Presages_mort_Cesar

publicité
PRESAGE 1 :
Equorum greges, [quos in trajiciendo Rubiconi flumini consacraverat ac vagos et sine custode
demiserat], comperit pertinacissime pabulo abstinere ubertimque flere.
En gras, le verbe principal. Soulignés, les verbes à l’infinitif et leur sujet, complété par une
relative entre crochets :
César apprit que les troupeaux de chevaux, [qu’il avait consacrés en franchissant
le fleuve Rubicon et qu’il avait laissé vagabonder sans garde] s’abstenaient très
obstinément de manger et pleuraient abondamment.
PRESAGE 2 :
Haruspex Spurinna monuit, caveret periculum, [quod non ultra Martias Idus proferretur].
L’haruspice Spurinna l’avertit de se méfier d’un danger [qui ne serait pas reporté
après les Ides de Mars]
PRESAGE 3 :
Avem regaliolum /cum laureo ramulo/ Pompeianae curiae/ se inferentem volucres varii
generis ex proximo nemore persecutae ibidem discerpsunt.
En gras, le sujet, son complément et son épithète, le verbe principal. Soulignés, le COD et son
épithète.
Des oiseaux de différentes espèces, venant d’un bois voisin, poursuivaient un
roitelet qui volait vers la Curie de Pompée avec une branche de laurier ; ils le
mirent en pièces.
PRESAGE 4 :
Ea nocte, [cui inluxit dies caedis], et ipse sibi visus est per quietem interdum supra nubes
volitare, alias cum Jove dextram jungere (voir présage 1 pour la légende).
La nuit [qui précéda le jour de l’assassinat], César se vit lui-même dans son
sommeil tantôt voler au-dessus des nuages, tantôt serrer la main droite de
Jupiter.
PRESAGE 5 :
Calpurnia uxor imaginata est conlabi fastidigium domus maritumque in gremio suo
confodi ; ac subito cubiculi fores sponte patuerunt.
Son épouse Calpurnia rêva que le toit de la maison s’écroulait et que son mari
était percé de coups dans ses bras ; et soudain, les portes de la chambre
s’ouvrirent d’elles-mêmes.
Téléchargement