Scid2_resume_2012021.. - Recherche Clinique Paris Centre

publicité
RESUME
Titre de la
Protocole n°2 de thérapie génique du déficit immunitaire combiné sévère lié à l’X (DISC-
recherche
X1) à l’aide d’un vecteur rétroviral sécurisé- DICS 2
Code recherche
Code projet : P 071204
Investigateurs
principaux
responsable
scientifique .
et
Objectif primaire
Pr. Marina CAVAZZANA-CALVO et Pr. Alain FISCHER (investigateurs principaux)
Pr . Salima HACEIN-BEY-ABINA (responsable scientifique)
Réinitier un protocole clinique efficace et sécurisé de thérapie génique ex vivo pour traiter
les patients atteints de DICS-X1 sans donneur familial HLA géno-identique ou sans
donneur identique non apparenté (moelle osseuse et sang du cordon) disponible dans un
délai en adéquation avec les conditions cliniques du malade au moment du diagnostic (de
l’ordre de 6 semaines):
Etude de la toxicité : tolérance et incidence des effets indésirables graves
Objectifs
secondaires
Type d’étude
- Evaluer la correction à long terme du déficit immunitaire permettant un développement
normal de ces enfants
- Evaluation des sites d’intégration
Etude monocentrique de phase I / II
Critères d’inclusion
Critères d’éligibilité
-
Enfant de sexe masculin diagnostiqué au cours de la première année de vie
-
Diagnostic immunologique confirmé par biologie moléculaire de DICS-X1.
-
Absence de donneur HLA génoidentique ou phénoidentique non apparenté (10/10
antigènes trouvés dans les 6 semaines suivant le début de la recherche. Ce délai
peut être raccourci si la probabilité de trouver un donneur est faible ou si la
situation clinique (gravité) l’exige.
-
Présence d’une infection sévère : pneumopathie et/ou diarrhée chronique, ou
infection par virus du groupe herpès ou parainfluenzae de type 3 ou adénovirus, ou
infection disséminée par le BCG, ou présence d’une diarrhée grave et d’une
compromission sévère de l’état général avec dénutrition.
-
ou echec d’une greffe de moelle osseuse HLA haplo-identique dans les 10 ans
suivant la greffe.
-
Dans tous les cas :

Absence d’antécédents familiaux de cancer pendant l’enfance.

Absence d’anomalie cytogénétique (caryotype médullaire) et de détection
de réarrangements principaux associés aux leucémies aiguës de l’enfant.

Consentement éclairé signé des parents
Critères de non inclusion
Version 2 du 26/11/2010
-
Forme atypique avec T autologues > 500/ml3
-
Infection par HIV 1 ou 2 ou HTLV1
-
Allogreffe de CSH effectuée (hors situation d’échec)
-
Existence d’un donneur HLA géno-identique ou phéno-identique non apparenté
-
Absence d’infections sévères chez un enfant avec un état général conservé
-
Antécédent familial de cancer pendant l’enfance
-
Détection d’une anomalie cytogénétique et/ou réarrangement associé aux
leucémies aiguës de l’enfant
-
Non affiliation à un régime de sécurité social (bénéficiaire ou ayant droit)
Nombre de sujets
5 patients
Durée de la
Durée de participation de chaque personne :
recherche
2 ans (temps d’évaluation optimale de la reconstitution immunologique) et suivi ultérieur
de chaque patient (évaluation de l’éventuelle toxicité et de la reconstitution immunologique
au long cours).
Durée totale prévisionnelle de la recherche :
La durée totale de l’étude est de 42 mois : 18 mois d’inclusion et 24 mois de suivi (+
surveillance ultérieure des patients au long court chaque 6 mois).
Méthodologie
Etude monocentrique, non randomisé de phase I / II
Critères
Critère d’évaluation principal
d’évaluation
- clinique à court terme : reconstitution immunologique permettant la disparition des
complications infectieuses présentes au traitement.
- immunologique à court terme : correction du déficit immunitaire T, NK et B (production
d’anticorps).
- clinique à long terme : absence d’évènements en relation avec un déficit immunitaire T et
B.
- immunologique à long terme : stabilité de la correction du déficit immunitaire
- sécurité à long terme : absence de survenue de prolifération lymphocytaire (ou
myeloïdes) clonale consécutive à la transactivation d’un prooncogène
Critères d’évaluation secondaires :
- efficacité de transduction des cellules CD34.
- évaluation des sites d’intégration rétroviraux dans le génome des cellules transduites
(lymphocytes T et autres leucocytes sanguins).
- absence d’expression de protooncogènes activés par le provirus intégré.
Version 2 du 26/11/2010
Téléchargement
Explore flashcards