Module_2_Atelier_2_Dictee

publicité
Module 2 Atelier 2 : LA DICTEE
Epreuve : notée sur 5 : - 0.25/ faute d’orthographe ; - 0.5/ faute de grammaire et conjugaison.
Les pièges classiques d’une dictée sont :





les fautes d’accord.
l’orthographe des mots (surtout des verbes) se terminant par le son (é).
les consonnes doubles.
les mots inconnus ou peu souvent rencontrés.
les oublis.
Comment les éviter : Méthode
Etape 1 : pendant la dictée.
 Se concentrer dès la première lecture : on écrit mieux un texte dont on a compris le
sens général.
 Suivre le rythme : tout retard provoque la panique, et multiplie les risques de fautes.
 Mettre un point d’interrogation à côté du mot que vous ne savez pas orthographier
 Espacez votre écriture pour pouvoir corriger ensuite plus proprement et pour ajouter
les mots oubliés.
Etape 2 : pendant la relecture du texte dicté.
 Ajoutez les mots oubliés.
 Corrigez tout de suite les fautes évidentes repérées.
 Soulignez au crayon les mots sur lesquels vous hésitez encore.
Etape 3 : au moment de la relecture personnelle.
 Vérifiez les accords, en reliant par exemple mentalement chaque verbe à son sujet,
en cherchant les COD pour l’accord des participes passés avec l’auxiliaire avoir.
 Vérifiez l’orthographe des mots en (é). Exemple : trouvé peut être remplacé par un
verbe du troisième groupe, donc c’est un infinitif en -ER.
 Prenez une décision sur les dernières difficultés. Pour l’orthographe d’usage, essayez
de trouver des mots de la même famille.
 Gommez les points d’interrogation et les marques au crayon.
Comp. L 5 / Maitriser la structure, le sens et l’orthographe des mots. N / D / C / E
Corrigez les fautes de cette dictée.
Cette dicter comporte trop de faute. Une relecture atantive permettrait de les corrigés.
Malleureusement vous n’êtes pas concentrer. Il est nécessaire de faire un plus grand efort.
Si vous aviez eu à écrire le mot antropologue, ou le mot mysentrope, je pourrais comprendre
vos hésitation léjitimes. Mais il n’en ait rien ! Votre étourderie n’a d’égal que votre mauvaise
volonté ! Avec un peut de méthode, vous pouriez réussir et comblé ainsi vos lacunes. Vos notes
dans la matière serait s’en nulle doute meilleur. Alors, ses dicters que vous avez toujours tant
redouté n’auront plus aucuns secrets pour vous.
Comp. L 4 : Maitriser le fonctionnement du verbe et son orthographe. N / D / C / E
Conjuguez les formes verbales entre parenthèses au temps demandé.
C'est vous qui (gagner, passé composé de l'indicatif) le tournoi de hand-ball.
Il a rencontré Camille et Amélie qui (faire, imparfait de l'indicatif) leurs achats en ville.
C'est encore moi qui (essuyer, passé composé de l'indicatif) la vaisselle.
Ils ne nous (avertir, passé composé de l'indicatif) pas.
Mathilde avait six ans la dernière fois que nous (se rencontrer, passé composé de
l'indicatif).
Tu lui (emprunter, plus-que-parfait de l'indicatif) des DVD. Les lui (rendre, passé composé
de l'indicatif)-tu ?
Parmi tous les pays que je (visiter, passé composé de l'indicatif), ce sont les îles Maldives
que je (préférer, passé composé de l'indicatif).
Comp. L 2 : Connaître les différences entre l’oral et l’écrit. N / D / C / E
Choisissez la forme verbale qui convient.
La tante de Sébastien (fut/fût) stupéfaite qu'il (est réussi/ait réussi) ce concours.
Alors que je me (promenai /promenais), je (vie / vis) un magnifique spectacle.
Nous (fûmes/fumes) ravis de son invitation. Qu'il (ait pensé/ai pensé) à nous, nous a
touchés.
Le médecin (fut/fût) choqué que l'enfant ne (mangea/mangeât) pas à sa faim. II lui
(donna/donnât) les premiers soins.
II (a fallut / a fallu) qu'il (est / ait) du courage pour plonger dans cette rivière glacée.
J'avais promis que je (viendrai/viendrais) vous rendre visite au printemps.
Comp. L 3 : Maitriser la forme des mots en lien avec la syntaxe. N / D / C / E
Recopiez ce texte et choisissez l’orthographe qui convient.
En (ce /se) moment, les moulins (situaient /situés /situées) sur les chutes de l'Indre
donnaient une (voix /voie) à cette vallée frémissante, les peupliers se balançaient en
(riant/riants), pas un nuage au ciel, les oiseaux chantaient, (tout /tous) y était (mélodi
/mélodie /méllodie). Ne me (demandez /demander) pas pourquoi j'aime la Touraine. Je ne
l'aime (ni /n'y) comme (on /ont) aime son berceau, ni comme on aime une oasis dans le désert
; je l'aime comme un artiste aime l’art, je l'aime moins que je vous aime, mais dans la
Touraine, peut-être ne (vivrai-je /vivrais-je) plus. (Sans /S'en /Sang) savoir pourquoi, mes
yeux revenaient au point blanc, à la femme qui brillait dans ce vaste jardin. Je descendis,
(l'âme /ame) (ému /émue), au (fond /font) de cette corbeille, et (vis /vit) bientôt un village
que la poésie qui surabondait en moi me (fit /fît) (trouver /trouvée) sans pareil.
D'après Honoré de Balzac, Le Lys dans la vallée, 1835.
Téléchargement
Explore flashcards