Une nouvelle salle de radiologie adaptée aux patients obèses

advertisement
LeProgrès.fr
10 mai 2015
Une nouvelle salle de radiologie adaptée aux patients obèses
Saint-Étienne. À la Clinique mutualiste, la nouvelle salle de radiologie accepte les personnes de
forte corpulence et émet moins de rayons X. Elle est surtout dédiée à la chirurgie digestive et
urologique.
Cette machine est équipée d’une technologie améliorant la qualité d’image tout en limitant la dose d’irradiation
délivrée au patient. Photo Yves Flammin
Une nouvelle salle de radiologie a été aménagée à la Clinique chirurgicale mutualiste de la place
Bellevue à Saint-Étienne.
Comme tous les appareils de radio neufs, l’équipement de cette salle émet beaucoup moins de rayons
X. C’est donc une sécurité pour les patients soumis à la dose de radiation.
Mais, surtout, cette machine a été choisie pour son ergonomie. Elle est particulièrement adaptée aux
patients obèses. Elle peut accueillir des hommes, ou des femmes, pesant jusqu’à 200 kg.
La table descend très très bas, ce qui facilite aussi la manipulation des personnes handicapées ou
âgées.
Évidemment, l’image est numérique et il n’y a plus de manipulation de cassettes. Les clichés arrivent en
direct sur l’écran d’ordinateur. L’appareil peut, en outre, réaliser des petites vidéos, ce qui est très
intéressant pour que le chirurgien observe lui aussi l’avancée du produit de contraste.
Quant au patient, il dispose également d’un écran qui lui est dédié afin de voir la même chose que le
manipulateur ou le radiologue.
Merci de ne pas diffuser ce PDF. Reproduction réalisée avec l'autorisation du CFC.
Un écran en plus pour le patient
Il participe ainsi pleinement à cet examen et peut poser des questions sur les images qu’il observe. Les
personnes stressées par les examens médicaux peuvent trouver du réconfort à cet échange.
Cette salle est complètement polyvalente et s’ajoute ainsi aux trois autres salles de radio, au scanner et
à l’IRM, plus les échographes.
Toutefois, compte tenu de ses particularités, cet appareil de radiologie va être plus spécifiquement dédié
au digestif et à l’urologie. Il s’agit de spécialités où les chirurgiens ont besoin d’obtenir des images avant
et après l’intervention. Évidemment, la chirurgie de l’obésité entre dans ce créneau.
Le Dr Pierre Chahine, radiologue dans cette clinique, ne cache pas que l’appareil est un gain
appréciable en termes de qualité d’image et de prise en charge.
Yvette Granger
Merci de ne pas diffuser ce PDF. Reproduction réalisée avec l'autorisation du CFC.
Téléchargement