Double discours à la CNIL

publicité
BULLETIN DE REINFORMATION DU MERCREDI 9 FEVRIER 2011
(Extraits)
Grands sujets
L'embryon humain deviendra-t-il un objet de laboratoire ?
Hier après-midi, l'Assemblée nationale a ouvert le débat public sur la révision
des lois bioéthiques. Le vote du projet est prévu le 15 février.
Quels sont les enjeux de ce projet de loi ?
Il y a deux enjeux majeurs : la recherche sur l’embryon et le dépistage prénatal
des enfants trisomiques. Les articles du projet de loi relatifs à la recherche sur
l’embryon marquent une rupture importante avec la loi de 2004. Le texte
fragilise l’interdit de recherche sur l’embryon. Il remplace notamment
l’exigence de « progrès thérapeutiques » par des « progrès médicaux ». Cela
permettra d'ouvrir la recherche aux besoins de l’industrie pharmaceutique.
Concernant la généralisation du dépistage prénatal, le constat s’agissant de la
trisomie 21 est alarmant : 92 % des fœtus atteints de trisomie 21 sont dépistés et
96 % d’entre eux sont éliminés. Ce fait illustre dramatiquement l’état de la
mentalité eugéniste de nos contemporains.
Qui s'oppose à l'influence des intérêts pharmaceutiques ?
La Fondation Jérôme Lejeune, spécialisée dans la recherche sur la trisomie 21,
appelle les députés à être courageux. L'alliance pour les droits de la vie a mis en
ligne une pétition demandant le respect de l'embryon humain (www.adv.org).
Les évêques se mobilisent : Mgr Aillet a déclaré lundi que "Le respect dû à
l’embryon humain est un principe non négociable, en faveur duquel les chrétiens
et tous les hommes de bonne volonté doivent se mobiliser et demeurer
vigilants". Le cardinal Ricard a précisé que la recherche scientifique n'autorise
pas la commercialisation du corps humain. L'acteur Michael Lonsdale a
également pris position contre la destruction des embryons.
Les députés de la majorité vont-ils suivre l'avis du gouvernement ?
Hier, 35 députés de la majorité et non inscrits ont publié une tribune dans
laquelle ils posent quatre exigences pour que leur vote soit acquis. Ils s'opposent
à la systématisation du diagnostic prénatal afin d'empêcher la France de sombrer
dans l'eugénisme. Ils refusent la production d’embryons surnuméraires, ce que
font déjà l’Italie et l’Allemagne. Ils demandent que l’embryon ne devienne pas
un matériau de laboratoire servant des intérêts économiques et financiers. Enfin,
ils souhaitent que la loi ne donne pas une délégation excessive de pouvoir à
l’agence de biomédecine, pour éviter l'émergence d'une technocratie d’experts.
Les débats vont durer une semaine à l'Assemblée.
En Egypte, manifestations et islamistes en embuscade
Pour Pascal Boniface directeur de l'Institut de relations internationales et
stratégiques (IRIS), les inquiétudes manifestées à propos des manifestants
égyptiens ne sont que l’expression de craintes mal fondées inspirées par un Etat
d’Israël qui ne serait pas plus démocratique que ses voisins.
Les manifestations continuent a rassembler des foules en Egypte et des
négociations sont menées pour permettre une participation des Frères
musulmans au gouvernement de l’Egypte. Les manifestants demandent aussi
une sévère épuration du pouvoir et l’apparition d’hommes nouveaux.
Quelle est la mentalité des opposants égyptiens ?
Les médias indiquent qu’ils auraient été émus en masse par le témoignage de
Wael Ghonim, blogueur emprisonné pendant un temps. Des vidéos les montrent
aussi crier « ya kuffara » en voyant un car de police écraser des manifestants, ce
qui veut dire qu’ils leur reprochent d’être plutôt athées qu’inhumains. Un
sondage montre que 84 % des Egyptiens sont pour la peine de mort envers ceux
qui quittent l’islam.
Et quel est le point de vue des coptes ?
Pour Denis Bauchard, conseiller pour le Moyen-Orient à l’IFRI : « Si les Frères
musulmans prenaient le pouvoir en Égypte, le sort des coptes serait bien pire ».
Le professeur copte Ashraf Sadek témoigne dans Famille chrétienne des ravages
de la propagande historique islamiste, Elle est encouragée depuis longtemps par
le gouvernement qui se dit laïc. Elle peut expliquer le saccage du musée
d’égyptologie du Caire.
Le docteur Adel Ghali médecin des chiffonniers chrétiens du Caire est formel.
Les Frères musulmans et les mosquées encouragent discrètement le mouvement.
Il rappelle aussi que les prisons ont été attaquées et ouvertes, laissant échapper
des chefs islamistes et des tueurs de chrétiens.
Y a-t-il des risques de contagion régionale ?
L’axe radical et anti sunnite ne se laisse pas influencer. Le Hezbollah libanais,
qui méprise la démocratie dans ses terres, se félicite d’une révolte populaire en
Egypte. L’Iran et la Syrie continuent pour leur part à tuer leurs opposants. Le
premier poursuit ses pendaisons publiques. En Syrie, l’opposant Omar Amiralay
est mort de deux manières différentes selon les média officiels.
Une chroniqueuse du Daily Mail menacée de mort
Une chroniqueuse du Daily Mail de Londres, la libertarienne juive Melanie
Phillips a révélé qu'elle avait reçu des menaces de mort par courriels, Twitter et
le biais des médias traditionnels après avoir critiqué le fait que des textes et
documents défendant l'homosexualité seraient ajoutés dans tous les programmes
scolaires britanniques. Melanie Phillips précise dans le Daily Mail cette semaine
qu'elle s'attendait après avoir publié sa chronique opposée à cette imposition de
textes tendancieux en faveur de l'homosexualité à une réaction « qui démontrait
la véracité de mes propos ». « La réponse a, toutefois, dépassé mes attentes. J'ai
été soumis un torrent de haine et d'incitation à la violence » que ce soit par
l'entremise de courriels, de l'Internet ou des médias traditionnels."
« Si le lobby gay avait voulu démontrer que j'ai raison, il n'aurait pas pu faire un
meilleur boulot. »
Phillips avait affirmé dans son article que les homosexualistes tentent désormais
d'étouffer son opposition publique à leurs buts politiques. La réaction suscitée
par cette affirmation révélerait, selon elle, « l'esprit foncièrement totalitaire » qui
sous-tend l'ordre du jour homosexualiste. « En effet, le fait que ceux qui m'ont
insultée et menacée sont incapables de se rendre compte qu'ils déversent euxmêmes des flots de haine, d'intolérance et qu'ils incitent à la violence alors qu'ils
en accusent les autres serait hilarant si ces menaces n'étaient pas si terrifiantes. »
Brèves françaises
Vers une alliance de la droite nationale à Nice
Après s'être allié avec les Identitaires, l'ancien maire de Nice, Jacques Peyrat,
candidat dans le 14e canton, a rencontré Marine Le Pen et Steve Briois pour
conclure un accord. C'est ce que révèle Minute de ce jour. L'objectif est
d'arracher le canton à la gauche, tout en barrant la route à l'UMP, représentée par
la femme de Christian Estrosi.
Le pacs, un contrat d'union individualiste en progression
Un million de personnes étaient pacsées en France métropolitaine au 1er janvier
2010. Le pacs a d'abord été utilisé par les homosexuels qui représentaient 42 %
des pacsés en 2000. Beaucoup de ces pactes ont ensuite été dissous et les
homosexuels ne représentent plus que 6% des pacsés. En 2010, 195.000 pacs ont
été conclus pour 249.000 mariages. La moitié des pacsés vivent sans enfant, soit
trois fois plus que les mariés. Et quand ils en ont, ils se limitent majoritairement
à un seul enfant contre le double pour les mariés. Ce sous-mariage, qui permet la
répudiation, est finalement le triomphe de l'individualisme. Il n'est en rien un
gage de stabilité pour la société et ne participe pas au bien commun.
Plus de 10 % de musulmans en France en 2030
Selon une étude américaine, la proportion de musulmans est à la hausse dans le
monde. En France, elle pourrait dépasser 10 % en 2030. Estimés actuellement à
près de cinq millions, les musulmans passeraient ainsi à près de sept millions. La
communauté musulmane française confirmerait ainsi sa première place parmi
les pays européens.
Désinformation sur le bébé-médicament
Présenté comme une prouesse médicale, le bébé médicament n’est que le fruit
d’une technique doublement eugénique et inutile. Le bébé-médicament nécessite
un double tri d’embryons. D’abord, il faut éliminer les embryons porteurs de
l’affection dont souffre le grand frère ou la grande sœur à soigner. Ensuite, dans
le stock d’embryons sains, un 2e tri est effectué qui permet de ne garder que des
embryons compatibles pour la greffe envisagée. C'est-à-dire que l’on admet
explicitement de supprimer des embryons sains qui n’ont pas la chance d’être
compatibles pour une greffe. Pour obtenir un embryon qui corresponde au
« cahier des charges », on a évalué qu’il faut trier et éliminer 100 embryons
« non compatibles ». Cette technique est inutile grâce au développement des
banques de sang de cordon. Il est possible de rechercher parmi les greffons de
sang de cordon celui qui permettra de traiter la pathologie considérée.
Face à la bioéthique des savants fous, l’arme du rire
Monsieur et madame Pfizer ont un fils. Il s’appelle Mehdi Cament.
L’enfant médicament demande à sa maman s’il peut aller jouer avec son grand
frère. Dans un dessin trouvé sur e-deo sa jolie maman lui répond que cela ne
serait pas très prudent. On peut encore avoir besoin de lui. Il doit rester dans le
frigo.
Le blog fromageplus recommande pour sa part de garder un compartiment
« projet parental » dans votre congélateur. Je cite : « Si le désir vous habite, …
expliquez à vos mouflets que là, dans ce tiroir, entre la poêlée campagnarde de
chez Picard et les Croustibats, il y a plein de petits frères et de petites sœurs
potentiels qui n’attendent qu’une implantation intra-utérine pour devenir grands.
En revanche, si vous n’y portez aucun désir, considérez-les comme de simples
amas de cellules inutiles et dégivrez le frigo ».
Double discours à la CNIL
Le président de la commission nationale informatique et liberté, Alex Türk, a
reçu une mention spéciale des « Big broters awards » (le palmarès du grand
frère). Il endosse les habits du défenseur tout terrain de la vie privée et des
libertés et vote en même temps les lois Hadopi et Llopsi. Il se défend en disant
qu’il a obtenu des avancées. La CNIL a le droit de contrôler les caméras de
vidéosurveillance. Il reconnaît aussi qu’il n’a pas les moyens matériels de le
rendre effectif.
Combien faut-il payer pour avoir le droit de parler de la neutralité du Net ?
Il fallait donner 10.000 euros pour accéder aux rencontres parlementaires sur
l’économie numérique consacrée à la neutralité des réseaux. Seuls ceux qui ont
intérêt à ce qu’Internet favorise les gros éditeurs de contenus ont pu y aller.
Maljournalisme climatique
Le site Pensée unique pour les scientifiques dénonce la presse française. Elle a
affirmé que l’année 2010 aurait été la plus chaude de l’histoire récente. Oubliant
de dire que les satellites contredisent cette version et que quatre organismes
climatiques sur cinq disent le contraire.
Brèves internationales
Deux églises incendiées en Indonésie
Un groupe de musulmans en Indonésie a incendié hier deux églises et pillé une
troisième lors d'affrontements avec la police, en réclamant la peine de mort pour
un chrétien condamné pour blasphème de l'islam.
Au Liban, l'ancien président refuse de négocier avec le
Hezbollah
L'ancien président libanais, le chrétien Amine Gemayel (le frère de l'ancien
président assassiné), a indiqué que son parti, les Kataeb, ne participerait pas au
nouveau cabinet du Liban. Il a accusé le Hezbollah, soutenu par l'Iran, de
chercher à faire main basse sur le gouvernement.
54 % d'étrangers à Bahreïn
Ce petit état du Golfe a plus de 1,2 million d'habitants. Sa population est
majoritairement de religion chiite. La dynastie régnante est sunnite. Dans ce
royaume, l'opposition chiite s'exprime sans détour. Elle accuse « le pouvoir de
naturaliser des étrangers pour modifier la répartition confessionnelle de la
population locale. » En somme quand le peuple ne pense pas comme il faut, le
gouvernement change le peuple.
Bangladesh : l'Eglise catholique condamne l'usage du droit
traditionnel musulman
Une adolescente musulmane victime de viol a été condamnée par des
responsables religieux musulmans. C'est par un décret religieux, que la victime a
subi 100 coups de fouet en public pour « participation au crime ». Elle en est
morte. L'Eglise catholique a condamné fermement cette mort par flagellation.
Un prêtre catholique, avocat à la Cour suprême du Bangladesh, explique cette
réaction : « Les gens doivent être avertis que les lois qui sont en vigueur dans le
pays n'autorisent pas les punitions infligées selon les lois de la charia ».
Obama : projections pour 2012
Selon un sondage Rasmussen réalisé en janvier, Obama perdrait les élections
2012 contre Mitt Romney (44 % contre 42 %). Il ferait jeu égal à 43 % avec
Mike Huckabee. Contre Newt Gingrich, Obama l’emporterait (47 % contre
39 %). Contre Ron Paul aussi (44 % contre 35 %). Il battrait également Sarah
Palin (49 % contre 38 %).
Pour les analystes, si l'indice de satisfaction d'Obama (65 % le jour de sa prise
de fonction, moins de 50 % d’août 2009 à janvier 2011, un peu plus de 50 %
début février) dépasse les 50 %, il aura de fortes chances d'être réélu.
Le chiffre du jour
280.000
Pour 14 000 naissance par fécondation in vitro chaque année, 280.000 embryons
sont utilisés et, pour la plupart, détruits. En moyenne, il faut 19 embryons et,
donc, sacrifier 18 embryons pour obtenir une procréation médicalement assistée.
Le privilégié du jour
Olivier Marleix, fils d’un ancien secrétaire d’état, maire d’Anet, vice-président
du conseil général d’Eure et Loire et conseiller de Sarkozy, a pu poursuivre sa
route sans être verbalisé. Il venait pourtant de dépasser la vitesse autorisée de
39 km heure et risquait de perdre quatre points de permis.
Hortefeux parlait pourtant, il y a peu de tolérance zéro.
La bonne nouvelle du jour
Nous fêtons aujourd'hui Sainte Appoline. Elle vécut à Alexandrie au IIIe siècle.
En 248, les païens s'en prenaient aux chrétiens. Un jour, Appoline fut arrêtée ;
les bourreaux la lapidèrent et lui cassèrent les mâchoires. Elle finit brûlée vive.
Sainte Apolline a toujours été regardée comme secourable contre le mal de
dents.
Autre bonne nouvelle du jour
Histoire du christianisme magazine s’affiche sur internet. Cette revue vient de
créer une page facebook. Son N°53 parle de saint Martin et de Ligugé, des
espagnols qui ont pris la défense des indiens contre les conquistadors et de
l’impératrice Eugénie.
Téléchargement
Explore flashcards