Cadrans de Turquie et de Tunisie

publicité
Cadrans de Turquie et de Tunisie
Table des matières
I
LE CALENDRIER RELIGIEUX MUSULMAN ...........................................................................2
1) HISTORIQUE .......................................................................................................................................... 2
2) L’ANNEE ................................................................................................................................................ 2
3) LES 12 MOIS ET LES FETES RELIGIEUSES ................................................................................................. 2
II
LES DIFFERENTS SYSTEMES HORAIRES ...............................................................................5
1) 1 GENERALITES ...................................................................................................................................... 5
2) LEVERS ET COUCHERS DU SOLEIL DANS CHAQUE SYSTEME .................................................................... 6
III
LES 5 PILIERS DE L’ISLAM......................................................................................................7
1) LA PROFESSION DE FOI .......................................................................................................................... 7
2) LES 5 PRIERES QUOTIDIENNES............................................................................................................... 7
3) L’AUMONE PURIFICATRICE .................................................................................................................... 8
4) LE JEUNE ............................................................................................................................................... 8
5) LE PELERINAGE ..................................................................................................................................... 8
IV
V
LE DEBUT ET LA FIN DU RAMADAN...................................................................................9
LE CADRAN SOLAIRE DE LA MOSQUEE DE KAIROUAN .................................................. 11
1) TRACE DES LIGNES BABYLONIQUES ET ITALIQUES (VOIR ANNEXES) .................................................... 11
2) FIGURE DONNANT LES DIMENSIONS REELLES ...................................................................................... 11
VI
CADRANS DE TURQUIE ........................................................................................................ 12
1) INTRODUCTION .................................................................................................................................... 12
2) LISTE DES CADRANS D’ISTAMBUL .......................................................................................................... 12
3) AUTRES CADRANS DE TURQUIE............................................................................................................. 13
4) DETERMINATION DE LA DECLINAISON DES MURS DES CADRANS .......................................................... 13
VII
TROIS CADRANS D’ISTAMBUL ............................................................................................ 14
1) LE CADRAN DE LA MOSQUEE DE SÜLEYMANIE (SOLIMAN) .................................................................... 14
2) LE CADRAN DE « YENI CAMII » ............................................................................................................. 14
3) LE CADRAN HORIZONTAL DE LA COUR DU TOPKAPI.............................................................................. 14
VIII
QUELQUES VERSETS DU CORAN ....................................................................................... 14
1
1
Chapitre
Le calendrier religieux musulman
I.S.F.M. de Kairouan: ABDELLATI ben Mohammed, SADDEM Khaled (traduction des textes et des propos)
I.U.F.M. de Lyon: EYRAUD Charles-Henri
I Historique
Né vers 570 après J.C. dans l’aristocratie Mecquoise, Muhammed, orphelin de père puis de mère à 6 ans, est élevé
par une nourrice au désert. Adopté par son grand-père puis par son oncle, marié à une riche veuve, Khadîdja, il a
lors d’une retraite pieuse au désert vers 610 la vision d’un être immense qui lui ordonne « Lis » (iqra’). Cette
vision se renouvelle et Muhammed commence à rapporter ses révélations, le Coran, et à prêcher l’islâm, la
“soumission à Allah”. Jugé indésirable par les notables locaux il fuit La Mecque le vendredi 16 juillet 622 à la
faveur de l’obscurité (Nouvelle Lune le 14 juillet 622 à 5h00). Le début de l’ère musulmane, 1er Moharram de l’an
1 de l’Hégire est fixé ce 16 juillet 622. Il arrive à l’oasis de Yathrib distante de 400 km le 24 septembre 622 et
cette ville prit le nom de Médine (Madinat al Nabî = la cité du prophète).
Après sa mort, le 8 juin 632, deux courants se créèrent les sunnites (85%) et chiites (13% surtout en Irak, Iran,
Liban, Pakistan). En un siècle l’islam s’étendra vers le Nord (Caucase), l’Est (Indus) et l’Ouest (Espagne et
France). Le soufisme représente une branche mystique de l’Islam.
II L’année
Les mois débutent le lendemain de la Nouvelle Lune. Ils ont 29 ou 30 jours. Le véritable début du mois dépend
de la vision physique que l’on aura de la lune. L’aperçu du nouveau croissant n’est en général possible qu’un jour
après sa manifestation astronomique. De nos jours les calculs astronomiques ont remplacé l’observation de visu
sauf pour l’annonce du Ramadan (9ième mois) et du Dhu-all Hajja, mois du pèlerinage (12ième mois)
L’année normale comprend 354 jours.
Or 12 “lunaisons moyennes” - 354 = 12*29,5306 -354 = 0,3672 j. L’année de 354j est donc trop courte. Mais
30*0,3672 = 11 jours. On rajoute 11 jours en 30 ans, en créant des années abondantes de 355 j les années
numérotées: 2, 5, 7, 10, 13, 16, 18, 21, 24, 26, 29 (le 12ième mois de l’année comprend 29 ou 30 jours)
L’année 1411 débutant le 24 juillet 1990 est une année n°1, l’année 1422 débutant le 26 mars 2001 une année
n°12 ; elles ont 354 jours.
Origine de l’ère: 1er Moharram de l’An 1 de l’Hégire = vendredi 16 juillet 622
Sens spirituel: “Hidjira” signifie quitter c’est à dire que l’hégire représente un départ de la cité de l’idôlatrie
(comme Abraham quitte la terre de ses pères), une rupture avec les liens de parenté et d’association pour fonder
une communauté humaine fondée sur une même foi.
Début du jour au coucher du bord supérieur du soleil apparent
Jour de repos et de prière communautaire à la mosquée le vendredi, le 5ème jour
III Les 12 mois et les fêtes religieuses
1) Moharram (30 jours)
le 1er: Nouvel An: commémore l’arrivée de Muhammed à Médine
le 10 (pour les chîites): ‘Achûrâ: Fête de deuil commémorant la mort de Hossein, petit-fils de Muhammed et fils
de leur fondateur Ali, lors d’une bataille en l’an 61 de l’Hégire
le 10 (pour les sunnites): jour de jeûne instauré par Muhammed en continuation du jeûne juif du 10 Tishri. On
commémore aussi le jour où Moïse fut délivré par Allah de l’emprise de Pharaon (passage de la Mer Rouge)
2) Safar (29 jours)
3) Rabi’-al-Awwal (30 jours)
le 12: Leïlat mobarekali (Nuit bénie) Mawlid al-Nâbi (« Mouloud »): anniversaire de la naissance du Prophète
2
4) Rabi’-al-Thani (29 jours)
5) Djoumada-l-Awwal (30 jours)
6) Djoumada-l-Thani (29 jours)
7) Radjab (30 jours)
le 15 : Leïlat-al-Ghaïbah (Nuit du mystère) : anniversaire de la conception du prophète
le 27: jour commémorant le voyage nocturne de Muhammed de La Mecque à Jérusalem du 27 Radjab de l’année
620 (selon la tradition), peu avant son envoi en mission prophétique
8) Cha’ban (29 jours)
Nuit du 14 au 15: révélation à Muhammed de prier vers La Mecque et non plus vers Jérusalem
9) Ramadan: (30 jours)
Muhammed, âgé d’environ 40 ans, reçoit ses premières révélations du Coran (qur’an = lecture)le 27: Laylat alQadr (Nuit du Destin): anniversaire du 22 décembre 609 où l’archange Gabriel apparu à Muhammed qui reçut
ses premières révélations ; elles suivirent pendant 23 ans.
10) Chawwal (29 jours)
le 1er Aïd-al-Fitr: Fête de rupture du jeûne, ou « Aïd-al-Saghîr » (Petite Fête)
11) Dou-al-Qu’da (30 jours)
12) Dhu-all-Hajja: mois du pèlerinage (29 ou 30 jours)
le 10: Aïd-al-Adha: Fête du sacrifice, ou « Aïd-al-Kabir » (Grande Fête) : anniversaire du sacrifice d’Abraham
Dans la tradition coranique Abraham épargne Ismaël sur le Mont Marwah près de La Mecque (Sourate II, 124136 et XXXVII, 100-112). C’est la fête de la fin du pèlerinage et la plus grande fête de l’année.
Dans la tradition juive et chrétienne Abraham épargne Isaac sur le Mont Moria près de Jérusalem (Genèse 22-2
et II Chroniques 3-1)
Cycle Durée
1er
10
12
1er
1er
10
Année
Moharram
Moharram
Rabi
Ramadan
Chawwâl Dhu-all-Hajja de 30 (jours)
de l’
ans
Hégire
Aïd-al-Fitr
1
16 juillet 622
Mouloud
Aïd-al-Adha 1
354
…
…
…
…
…
…
…
…
…
…
…
…
…
…
…
…
…
…
1411
24 juill. 1990
3 août
3 oct.
17 mars 1991 16 avril
24 juin 1991
1
354
…
…
…
…
…
…
…
…
…
1419
28 avril 1998
8 mai
8 juillet
20 déc. 1998
19 janv.
29 mars 1999 09
354
1420
17 avril 1999
27 juin
9 déc. 1999
8 janv.
17 mars 2000 10
355
1421
6 avril 2000
16 juin
28 nov. 2000 28 déc.
7 mars 2001
11
354
1422
26 mars 2001
5 juin
17 nov. 2001 17 déc.
25 fév. 2002
12
354
1423
15 mars 2002
25 mai
6 nov. 2002
6 déc.
13 fév. 2003
13
355
1424
5 mars 2003
15 mai
27 oct. 2003
26 nov.
3 fév. 2004
14
354
1425
22 fév. 2004
3 mai
15 oct. 2004
14 nov.
22 janv. 2005 15
354
1426
10 fév. 2005
22 avril
4 oct. 2005
3 nov.
11 janv. 2006 16
355
1427
31 janv. 2006
12 avril
24 sept 2006
24 oct.
1er janv. 2007 17
354
1428
20 janv. 2007
1 avril
13 sept 2007
13 oct.
21 déc. 2007
18
355
1429
10 janv. 2008
21 mars
2 sept 2008
2 oct.
10 déc. 2008
19
354
1430
29 déc. 2008
10 mars
22 août 2009 21 sept.
29 nov. 2009
20
354
1431
18 déc. 2009
27 février 11 août 2010 10 sept.
18 nov. 2010
21
355
1432
8 déc. 2010
17 février 1er août 2011 31 août
8 nov. 2011
22
354
1433
27 nov. 2011
6 février
20 juil. 2012
19 août
27 oct. 2012
23
354
1434
15 nov. 2012
25 janvier 9 juil. 2013
8 août
16 oct. 2013
24
355
1435
5 nov. 2013
15 janvier 29 juin 2014
29 juil.
6 oct. 2014
25
354
1436
25 oct. 2014
4 janvier
18 juin 2015
18 juil.
25 sept. 2015 26
355
1437
15 oct. 2015
25 déc.
7 juin 2016
7 juil.
14 sept. 2016 27
354
1438
3 oct. 2016
13 déc.
27 mai 2017
26 juin
3 sept. 2017
28
354
1439
22 sept. 2017
2 déc.
16 mai 2018
15 juin
23 août 2018
29
355
1440
12 sept. 2018
22 nov.
6 mai 2019
5 juin
13 août 2019
30
354
er
1441
1 sept. 2019
1
354
3
IV Les jours de la semaine
1) Youm el Ahad (le jour un) dimanche
2) Youm el Thani (le jour deux) lundi
3) Youm el - Thâleth (le jour trois) mardi
4) Youm el Arbaa (le jour quatre) mercredi
5) Youm el Thamis (le jour cinq) jeudi
6) Youm el l- Djouma (le jour du rassemblement) vendredi
7) Youm el -Effabt (le jour sept) samedi
4
2
Chapitre
Les différents systèmes horaires
I Généralités
1) Heures inégales
Depuis l'Antiquité et jusqu'au 14ième siècle, le jour d'une part, la nuit d'autre part étaient divisés en 12 parties
comptées du Lever au Coucher et du Coucher au lever du Soleil. Ces heures variaient suivant le jour de l'année et
étaient appelées "heures temporaires" "heures antiques", "heures inégales", "heures juives", "heures bibliques.
Ainsi les événements de l’Évangile sont numérotés en heures bibliques à partir du lever du soleil. La diffusion
des horloges mécaniques au 15ième et 16ième siècle les fit disparaître.
2) Heures égales
 HEURES BABYLONIQUES
À Babylone les heures étaient comptées à partir du lever du soleil. Les Hébreux utilisaient également cette
numérotation. Ce système s’est conservé très longtemps en Grèce et aux Baléares.
Le monastère de Iviron, au Mont Athos, pendant longtemps centre spirituel des moines de Géorgie, suit encore
ce système chaldéen. On parle alors d'heures babyloniques ou bohémiennes (car l'Empereur d'Allemagne Charles
IV (1316-1378) introduisit ce décompte horaire en Hongrie et Bohême en 1360 et qu'il y subsista jusque vers
1650).
Les heures Turques (utilisées dans les tables ou les cadrans solaires ottomans) sont dérivées de ce système en
comptant 12 au Lever du Soleil.
 HEURES ITALIQUES
À Byzance puis en en Italie au Moyen Age on comptait les heures à partir du Coucher du Soleil, plus exactement
avec l'Angélus ½ heure après le Coucher du Soleil (on parle alors d'"heures italiennes". Dans ce système les
heures de jour sont notées 23h (1h avant le coucher), 22h (2h avant le coucher), ….
Les horloges des monastères du Mont Athos (sauf Iviron) sont en l’an 2000, régulièrement remises à 0h pour le
coucher du soleil. “Les souvenirs d’Italie” de Goethe mentionnent aussi ces heures appelées maintenant «heures
italiques»
Les musulmans pieux utilisent aussi parfois ce système et mettent leur montre à zéro au coucher du soleil.
 HEURES DE NUREMBERG
Le système des heures de Nuremberg est un système mixte d'heures égales utilisant le Lever et le Coucher du
soleil comme origines: on comptait 12 heures à partir du Lever et 12h à patir du Coucher
 RÉSUMÉ POUR LES CADRANS SOLAIRES
Les heures babyloniques divisent le jour en 24 heures égales dont la première débute au lever du soleil.
Les heures italiques divisent le jour en 24 heures égales dont la première débute au coucher du soleil.
Les heures astronomiques divisent le jour en 24 heures égales dont la première débute à midi solaire.
Sur les cadrans solaires musulmans, lorsque l’extrémité du gnomon l’ombre atteint la ligne babylonique X heures,
le soleil s’est levé X heures auparavant, lorsqu’elle atteint la ligne italique Y heures, le soleil va se coucher dans
24-Y heures, lorsqu’elle atteint la ligne astronomique H, il s’est écoulé H heures depuis midi
5
II Levers et couchers du soleil dans chaque système
Heures italiques: coucher du soleil à 24h
Heures babyloniques: lever du soleil à 0h00
Heures temporaires (de durée variable): Lever à 0h00, coucher à 12h
6
3
Chapitre
Les 5 piliers de l’Islam
I La profession de Foi
”La ilaha illa-Allah Muhammed Rasoul’Allah”
“Il n’y a pas de dieu si ce n’est le Dieu, et Muhammed est son envoyé »
Sourate VII, v 157: “Croyez en Dieu et en son envoyé, le prophète...Suivez-le et vous serez dans le droit
chemin.”
II Les 5 prières quotidiennes
Les 5 prières quotidiennes (Salat signifie “observer un culte”, “bénir”)
1.
2.
Salat al Fajr: le matin entre l’aube franche (fajr: h = -18°) et le lever du bord supérieur du soleil
Salat al Dhor
commençant soit à midi solaire (+ 2mn) soit lorsque l’ombre du gnomon est égale à la longueur de son ombre à
midi solaire plus 0,25 fois sa hauteur (en Andalousie et au Maghreb)
et finissant lorsque l’ombre du gnomon est égale à la longueur de son ombre à midi plus sa hauteur (1er Asr)
Début du Dhor
DDhor
Début du Asr
DAsr = 1’Asr
H
H
g
n
o
m
o
n
g
n
o
m
o
n
g
hmidi
B
ombre à
midi
g
hmidi
B
M g /4
ombre à
midi
M
g
3. Salat al ‘Asr, l’après midi, commençant à la fin du Dhor (1er Asr) et finissant soit au coucher du soleil soit lorsque l’ombre du
gnomon est égale à la longueur de l’ombre à midi solaire plus 2 fois sa hauteur (2’Asr)
4. Salat al Maghrib: le soir après le coucher du bord supérieur du soleil apparent
5. Salat al Icha’ Prière du crépuscule, à la disparition des lueurs crépusculaires rouges (h=-12° sous l’horizon)ou blanches (h=-18°
sous l’horizon)
Les 5 prières doivent donc se faire dans les 5 intervalles indiqués ci-dessous
Salat al
Fajr
aube
f ranche
Salat al
Dhor
lev er du
soleil
Ddhor
Midi
7
Salat al
‘Asr
DAsr
Salat al
Maghrib
coucher du
soleil
Salat al
Icha’
crépuscule
Pour la ville de Lyon, on lit de droite à gauche, en heure légale en France
FAJR : aube ; ici 1h30 avant le lever mais en principe horaire calculé avec le soleil à -18° sous l’horizon
CHOROUQ : lever du soleil
DHOR : midi solaire ; le soleil se trouve au sud et culmine
ASAR : l’ombre du gnomon est égale à la longueur de son ombre à midi plus sa hauteur (1er Asr)
MAGHREB : coucher du soleil
ICHA : crépuscule ; ici 1h30 après le coucher mais en principe …
III L’aumône purificatrice
Zakat : impôt annuel ordonné par Dieu pour purifier les richesses et le cœur des riches (portion précise des
revenus annuels) pour secourir les pauvres: l’homme n’est que le dépositaire des biens d’ici bas.
IV Le jeûne
çaoum = “privation”:
Pendant le mois de Ramadan (le 9ème de l’année), de l’aube franche au coucher du soleil. Le fil noir et le fil blanc
de l’aurore, annonçant le début du jeûne ne sont pas à prendre au sens littéral, mais plutôt à interpréter comme
une métaphore coranique rendant compte d’une observation astronomique. En observant à l’est le matin on voit
d’abord une première lueur, ”la fausse aube”, suivie tout de suite d’un retour vers l’obscurité (qui correspond au
fil noir), et l’on voit après “la franche aube” (qui correspond au fil blanc) annonçant le début du jeûne.
V Le pèlerinage
Hajj “se diriger vers” ou “effort pour dominer quelque chose”. “Le pèlerinage vers les lieux saints est un devoir
religieux qui incombe à tout musulman qui en a les moyens. Le prophète lui-même a accompli ce devoir de son
vivant pour se donner en exemple. C’est un devoir que tout musulman accomplit pour Allah et non pour son
prophète”
Hadith: “Ne sanglez vos montures que pour aller à trois mosquées: la mosquée sacrée (La Mecque), Mosquée de
l’Envoyé de Dieu (Médine) et celle de Jérusalem”.
La Mecque: lieu de naissance du prophète, séjour d’Adam après la chute, lieu des visites d’Abraham à Ismaël
Médine: ville du ministère et lieu du tombeau du prophète
Jérusalem: Le Coran (Sourate 17) rapporte le voyage nocturne “al-isra” de Muhammed de “la mosquée proche”
(La Mecque) jusqu’à “la mosquée très éloignée” (Mosquée al-Aqsâ de Jérusalem) où Allah lui donne les
recommandations que devra suivre son peuple. La tradition coranique s’empara rapidement de ce texte pour en
faire des interprétations multiples et l’enrichir de détails tirés des cultures où s’implantait l’islam. Le poète
mystique Turc Mi Haydar rapporte que Muhammed, guidé par l’ange Djibril (Gabriel), entreprend ce voyage sur
un coursier fabuleux “al-bouraq” vers Jérusalem. Là il commence le “mi’raj” (ascension céleste) à travers les sept
cieux où il est accueilli par Adam, Noé, Abraham, Moïse, David, Salomon et Jésus.
8
4
Chapitre
Le début et la fin du ramadan
Le jeûne de Ramadan commence au matin suivant l’apparition du croissant, de la Nouvelle Lune, ayant
été vu avec certitude par des témoins dignes de foi, ou de toute manière, dès que le mois précédent, c’est à dire
Cha’ban, a compté 30 jours.
Le jeûne de Ramadan se termine lorsque le croissant de la Nouvelle Lune du mois suivant, Chawwal, a été vu
avec certitude, ou de toute manière dès que le mois de Ramadan a compté 30 jours
Az
horizon
h
a
Exemple de conf iguration
le soir suiv ant la N.L.
On comprend que la visibilité du croissant dépende des variables h (“angle de dépression du soleil sous
l’horizon”), a (“arc de visibilité”), Az (écart d’azimut Lune-Soleil) et aussi de la distance Terre-Lune (changement
du diamètre apparent de la lune).
g
// céleste
Écliptique Équateur céleste
O
U
E
S
T
Az
a
H
h
Exemple de
configuration
L’astronome Tariq (vers 770 après J.C.), s’inspirant des astronomes indiens, fixe simplement une règle sur le
temps séparant les deux couchers (t > 48mn) c’est à dire sur l’arc de parallèle céleste H (H>12°)
L’astronome Habash (vers 840 après J.C.) propose une condition sur la hauteur h (h>10°)
L’astronome Thabit (vers 900 après J.C.) développe des critères géométriques plus complexes liant les 4 variables
h, Az, a et la distance Terre – Lune.
Vers 1900 l’astronome Fotheringham s’inspirant de ses prédécesseurs propose la règle h >12° - 0,008° * Az2
9
Les figures ci-dessous permettent de comprendre que la visibilité du croissant (pour une même Nouvelle Lune)
est aussi variable en fonction du lieu d’observation suivant
1) La longitude: Le coucher du soleil n’a pas lieu à la même heure et la lune se décale de 13°/jour
Éclip.
Éclip.
Écél.
Écél.
Taiwan, longitude=120° O
Coucher du soleil: h T.U.
Îles Canaries, longitude=20° E
Coucher du soleil: h + 9 heures T.U.
La lune s’est décalée de 5° / soleil
2) La latitude: L’inclinaison des plans de référence change par rapport à l’horizon
Écél.
Éclip.
Éclip.
Ouest
Îles Canaries, le 21 mars
Écél.
Ouest
Pôle Nord, le 21 mars
Les calculs astronomiques peuvent prévoir aujourd’hui dans 95% des cas si le croissant sera visible ou invisible;
mais cette visibilité reste encore incertaine dans 5% des cas en fonction de la température de l’air au sol
(réfractant plus ou moins la lumière) au moment du coucher du soleil. C’est donc toujours, aujourd’hui aussi, la
visibilité réelle qui est prise en compte. En pratique, en raison des conditions météorologiques, chaque région
musulmane décrète le début et la fin du jeûne de 1 à 3 jours après le jour de l’instant de la Nouvelle Lune (on
adopte parfois le choix de la capitale). En France une décision de principe a été prise par les autorités religieuses
musulmanes le 26 mars 1990, de fixer l’horaire sur l’horaire du premier pays musulman ayant vu le nouveau
croissant .
10
5
Chapitre
Le cadran solaire de la mosquée de
Kairouan
I Tracé des lignes babyloniques et italiques (Voir Annexes)
1) Tracé des lignes babyloniques Db (pour Hb=1h, 2h, 3h, 4h, 5h, 6h)
La ligne babylonique Db(H) (Hb, nombre d’heures écoulées depuis le lever du soleil) s’obtient en faisant tourner
le plan horizontal (plan de lever du soleil) autour du style polaire de l’angle Hb: c’est l’intersection de deux plans
donc une droite
Cette droite va couper la droite équinoxiale sur la ligne horaire 6+ Hb
Le principe de tracé d’un deuxième point sur la droite 6h—18h est donné par l’Annexe « Tracé »
2) Tracé des droites italiques Di (pour Hi=18h, 19h, 20h, 21h, 22h, 23h)
Par symétrie des droites babyloniques 6h, 5h, 4h, 3h, 2h, 1h par rapport au méridien
3) Pour tracer les autres droites
PRINCIPE : Les droites italiques Di et babyloniques Db se coupent suivant des droites horaires “classiques”.
Par exemple pour tracer la droite Di(15h), cherchons le point d’intersection de Di(15h) avec Db(3h) ; le jour où
l’ombre passe par ce point, la nuit dure 15h - 3h = 12h (c’est l’équinoxe), le lever du soleil a eu lieu à 6h: il est
maintenant 6h + 3h = 9h ; le point d’intersection cherché se trouve sur la droite horaire « classique » H=9h.
Cherchons le point d’intersection de Di(15h) avec Db(2h) ; ce jour la nuit dure 15h - 2h = 13h, le jour dure
11h, le lever du soleil a lieu à 5h30 avant midi soit 6h30: il est 6h30 + 2h = 8h30 ....
II Figure donnant les dimensions réelles
Sur le cadran de Kairouan les gnomons en fer se sont émoussés après 160 ans d’exposition au vent et à
l’humidité. Ils ne mesurent plus les longueurs données par les références horizontales (le cadranier avait prévu
une restauration ...) mais seulement g=3,7cm et G= 8,5cm
16cm
22cm
g=4,5cm
G=9cm
11
6
Chapitre
Cadrans de Turquie
I Introduction
Les Arabes reprirent la tradition gréco-latine des « horloges solaires » placées sur des surfaces verticales ou
horizontales, permettant de lire l’heure temporaire à l’aide de l’ombre d’une aiguille portée sur des graduations.
Les premiers cadrans solaires musulmans furent construits dès 800 après J.C. en Andalousie, au Maghreb, en
Égypte, à Bagdad et à Damas.
Le plus ancien cadran musulman, que l’on ait retrouvé, date de l’an 1000 et se trouve pour un fragment au musée
de Cordoue. C’est un cadran horizontal ayant en plus des lignes temporaires (comme les cadrans gréco-romains),
l’heure de la prière de l’Asr.
Le cadran horizontal construit en 1371 pour la mosquée de Damas représente un aboutissement de la
gnomonique arabe : il comprend les lignes italiques et babyloniques ainsi que les différentes lignes des heures de
prière. C’est un des premiers à utiliser le principe du gnomon polaire permettant la lecture des heures
astronomiques sur des droites (voir aussi cadran horizontal du Topkapi et de Kairouan beaucoup plus récents)
Les astronomes de Damas avaient dès les années 1300 préparé des tables des prières pour les grandes villes de
l’Islam. Celles-ci furent recalculées pour les villes de Turquie par les astronomes ottomans à partir de 1400. Le
premier cadran solaire d’Istambul fut construit dans la cour de l’Université en 1473 (878 de l’Hégire) et de
nombreux autres lui succédèrent.
Les cadrans les plus répandus sont verticaux et placés sur les murs sud-ouest des mosquées. L’ombre d’un
premier gnomon horizontal est repérée sur les droites italiques et babyloniques. Parfois les lignes horaires
astronomiques sont portées permettant une lecture à l’aide d’un style polaire dont le gnomon horizontal
constitue la jambe d’appui. Les lignes diurnes (hyperboles des solstices, droite des équinoxes …) souvent tracées
ne sont pas repérées par une date puisque car ces évènements n’ont pas lieu à date fixe dans le calendrier
musulman qui dérive de 11 jours par rapport à l’année solaire.
Un deuxième gnomon horizontal donnant uniquement les heures du Dhor, du 1’Asr et du 2’Asr se trouve
parfois à côté (voir cadran de la mosquée de Süleymanié)
II Liste des cadrans d’Istambul
1
Mosquée Sultan Sélim
1
Mosquée Bayézid
3 dont l’un signé Osman 1155 (1742)
Mosquée Fatih
1 de Ali Kouchdji 878 (1473)
Mosquée Edirnékapisi
1
Mosquée YéniDjami
3 de Rivan dont l’un portait des inscriptions arabes1082 (1671)
Mosquée Sultan Ahmet
4 dont l’un de Hiseyin Chami
Mosquée Süleymanié (Soliman) 1 de Hafiz Abdurrahman 1186 (1772)
Mosquée Hekimoglou Alipacha et sa bibliothèque : sur la base du minaret de la mosquée, de Ismail Halifé zadé
1177 (1763)
Mosquée de Laleli
1 de Muvakkit Ismail 1193 (1779)
Mosquée de Sainte-Sophie :
2 dont l’un est ancien
Médressé de Bayézit :
2 récents et horizontaux
Sérail de Topkapi :
3 dont un horizontal
Mosquée Ahmetpacha, Topkapi 1 de Hekimbachi Gevrek zadé Hasan efendi, 1207 (1792-93)
Ecole Tahsin efendi, Ankara Caddesi 1
Place du Tunnel, Ankara Caddesi 1 portant l’inscription latine « Sine Sole Sileo »
1
Liste établie par Suheyl Unver, première date dans l’ère de l’Hégire, date suivante dans l’ère chrétienne
12
Mosquée AtikValidé Djami, Usküdar
2
Mosquée YéniDjami, Usküdar
1
Mosquée Mihrimah Soultan, Usküdar
1
Mosquée EskiDjami, Eyoup Soultan
1
Mosquée Kurkdjubachi, Chehremini
1 vers 917 (1511)
Mosquée Beylerbey
3 dont 2 horizontaux, un daté de 1192 (1778)
Cour de l’hôpital Zeynep Kiamil :
1
Académie des Beaux-Arts
1 du peintre Ahmet Ziya bey, professeur de cette Académie (1931)
Dans la cour de la Direction de l’Hôpital des Aliénés de Bakirkeuy : 1
Mosquée de Chehzadé
1
III Autres cadrans de Turquie
Musée de Brousse : 1 probablement de l’époque romaine
Musée de Pergame : 1 aux caractères illisibles de l’époque romaine
Musée d’Ephèse : 1 de 1m de diamètre, signes en caractères grecs
Mosquée de Koniah : à l’extérieur de l’autel de la Mosquée HadjiHasanDjami (KadiMürsel) de l’orfèvre Hassan
812 (1409)
Dans la Cour se trouvant en face de l’Hôtel de Ville de Koniah : 1 a été déplacé
Base du minaret de la Mosquée Cheyhülislam d’Erzuroum
Mosquée de Sélimiyé à côté du minaret de droite, au milieu, Andrinople
Boulevard Alupacha à Kütahya : 1 datant de 1212 de l’Hégire (1797)
IV Détermination de la déclinaison des murs des cadrans
Sur un mur de déclinaison M (par rapport au sud)
Angle  des droites horaires (H angle horaire du soleil)
tan =cos/(cosM * cotanH + sinM * sin)
Angle ss de la sous-stylaire avec la ligne de midi
tanss = sinM * cotan
Angle éq de la droite des équinoxes
éq = tan-1 (sinM / tan) d’où M = sin-1 (tan * tanéq )
L’angle de la droite équinoxiale du plan de la Mosquée Süleymanié fourni par Suheyl Unver (éq =37°
environ) permet de donner la déclinaison du mur de la mosquée: 39°O et Sous-stylaire inclinée de ss = 37°
L’angle lu pour la droite équinoxiale sur la photo de R. Rohr (elle n’est pas de face …) de Yeni Camii (éq =
37°environ) permet de donner une déclinaison du mur approchée: 39°Ouest …
La qibla (Direction de La Mecque) figure parfois sur les cadrans du monde musulman
La Mecque
Istambul
Jérusalem
Latitude
21°29’
41°01’
35°10’
Longitude
39°45’ E
28°58’ E
31°47 E
Qibla
28°
23°
13
7
Chapitre
Quelques
Trois cadrans
versets
d’Istambul
du Coran
I Le cadran de la mosquée de Süleymanié (Soliman)
1) Le cadran de gauche
Le style polaire n’est plus présent mais on peut voir sur les photographies le point de convergence des lignes
horaires astronomiques. Celles-ci sont réduites à de petits segments sur la barre horizontale : de 12 h (midi solaire
vrai) à 20 h le soir.
Le réseau de courbes comprend
Les droites italiques graduées de 5h à 12h (= coucher du soleil du système italique ottoman)
les droites babyloniques de 6h (=lever du soleil +6h) à 14h (=lever du soleil +14h)
les lignes diurnes : hyperbole en haut pour le 21 décembre, en bas pour le 21 juin et droite des équinoxes : ces
dates ne sont pas indiquées puisqu’elles ne correspondent pas à un jour donné du calendrier musulman lunaire.
La ligne horizontale italique des 12h est plus haute que la pointe du gnomon : il devait être droit et horizontal et
il a été tordu. Pourquoi ? (Pourriez-vous m’écrire si vous avez des renseignements à ce sujet).
2) Le cadran de droite
Son gnomon horizontal (il a été également tordu) montre les instants du début et de fin de la prière de l’Asr
(lignes du haut surlignées 1’Asr et 2’Asr) ainsi que le fractionnement en huit intervalles de la prière du Dhor
II Le cadran de « Yeni Camii »
Placé sur le mur sud-ouest de la mosquée près du pont de Galata (camii signifie mosquée en langue turque)
Le cadre de droite correspond certainement à la dédicace en usage sur ces cadrans.
Les « bulles » situées au-dessus du cadran et pointant sur les hyperboles diurnes devaient contenir des symboles
représentant les signes du zodiaque.
On distingue comme pour le cadran de la mosquée Süleymanié un réseau de lignes : ici les droites italiques et les
lignes diurnes, se croisent avec les droites horaires normales qui convergent vers la base du style polaire.
La ligne de l’Asr dépasse curieusement la ligne diurne du solstice d’été.
III Le cadran horizontal de la cour du Topkapi
Ce cadran est placé dans la cour de l’ancien sérail (palais du sultan)
On remarque entre les deux hyperboles les courbes italiques et babyloniques relatives au gnomon vertical.
Les segments du pourtour correspondent aux heures normales indiquées par l’ombre du fil polaire tendu (l’heure
est elle-même partagée en intervalles de 20mn puis de 4mn).
Le trou sur le méridien entre le gnomon et la base du fil laisse penser que dans un premier temps ce cadran
comportait un deuxième gnomon et que comme pour le cadran de Kairouan on lisait l’heure sur le pourtour en
prolongeant par la pensée l’extrémité de l’ombre du gnomon Nord avec la base du gnomon Sud. Il faudrait
vérifier sur place que l’inclinaison de ce style fictif est bien d’environ 40° correspondant à la latitude d’Istambul.
Les dimensions prises sur la photo semblent valider cette hypothèse
“La traduction est toujours une interprétation superficielle du texte saint qui suppose plusieurs niveaux
d’interprétation. Les couches profondes ne sont ouvertes qu’à l’homme de grande ouverture de cœur”
Le stimulant religieux a favorisé l’observation astronomique et les quatre piliers qui suivent la profession de foi
relient le fidèle au réel. Ainsi
La prière l’amène à être attentif au mouvement du soleil
Le jeûne du mois de ramadan l’amène à être attentif au mouvement du soleil et à celui de la lune
Le pèlerinage l’amène à observer la lune pour repérer l’avènement de “Dhu all Hajja”
14
L’aumône se reporte à l’année lunaire et l’amène à connaître la périodicité lunaire
Sourate I: Al Fâtihat (“L’ouvrante”) Au nom de Dieu clément et miséricordieux**
1.
Louange à Dieu, maître de l’univers,
2.
Le clément, le miséricordieux,
3.
Souverain au jour de la rétribution,
4.
C’est toi que nous adorons, c’est toi dont nous implorons le secours,
5.
Dirige-nous dans le sentier droit,
6.
Dans le sentier de ceux que tu as comblés de tes bienfaits,
7.
Non pas de ceux qui ont encouru ta colère ni de ceux qui s’égarent. Amen
** “En arabe, bismillehi’rrahmani’rrahim. Cette invocation se lit en tête de toutes les sourates du Coran, la
sourate IX seule exceptée. Le mot rahman est appliqué à Dieu comme embrassant dans sa miséricorde tous les
êtres sans distinction aucune; rahim, veut dire miséricordieux, dans un sens restreint, envers les bons, les fidèles,
ceux qui méritent sa grâce.”
Sourate II:
V 172: La vertu ne consiste point en ce que vous tourniez vos visages du côté du levant ou du couchant;
vertueux sont ceux qui croient en Dieu et au jour dernier, aux anges au livre et aux prophètes; qui donnent pour
l’amour de Dieu des secours à leurs proches et aux orphelins, aux pauvres et aux voyageurs, et à ceux qui
demandent, qui rachètent les captifs, qui observent la prière, qui font l’aumône, remplissent les engagements
qu’ils contractent, se montrent patients dans l’adversité, dans les temps durs et dans les temps de violences.
Ceux-là sont sincères et craignent le Seigneur.
V. 181: Le mois de Ramadan dans laquelle le Coran est descendu d’en haut pour servir de direction aux hommes,
pour leur en donner une explication claire, et de distinction entre le bien et le mal, est le temps destiné à
l’abstinence. Quiconque aura aperçu cette lune, se disposera aussitôt à jeûner. Celui qui sera malade ou en voyage
jeûnera dans la suite un nombre de jours égal. Dieu cherche votre aise et non votre gêne. Il veut seulement que
vous accomplissiez le nombre voulu, et que vous le glorifiiez de ce qu’il vous dirige dans la droite voie; il veut
que vous soyez reconnaissants.
V. 183: Il vous est permis de manger et de boire jusqu’au moment où vous pourrez distinguer le fil blanc d’un fil
noir. À partir de ce moment, observez strictement le jeûne jusqu’à la nuit.
V. 192: Faites le pèlerinage à La Mecque, en l’honneur de Dieu ....dans les mois indiqués.
V. 269: Ô croyants! Faites l’aumône des meilleures choses que vous avez acquises ...; Ceux qui feront l’aumône
en recevront la récompense de Dieu.
Sourate X Vers 5 à 6
C’est lui qui a donné le soleil pour la clarté et la lune pour la lumière, qui a déterminé les phases de celle-ci afin
que vous connaissiez le nombre des années et leur comput. Dieu n’a pas crée tout cela en vain, mais dans un but
sérieux: il explique ses signes à ceux qui comprennent.
Et certes dans l’alternance du jour et de la nuit et dans tout ce que Dieu a crée, il y a des signes d’avertissement
pour ceux qui craignent.
Sourate CXIII: L’aube du jour Au nom de Dieu clément et miséricordieux
1.
Dis: Je cherche un abri auprès de Dieu dès l’aube du jour,
2.
Contre la méchanceté des êtres qu’il a créés,
3.
Contre le malheur de la nuit ténébreuse quand elle nous surprend,
4.
Contre la méchanceté des sorcières qui soufflent sur les nœuds,
5.
Contre le malheur de l’envieux qui nous porte envie.
Le Coran : traduction et commentaires, A. de Kasimirski, Éditions de la Fontaine au Roy
15
Documents connexes
Téléchargement
Explore flashcards