Pierre et Papillon - Le Choeur Du Théâtre

publicité
UNE PRODUCTION
LE CHŒUR DU THEATRE
AVIGNON
Du 10 juillet au 2 août 2008
Tous les soirs à 21h00 • Durée 1h15
THEATRE DES CORPS SAINTS • 76 pl. des corps saints • 84000 AVIGNON
Tél : 04 90 16 07 50 • Tarif normal 15€ • Tarif Off 10€
Ce théâtre est équipé pour l'accueil des personnes en fauteuil roulant.
Contact presse/diffusion :
La Salamandre : Claire Didoin
Tel : 06 15 01 73 89
Mail : [email protected]
Pierre : n.f. Matière minérale solide plus ou
moins dure qu'on rencontre en masses
compactes à la surface et à l'intérieur du sol.
Papillon : n.m. Insecte lépidoptère pourvu
d'ailes colorées à écailles fines et
poudreuses.
Et si la pierre s'éprenait du papillon ?
Pierre et Papillon c'est une histoire d'humour contrariée
où en définitive, on ne s'aime pas à la même heure.
Auteur : Murielle Magellan
Mise en scène : Frédérick Sigrist
Pierre : Paul Lapierre
Papillon : Juliette Tresanini
Musique Originale : Fusion
Compagnie Le Chœur du Théâtre
Contacts compagnie :
Site web : http://lechoeurdutheatre.free.fr
Frédérick SIGRIST - [email protected] – 01.41.95.03.45
Paul LAPIERRE – [email protected] – 06.61.41.85.80
Juliette TRESANINI – [email protected] – 06.30.07.79.19
Revue de presse
La compagnie Le Chœur du Théâtre joue à Pierre et
Papillon avec les réparties d’un esprit facétieux.
C’est l’histoire sentimentale du chat et de la souris, de l’alternance
des rôles dans le jeu amoureux. La relation duelle a commencé à la
maternelle pour perdurer une trentaine d’année avec des
périodes de perte de vue. Les belligérants sont attachants. Lui,
(Paul Lapierre), est plutôt sérieux, réglo et conservateur. Elle,
(Juliette Tresanini), est fantasque, libre et désinvolte. Dans ce
parcours de l’enfance à la maturité, le plateau offre les atouts d’un
coffre à jouets stylisé, un espace modulable qui va du bureau à la
chambre et à l’espace public. Dans une gaieté désarmante et un
amour tonique de la vie.
Véronique Hotte - La Terrasse - Juillet 2008
On s'amuse on sourit et même on rit, ce "Un gars une
fille" amélioré devrait faire un tabac.
Toujours aussi dynamique et rock and roll la Compagnie Le Chœur
du Théâtre revient à Avignon avec une nouvelle pièce. Cette pièce
à la trame simple mais efficace a de quoi plaire, par son
universalité. Un homme et une femme, deux entités, deux
antithèses, réunis par l'amour. Ils sont profondément caricaturaux,
ce qui permet à chacun de se reconnaître et de s'identifier à la fois
dans l'un et dans l'autre, et même si cette pièce se présente
comme l'affrontement de deux personnes, on ne peut se résoudre
à pencher en faveur de quelqu'un.
On s'amuse on sourit et même on rit, devant tant de fraîcheur, on
s'attend à ce qu'ils réussissent à déteindre l'un sur l'autre, à se
mélanger et à s'accorder une bonne fois pour toute, mais sans
vraiment y croire tout à fait.
Les décors sont sobres et parfaitement maîtrisés, quant aux
costumes, inutile de préciser que l'habit fait véritablement le
moine, vous l'aurez compris par vous même. Ce "Un gars une
fille" amélioré devrait faire un tabac.
Audrey Moullintraffort – La Provence - 11 juillet 2008
C'est la ravissante et émouvante histoire de deux êtres
que tout oppose, mais que le destin semble s'entêter à
vouloir réunir... Comme si s'aimer était leur sentence !
Une comédie très anglo-saxonne qui vous fera passer du
rire aux larmes sans même vous en être rendus compte !
Paris Paname – 3 mai 2008
Une jolie pièce et des comédiens
talentueux
Pierre aime Papillon. - Papillon aime Pierre.
Depuis la cour de récré, ces deux-là ne se lâchent pas.
Pourtant, TOUT les oppose. Lui est intelligent, discret et
plein de principes. Elle est volubile, naïve, et douce
rêveuse. Ados, il était premier de la classe, elle, ne
pensait qu’à s’amuser. Adultes, il lit le Figaro et travaille
d’arrache-pied, elle, de gauche, est adepte des
manifestations et écoute Manu Chao.
Leur amour fragile vacille, l’incompréhension règne en
maitre, leurs différences, faiseurs de troubles années
après années ... Ils s’aiment, se détestent, s’aiment, se
détestent ... mais la vie ne cesse de les rapprocher.
Nombreux sont les couples qui s’y retrouveront !
Une jolie pièce de Murielle Magellan jouée par deux
jeunes comédiens talentueux
www.trucdenana.com – mars 2008
Frédérick Sigrist : Metteur en scène
Frédérick Sigrist a été formé durant trois ans à Nancy, où il écrit son
premier spectacle seul en scène: « ABCD'R d'une fin de siècle ». Il
intègre ensuite le cours Viriot à Paris et écrit sa première pièce
: « Troisième fenêtre sur la gauche ». Il reçoit en 2007 le prix Jeune
Talent Paris fait sa comédie pour son spectacle « Et après on va dire que
je suis méchant », et joue en ce moment dans la pièce qu’il a écrite
« Drôle de nuit » dans une mise en scène de Sonia Vollereaux.
Quand on m’a parlé pour la première fois de cette pièce, j’ai spontanément
pensé à un spectacle pour enfant.
Après l’avoir lu, je me suis bien évidemment rendu compte de mon erreur, Pierre et
Papillon n’est bien entendu pas une pièce jeune public mais une histoire d’amour
contrarié qui s’étend sur trois décennies.
Pourtant… Il y avait néanmoins du vrai dans mon présupposé, car il y a une grande part
d’enfance dans cette histoire, une enfance que les deux personnages éponymes ne
veulent pas voir disparaître malgré le temps qui passe. Une enfance, un premier amour
et une innocence que l’on essaie malgré tout, de protéger du réel… Un réel qui exige des
êtres du rendement, du concret, de la maturité, une certaine forme de cynisme et
surtout la fin des rêves et des idéaux.
C’est pourquoi j’ai voulu reconstituer sur scène une sorte d’énorme coffre à jouet stylisé,
un espace modulable comme les pièces de lego géant, qui évolue au gré des souvenirs
de Pierre et Papillon. Tour à tour, banc, bureau, lit d’hôpital ou même théâtre de
marionnettes, ces cubes seront déplacés à vue par les comédiens eux-mêmes dans un
ballet rock moderne et enlevé. L’essentiel étant de créer un plateau de jeu vivant, coloré,
simple mais toujours surprenant.
En effet, avec Juliette et Paul, les deux comédiens de la pièce, nous sommes tous les
trois issus de la génération trente an, la génération Albator diraient certains. Nous avons
grandi devant des séries ou des films tels que Friends ou Quand Harry rencontre Sally,
où le rythme de la comédie se dispute souvent à la pertinence du propos.
C’est cet esprit que l’on a essayé de retrouver avec Pierre et Papillon, la création de
deux icônes populaires attachantes auxquelles le public pourra s’identifier avec le sourire,
à la manière de Chouchou et Loulou théâtralisés.
Notre volonté est de créer avec Pierre et Papillon, une pièce nuancée où l’humour côtoie
harmonieusement l’émotion, un moment délicieux à la bonne humeur communicative où
l’on ne s’interdit rien de ce qui fait l’originalité du spectacle vivant.
Murielle Magellan : Auteur
Après avoir fait des études de Lettres Modernes, Murielle Magellan a été
élève comédienne à l’école du théâtre National de Chaillot.
En 2002, sa pièce Pierre et Papillon (ou l’histoire d’un amour
décalé) reçoit le prix Cinéâtre Fondation Beaumarchais, fait un
succès en Avignon off, et est reprise à Paris dans la petite Salle du
théâtre des Mathurins.
Sa pièce suivante, Traits d’Union, éditée à l’avant scène, est montée aux Mathurins par
Bernard Murat, avec Caroline Silhol et François Marthouret.
Parallèlement, elle co-écrit pour France 2 « Petits Meurtres en Famille », réalisé par
Edwin Baylee, avec Elsa Zylberstein, Bruno Todeschini, Antoine Duléry, Gregori
Dérangère… qui reçoit le Globe de Cristal 2006.
Pour le cinéma, elle co-dialogue avec Francis Huster, l’adaptation du film Umberto D de
Vittorio de Sica, (Un Homme et Son Chien), avec J Paul Belmondo, Nafzia Hezri,
produit par Jean-Louis Livi. (sortie prévue en janvier 2009)
Son premier roman, Le Lendemain Gabrielle, est sorti à la rentrée 2007 aux Editions
Julliard.
Deux jeunes acteurs mordants, tendres, à fleur de peau, drôles,
(Paul Lapierre et Juliette Tresanini) une mise en scène qui avance,
subtile et inventive, respectueuse mais personnelle, presque
musicale, (de Fredéric Sigrist) trois fois rien de décor, de costume, (
l’histoire d’amour entre Pierre et Papillon n’en a pas besoin, elle est
faussement réaliste, plutôt poétique et symbolique…), voilà comment je
découvre, au Tallia, petit théâtre parisien, ma pièce écrite il y a quelques
années pour les acteurs Mathilde Wambergue, et Franck Mercadal.
Je suis émue par les rires et les silences attentifs du public, par les
questions que soulèvent la pièce montée ainsi, entre comédie et
grincements... Et je me dis que oui, elles sont universelles ces questions
là, et que c’est un bonheur de les voir remises au jour par l’audace et
l’exigence d’une jeune équipe, tout simplement éprise de théâtre…
Murielle Magellan
Paul Lapierre : Pierre
Formé à FLORENT entre 2003 et 2006, il joue en 2005 dans « Le
Dénouement imprévu » de Marivaux au Théâtre du Nord Ouest à Paris
et en province, dans « Les caprices de Marianne » de Musset et dans
plusieurs pièces contemporaines dont « A Table ! » et « L’Acccident » de
Serena PORINO. Il tourne en parallèle avec de jeunes réalisateurs dans
des courts métrages en français et en anglais. En 2007 il incarne le
premier rôle de « Percolateur Blues » de Fabrice MELQUIOT, mis en
scène par Juliette TRESANINI, d’abord à Paris puis au Festival d’Avignon. Il reçoit pour ce
rôle le prix d’interprétation masculine du Festival de Théâtre de Saint-Cloud.
Juliette Tresanini : Papillon
Comédienne à la télévision dans Alex Santana Négociateur et Joséphine
Ange gardien, elle brûle les planches en 2005 dans « Les Clés » une
création de Barthélemy. En 2007, elle joue dans « Amour sur Tatami »
puis incarne la Mégère Apprivoisée dans « Shakespeare Circus » au
Trianon. Cette même année elle met en scène « Percolateur Blues »,
une pièce de Fabrice MELQUIOT dans laquelle elle incarne Sofia. Cette
première pièce de la Cie Le Chœur du Théâtre se jouera avec succès à
Paris au théâtre Tallia puis au Festival d’Avignon avant de remporter les prix de mise en
scène et d’interprétation du Festival de Saint-Cloud. En parallèle Juliette TRESANINI
enseigne le théâtre, notamment à FLORENT.
La Compagnie : Le Chœur du Théâtre
Créée en 2006, la compagnie s’est distinguée en 2007 avec sa
première production : Percolateur Blues de Fabrice MELQUIOT.
Poétique et décalée, la pièce a séduit le public et la critique à Paris et
Avignon.
Quelques extraits de la revue de presse :
“A découvrir absolument” - Télérama
“Une évidence aussi indéfinissable qu’irrésistible” - France bleu
“Une mise en scène ingénieuse et ludique” - 20 minutes
“Très Rock’n roll ! Vous serez emporté” - La Provence
Revue de presse de la Cie Le Chœur du Théâtre
10.07.2007
Un Percolateur Blues
très Rock’n Roll
“A découvrir
absolument”
Cyril est un veilleur de nuit à peu près
correct, bien que tourmenté et assez mal
entouré. Mais l’infortuné se met à croire à
l’Amour, et part à la poursuite de ses
fantasmes. Quête effrénée, désespérée, qui
va prendre la forme d’un voyage initiatique.
La pièce est parfois mystique, toujours
survoltée. Convaincant, le jeu d’acteur nous
plonge dans un décor visuel imaginaire.
L’écriture de Fabrice Melquiot se fond
étonnamment avec les notes rock n’roll qui
rythment la pièce. Poétique, légère, elle
s’envole pour retomber bruyamment, dense
et compacte. Percolateur Blues ne pourra
vous laisser indifférent. Soit vous serez
emporté par sa poésie et son énergie, soit
vous serez étouffé par sa frénésie
tonitruante. Un risque à prendre.
Percolateur Blues, de Fabrice
Melquiot, ou le voyage initiatique
de Cyril à la recherche de l’amour.
Un très beau texte sur l’amour et
l’oubli, l’illusion et la résignation,
la vie et la mort, à la fois lyrique
et cru, poétique et rock, profond
et drôle. Une pièce pétrie par les
dualités et les contrastes,
parfaitement restitués par une
mise en scène rythmée et
enlevée. A découvrir absolument.
Note : 5/5 - TELERAMA N°2979 14 FEVRIER 2007
“Une comédie rock et
déjantée pour des
comédiens brillants”
Autour du percolateur chacun cherche son
rêve, autour du percolateur rien n’est vraiment
réel. On se perd, on se retrouve, on se reperd,
mais on aime ça. De la France à l’Italie, on se
laisse voguer librement au grès du voyage
quasi (voire totalement, soyons fou) initiatique
du héros : un veilleur de nuit à la recherche
d’un amour perdu. Sur son chemin diverses
rencontres, divers personnages plus
loufoques les uns que les autres et des
songes, éveillés ou non, des fantômes du
passé. Percolateur Blues, c’est drôle et c’est
beau. Percolateur Blues, c’est emporté, c’est
enjoué, c’est plus fort et vivifiant qu’une tasse
de café. Une comédie rock et déjantée pour
des comédiens brillants.
AVIGNONMAG - Sébastien Cotte - 17.07.2007
“Une mise en scène
ingénieuse et ludique”
Percolateur Blues : Cyril est un
rêveur. Sa route le mène en Italie
où il rencontre une diva
vieillissante et… une jeune fille
pétillante. Juliette Tresanini a
entraîné ses partenaires du cours
Florent dans la prose poétique de
Fabrice Melquiot. Sa mise en
scène de Percolateur Blues est
ingénieuse et ludique.
20 MINUTES - 20 FEVRIER 2007
Téléchargement
Explore flashcards