Parking de longue durée d`ARMAN (Art visuel). L`œuvre. Le Long

advertisement
Parking de longue durée d’ARMAN (Art visuel).
L’œuvre.
Description.
Effet produit.
Biographie de
l’artiste.
Spécificité de son
œuvre en général.
Les questions
posées par la
sculpture.
Repères historiques
Mouvement
artistique.
Spécificité de ce
mouvement
artistique.
Les autres
mouvements
artistiques de
l’époque.
Le Long Term Parking est une œuvre d'art contemporain édifiée en 1982 par Arman à Jouy en Josas dans les Yvelines.
Il s'agit de l'accumulation (geste sculptural inventé par Arman) de 59 véritables carcasses d'automobiles superposées les unes sur les autres, coulées dans du
béton. Haute de 19,6 mètres, large de 6 mètres (avec un socle de 8×8 mètres), elle contient 59 voitures.
L'ensemble pèse 2 000 tonnes (dont 1 600 tonnes de béton).
Sa construction a couté plus d'un million de francs à l'époque. Le mécène de l'œuvre est Jean Hamon.
L'inauguration en a eu lieu en novembre 1982, devant la presse internationale.
L'œuvre a bénéficié d'une énorme publicité lors de son inauguration de par son originalité et aussi à cause les plaintes déposées contre elle par les riverains.
Elle est impressionnante par ses dimensions et le contraste qu’elle opère avec le lieu où elle se trouve.
Arman, né Armand Fernandez à Nice en 1928 et mort à New York en 2005, est un artiste français, peintre, sculpteur et plasticien, renommé pour ses «
accumulations ». Il fut l’un des premiers à employer directement, comme matière picturale, les objets manufacturés, les objets sont utilisés, non pas représentés.
Avec ses accumulations, Arman propose un nouveau regard sur l’objet usuel. Avec l'accumulation, la signification individuelle de l'objet disparaît, au profit de ses
qualités plastiques.
Comme de nombreuses œuvres d’art contemporain, la sculpture pose un grand nombre de questions :
Est-ce une critique de l'automobile, elles sont immobilisées, perdent totalement leur fonction, ou bien au contraire un monument à la gloire de la voiture, qui
nous impressionne par ses dimensions?
Est-ce un énorme embouteillage évoquant les difficultés de circulation ?
Est-ce un cimetière de voitures, un endroit où réfléchir à ce que deviennent les objets inutilisables que nous produisons, la voiture, emblème de la société de
consommation est comme fossilisée, comme si elle témoignait d'une autre époque ?
Arman a-t-il voulu se montrer simplement original ?
Aujourd’hui la sculpture nous apparaît aussi comme une évocation de la ville, par sa forme parallélépipédique, et ses matériaux, béton et voitures, mais isolée
dans un parc, au milieu d’arbres, comme si la nature l’entourant la fragilisait, la nature reprendra-t-elle ses droits ?
C’est la société de consommation, de nombreuses personnes peuvent désormais posséder et conduire une voiture, elle est symbole de liberté, de pouvoir
d’achat.
Arman fait partie du mouvement artistique des nouveaux réalistes qui naît en 1960.
Comme d’autres artistes de ce mouvement, Arman prône un retour à la réalité dans l’art, par opposition au lyrisme de la peinture abstraite de cette époque. Les
nouveaux réaliste préconisent l’utilisation d’objets prélevés de la réalité de leur temps. L’objet est au centre de la société de consommation, ils l’utilisent donc
directement. Ces artistes reprennent les objets de la société pour en faire des reliques, des symboles puissants de la consommation.
Les matériaux « nobles » des artistes classiques disparaissent, les nouveaux réalistes n’utilisent plus de bronze, de pierre, mais des objets usuels, de la tôle ou du
ciment, des matériaux industriels.
Le Nouveau Réalisme est souvent présenté comme la version française du Pop Art américain dont il est contemporain puisque les artistes le composant
s'inspiraient beaucoup des images publicitaires se multipliant à cette époque du début de la société de consommation en France. A la différence des artistes du
Pop Art qui utilisent les objets de la société de consommation en les représentant, les artistes du nouveau réalisme utilisent directement les vrais objets pour
réaliser leurs œuvres.
Téléchargement