Le moniteur de ski enseigne le ski et parfois les autres sports de

publicité
Le moniteur de ski enseigne le
ski et parfois les autres sports de
glisse à toutes les catégories de
skieurs,
des
débutants
aux
champions de clubs. La plupart des moniteurs
exercent une seconde activité, sportive ou non.
Il vaut mieux
diversifier
ses
compétences pour exercer une activité toute l’année.
On peut par exemple passer un brevet d’Etat
d’éducateur sportif en escalade, sports de montagne
ou
vélo
tout
terrain.
Avec
une
formation
complémentaire, on peut aussi devenir entraîneur de
compétition, conseiller technique ou directeur d’école
de ski.
Durant la saison d’hiver,
4
ou
5
mois
au
maximum, un moniteur
de ski peut gagner entre 9 000 et 19 000 € selon le
nombre de cours qu’il dispense et la notoriété de la
station où il travaille. S’il est salarié d’un organisme
de vacances ou de tourisme, il est payé autour de
1300 € par mois.
Skieurs alpins
débutants ou
confirmés,
snowboardeurs.. : le moniteur doit s’adapter à toutes
sortes de public et de pratiques. Il choisit les pistes
et organise ses cours en fonction du nombre de ses
élèves, de leur niveau et de leurs attentes.
Excellent skieur, il connaît les dangers de la
montagne et maîtrise parfaitement les règles de
conduite. Mais la technique de suffit pas. Le moniteur
de ski est avant tout un pédagogue : savoir
expliquer, décomposer un mouvement, corriger celui
de l’élève, élaborer une progression individualisée,
adapter son enseignement selon qu’il donne des
cours collectifs ou particuliers…
En dehors de ses heures d’enseignement, le moniteur
peut également encadrer promenades et randonnées
à raquettes en moyenne montagne.
L’immense majorité des moniteurs de ski ont un
statut de travailleur indépendant. Les autres sont
salariés d’organisations de tourisme tels que l’UCPA
ou le Club Méditerranée. Il s’agit, bien sûr, d’un
métier
saisonnier, qui s’exerce de 3 à 5 mois par an et subit
les à-coups des vacances scolaires. C’est la raison
pour laquelle la majorité des moniteurs ont une autre
activité
professionnelle.
L’été
beaucoup
sont
accompagnateurs de moyenne montagne, moniteurs
de ski nautique, surveillants de baignade ou
animateurs d’activités physiques. D’autres travaillent
dans l’hôtellerie, le bâtiment ou l’agriculture. Il
existe aussi des moniteurs de ski qui enseignent à
titre bénévole. Ils doivent être titulaires d’un brevet
délivré par la Fédération française de ski.
PIOU-PIOU
Premières glissades attestées par le directeur de l'ESF.
OURSON
1. Evolution "serpentée" en virages chasse-neige,matérialisée
par 4 à 5 piquets.
2. Parcours facile
3. Trace directe initiale face à la pente terminée par un virage
chasse-neige.
FLOCON
1. Enchaînement de 7 à 8 virages chasse neige avec retour des
skis parallèles sur un parcours matérialisé adapté.
2. Trace directe élémentaire en travers de la pente sur une
trajectoire plus ou moins rectiligne.
3. Test d'équilibre en glissement face à la pente (par petits
sauts, d'un pied sur l'autre, petite bosse.) sur pente faible.
1ère ÉTOILE
1. Sur pente moyenne, enchaînement de virages élémentaires
dérapés
2. Traversée skis parallèles (maintien de l'angle de prise de
carres)..
3. Pas tournants sur une pente faible
2ème ÉTOILE
1. Enchaînement d'une dizaine de virages élémentaires affinés,
sur pente moyenne.
2. Dérapage en biais de base.
3. Pas de patineur de base.
3ème ÉTOILE
1. Enchaînement d'une dizaine de virages de base imposés par
10 à 12 piquets, sur pente moyenne.
2. Feston simple de base, sur pente moyenne.
3. Trace directe perfectionnée en recherche de vitesse,
terminée par un dérapage frein, le tout sur pente moyenne.
ÉTOILE DE BRONZE
1. Parcours non chronométré évalué sur les capacités en
virages de base affinés , avec 2 changements de rythme sur
pente variée
2.Godille de base.
3. Passage de bosse avec léger décollage sur piste ou terrain
aménagé
ÉTOILE D'OR
1. Petit slalom type géant, chronométré.
2. Enchaînement technique réalisé en virages
perfectionnés sur terrains variés.
et
godilles
LA FLECHE : SLALOM GEANT
25 à 35 portes et une dénivelée de 200 à 250 m.
LE CHAMOIS DE FRANCE : SLALOM
30 à 40 portes et une dénivelée de 120 à 200 m.
LA FUSEE : DESCENTE
15 à 20 portes et de dénivelée de 200 à 300 m.
LE SAUT : SAUT A SKIS
Saut à skis sur un tremplin
LE RECORD : VITESSE DE POINTE
Descente chronométrée sur une longueur de 300 à 500 m et une dénivelée de
150 à 250 m. Vitesse appréciée sur 10 ou 100 m
Exposé réalisé à partir de sites internet et de nos connaissances par :
Théo L., Milan M., Alexandre K., Lucas K. et Matthieu M.
Téléchargement
Explore flashcards