a été mandaté par le MEEM pour évaluer l’efficacité de la mise en
œuvre de ces mesures : quel est l’effet de la gestion actuellement menée dans les sites du réseau
Natura 2000 français sur l’évolution des espèces et habitats visés par les Directives Habitats et
Oiseaux ?
Trois échelles d’analyse ont été définies : la parcelle, les sites et le domaine biogéographique. Le stage
proposé concernera l’échelle sites et se concentrera sur les enjeux liés aux milieux agropastoraux.
OBJET DU STAGE
Le stage aura pour objectif d’évaluer, sur un ou plusieurs sites à dominante milieux agropastoraux,
l’effet des mesures mises en œuvre dans le cadre des documents d’objectifs sur l’état de conservation
des espèces et habitats d’intérêt communautaire.
L’objectif sera autant d’estimer l’effet propre aux mesures Natura 2000 que de mettre en évidence les
mécanismes de réussite ou d’échec de ces mesures dans un contexte environnemental, physique et
socio-économique complexe. L’évaluation menée devra donc suivre une approche multidisciplinaire.
Le travail proposé consistera, pour le ou les sites évalués, à :
-
Elaborer une méthode d’évaluation,
Réaliser, via des enquêtes auprès des acteurs, des visites de terrain et des synthèses de
documents :
o un bilan de l’évolution des milieux sur le site depuis la mise en œuvre du Document
d’objectifs,
o un diagnostic des pressions anthropiques, des facteurs agissant sur ces milieux et des
dynamiques en cours,
-
Analyser les méthodes et résultats des suivis naturalistes mis en œuvre sur les sites,
Evaluer l’effet propre aux mesures mises en œuvre,
Formuler des recommandations et préconisations d’action.
Le stage se fera en étroite collaboration avec le stage « sites milieux humides », en particulier pour la
construction de la méthode. Sur les aspects méthodologiques le stage sera également suivi par l’équipe
de recherche en gestion environnementale d’AgroParisTech.
Une partie du stage se déroulera sur les sites Natura 2000 faisant l’objet de l’évaluation et nécessitera
donc des déplacements fréquents. Le stagiaire y sera amené à rencontrer les différents acteurs du site.
CONTACT :
CV et lettre de motivation détaillant l’expérience du candidat en écologie de la conservation à envoyer
par email jusqu’au 13 janvier 2017: Paul Rouveyrol, SPN, MNHN – [email protected]
La sélection des dossiers de candidature sera suivie d’un entretien individuel.
Téléchargement