accumulation d`animaux » en anglais), le syndrome de Noé est une

advertisement
Le syndrome de Noé
Par AFELP • 2 juin 2014 à 17:00 • Un commentaire
Les associations de protection animale sont parfois contactées pour gérer des situations d’urgence et sauver des dizaines d’animaux
confinés dans un appartement, devenu insalubre pour leurs adoptants. Accumulés tels des objets de collection, la situation dégénère
jusqu’à devenir insupportable pour le voisinage ou la famille proche, qui finissent souvent par prévenir les services sociaux. Ce
phénomène est liée à un trouble psychique, appelé le syndrome de Noé.
Nommé aussi Animal hoarding (« accumulation d’animaux » en anglais), le syndrome de Noé est une maladie mentale qui consiste à posséder
plus d’animaux que l’on ne peut en héberger, nourrir et soigner correctement. Cette incapacité est reniée par les personnes en question : les
malades sont vraiment attachés à leurs animaux et n’envisagent pas de s’en séparer. Le plus souvent ils ne veulent pas admettre qu’ils les font
souffrir. Cette maladie atteint plus particulièrement des femmes, d’autant plus quand elles sont âgées de plus de 60 ans et vivent seules.
Des conséquences pour l’entourage
Conséquences



Dégradation de l’habitat
Animaux difficilement adoptables car malades, mal nourris, mal ou pas socialisés, en manque d’affection
Négligence de l’entretien du foyer, de l’hygiène, des relations avec les autres
Niveau mental



TOC – Trouble Obsessionnel Compulsif (accumuler pour en sauver le plus possible)
Perte du sens de la réalité
Troubles de l’attachement (amour inconditionnel pour les animaux, anthropomorphisme, enfants de substitution)
Traitement : 100 % récidive SANS accompagnement



Limiter la possession d’animaux (identifiés et stérilisés) à 1 ou 2
Visites à l’improviste par officier probation
Obligation d’une aide psychosociale
Ce genre de situation met les associations de protection animale en grande difficulté, car les capacités d’accueil sont souvent faibles. Les
associations doivent gérer d’une dizaine à une centaine d’animaux (chats, chiens, lapins, oiseaux…) du jour au lendemain, sans qu’aucune
structure ne soit mise à leur disposition. Le suivi psychologique des personnes est souvent négligé et la situation a le temps d’empirer avant
qu’une solution ait eu le temps d’être trouvée.
A travers ce type de prise en charge, les associations de protection animale gèrent à la fois la souffrance animale, mais aussi la détresse
psychologique en dialoguant et l’urgence sanitaire des propriétaires en plaçant les animaux.
Quelques définitions



L’anthropomorphisme est l’attribution de caractéristiques du comportement ou de la morphologie humaines à d’autres entités
comme des dieux, des animaux, des objets, des phénomènes, voire des idées.
Agent de probation : Personne qui intervient auprès de personnes délinquantes en liberté surveillée, jeunes ou adultes, afin de
contribuer à leur réinsertion sociale tout en assurant la protection de la société. Dans chaque cas, elle enquête sur les antécédents
sociaux, la personnalité et les capacités de réhabilitation de la personne, l’avise de ses droits et de ses obligations, la réfère aux
services communautaires et sociaux en mesure de l’accompagner et suggère un programme de réadaptation, la rencontre
régulièrement pour évaluer ses progrès et pour lui apporter aide et conseils. Elle avise les autorités judiciaires lorsque la personne
ne respecte pas les conditions de probation et leur fait des recommandations. Elle participe également à l’élaboration de
programmes et de politiques d’orientation en matière de réinsertion sociale et participe à des activités de prévention.
Syndrome de Diogène
L’AFELP a besoin de vous
L’AFELP a justement besoin d’aide de particuliers ou d’autres associations pour sortir au plus vite 8 chats vivant actuellement dans des conditions
très difficiles, leur maîtresse souffrant du syndrome de Noé. 2 chats noirs ont été pris en charge cette semaine par l’asso (Belle et Hector sont très
craintifs mais doux ; bien que n’ayant jamais eu accès à la litière, ils sont propres). Malheureusement, comme tout le monde le sait, les chats noirs
ne sont pas adoptés et nous en avons déjà beaucoup à l’association, si nous n’intervenons pas rapidement, ils entreront en fourrière avec risque
d’euthanasie (chats craintifs). Nous ne pouvons à ce jour faire entrer aucun adulte supplémentaire Vous souhaitez nous aider ? Contactez-nous
uniquement via notre messagerie : afelp@orange.fr. Merci de relayer auprès d’autres associations. Nous prenons en charge tests, stérilisation et
identification, déparasitage et alimentation de tous ces animaux !!!!!!!!Source : http://www.actu95.net/article-poste-le-syndrome-de-noe-cergypontoise-actualite-val-doise-95-959532635.html
Téléchargement