GROUPE DE TRAVAIL OUVERT SUR LES ODD dOCUMENT FINAL

publicité
GROUPE DE TRAVAIL OUVERT
SUR LES ODD
DOCUMENT FINAL : RÉACTION DU WWF
Politique à l’échelle mondiale et régionale, 3 septembre 2014
Le Document final du Groupe de travail ouvert (GTO) sur les Objectifs de développement durable
(ODD), publié le 19 juillet 2014, fournit une base solide pour les prochaines négociations
intergouvernementales relatives à l’Agenda de développement après-2015. Le WWF salue le
succès considérable que représente l’élaboration par les États membres d’un ensemble de buts
et de cibles visant à renouveler, à accroître et à mettre à jour les efforts menés dans le monde
entier pour éradiquer la pauvreté, après la fin du programme des Objectifs du Millénaire pour le
développement en 2015. Le WWF reconnaît la nécessité pour tous les pays de se développer et
pour tous les êtres humains de prospérer en harmonie avec la nature, et considère que le
Document final du GTO marque des progrès considérables dans ce domaine par rapport aux
Objectifs du Millénaire pour le développement.
Il y a cependant du chemin à parcourir afin que les propositions avancées dans le Document final
du GTO d'intégrent et d’équilibrent de manière adéquate les impératifs économiques, sociaux et
environnementaux nécessaires pour parvenir à un développement humain inclusif et équitable.
(Voir, en Annexe, une analyse graphique du WWF sur le niveau d'intégration entre les buts et les
cibles proposé par le document final du GTO). Le cadre de développement après-2015 doit
identifier comme cible à atteindre l’intégration pleine et appropriée des trois dimensions du
développement durable afin de faire en sorte que les progrès réalisés dans un domaine ne
compromettent pas les efforts menés dans d'autres domaines. Les négociations à venir devraient
viser une intégration complète de ces dimensions.
Des pas en avant bienvenus...
Si on le compare avec le cadre des OMD, le GTO a fait des progrès significatifs et bienvenus en
élaborant un agenda universel doté d’une meilleure compréhension des interrelations entre les
dimensions sociales, environnementales et économiques du développement humain. Plus
précisément :
►
Les objectifs relatifs à la pauvreté, la sécurité alimentaire, la santé, l'eau, l'énergie, le
développement économique, l'industrialisation, les villes et les établissements humains
ainsi que les moyens de leur mise en œuvre incluent des cibles qui captent les liens
vers la dimension environnementale du développement durable. Le WWF salue en
particulier la reconnaissance, dans le cadre de ces objectifs, de l'importance accordée à la
gestion durable et équitable des ressources naturelles et à la restauration et la protection
des écosystèmes et de leurs services, comme une valeur en soi et comme un moyen
d’atteindre d'autres objectifs de développement. Le WWF estime que la pleine intégration
des grandes questions (le genre, la gouvernance, le changement climatique, les
Page 1/4
écosystèmes, la consommation et la production durables) contribuerait à mettre en place
un cadre de développement durable plus exhaustif.
►
Les buts à atteindre dans les domaines, notamment, de la consommation et de la
production durables, du changement climatique, des océans et de la gestion de la
biodiversité et des écosystèmes mettent en lumière les problèmes essentiels auxquels
il s’agit de répondre afin d’éradiquer la pauvreté et d’assurer la prospérité humaine et le
développement durable.
Occasions manquées...
À ce stade, plusieurs cibles sont encore trop vaguement définies et manquent de l’ambition
nécessaire pour s’assurer que les ressources naturelles essentielles dont dépendent tous les
êtres humains seront préservées pour les générations à venir. Certaines propositions du GTO
représentent le plus petit dénominateur commun et, dans certains cas, constituent un recul
par rapport à des accords en vigueur ou des initiatives existantes. Ces lacunes doivent être
comblées, soit au moyen d'indicateurs qui saisissent les tendances essentielles, soit dans le
cadre des prochaines négociations intergouvernementales sur l'agenda de développement
post-2015.
►
Degré d’intégration : le document final du GTO sur les ODD ne va pas encore assez
loin dans l'intégration des trois dimensions du développement durable. Il est
important de mettre plus explicitement l’accent sur les liens entre les différents ODD. Les
objectifs autonomes relatifs aux questions environnementales essentielles (en
particulier la biodiversité, les océans et les changements climatiques) doivent inclure des
cibles sociales et économiques bien définies. Les objectifs autonomes relatifs aux
questions économiques fondamentales (en particulier la croissance économique et
l'industrialisation) doivent inclure des cibles bien définies permettant d’assurer le potentiel
nécessaire pour un changement transformationnel vers un développement économique
novateur, socialement responsable et respectueux de l'environnement. Les objectifs
autonomes relatifs aux questions sociales essentielles (en particulier l'éradication de la
pauvreté, l'égalité des sexes, l'inégalité et les sociétés pacifiques, l'éducation et la santé)
doivent inclure des cibles environnementales et économiques bien définies. Cette
intégration ne peut que stimuler des stratégies et des prises de décision holistiques, et
générer des opportunités pour des solutions durables à long terme et pour un
changement systémique dans tous les secteurs.
►
S'il est indéniable que les États – et les pays en développement en particulier – doivent
s’appuyer sur un développement économique solide pour réellement améliorer le niveau
de vie de leurs citoyens, le WWF s’inquiète de l'accent qui est mis sur la croissance
économique et l'industrialisation comme une fin en soi, sans que cela soit accompagné
par une intégration adéquate d'objectifs sociaux ou de garanties plus larges afin de
préserver la capacité de l'environnement naturel à soutenir le bien-être humain à
l'avenir. Le WWF se félicite vivement du choix de la cible visant à améliorer l'efficacité
des ressources globales en matière de consommation et de production, mais
l'objectif global en matière de croissance économique n’est pas suffisamment ambitieux
pour garantir que la croissance économique est dissociée de la dégradation de
l'environnement en termes absolus. Sans un équilibre solide, certaines cibles à
atteindre risquent de saper la réalisation de l'ensemble des ODD, portant ainsi atteinte à
l'objectif global de développement durable.
Page 2/4
►
De même, l'objectif autonome relatif à l'énergie ne fait pas du tout preuve de l'ambition
nécessaire pour mettre le monde sur la voie de l'énergie durable afin de réduire les
impacts sanitaires et environnementaux et lutter contre le changement climatique.
Les énergies renouvelables et l'efficacité énergétique n’ont pas non plus été intégrées de
manière adéquate à travers l’ensemble du cadre de travail – notamment eu égard à
l’éradication de la pauvreté, la croissance économique, les infrastructures et les villes.
Recommandations du WWF pour aller de l’avant
Dans les négociations à venir, le WWF appelle les États membres à s’appuyer sur le travail positif
du GTO et à faire preuve de davantage d’ambition afin d’élaborer un agenda mondial, équitable
et durable pour l'éradication de la pauvreté, la durabilité environnementale et le développement
économique. En particulier, le WWF recommande fortement d’accroître le niveau d'intégration au
sein de chaque objectif en l’assortissant de cibles sociales, économiques et environnementales
adéquates.
Le WWF est prêt à soutenir les États membres dans la réalisation de cette mission essentielle.
Pour de plus amples informations, veuillez consulter le site panda.org/post2015 et nous envoyer
vos commentaires en nous écrivant à l’adresse suivante [email protected]
Page 3/4
Intégration: Graphique du WWF
Page 4/4
Téléchargement