SOMMAIRE 1. Objet du marché Objet du présent cahier Objectifs du

publicité
C.C.T.P
Cahier des Clauses
Techniques Particulières
Commune de
NOYERS-SUR-CHER
Travaux d’Éclairage Public
Date : 24/04/2015
Cahier des Clauses Techniques Particulières
Travaux d’Éclairage Public
Page 1
SOMMAIRE
1. Objet du marché .................................................................................................. 4
Objet du présent cahier ....................................................................................................................................4
Objectifs du Cahier des Charges / Besoins de la collectivité ......................................................................4
Champ d’application ........................................................................................................................................4
Terminologie .....................................................................................................................................................4
2. Normes et règlements à respecter .................................................................... 5
2.1. Normes et règles techniques ........................................................................................................... 5
Généralités..........................................................................................................................................................5
Normes à respecter ..........................................................................................................................................5
Règles techniques ............................................................................................................................................6
Autres textes .....................................................................................................................................................7
3. L’Entreprise ......................................................................................................... 8
3.1. Obligation de l’Entreprise ................................................................................................................. 8
Reconnaissance des lieux ...............................................................................................................................8
Intervention sur domaine privé .......................................................................................................................8
Opérations préalables aux travaux .................................................................................................................8
Obligation vis-à-vis du concessionnaire du réseau de distribution publique d’électricité .......................8
Obligation vis-à-vis des tiers ...........................................................................................................................9
Habilitations-Sécurité .......................................................................................................................................9
Raccordement au réseau électrique Basse Tension .....................................................................................9
Interruption de courant ..................................................................................................................................10
Panneaux de chantier .....................................................................................................................................10
Réception du matériel ....................................................................................................................................10
Travaux préparatoires .......................................................................................................................................10
4. Description des prestations de modernisation..................................................... 11
Modernisation .................................................................................................................................................11
Étude ................................................................................................................................................................11
5. Prescriptions Matériels et Équipements ......................................................... 12
5.1. Généralités ....................................................................................................................................... 12
Conception, exécution des matériels et équipements ................................................................................12
Qualité..............................................................................................................................................................12
Protection concernant la sécurité des personnes et des biens. ...............................................................13
5.2. Les armoires électriques ................................................................................................................ 14
Enveloppe / Coffret électrique .......................................................................................................................14
Configuration générale ..................................................................................................................................14
Tableau de comptage .....................................................................................................................................15
Tableau de commande ...................................................................................................................................15
Spécifications « inter. différentiel » ..............................................................................................................16
Modulation de puissance ...............................................................................................................................16
Date : 24/04/2015
Cahier des Clauses Techniques Particulières
Travaux d’Éclairage Public
Page 2
5.3. Les luminaires ................................................................................................................................. 17
Dispositions générales relatives aux luminaires .........................................................................................17
Raccordement des luminaires .......................................................................................................................18
Pose des luminaires .......................................................................................................................................18
6. Prescriptions Travaux ...................................................................................... 19
Protection des ouvrages ................................................................................................................................19
Conformité aux spécifications de l’étude .....................................................................................................19
6.1. Contrôle des ouvrages ................................................................................................................... 19
Contrôle des travaux ......................................................................................................................................19
Mesures, essais ..............................................................................................................................................19
6.2. Réception des ouvrages ................................................................................................................. 20
Documents à fournir avant réception ...........................................................................................................20
Réception des ouvrages ................................................................................................................................20
Traitement des déchets ..................................................................................................................................21
Clôture de chantier .........................................................................................................................................21
Garantie ...........................................................................................................................................................22
7. PIÈCE JOINTE N°1 : PÉRIMÈTRE 1 ................................................................. 23
8. PIÈCE JOINTE N°2 : PÉRIMÈTRE 2 ................................................................. 25
9. PIÈCE JOINTE N°3 : ANALYSE SÉCURITAIRE ............................................... 26
Date : 24/04/2015
Cahier des Clauses Techniques Particulières
Travaux d’Éclairage Public
Page 3
1.Objet du marché
Objet du présent cahier
Le présent Cahier des Charges fixe les modalités d’étude, de fourniture et
d’exécution des travaux relatifs aux installations d’éclairage public sur le territoire
de la commune de NOYERS-SUR-CHER (41).
Objectifs du Cahier des
Charges / Besoins de la
collectivité
En tenant compte des « Exigences visuelles » et « Environnementales », la
collectivité souhaite engager une rénovation pour :

Sécuriser ses installations,

Supprimer les installations non conformes vétustes et/ou obsolètes,

Supprimer les installations excessivement consommatrices en énergie,

Gagner en efficacité lumineuse,

Assurer une homogénéité des installations,

Bénéficier d’actions en faveur de l’environnement.
L’entreprise précisera dans son mémoire d’une façon détaillée les engagements
complémentaires, les moyens et méthodologie qu’elle met en place pour tenir ses
engagements, ainsi que les moyens de contrôle et d’information qu’elle met à la
disposition du maître d’ouvrage.
Champ d’application
Les dispositions visées au présent document s’appliquent à l’ensemble des
opérations d’éclairage public réalisées sur le périmètre défini par les pièces n°1 et
2.
(Pièce jointe n°1 – Liste concernée seulement par des travaux au niveau des
armoires de commande)
(Pièce jointe n°2 – Liste concernée par des travaux au niveau d’armoires de
commande et de luminaires)
Terminologie
Date : 24/04/2015
La désignation « Maître d’Ouvrage », dans le présent C.C.T.P est équivalent à
« Maître d’Ouvrage ou son représentant ».
Cahier des Clauses Techniques Particulières
Travaux d’Éclairage Public
Page 4
2.Normes et règlements à respecter
2.1. Normes et règles techniques
Généralités
Les installations seront réalisées conformément à la réglementation en vigueur
dans son édition la plus récente, à tous les DTU (cahier des charges et règles de
calculs), aux avis techniques sur les matériaux et matériels.
D’une manière générale, les indications données dans le présent document ne
portent que sur les points non précisés par les règlements, sur les bases à admettre
pour les calculs et en aucun cas sur les règlements que l’entrepreneur déclare, par
le fait même qu’il soumissionne, parfaitement connaitre.
Si une modification à une norme ou à un règlement intervenait après la date
d’établissement de l’étude d’appel d’offres, il appartiendra à l’adjudicataire, sous sa
seule responsabilité d’en informer le Maitre d’ouvrage, par écrit, éventuellement
avec accusé de réception (ou sur le compte rendu de chantier) en indiquant les
conséquences techniques et financières résultants de cette modification.
Pour l’installation des candélabres et réseaux, l’Entreprise tiendra compte des
conditions générales d’environnement définies par Météo France pour la région.
A noter que tous les matériels extérieurs devant répondre à la NF C 17.200,
implique que tous les matériels électriques doivent fonctionner pour des
températures ambiantes comprises entre -25°C et +55°C.
L’ensemble des travaux devra être exécuté suivant les règles de l’Art, avec des
fournitures d’excellente qualité agréées préalablement par la Collectivité.
L’Entreprise devra se conformer à l’ensemble des lois, ordonnances, décrets,
arrêtés, circulaires et leurs additifs, ainsi qu’aux fiches, notes, et commentaires, se
rapportant aux ouvrages concernés et aux équipements mis en œuvre.
Normes à respecter
Date : 24/04/2015

Publications et recommandations de la Norme Européenne EN-A3210,
concernant l’Éclairage Public,

NF C 17.200 : Protection des biens et des personnes,

EN 40 relative aux candélabres d’éclairage public,

NF EN 60598-1 : matériel d'éclairage, luminaire, définition, classification,
marquage, caractéristique de construction, câblage, mise a la terre électrique,
protection contre chocs électriques, protection contre l'humidité, résistance
d'isolement, rigidité diélectrique, ligne de fuite, distance d'isolement, essai
d'échauffement, essai d'endurance électrique, résistance a la chaleur,
résistance au feu, borne électrique, connexion électrique, essai,

NF EN 60598-1/A11 : additif,

NF EN 60598-2 : prescriptions applicables aux luminaires encastrés à utiliser
avec des lampes à filament de tungstène, des lampes tubulaires fluorescentes
et autres lampes à décharge pour des tensions d'alimentation ne dépassant
pas 1 000 V. Cette section ne couvre pas les luminaires à circulation d'air ou à
circuit de refroidissement liquide,
Cahier des Clauses Techniques Particulières
Travaux d’Éclairage Public
Page 5
2.1 Normes et règles techniques (suite)
Normes à respecter (suite)
Règles techniques
Date : 24/04/2015

NF EN 60598-2-3 : prescriptions applicables aux luminaires pour les routes, les
rues et les autres applications d'éclairage public à l'extérieur, à l'éclairage des
tunnels, aux luminaires intégrés dans des candélabres d'une hauteur totale
minimale au-dessus du sol de 2,5 m, à utiliser avec des sources lumineuses
électriques dont la tension d'alimentation ne dépasse pas 1 000 V,

NF EN 60598-2-5 : prescriptions applicables aux projecteurs à utiliser avec des
lampes à filament de tungstène, des lampes tubulaires fluorescentes ou
autres lampes à décharge, pour des tensions d'alimentation ne dépassant
pas 1 000 V. Elle doit être lue conjointement avec les sections de la CEI
60598-1 auxquelles il est fait référence,

UTE C 63-440, relative aux ensembles d’appareillage de raccordement et de
protection destinés à être installés à l’intérieur des candélabres d’éclairage
extérieur,

NF C 11.201 – Réseaux de distribution publique d’énergie électrique,

NF C 14.100 – Installations de branchement de 1ère catégorie comprises
entre le réseau de distribution et les installations intérieures,

NF C 15.100 relative aux règles d’exécution et d’entretien des installations
électriques basse tension,

NF EN 60439-5 relative à l’ensemble d’appareillage à basse tension – Partie 5
: règles particulières pour les ensembles destinés à être installés à l’extérieur,
en des lieux publics,

NF P98-331 relative aux chaussées et à leurs dépendances, ainsi qu’à
l’ouverture, au remblayage et à la réfection des tranchées.

Norme Européenne d’éclairage public, EN 13-201 comprenant les quatre
documents suivants :
- RT 13201-1 (Rapport technique sélection des classes d’éclairage)
- EN 13201-2 (Exigences des performances)
- EN 13201-3 (Calcul des performances)
- EN 13201-4 (Méthode de mesures des performances photométriques)

Recommandations relatives à l’éclairage des voies publiques, AFE juin 2002,

Aux publications et recommandations de la Norme Européenne EN-A3210,
concernant l’Eclairage Public,

Guide pour la réalisation des réseaux d’éclairage public (Cahier des
prescriptions – ref B.36.1 et schémas d’alimentation – ref B 36.2), publié par la
Fédération Nationale des Collectivités Concédantes et Régies (20 Boulevard
de Latour-Maubourg – 75007 PARIS) et EDF,

UTE C 17 205 : guide pratique des installations d’éclairage public :
détermination des sections des conducteurs et choix des dispositifs de
protection,

Guide AFE efficience énergétique en éclairage public,

Arrêté interministériel du 17 mai 2001, relatif aux conditions auxquelles
doivent satisfaire les distributions électriques, et arrêtés modificatifs,

Décret n° 88-1056 du 14 novembre 1988 relatif à la protection des
travailleurs dans les établissements mettant en œuvre des courants
électriques,
Cahier des Clauses Techniques Particulières
Travaux d’Éclairage Public
Page 6
2.1 Normes et règles techniques (suite)
Règles techniques (suite)
Autres textes

Publication UTE C 18.510 relative aux prescriptions de sécurité applicables à
la construction, l’exploitation et la maintenance des réseaux de distribution
d’énergie électrique,

UTE C 18.520 : instruction générale pour l’exécution des travaux sous tension
sur les réseaux de distribution d’énergie électrique soumis au contrôle
technique du ministère chargé de l’énergie électrique,

UTE C 18.530 : carnet de prescriptions de sécurité électrique destiné au
personnel habilité non électricien, exécutant, chargé d’intervention,

C.C.T.G. Travaux : Fascicule 36 relatif aux réseaux d’éclairage public,

Décret n° 91-1147 du 14 octobre 1991 relatif à l'exécution de travaux à
proximité de certains ouvrages souterrains, aériens ou subaquatiques de
transport ou de distribution, et fixant notamment, les règles d'échange de
documents entre déclarants et exploitants en détaillant les mesures à prendre
lors de l'élaboration de projets de travaux (DR) ou préalablement à
l'exécution de ces travaux (DICT).

Aux règlements d’exploitation d’E.R.D.F et de France Télécom, en particulier
en ce qui concerne les supports communs et l’accès aux postes de
transformation,

Guide AFE des nuisances dues à la lumière 2006,

Au Cahier des Prescriptions Communes (C.P.C.) et à ses annexes, applicables
à la réalisation d’un réseau d’éclairage public,

Aux règlements de Police, d’Urbanisme et de Voirie,

Aux prescriptions de sécurité se rapportant plus particulièrement à l’éclairage
public, aux travaux hors et sous tension, aux travaux de voisinage de
canalisation sous tension,

Aux projets de décrets ou règles faisant état de pratiques courantes de la
profession et proposés à l’homologation,

Aux règles Interprofessionnelles pour couverture des garanties biennales et
décennales par les Compagnies d’Assurance.
La Collectivité insiste sur le fait que toutes les recommandations et prescriptions
devront être interprétées comme faisant office de règles de l’Art et devront, à ce
titre, être respectées scrupuleusement.
Date : 24/04/2015
Cahier des Clauses Techniques Particulières
Travaux d’Éclairage Public
Page 7
3.L’Entreprise
3.1. Obligation de l’Entreprise
Reconnaissance des
lieux
Les marchés étant à prix global et forfaitaire, les soumissionnaires sont réputés
avoir pris connaissance, avant d’établir leur soumission, des plans, des lieux et
matériaux prévus, sur lesquels seront réalisés les travaux définis au marché.
A ce titre, les soumissionnaires devront prendre contact avec le Maitre d’Ouvrage
pour effectuer une visite des installations. A l’issue de celle-ci, une attestation de
visite sera établie par le Maitre d’Ouvrage et produite lors de la soumission.
Ils ne pourront pas, en effet, invoquer, après notification du marché, leur
méconnaissance de telle ou telle caractéristique des lieux, pour réclamer des
suppléments au montant de leur soumission ou pour justifier un mauvais
fonctionnement.
Intervention sur domaine
privé
Pour exécuter les travaux, les représentants de l’entreprise ne peuvent pénétrer sur
les propriétés privées, qu’après avoir avisé en temps utile, le ou (les) propriétaire(s)
concerné(s) et avoir obtenu leur autorisation expresse. Si nécessaire, cette
démarche doit être formalisée par écrit.
A défaut, ils doivent prévenir le maire de la commune intéressée, pour lui permettre
de faire publier, dans la forme habituelle, les avis correspondants.
Lorsqu’il s’agit de propriétés pour lesquelles des conventions de passage ont été
établies, l’intervention sur le domaine privé ne pourra être réalisée qu’après
information des propriétaires par l’entreprise des dates et modalités.
Opérations préalables
aux travaux
Obligation vis-à-vis du
concessionnaire du
réseau de distribution
publique d’électricité
Avant tout commencement de travaux, l’Entreprise transmet au Maître d’Ouvrage,
la fiche d’ouverture du chantier comprenant les indications suivantes :

les déclarations d’intention de commencement des travaux (DICT) déposées,

les permissions de voirie obtenues,

la date de début de chantier prévue en concertation avec le chargé
d’exploitation des réseaux d’éclairage public,

la durée prévisionnelle du chantier,

le cas échéant, les dispositions prévues par le mandataire pour assurer la
coordination des tâches incombant aux membres du groupement.
L’entreprise s’engage à respecter les consignes générales et plus particulièrement
celles du concessionnaire, au regard notamment de la sécurité, tant des
personnes que de l’exploitation de la distribution publique d’électricité. L’entreprise
sera responsable de tout incident et accident provenant de ses interventions.
L’entreprise est tenue d’informer le concessionnaire chaque fois que son
intervention est susceptible d’entraîner la moindre perturbation dans la distribution
d’énergie électrique.
Tout le matériel proposé par l’entreprise devra avoir reçu l’agrément du
concessionnaire lorsqu’il est destiné à être employé sur le réseau de distribution
publique d’électricité.
Date : 24/04/2015
Cahier des Clauses Techniques Particulières
Travaux d’Éclairage Public
Page 8
3.1 Obligation de l’Entreprise (suite)
Obligation vis-à-vis des
tiers
L’entreprise sera responsable du maintien en bon état des voies et réseaux
intéressés, et devra demander suffisamment tôt auprès des pouvoirs publics
concernés des permissions et des arrêtés qu’il y aurait lieu de solliciter. Elle devra
prendre toutes les précautions nécessaires pour ne compromettre à aucun
moment la stabilité des ouvrages, ou des immeubles existants au voisinage du
chantier. A cet effet, l’entreprise est invitée à systématiser le constat d’huissier avant
les travaux.
Dès lors que des désordres, dégradations, dommages ou préjudices auront trouvé
leur origine dans l’exécution des travaux, la responsabilité de l’entreprise s’étendra
sur les périodes définies par le C.C.A.G. Travaux et précisées dans le C.C.A.P.
Travaux d’éclairage public.
Habilitations-Sécurité
L’entreprise doit disposer de l’équipement réglementaire pour le travail au
voisinage des lignes sous tension.
La totalité du personnel affecté par l’entreprise à l’exécution des travaux sur les
réseaux de distribution publique d’électricité doit être habilitée, conformément aux
dispositions de l’instruction générale pour l’exécution des travaux sous tension sur
les réseaux de distribution d’énergie électrique (UTE C18.510).
Il lui revient en outre de prendre toutes les dispositions nécessaires en application
des normes de sécurité quant aux conditions de travail du personnel d’exécution
qui interviendra avec les EPI nécessaires (Equipement de Protection Individuelle).
Dans le cas d’utilisation d’une nacelle élévatrice, celle-ci devra être conformes aux
normes de sécurité en vigueur et aux contrôles réglementaires. Toute intervention
avec ce matériel nécessitera un minimum de deux personnes habilitées.
Raccordement au réseau
électrique Basse Tension
L’entreprise effectuera les raccordements des ouvrages construits aux réseaux
existants. Elle sollicitera du concessionnaire du réseau de distribution publique
d’électricité, les indications relatives aux modalités d’exécution de ces
raccordements, qui sont en principe réalisés sous tension, mais pourront parfois
l’être hors tension.
L’entreprise doit respecter les conditions d’exécution du travail et intervient dans le
cadre d’une instruction de travaux sous tension, ou après délivrance d’une
autorisation de travaux sous tension, suivant la publication C18.510,
conformément à la procédure mise en place en liaison avec le concessionnaire.
L’entreprise devra disposer du personnel nécessaire dûment habilité.
Date : 24/04/2015
Cahier des Clauses Techniques Particulières
Travaux d’Éclairage Public
Page 9
3.1 Obligation de l’Entreprise (suite)
Interruption de courant
Les demandes d’autorisation de travaux en vue d’obtenir les coupures de courant
nécessaires pour l’exécution des travaux, sont directement adressées par
l’entreprise au concessionnaire.
La programmation des coupures est établie d’un commun accord entre le
concessionnaire et l’entreprise. L’entreprise doit prendre toutes les dispositions
utiles pour qu’elles interviennent dans le délai contractuel d’exécution des travaux
et de façon à réduire le temps d’interruption du courant.
Si la programmation de ces interruptions de courant n’est pas compatible avec les
délais d’exécution des travaux définis par le C.C.A.P Travaux d’éclairage public,
l’entreprise en informe au plus tôt le Maître d’Ouvrage.
Panneaux de chantier
Chaque opération devra être signalée par au minimum un panneau d’affichage
implanté en début ou en fin de chantier.
L’entreprise est responsable, pendant toute la durée du chantier, du bon état de
l’affichage, sous peine des pénalités prévues par le C.C.A.P. Travaux d’éclairage
public.
Réception du matériel
L’Entrepreneur assurant la pose du matériel doit également en assurer la prise en
charge à la livraison en un lieu dont le choix sera arrêté avec l’accord du Maitre
d’Ouvrage.
Au titre de la prise en charge à la livraison, il doit :

La communication du planning des livraisons au Maître d’Ouvrage,

Le déchargement du matériel des véhicules en assurant le transport,

La vérification complète de ce matériel avant signature du bon de livraison
attestant de sa prise en charge.
Outre sa prise en charge, l’Entrepreneur assure le stockage du matériel avant
installation.
Travaux préparatoires
Démontage de foyers
d’éclairage
Date : 24/04/2015
Le prix comprend le démontage des foyers d’éclairage, la dépose du câblage sur
poteaux existants et leur mise en dépôt dans un lieu fixé par le Maitre d’Ouvrage.
Cahier des Clauses Techniques Particulières
Travaux d’Éclairage Public
Page 10
4. Description des prestations de modernisation
Modernisation
L’entreprise devra réaliser les prestations générales suivantes :
 La mise aux normes de l’armoire, l’installation d’horloge astronomique et
de variateur/régulateur de puissance pour l’ensemble des armoires citées
en pièce jointe n°1,
 La mise aux normes de l’armoire, l’installation d’horloge astronomique
ainsi que le remplacement de l’ensemble des luminaires de type Boule
dans le quartier des MALABRIS, (pièce jointe n°2) par des nouveaux
luminaires définis dans le présent document,
 Les travaux de mise en conformité de l’ensemble des armoires citées dans
les pièces jointes n°1 et n°2, et amélioration des installations avec en
priorité la sécurité des personnes et des biens, selon les prescriptions
définies par l’analyse sécuritaire des armoires (Pièce jointe n°3)
Les travaux permettant d’atteindre ces objectifs seront décrits dans un mémoire
technique qui tiendra compte du modèle de présentation défini dans le tableau
ci-après :
Descriptif détaillé des travaux à réaliser
Désignation
travaux
Nom rue / Programme

Étude

Quantité

Prix Total HT

Pour chaque phase de rénovation, une étude photométrique sera transmise au
Maitre d’Ouvrage de la ville pour approbation et ordre d’exécution des travaux. La
réalisation et la qualité de ces études devront être conformes à l’ensemble des
normes en vigueur au moment de l’étude.
Le programme de rénovation ne permet pas la maitrise totale des espacements
entre candélabres et le choix des hauteurs de feux, à ce titre une dérogation à la
norme EN 13-201 est admise pour ne garantir dans l’étude que des niveaux
moyens d’éclairement, à pleine puissance, conformes aux valeurs suivantes :
 de 7,5 à 10 lux pour les quartiers résidentiels - lotissements,
 de 10 à 15 lux pour les voies secondaires,
 de 15 à 20 lux pour les rues principales.
L’étude cherchera à optimiser les autres critères - uniformité, éblouissement, etc. qui ne pourront être retenus, par le maître d’ouvrage, comme disqualifiant par
rapport à la norme EN 13-201.
La classification des voies, telle que définie dans la norme EN 13-201 sera établie
en accord avec le maître d’ouvrage.
Les études devront impérativement comporter les éléments suivants :
 Calcul des niveaux moyens d’éclairement (lux),
 Fiche technique complète des équipements installés (luminaires,
caractéristiques appareillage d’alimentation des lampes à décharge),
 Caractéristiques des sources retenues pour équiper les luminaires (Nature,
puissance, flux lumineux, température de couleur, IRC, durée de vie).
Date : 24/04/2015
Cahier des Clauses Techniques Particulières
Travaux d’Éclairage Public
Page 11
5.Prescriptions Matériels et Équipements
5.1. Généralités
Conception, exécution
des matériels et
équipements
La conception de l’ensemble des équipements, le dimensionnement des matériels
et l’exécution devront être assurés dans les meilleures conditions ainsi que la
sécurité du personnel, la conservation du matériel et la permanence des
installations.
Le matériel sera de conception robuste et ses caractéristiques devront permettre
de respecter, et ce de manière non discutable, les contraintes résultants des
sources d’alimentation, de leur utilisation et de l’environnement.
L’entreprise recherchera les meilleures solutions permettant la facilité de l’entretien
et du dépannage des installations.
Qualité
Les provenances, les qualités, les caractéristiques, les types, les dimensions et poids,
les modalités d’essais, de marquage, de contrôle et de réception des matériaux et
produits fabriqués doivent être conformes aux normes françaises homologuées et
européennes ou réglementairement en vigueur ainsi qu’aux prescriptions du
distributeur d’énergie.
Les fournitures électriques porteront l’estampille USE et le marquage CE, dans tous
les cas où celle catégorie de matériel aura fait l’objet d’une réglementation et
d’une attribution de ces labels de qualité.
Toute dérogation à cette règle devra faire l’objet d’un accord préalable du Maitre
d’Ouvrage.
Les matériaux et fournitures devront être de première qualité. Ils seront soumis
avant leur emploi à l’accord du Maitre d’Ouvrage.
Les matériaux, métaux, appareils qui ne rempliraient pas rigoureusement les
conditions stipulées au présent CCTP seront refusés. Ils seront enlevés par
l’Entreprise et à ses frais.
En cas d’inexécution, les matériaux refusés pourront être enlevés par la ville et
stockés dans un dépôt de son choix aux frais et risques de l’Entreprise.
Dans le cas où un matériel ou appareillage à remplacer ne serait plus fabriqué ou
que les délais de livraison fassent que les dérangements provoqués entrainent de
graves conséquences, il sera procédé à son remplacement par du matériel de type
équivalent. L’Entreprise devra alors présenter ce nouveau matériel ou appareillage
au Maitre d’Ouvrage avant son utilisation. Ces matériels sont assujettis aux règles
de garantie communes.
Date : 24/04/2015
Cahier des Clauses Techniques Particulières
Travaux d’Éclairage Public
Page 12
5.1 Généralités (suite)
Protection concernant la
sécurité des personnes
et des biens.
Sur l’ensemble des matériels et installations concernés, directement et
indirectement, par les travaux du présent CCTP, les normes suivantes devront
impérativement être appliqués dans tous les cas ou la nature et la configuration
des installations l’exigent (A minima, selon les préconisations de l’analyse
sécuritaire en Pièce jointe n°3):

C17-200 Règles de réalisation et maintenance Eclairage Public,

C17-205 Section conducteurs et choix des dispositifs de protection,

C17-210 Dispositifs de déconnexion automatique,

C15-100 Installations électriques à basse tension.
A ce titre, l’entreprise sera responsable de l’aspect réglementaire et devra corriger
et mettre aux normes à ses frais l’ensemble des remarques de non-conformité de
l’analyse sécuritaire commanditée par le Maître d’ouvrage après la fin des travaux.
Celle-ci comportera un contrôle de conformité sur les risques suivants :
Date : 24/04/2015

Contact direct,

Contact indirect,

Règles de l'art,

Détérioration des biens.
Cahier des Clauses Techniques Particulières
Travaux d’Éclairage Public
Page 13
5.2. Les armoires électriques
Enveloppe / Coffret
électrique
Le degré de protection sera au minimum IP 55 et IK 07 en installation extérieure.
Les éléments de serrurerie nécessaires à l’installation seront fournis par l’entreprise.
Ces éléments subiront un traitement de peinture anticorrosion en deux couches, si
besoin. Le choix de la teinte finale favorisant leur intégration sera soumis à
l’agrément du Maitre d’Ouvrage.
Configuration générale
Les dispositifs de commande seront situés, dans un emplacement réservé, logés
dans un coffret conforme à la norme NF C 17-200, mais, dans tous les cas, à
l’extérieur d’un bâtiment communal.
Les ensembles de comptage et de commande devront être accessibles par deux
portes indépendantes (commande et comptage).
Tous les coffrets seront pourvus d’un système de fixation permettant de les poser,
selon le cas, sur un socle, contre un mur ou sur un poteau, un poste, encastré, etc.
Sur poteau, la fixation se fera de préférence à l’aide de collier en acier inoxydable.
L’emplacement des armoires de commande doit permettre un accès facile et
sécurisé pour les interventions de maintenance. Tous les emplacements
soumettant les armoires à des risques d’agressions devront être écartés. Leurs
emplacements seront validés par le Maitre d’Ouvrage.
La fermeture des coffrets se fera par clé 1242 ou 405 si le coffret est remplacé ou
que la fermeture est remplaçable. Le cas échant, le système de fermeture actuel
sera laissé tel quel, sous validation du Maitre d’ouvrage.
Les raccordements électriques des tableaux d’éclairage public comprennent les
câbles séparés ci-après :

le câble d’arrivée de l’énergie électrique à partir du réseau de distribution,

le (ou les) câble(s) de départ de l’énergie électrique vers le réseau d’éclairage
public.
L’entrée des câbles dans les coffrets se fera par l’intermédiaire de presse étoupe, et leur
fixation sur les poteaux sera réalisée à l’aide de colliers appropriés.
Les ensembles de commande et comptage sont fixés sur des tableaux en matière
isolante, installés dans des armoires extérieures étanches.
La capacité des armoires doit permettre la mise en œuvre ultérieure d'accessoires
de télégestion et de télésurveillance. Dans tous les cas, prévoir une réserve de 20
% de place libre sur les rails DIN de l’armoire pour des extensions éventuelles.
Les équipements de l’armoire doivent être reliés à un circuit de terre.
Les raccordements des câbles des départs s'effectueront sur un bornier spécifique,
situé en partie basse de l'armoire et correctement étiqueté (repérage des câbles
par rue).
Une pochette en plastique fixée à l’intérieur de l’armoire contiendra le plan
électrique détaillé de la commande et du réseau.
Date : 24/04/2015
Cahier des Clauses Techniques Particulières
Travaux d’Éclairage Public
Page 14
5.2 Les armoires électriques (suite)
Tableau de comptage
Le tableau devra être conforme à la spécification EDF HN62-S-81, prédécoupé et
pré-percé pour le passage des câbles d’arrivée au compteur et de départ vers le
tableau de commande.
Le tableau comprend un accessoire de coupure général sous cache plombable
pour coupe-circuit, un emplacement compteur électronique et un disjoncteur de
branchement.
La pose des compteurs sera effectuée par le concessionnaire d’énergie électrique,
sur demande de la collectivité et sur les conseils du chargé d’exploitation, après
obtention de tous les contrôles obligatoires.
Le groupe comptage ou contrôle de l’énergie comporte :
Tableau de commande

un jeu de coupe-circuit équipé de fusibles 45 ou 60 A, à part s’il existe un
organe de coupure type ACG (Appareil de Coupure Générale) dans le poste
de transformation,

les emplacements pour le compteur,

un disjoncteur de branchement (500 mA de type S).
Les matériels utilisés seront tous de type modulaire avec fixation sur rail DIN.
Un emplacement pré-câblé pour l’organe de commande (horloge astronomique)
sera prévu et sera protégé par un sectionneur porte fusible modulaire de calibre
approprié.
Un interrupteur permettant de shunter le système de variation de tension (et donc
de fonctionner à 100% de la puissance) sera systématiquement installé.
Le groupe de commande comporte :

l’horloge astronomique,

un interrupteur trois positions (Marche forcée/Automatique/Arrêt),

sur certains réseaux définis par le Maitre d’Ouvrage : un variateur/régulateur
de tension,

les protections pour le circuit de commande,

l’ensemble des protections du (ou des) départ(s) : ces protections seront
assurées par des interrupteurs différentiels et des fusibles convenablement
calibrés selon la NORME C17-205.
Aucune pièce sous tension ne doit pouvoir être atteinte si le coffret est ouvert et
que le dispositif est en état de marche (coffret IP2X ouvert).
Dans le cas où l’ouvrage nouvellement créé intègre des prises permettant
l’installation, par la collectivité, d’illuminations festives, l’entreprise veille :
Date : 24/04/2015

à adapter la protection en fonction des illuminations pouvant être installées,

à ne remplacer que les prises vétustes, avec l’accord sur Maitre d’Ouvrage,

à remettre dans tous les cas en conformité à la NORME C17-202.
Cahier des Clauses Techniques Particulières
Travaux d’Éclairage Public
Page 15
5.2 Les armoires électriques (suite)
Spécifications « inter.
différentiel »
La protection contre les contacts indirects est assurée par des interrupteurs
différentiels modulaires tétra-polaires ou bipolaires (cas des départs mono-circuit),
installés sur chaque départ. Leur sensibilité dépendra de la valeur de la résistance
de terre de l’installation.
Les interrupteurs différentiels utilisés devront être d’une gamme adaptée à
l’utilisation en éclairage public et présentant les caractéristiques suivantes :
Modulation de puissance

adaptation à l’utilisation de circuits permanents et semi-permanents sur un
même départ,

spécificités techniques permettant d’éviter les déclenchements intempestifs
dus aux perturbations,

plage de fonctionnement de -25°C à +40°C,

facilité d’approvisionnement sur le marché français.
Des dispositifs de variation/régulation seront installés pour permettre la
modulation de puissance, pendant la période nocturne sur l’ensemble des
installations du périmètre défini en pièce jointe N°1.
La variation se fera à l’armoire, et non au point lumineux.
Centralisée au niveau de
l’armoire d’alimentation
Implantation du variateur dans l’armoire d’alimentation et de commande
(compartiment protection / commande) lorsque cela est possible, sinon en coffret
annexe.
Les équipements de variation à l’armoire devront répondre aux critères suivants :
Date : 24/04/2015

Régulation de tension de sortie à +/-2% pendant toute la période d’éclairage,

By-pass permettant d’accepter les surcharges temporaires de deux fois la
puissance de l’appareil (illuminations ou autres), sans détérioration de
l’appareil,

Sécurité positive : by-pass en cas de défaut de l’appareil,

Programmation et lecture des états de l’équipement par commande sur
synoptique en face avant,

Pré équipement pour tout système de télégestion (RS232C et RS 485),

Protections entrée / sortie contre les courts circuits et surtension à l’entrée,

Protection de l’appareil contre la foudre,

Variation sur lampes à décharge usuelles en Eclairage Public : Sodium, Iodure
Métallique, Vapeur de mercure et Tubes Fluorescents,

La garantie devra être au minimum de trois ans,

La mise en service devra être assurée par le fournisseur du variateur,

Le matériel installé devra répondre aux critères des fiches d’opérations n°RES-EC101 et RES-EC-103 des Certificats d’Economies d’Energie (C.E.E.).
Cahier des Clauses Techniques Particulières
Travaux d’Éclairage Public
Page 16
5.2 Les armoires électriques (suite)
Modulation de puissance
(suite)
Programmation
temporelle
La commande d’allumage, d’extinction et de pilotage de la modulation nocturne
devra se faire par une horloge astronomique à deux sorties :

Canal 1 : pour pilotage Allumage/Extinction,

Canal 2 : contact sec pour les heures de variation.
La programmation temporelle (allumage, extinction, modulation)
programmée en fonction des directives du Maitre d’Ouvrage.
sera
Les horloges astronomiques seront fournies par le client. Néanmoins elles seront à
poser et raccorder par l’entreprise lors de la remise aux normes des armoires.
5.3. Les luminaires
Dispositions générales
relatives aux luminaires
Avec leur proposition, les Entreprises devront indiquer obligatoirement plusieurs modèles
ou gammes de luminaires permettant un choix des luminaires par la collectivité.
Tous les luminaires seront thermo-laqués, RAL au choix de la commune.
Les luminaires devront être constitués par des matériaux de premiers choix offrant avec
les protections appropriées la meilleure résistance aux efforts mécaniques à la corrosion
et aux rayonnements solaires.
Aucun luminaire ne doit être installé sur un poteau de distribution publique d’électricité
supportant des conducteurs HTA (Haute Tension A), ou dans leur voisinage.
Les luminaires utilisées ont leur appareillage ou driver (LED) de classe 2.
Les luminaires seront à équiper avec des sources lumineuses à LED et fixés aux supports
au moyen des raccords appropriés préconisés par les fournisseurs.
Les luminaires devront répondre aux critères les plus élevés de la fiche d’opération n°RESEC-104 des Certificats d’Économies d’Énergie (C.E.E.)
La vasque devra être en polycarbonate ou verre, avec une distribution
asymétrique de préférence (lorsque l’éclairage arrière doit être minimum) ou
symétrique selon les cas.
Le maintien du flux lumineux du luminaire devra être supérieur à 70 % après
50 000 heures de temps d’utilisation.
Les luminaires devront respecter les critères suivants :
Date : 24/04/2015

ULOR < 3%,

Degré de protection : IP ≥ 65,

Classe 2,

IK ≥ 06
Cahier des Clauses Techniques Particulières
Travaux d’Éclairage Public
Page 17
5.3 Les luminaires (suite)
Dispositions générales
relatives aux luminaires
(suite)
Exigences de fabrication
Le fabricant des luminaires devra être certifié ISO 9001-2000.
Il devra respecter les normes et certifications suivantes :
Sources lumineuses

ENEC,

CE,

EN 60-598/1.
La conception des luminaires devra comporter des modules
interchangeables en cas de panne ou de remplacement en fin de vie.
LEDs
La température de couleur des LEDs devra être comprise entre 3000 (blanc
chaud) et 4000 Kelvin (blanc neutre).
Réglementation
Raccordement des
luminaires
Les luminaires devront être conformes à la directive européenne RoHS.
Le taux de recyclabilité devra être élevé.
Le luminaire est raccordé au réseau d’éclairage public par l’intermédiaire d’un boitier
classe II comprenant fusibles ou disjoncteurs différentiels selon la configuration de
l’installation (Aérien, Souterrain, Régime de neutre etc..) et correspondant aux
exigences de la NF C17-200.
Ce boitier sera installé, lorsque cela est possible, de préférence dans le pied du
candélabre pour faciliter la maintenance (accès protégé par trappe de visite).
Dans les autres cas, la pose sera près du luminaire :

sur poteau, en pied de crosse,

sur façade, près de la console et support du luminaire dans le cas d’un luminaire
sur console en façade.
Si plusieurs luminaires sont posés sur un même support, ils seront protégés
individuellement.
Tous les appareils prescrits au dossier doivent présenter un mou de câble suffisant
pour permettre un réglage correct, en site et en azimut, et faciliter les opérations de
maintenance.
Pose des luminaires
Date : 24/04/2015
Dans les candélabres, les connexions des câbles d’alimentation, ainsi que les
coupe-circuits ou disjoncteurs protégeant le luminaire, seront groupés dans un
boitier de classe 2, fixé sur la barrette du support d’appareillage.
Cahier des Clauses Techniques Particulières
Travaux d’Éclairage Public
Page 18
6.Prescriptions Travaux
Protection des ouvrages
L’entrepreneur sera responsable jusqu’à la réception de la protection de ses
ouvrages. A cet effet, il devra prendre toutes les mesures nécessaires pour éviter
toutes dégradations. Au cas où il en serait constaté, il devra remettre en état,
entièrement à ses frais et sans pouvoir prétendre à une indemnité, les ouvrages
détériorés.
Conformité aux
spécifications de l’étude
Toute modification du type de matériel ou de l’emplacement choisi pour
l’implantation prescrit par l’étude est de nature à compromettre l’obtention du
résultat final escompté s’il ne respecte les qualités photométriques et électriques
requises. Le non respect des caractéristiques du matériel prescrit et des
spécifications de l’étude est une clause de non réception de l’installation par le
Maître d’Ouvrage pour cause de non-conformité.
6.1. Contrôle des ouvrages
Contrôle des travaux
Le Maître d’Ouvrage, le chargé d’exploitation éclairage public, le concessionnaire
de la distribution publique d’électricité et les services chargés du contrôle des
distributions d’énergie électrique ont le droit d’accès permanent sur les chantiers.
Mesures, essais
Le Maître d’Ouvrage pourra s’assurer, aux différents stades de l’exécution, que les
travaux sont exécutés conformément aux règles de l’art.
Le Maître d’Ouvrage peut, préalablement à la réception des ouvrages, faire
procéder à tous autres essais, mesures et prélèvements complémentaires qu’il
jugera utiles.
Date : 24/04/2015
Cahier des Clauses Techniques Particulières
Travaux d’Éclairage Public
Page 19
6.2. Réception des ouvrages
Documents à fournir
avant réception
Réception des ouvrages
Dès que possible et obligatoirement avant la réception des ouvrages,
l’Entrepreneur devra remettre au Maître d’Ouvrage, le dossier des ouvrages
exécutés (D.O.E.) comprenant :

Trois exemplaires des plans et schémas d’exécution « certifiés conformes » à la
réalisation,

Les consignes détaillées de fonctionnement des installations permettant à
toute personne chargée de la maintenance d’intervenir sans erreur ni
omission, ainsi que les garanties sur les différents matériels mis en œuvre,

La nomenclature de tous les matériels mis en œuvre (marques et
caractéristiques des appareils, notices de fonctionnement et d’entretien).
Dès l’achèvement des travaux, il sera procédé à la réception des ouvrages en
présence du gestionnaire.
Préalablement à cette réception, l'Entrepreneur établira une fiche de mesure
comportant :
Paramètres Électriques (Une fiche par candélabre) :

les valeurs d'isolement,

la valeur globale de mise à la terre,
Paramètres Éclairage (Par rue ou tronçon rénové) :

Un relevé nocturne des niveaux d’éclairements,

Ce relevé sera effectué, en présence du Maître d’ouvrage, par
échantillonnage sur l’ensemble de l’installation rénovée ainsi que sur le
tronçon le plus éloigné de la source d'énergie.
Des mesures contradictoires pourront être réalisées.
Par ailleurs, les candélabres seront présentés "portes d'accès à l'appareillage
ouvertes", afin que le contrôle du câblage puisse être effectué sans problème.
Le Maitre d’Ouvrage se réserve la possibilité de faire effectuer un contrôle de
conformité (Rapport de vérification, Analyse sécuritaire) par un organisme agréé.
Dans ce cas, si des travaux de mise en conformité sont détectés et nécessaires
pour respecter les actions précisées dans la Pièce jointe n°3, ils seront totalement à
la charge de l’entreprise.
Il pourra alors être procédé à la réception des ouvrages, en présence du Maître
d'Ouvrage.
Date : 24/04/2015
Cahier des Clauses Techniques Particulières
Travaux d’Éclairage Public
Page 20
6.2 Réception des ouvrages (suite)
Traitement des déchets
Le traitement des déchets produits lors des travaux du présent marché, doit
respecter les textes et normes en vigueur.
L’entreprise devra assurer à ses frais le transport, le stockage si nécessaire, et le
traitement des déchets :

déblais de tranchée ou de terrassement,

câbles,

appareillages,

sources lumineuses,

luminaires,

autres.
Concernant les lampes et autres dispositifs non récupérables : ils feront l’objet
d’une élimination systématique à la charge de l’entreprise, dans le strict respect de
la législation en vigueur.
Clôture de chantier
Date : 24/04/2015
Pour diminuer les risques d’accident, l’Entreprise devra prendre les mesures
nécessaires afin de clôturer tous les obstacles situés aux abords de la voie de
chantier et pouvant présenter un risque pour les autres corps d’état intervenant
sur ce même site. Elle devra notamment veiller à interdire toute circulation
automobile sur les ouvrages béton pendant une durée minimale de vingt et un
jour.
Cahier des Clauses Techniques Particulières
Travaux d’Éclairage Public
Page 21
6.2 Réception des ouvrages (suite)
Garantie
L'Entrepreneur garantit la bonne tenue de ces ouvrages pendant un délai de un
an à partir de la date de réception des ouvrages.
Par ailleurs les éléments matériels bénéficieront de la garantie constructeur.
Cette garantie engage l'Entrepreneur pendant le délai fixé, à effectuer ou à faire
effectuer à ses frais, sur simple demande au Maître d’ouvrage, toutes les
réparations ou réfections nécessaires pour remédier aux défauts qui seraient
constatés, que ceux-ci proviennent d'une défectuosité des produits ou matériaux
employés ou des conditions d'exécution de ces ouvrages.
Garantie
Date : 24/04/2015
Pendant la période de garantie, le présent lot prévoira le temps nécessaire pour
expliquer le principe de fonctionnement, les principaux points à contrôler et à
entretenir, et les mesures d’urgence à prendre en cas d’anomalie ou de panne. Il
prévoira également les interventions éventuelles pour affiner les réglages.
Cahier des Clauses Techniques Particulières
Travaux d’Éclairage Public
Page 22
7.PIÈCE JOINTE N°1 : PÉRIMÈTRE 1
NOYERS SUR CHER - Pièce N°1
Armoires de commande concernées SEULEMENT par une remise aux normes, la mise en place
d'une horloge astronomique ainsi qu'un variateur/régulateur de puissance à l’armoire.
Aucun remplacement de luminaire sur les rues desservies.
N° matricule
compteur EDF
N° repère
armoire EP
Localisation de l'armoire EP
145
N°7
117B RUE NATIONALE
Rue Nationale
961
N°26
POSTE MOULIN A VENT
Rue du Moulin a Vent
376
N°31
LA COCHONNIERE
191
N°34
POSTE CROIX VERTE
824
N°40
POSTE MT BAGATELLE
705
N°42
POSTE LA CHAPELLE
Rue de la Gigotière
798
N°23
POSTE BŒUF COURONNE
Rue de Tours
Date : 24/04/2015
Rues desservies
Rue Nationale
Rue de la Hémonière
Rue de la Motte Beaudoin
Rue du Moulin à Vent
Rue de Blois
Rue de la Mardelle
Rue de Blois
Rue du Gibet
Rue des Quatre Piliers
Rue du stade
Avenue de la Gare
Rue des Plantes
Rue Paul Boncour
Rue de la Gigotière
N76 vers Tours
Rue de St Lazare
Rond Point St Lazare
Route de Selles
Rond point Bœuf C.
Rue Paul Boncour
Rue de Tours
Rue de la Cendrésie
Avenue de la Gare
N76
Rue des Sanitas
Cahier des Clauses Techniques Particulières
Travaux d’Éclairage Public
Puissance
mesurée
et luminaires
3,10 kVA
18 luminaires
8,7 kVA
42 luminaires
4,9 kVA
26 luminaires
4,13 kVA
23 luminaires
3,7 kVA
15 luminaires
11,8 kVA
63 luminaires
13,4 kVA
50 luminaires
Page 23
Plan des rues et armoires
concernées
Ci-dessous figure le plan des rues qui seront concernées par la variation de
puissance (surlignées). Ces rues sont raccordées à 7 armoires distinctes, citées
précédemment.
Les points noirs et numéros symbolisent les sept armoires de commande.
Date : 24/04/2015
Cahier des Clauses Techniques Particulières
Travaux d’Éclairage Public
Page 24
8.PIÈCE JOINTE N°2 : PÉRIMÈTRE 2
NOYERS SUR CHER - Pièce N°2
Armoires de commande concernées par une remise aux normes et la mise en place d'une
horloge astronomique.
Remplacement de tous les luminaires de type Boule sur le périmètre suivant :
N° matricule
compteur EDF
N° repère
armoire EP
Localisation de
l'armoire EP
602
N°8
POSTE RUE DES
ALOUETTES
446
N°9
POSTE DP PRES
FONDU
450
N°10
POSTE LES
MALABRIS
Rues desservies
Rue des Alouettes
Rue des Passereaux
Rue des Pinsons
Rue des Hirondelles
Impasse des Linottes
Rue des Alouettes
Avenue du Chant des Oiseaux
Rue des Loriots
Avenue du Chant des Oiseaux
Rue des Mésanges
Rue des Fauvettes
Rue de la Cité
Place des Chardonnerets
Rue des Verdiers
Nombre de
luminaires à
remplacer
27 luminaires
20 luminaires
21 luminaires
Certains luminaires sont de type routier, et équipés de lampe SHP. Cela concerne les axes principaux du
quartier des MALABRIS. Ces luminaires ne font pas partis des luminaires prioritaires à remplacer.
Seuls les luminaires disposés sur les voies surlignées en jaune seront rénovées.
Les luminaires disposés sur les voies surlignées en orange restent en lampe SHP :
Date : 24/04/2015
Cahier des Clauses Techniques Particulières
Travaux d’Éclairage Public
Page 25
9.PIÈCE JOINTE N°3 : ANALYSE SÉCURITAIRE
Date : 24/04/2015
Cahier des Clauses Techniques Particulières
Travaux d’Éclairage Public
Page 26
Date : 24/04/2015
Cahier des Clauses Techniques Particulières
Travaux d’Éclairage Public
Page 27
Date : 24/04/2015
Cahier des Clauses Techniques Particulières
Travaux d’Éclairage Public
Page 28
Date : 24/04/2015
Cahier des Clauses Techniques Particulières
Travaux d’Éclairage Public
Page 29
Date : 24/04/2015
Cahier des Clauses Techniques Particulières
Travaux d’Éclairage Public
Page 30
Date : 24/04/2015
Cahier des Clauses Techniques Particulières
Travaux d’Éclairage Public
Page 31
Date : 24/04/2015
Cahier des Clauses Techniques Particulières
Travaux d’Éclairage Public
Page 32
Téléchargement
Explore flashcards