LA GUERRE FROIDE, CONFLIT IDEOLOGIQUE, CONFLIT DE

publicité
LA GUERRE FROIDE, CONFLIT IDEOLOGIQUE, CONFLIT DE PUISSANCES
Accroche : définition de la Guerre Froide (Walter Lippmann + 1947 + définition exacte)
Pbtique : En quoi la Guerre Froide est-elle un conflit original par rapport aux deux conflits mondiaux précédents ? Quelles sont
ses particularités ?
1. L’affrontement planétaire de deux idéologies irréconciliables
1.1 Deux systèmes antagonistes : le modèle soviétique d’une part (planification/collectivisation, contrôle des moyens de
production par l’Etat, Parti Unique, Goulag ...), et le modèle occidental d’autre part (démocratie libérale, capitalisme, société
de consommation en essor...). Ex : Berlin et ses deux visages dès la fin des années 40.
Ces deux systèmes se veulent universels : idéologie marxiste internationaliste pour l’URSS (il faut accomplir le sens de l’histoire
en construisant un monde communiste assurant le bonheur de tous), alors que les EUA veulent guider les peuples vers la
liberté. Ambition planétaire des deux modèles.
Rupture en 1947 : Doctrine Truman (containment à expliquer) et Doctrine Jdanov (Kominform).
1.2 Une guerre d’image et de propagande : il s’agit pour chaque modèle de conquérir les opinions publiques (cf Hollywood ; TV ;
Comics / Radio Moscou et Pravda). Ex : Discours de Kennedy à Berlin en 63  discours qui critique le mur et en fait tout le
système communiste. // L’URSS dénonce la Guerre du Vietnam comme une guerre menée par les EUA, puissance
« impérialiste »
Tous les domaines sont marqués par cette rivalité : arts, sports (JO), conquête spatiale et course aux armements.
1.3 un conflit à l’échelle planétaire : chaque «bloc » fonctionne comme une sphère d’influence que chaque modèle cherche à
contrôler. Alliances militaires mises en place dans les années 40-50 (OTAN et Pacte de Varsovie). Echapper à l’opposition
idéologique entre « l’Est » et « l’Ouest » est difficile. Ainsi les jeunes Etats indépendants après la décolonisation cherchent
parfois une troisième voie (« Tiers Monde », non alignement), mais dans les faits, il faut souvent choisir un camp, un
« protecteur » (ex : Cuba).
2. Un conflit de puissances sous la menace nucléaire
2.1 un conflit sans guerre directe entre les 2 Grands : les puissances de feu, considérables, se font face dès 49 (URSS obtient la
Bombe A). Climat de peur (abris antiatomiques), et deux systèmes d’alliances qui font craindre une guerre mondiale.
La guerre est constamment évitée, parfois au dernier moment : « l’équilibre de la Terreur » garantit la paix, sans être une
garantie absolue. Ex : Cuba en 62, où les hommes ont été aussi déterminants (caractère de Kennedy qui a bien géré la crise).
D’où un conflit original : alternance de crises (Blocus de Berlin 1949 ; Mur de Berlin 1961, Cuba 1962) et de périodes
d’apaisement (Détente après Cuba, avec les Accords Salt et la Conférence d’Helsinki 1975).
2.2 Les conflits sont principalement périphériques, notamment dans le Tiers Monde : 1950 1953, Guerre de Corée, 1964-1975
Guerre du Vietnam à développer (théorie des dominos), 1973 Chili, Afrique URSS soutient les mouvements de guérillas en
Angola et Mozambique dans les années 70... Rôle aussi des services secrets (CIA et KGB).
2.3 Une fin originale, l’épuisement d’un des adversaires : tournant des années 80 (Guerre d’Afghanistan, arrivée au pouvoir de
Reagan aux EUA et de Gorbatchev en URSS, difficultés croissantes de l’URSS qui ne parvient plus à soutenir le rythme de la
compétition).
Gorbatchev et la fin de la GF : réformer le communisme afin de le sauver. Perestroïka. Apaisement des tensions (accords START
1 en 91), retrait de l’Afghanistan. L’occident soutient ces mesures.
Mais dans le bloc de l’Est, tout se fissure : aspirations à la liberté dans les démocraties populaires et en URSS. 1989 :
assouplissement du Rideau de Fer, chute du Mur de Berlin. Disparition du Pacte de Varsovie. Noël 91 : chute URSS.
CONCLUSION : le philosophe R. ARON a défini la Guerre froide comme une « Paix impossible, une guerre improbable ». Après
1991, les EUA sortent grands vainqueurs de la Guerre Froide, et l’espoir d’un monde où l’ONU puisse vraiment fonctionner se
développe. Pourtant très rapidement, de nouveaux conflits apparaissent, localisés, souvent (mais pas toujours) dans les pays
du « Sud », et surtout très violents. C’est le nouveau « désordre mondial ».
Téléchargement
Explore flashcards